• En allant lire les articles de mon aminaute Mamazerty, du blog "Expression créative", j'ai découvert sa présentation du livre de cuisine utilisé autrefois par sa maman et racheté dans une brocante.  

    Ca m'a fait penser aux miens hérités de ma maman lors de son décés. Je me rappelais en avoir deux gros, de vraies encyclopédies et je suis allée les extirper de ma bibliothèque. Surprise j'ai trouvé le même qu'elle : "L'art culinaire Français, par nos grands maîtres de la cuisine" chez Flammarion. Sur le mien il y a encore la couverture originale avec des photos  colorées. C'est une édition de 1959 qui fait 1054 pages avec une table des matières copieuse. 

    livrecuisine1 

    livrecuisine2

     

    livrecuisine3

     

    Il est quasiment neuf. Ma mère ne s'en est pas beaucoup servi et moi très rarement.

    Pourtant tout doit y être expliqué, et les photos sont de belle qualité.   livrecuisine4

     

    livrecuisine5

     livrecuisine6

     

     Voici quelques photos de desserts photographiées un peu au hasard.

     

    Je n'ai pas le même engouement que Mamazerty pour ce livre. Quand je le referme j'ai l'impression d'avoir trop mangé, je suis un peu écoeurée. C'était une autre époque : des recettes compliquées qui devaient prendre des journées entières, et même plus...Juste avant la table des matières, après ces 1000 recettes, il y a un article intitulé "Traitement de l'obésité des gourmands", que j'ai trouvé assez rude : "Fréquemment le mal est le résultat d'un vice de nutrition. Cependant on voit souvent des gens, paraissant jouir d'un excellent estomac et d'intestins en parfait état, dont toutes les fonctions semblent s'accomplir à merveille, qui mangeant trop, deviennent obèses à l'exemple des bêtes primées dans les concours d'animaux gras".

    Heureusement que les nutritionnistes et diététiciens abordent aujourd'hui le problème de kilos en trop de manière plus délicate...


    8 commentaires
  • Dimanche dernier j'ai préparé une tarte tatin, dessert préféré de mes fils.

    Les pommes étaient fondantes et caramélisées mais j'ai un peu raté la pâte, qui ressemblait plus à celle d'un crumble qu'à de la pâte sablée. Du coup la tarte a été difficile à couper, et surtout à servir : une occasion de rire

    matatin

    Voici ma recette de tarte tatin:
    Pour 6 personnes :
    pour la pâte : 200 g de farine, 50 g de sucre en poudre, 125 g de beurre, 1 oeuf ou une pâte sablée toute faite.
    pour la garniture : 100g de beurre, 200 g de sucre en poudre (j'en mets la moitié), 2 kg de pommes golden

    Préparer la garniture : disposer le beurre en lamelles dans un moule à manqué de 24 cm de diamètre puis recouvrir avec du sucre.
    Eplucher les pommes, le couper en 4 et les disposer dans le moule : une première couche (dos des pommes côté sucre), puis une seconde couche emboîtée dans la première (pour faciliter l'emboitement j'utilise des 8èmes de pomme).
    Placer le moule sur le feu durant 20 mn environ, en surveillant la formation des bulles du caramel ainsi que la couleur (feu assez fort).

    Pendant ce temps, préparer la pâte : en mélangeant le sucre et la farine, puis le beurre en morceaux, afin d'obtenir une texture sableuse et pour terminer, l'oeuf. Former une boule et laisser reposer 10 mn.

    Préchauffer le four à th 8 (240 °). Etaler la pâte, la poser sur les pommes en rentrant le bord dans le moule et enfourner durant 25 mn.

    Au bout de ce temps, sortir la tarte du four et laisser reposer 10 mn.

    Truc : la remettre quelques minutes sur le feu afin de faciliter le démoulage du plat.

    Vous pouvez remplacer les pommes par des tranches d'ananas frais ou des mangues et c'est tout aussi délicieux.


    6 commentaires
  • Je vous ai déjà parlé du "miam-ô-fruit, mon nouvel ami". Depuis que j'ai découvert cette façon de petit-déjeuner je la mets en pratique tous les week-end.

     

    La préparation est un peu longue et il faut disposer de bananes, de citrons, de trois fruits différents, de fruits secs et de graines.

    Je ne mets pas d'huile et je me régale, tout en étant bien calée pour toute la matinée.

    Ca n'a aucun effet sur mon poids mais beaucoup sur mon moral.

    Le miam-ô-fruit que l'on peut réaliser avec n'importe quel fruit est particulièrement délicieux lorsque les fruits sont fondants : poires, mangues mûres, kiwis, raisins.

    Ce week-end j'ai utilisé des fraises venant d'Espagne qui sentaient bon mais étaient quasiment vertes malgré leurs jolies couleurs, un kiwi et une poire.

     

    miam3


    5 commentaires
  • Parfois le dimanche, je prépare des petits plats que je metse n barquette, congèle et déguste plus tard, à midi, au bureau.

    Dimanche dernier j'ai préparé des poivrons farcis : de jolis poivrons rouges avec une farce composée de chair à saucisse, d'oignon et de chapelure. J'ai d'abord fait cuire les poivrons pendant 15 minutes, préparé la farce. J'ai rajouté deux pommes de terre pour utiliser la farce restante et enfourné le tout.

    Puis j'ai dîné tandis que les poivrons commençaient à cuire. 19h15 : il restait une demi-heure de cuisson lorsque j'ai eu terminé.

    J'ai quitté la cuisine et suis allée bloguer dans le salon. A 19h45 j'éteindrai le four et laisserai les poivrons refroidir avant de les ranger dans des barquettes et les conserver au congélateur. J'aurai ainsi six repas de prêts...

    Mais voilà j'ai commencé à répondre aux commentaires, me balader sur vos blogs, découvrir des informations passionnantes, m'émerveiller devant de magnifiques photos, imaginer de nouveaux articles... En même temps je tricotais, une nouvelle capeline en mohair couleur amande, et je jetais un oeil sur un film à la télé.

    Le héros en train de diner m'a soudain rappelé mes poivrons. Hélas, il était 21h45 !

    Aucune odeur n'avait filtré dans le salon mais quand j'ai ouvert la porte de la cuisine, j'ai senti le désastre avant de le constater visuellement.

    Ce n'était pas des poivrons rouge farcis mais des poivrons cramés, rabougris et noirs. Au bout de 3h de cuisson, c'est logique...

     

    poivron.jpg

    Ils ont fini à la poubelle et la semaine dernière j'ai déjeuné de jambon blanc et carottes... Une chance : les plats utilisés et le four n'ont pas eu de dégâts...


    3 commentaires
  • Aurélien, ma seconde prunelle, et Céline sa fiancée m'ont proposé de préparer les entrées pour le réveillon de Noël, avec les ingrédients disponibles dans mon frigidaire (petit bloc de foie gras, fromage fouetté, concombre, tomates cerise, olives, jambon blanc, magret séché, feuilles de brick).

    Ils y ont passé du temps mais ont réalisé ces plats simples, colorés et soigneusement présentés, presque des oeuvres d'art, que nous avons dégustés autour d'une coupe de champagne.

    révN201201

     

    La première assiette contenait des triangles en pain d'épice et leur morceau de foie gras , des brochettes olive-tomate, des bouchées jambon blanc fourré au fromage fouetté et le summum des tomates cerise fourrées au fromage fouetté :

    révN201202

     

    La seconde assiette, très esthétique, avec ses couleurs vert, rouge, blanc et rose nous offrait triangles de concombre et brochettes tomate-olive-jambon blanc-gruyère : révN201206

     

    La troisième assiette présentait des toasts de pain d'épice au magret séché et foie gras :

    révN201203

     

    La quatrième assiette les a occupés un certain temps : samoussas de porc au miel réalisés avec des feuilles de brick et cigarettes au jambon blanc et fromage fouetté : révN201204

     

    Ils méritaient bien une coupe de champagne :révN201205 Joyeux Noël à tous !


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique