• Les services fiscaux sur la commune de Marmande en Lot-et-Garonne ont utilisé l'application "google maps" (service de cartographie en ligne)  pour détecter toutes les piscines existantes sur le territoire.

    Ils ont a ainsi recensé 800 piscines sur les vues aériennes de google maps alors qu'officiellement il n'y en avait que 500 déclarées sur le territoire.

    Il faut savoir qu'en matière de taxe d'habitation et de taxe foncière, toute construction d'une piscine "fixée au sol à perpétuelle demeure", c'est-à-dire qui ne peut pas être déplacée sans être démolie, entraîne mécaniquement l'augmentation de la valeur locative de la propriété, sur laquelle s'appliquent des taux d'impositions votés par les collectivités locales, et donc une augmentation non négligeable des impôts locaux.

    La comparaison des déclarations fiscales foncières et des photos aériennes a dû être fastidieuse mais a un impact financier important.

    La régularisation de déclaration pour ces 300 fraudeurs a permis de rajouter 100.000 euros de recette fiscale supplémentaire, dans les caisses de la municipalité. 

     

    Cela m'a fait revenir 39 ans en arrière, à l'époque où j'effectuais un stage à l'agence d'urbanisme de Bordeaux dans le cadre de mon mémoire de D.E.S.S. (3ème cycle universitaire) Aménagement du Territoire et Economie Régionale du Sud-Ouest.

    Je devais mesurer la consommation d'espace dans la communauté urbaine de Bordeaux, et pour ce faire je devais comparer des plans cadastraux anciens et des photos aériennes récentes. Je repérais les constructions nouvelles apparaissant sur les photos aériennes alors qu'elles n'étaient pas sur les plans cadastraux. Je calculais alors la surface des bâtiments en tenant compte de l'échelle des photos et l'attribuais à la bonne commune et au type de surface concerné : habitat, industriel, commercial, agricole...

    Un travail de fourmi...

     

    Et puis cela m'a rappelé aussi mes histoires avec les piscines...

    A Mérignac, nous avions acheté une maison avec piscine. Au bout de quelques mois nous avons reçu une lettre des services fiscaux. Un survol de la commune en hélicoptère leur avait permis de repérer la piscine qui n'avait jamais été déclarée par les anciens propriétaires. Elle avait 20 ans d'âge et notre bonne foi n'a pas été mise en doute : pas de pénalité mais notre taxe foncière a progressé de 250 € environ.

     


    11 commentaires
  • Le dimanche 25 septembre au soir j'ai reçu ce mail d'un blogueur qui a déjà participé à mes jeux Café Thé :

     

    Bonsoir,

    Dis-moi où es-tu? J'ai un problème urgent à t'expliquer par mail.

    Christian

     

    Ne le connaissant pas plus que ça et flairant le piratage de messagerie, je lui ai répondu :

     

    Bonsoir,

    Et bien explique moi...

     

    Le lendemain matin j'ai reçu ce nouveau mail :

    Merci infiniment d’avoir répondu à mon mail, je vais très mal après
    avoir oublié mes affaires ( mon téléphone, carte de crédit, argent)dans
    un taxi, je souhaite également que tu gardes ce mail pour toi uniquement
    pour ne pas inquiète mon entourage, je suis actuellement en déplacement
    à Athènes pour 4 jours. Y a-t-il un buraliste non loin de toi ?

    Christian

     

    J'ai été sur le blog de Christian pour le prévenir. Il avait déjà été alerté et demandait de ne pas répondre et de ne plus utilser cette adresse mail piratée.

    S'il vous arrive de recevoir ce genre d'appel au secours, ne répondez pas. Si c'est un proche, vérifiez par téléphone...


    9 commentaires
  • J'ai reçu sous mon article "La légende de Meslande", sur eklablog, ce commentaire d'une dénommée Claire.

    "Ces sculptures sont vraiment magnifiques. Je voudrais vraiment visiter cet endroit. Je suis en plein travaux de rénovation mais dès qu'ils auront fini d'installer ma baignoire rectangulaire (achetée en promo chez toto.balneo.fr) ainsi que la peinture, je m'envolerai pour le château de Chaumont-sur-Loire. A bientôt."

    N'ayant pas de Claire dans mes lectrices, j'ai recopié ce texte dans un nouveau commentaire en enlevant le lien vers son site de balneo (appelé ici "toto.balneo.fr", et j'ai supprimé le 1er.

    Bon vol Claire !

    C'est sans doute un ordinateur qui dépose des commentaires pour augmenter le référencement de sites sur le web.

    Mais il y a aussi des particuliers qui visitent et déposent des commentaires avec des liens vers leur site commercial qui n'a rien à voir avec un blog.

    Bref, s'il y a un lien commercial, et que je ne connais pas celui qui l'a déposé, je supprime le commentaire (lire aussi "Mon combat contre le Dr Mourad, chirurgien esthétique").

     


    9 commentaires
  • Comme je vous l'ai déjà raconté j'avais choisi de mener une bataille écologique contre les petites fourmis qui envahissent ma cuisine depuis quelques semaines.

     

    J'ai testé presque tous les trucs et astuces cités : feuilles de laurier et de menthe, vinaigre blanc, marc de café, rondelles de citron.

     

    Les années précédentes j'avais gagné la guerre avec de simples feuilles de laurier.

     

    Cette année, j'ai cru encore gagner avec les feuilles de mon laurier sauce : j'en ai disposé sur leur passage pour leur barrer le chemin. Certaines ont rebroussé chemin mais le lendemain d'autres sont revenues, par centaines...

     

    J'ai cru gagner avec le vinaigre blanc : je les avais aspergées et j'en ai noyé beaucoup mais le lendemain d'autres sont revenues, par centaines...

     

    J'ai cru gagner avec le marc de café. J'avais disposé des dosettes légèrement ouvertes sur leur passage. Certaines ont reculé mais le lendemain d'autres sont revenues, par centaines...

     

    J'ai cru gagner avec le pot de menthe acheté : certaines ont fait demi-tour mais le lendemain d'autres sont revenues, par centaines...

     

    J'ai cru gagner avec les rondelles de citron parsemées un peu partout autour de mes plaques de cuisson et de l'évier : j'en ai écrasé des centaines et les rondelles en moisissant en ont fait fuir d'autres. Je croyais avoir gagné la bataille et la guerre : pendant trois jours je n'en n'ai quasiment plus vu. Mais les plus rusées contournent les rondelles et elles recommencent à proliférer...

     

    Le champ de bataille est parsemé de rondelles de citrons plus ou moins moisies, de feuilles de laurier desséchées, de dosettes de café, d'un pot de menthe, et de fourmis acrobates, de plus en plus rusées.

     

    Je viens de passer à la bataille chimique en disposant deux pièges ronds.


    9 commentaires
  • Il y a un peu plus d'un an j'avais déjà râlé contre "le captcha" : "Pas de ça, pas de captcha".

    Ce système destiné à éviter les spams est très contraignant, et dissuasif pour les lecteurs qui veulent laisser un commentaire.

    Certains jours il faut plusieurs minutes pour être reconnu comme "non robot".

    Vous devez reconnaître des numéros de rue. Sur 9 vues vos cliquez sur les 4 vignettes floues où vous avez reconnu un numéro. Dès que vous avez cliqué sur "Validez" d'autres vignettes apparaissent et vous devez continuer.

    Puis comme vous n'avez pas satisfait au test, le captcha vous demande de reconnaître des rivières.

    Facile ! Vous cliquez sur les 3 rivières, puis sur le bouton "Validez", mais ça continue : 9 autres vignettes et pas une seule rivière dessus.

    Je clique sur "Validez".

    Le captcha se fâche et me propose ceci :

    Le captcha va nous rendre fous !

    J'ignore complètement ce qu'est le "brittle material". Je réponds au hasard et bien sûr cela ne convient pas au captcha...

    Question suivante :

     

    Le captcha va nous rendre fous !

    Quelles expressions correspondent le mieux à "user informations" ?

    Je clique sur "Password" et "username" mais ça ne lui suffit pas. Je rajoute "account status".

     

    Ouf, mon captcha est enfin validé et je peux poster mon commentaire...


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique