• J'avais une mangue et du foie frais à consommer avant le 11 janvier alors j'ai testé cette recette trouvée dans Sud-Ouest.

    La mangue était parfaite ni trop mûre ni trop verte. Je l'ai coupée en hérisson, couverte de sucre de canne et déposée au four réglé sur "grill" pendant quinze minutes pour qu'elle caramélise sur le dessus.

    J'ai fait cuire le foie dans une poële chaude, 2 minutes de chaque côté. 

    Habituellement je mange plutôt des pommes coupées en tranche ou des grains de raisin blanc avec les escalopes de foie gras. 

    J'ai apprécié la complémentarité entre le foie frais et le goût légèrement poivré de la mangue.

    Foie gras frais et mangue caramélisée...

    La recette initiale s'appelait "Foie gras de canard du Sud-Ouest, boucané aux épices, fenouil et mangue grillée". Elle n'avait de commun avec la mienne que le foie gras et la mangue.

    Il fallait rajouter 10 cl de rhum agricole ambré, 5 g de sucre de canne, 10 g de sel fin, 2 g de poivre et 2 g de quatre-épices, et faire mariner le foie gras dedans toute une nuit.

    Le lendemain faire bouillir 2 bulbes de fenouil dans 1 litre dejus de mangue puis les cuire très lentement. Ensuite, couper chaque bulbe en 4, enlever le coeur, saupoudrer de sucre de canne et faire caraméliser au four position grill, comme la mangue.

    Pour le foie : préparer de la braise dans un barbecue à cloche, laisser cuire le foie gras 5 minutes sans flamme, puis étouffer le feu avec la cloche..

    Ils sont complétement boucanés ces romains ! Je n'ai pas de barbecue à cloche et je n'allais pas allumer un feu pour cuire 3 petites escalopes minuscules de foie...


    4 commentaires
  • Vous devez tous et toutes savoir présenter une mangue de cette façon, mais tant pis. Je ne résiste pas au plaisir de vous montrer comment faire.

    La mangue était parfaite : ni trop mûre ni trop verte, et c'était la première fois que je réussissais aussi bien cette présentation.

    Dommage car j'étais toute seule.

    Une mangue transformée en couple d'hérissons...

    Une mangue transformée en couple d'hérissons...

    C'est simple : il faut couper la mangue en deux, dans le sens de la longueur, en suivant le noyau, puis enlever le noyau.

    On se retrouve avec deux presque moitiés de mangue.

    Il faut alors avec un couteau quadriller le fruit, en traçant des traits verticaux et horizontaux sur la mangue, en allant jusqu'à la peau mais sans la couper.

    Et ensuite il faut retourner la mangue comme un gant, en appuyant sur la peau pour faire se dresser les petits bâtons découpés.

     

    Si la mangue est trop mûre, vous aurez du mal et ce ne sera pas joli.

    Si elle ne l'est pas assez vous risquez de vous entailler un doigt et surtout ce ne sera pas bon...


    6 commentaires
  • Toujours dans les catalogues publicitaires pour les fêtes je suis tombée en arrêt devant un poulet (ou un chapon) piqué de banderilles.

    Des idées de cadeaux tendance cuisine...

    Il s'agit de "poires à jus", pour enlever le jus je suppose et elles ne devaient pas être piquées dans le poulet comme le laisse croire la photo.

    Un thermomètre à sonde, pour mesurer la température au coeur de vos viandes? Et alors, c'est trop tard pour l'emmener chez le vétérinaire, même s'il a de la température ! Jour férié vous allez payer deux fois plus cher si vous trouvez le malheureux de garde...

    Rien que l'idée d'une sonde, ça me rappelle de mauvais souvenirs, et puis pour savoir si un rôti ou un poulet est cuit il suffit de planter une fourchette, et de regarder la couleur du jus qui sort...

    Une aiguille à brider ! Soi-disant indispensable pour brider vos volailles. mais comment faisait-on avant ?

    Un minuteur mécanique en forme de coffre-fort et aimanté. Pourquoi pas ? Mais pourquoi un coffre-fort, en cuisine ?

    Des fausses tablettes tactiles, vraies planches à découper. A 5,99 €, il ne faut quand même pas rêver....

    Les émissions comme Master Chef ont créé de nouveaux besoins et des idées de cadeaux à petits prix...


    7 commentaires
  • Il y a quelques jours je vous ai raconté le rêve étrange où j'allais payer un énorme chapon à 80 euros, acheté par un collègue sur le Bon Coin.

    J'avais trouvé la facture très élevée, mais en parcourant les catalogues publicitaires des hypermarchés je suis tombée sur une idée menu de "Chapon farci au foie gras" qui m'a fait saliver.

    Des regrets de mon chapon à 80 euros...

    Pour lire la recette plus détaillée il faut aller sur le site "Marmiton", ou flasher le flashcode en bas du catalogue (pour ceux et celles qui ont un smartphone).

    Des regrets de mon chapon à 80 euros...

    Ce chapon label rouge est vendu à 8,20 € le kilo. Si le chapon de mon rêve pesait 10 kilos, 80 euros c'était correct.

    Mais existe-t'il des chapons de 10 kilos ?

    Hugues, ne vous inquiétez pas : je n'ai jamais acheté (et encore moins élevé) de chapon, pauvres bêtes charcutées et castrées pour devenir "plus tendres"...


    5 commentaires
  • J'ai trouvé chez mon aminaute Martine qui gère deux blogs "Jardin secret" et "La cuisine de Mamitina" une recette de feuilleté tressé thon-olives. Je vous mets la recette mais je vous invite à aller lui rendre visite et voir le résultat de son feuilleté.

    Les ingrédients :

    - 1 pâte feuilletée

    - 1 boîte de thon à l'huile

    - 1 petit oignon ou la moitié d'un gros

    - 1 oeuf dur

    - 1 petite tomate

    - 1 tout petit poivron vert (ou 1 c. à soupe haché)

    - 1 cuillère à soupe d'olives

    - 1 poignée de gruyère râpé

    - sel, poivre, huile d'olive

     

    Préchauffer le four à 180° (th. 6/7 selon les fours).

    Couper les olives en rondelles, les tomates, l'oeuf dur et le poivron en dés.

    Emincer l'oignon, émietter le thon.Moyenne

    Mélanger le tout, saler, poivrer et mouiller avec un peu d'huile d'olive.

    Etaler la pâte feuilletée avec son papier, découper des lanières des 2 côtés à l'aide d'une roulette ou d'un couteau.

    Placer la farce au centre, saupoudrer de gruyère râpé, bien tasser.

    Rabattre les extrémités pour bien bloquer la farce puis tresser les lanières.

    Mettre au four, laisser cuire 15 mn puis laisser 5 mn dans le four éteint.

     

     

    Je n'avais pas de pâte feuilletée mais une pâte à pizza et lorsque j'ai déposé les ingrédients sur ma pâte très fine, sur laquelle j'avais tracé des lignes qui se croisaient. Pour la pose pas de problème mais impossible de fermer le "feuilleté" correctement :

    Un feuilleté tressé thon-olives, un peu raté...

    J'ai bouché les trous comme je pouvais et enfourné ma "tresse" au four pendant 20 minutes...

    Aucun miracle n'a eu lieu. La^pâte ne s'est pas tressée toute seule. J'ai obtenu ceci :

    Un feuilleté tressé thon-olives, un peu raté...

    Peu appétissant, me direz- vous... Mais je n'avais pas d'invité alors ce n'est pas grave.

    Et c'était délicieux alors je recommencerai, avec une pâte feuilletée...

    Un conseil : respectez les quantités indiquées sur la recette car sinon vous vous retrouverez avec des ingrédients que vous ne pourrez pas mettre dans votre tresse. Cela a été mon cas : j'avais mis deux poivrons (au lieu de la cuillère à soupe indiquée)...


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique