•  

    Ma mère préparait chaque année, pour les fêtes de Noël, une bûche au café que nous trouvions tous fabuleuse. Parfois, quand nous arrivions chez elle, le 25 décembre, elle nous disait que cette année elle avait raté sa bûche... Mais, nous, la trouvions toujours aussi délicieuse...

    Elle est disparue, il y a 14 ans, sans que j'ai réalisé cette bûche avec elle.

    J'ai parfois essayé d'en faire une, avec des recettes trouvées sur le net, mais elles ne valaient pas la sienne et j'ai fini par abandonner...

    Cette année, boostée par le fait d'avoir réussi ma première tourtière, j'ai décidé de re-essayer.

    Je me suis inspirée d'une recette trouvée sur Marmiton, en divisant par deux la quantité de sucre.

     

    Les ingrédients :

    pour le biscuit :

    • 100 g de farine
    • 80 g de sucre
    • 1/2 sachet de levure chimique
    • 3 oeufs
    • 1 blanc d'oeuf

    pour la crème au café :

    • 20 g de sucre glace
    • 2 oeufs
    • 1 jaune d'oeuf
    • 200 g de beurre
    • 3 cuillères à café de café soluble

     

    La recette :

    1. Préchauffer le four à 200°
    2. Dans un saladier, mélanger la farine, le sucre, la levure
    3. Casser les oeufs et ajouter 3 jaunes dans le saladier
    4. Mélanger au batteur électrique
    5. Monter les 4 blancs d'oeuf en neige
    6. Les incorporer dans le saladier
    7. Déposer sur une plaque de pâtisserie du papier de cuisson
    8. Verser dessus la préparation et bien l'étaler
    9. Enfourner pour 10 minutes
    10. Disposer un torchon humide sur une table
    11. Retourner votre pâte sur le torchon humide et laisser refroidir
    12. Dans un autre saladier, verser le jaune d'oeuf restant
    13. Ajouter 2 oeufs
    14. Ajouter le beurre et mélanger au batteur
    15. Ajouter le sucre glace
    16. Verser le café soluble
    17. Mélanger la préparation
    18. Etaler les 9/10ème de cette crème au café sur le biscuit
    19. Rouler le biscuit sur lui-même pour former une bûche. S'il se casse un peu ce n'est pas grave
    20. Répartir le reste de crème au café sur la bûche
    21. Tracer des sillons avec un couteau
    22. Mettre au réfrigérateur pour 24 h

     

    Dans mon souvenir, la bûche de maman était encore meilleure le lendemain...

    La bûche au café de maman...
    La bûche au café de maman...

    14 commentaires
  • Lorsque j'étais enfant, nous allions très souvent déjeuner chez mes grands-parents paternels, à Monflanquin en Lot-et-Garonne. Ma grand-mère était très bonne cuisinière et préparait de délicieux plats. Je ne me souviens pas par contre de ses gâteaux. Elle achetait souvent des tourtières, une spécialité du Sud-Ouest à base de pâte feuilletée et de pommes :

    Photo prise sur le net

    Il y avait plusieurs spécialistes de ces tourtières à Monflanquin, qui ne dévoilaient pas leur recette, si bien que personne dans la famille ne s'y essayait.

    Il y a quelques années un ami a prétendu que les meilleures tourtières étaient préparées à Aire-sur-Adour, dans les Landes. Là bas elles sont appelées "tourtières à l'armagnac" et dans le Gers : "croustades aux pommes" ou parfois "pastis".

     

    Il y a quelques jours, mon aminaute Françoise du blog "Par chez moi en cuisine" a publié un article, avec un lien vers une vidéo de Julie (des Carnets de Julie) et Isabelle, spécialiste des tourtières.

    J'ai regardé plusieurs fois la vidéo, et j'ai décidé de préparer une tourtière, pour Aurélien, Céline et Alice que je devais aller voir.

     

    Les ingrédients pour 8 personnes :

    • 1 oeuf
    • 1 verre d'eau (20 cl)
    • un peu de sel
    • 500 g de farine T55 (ou T45)
    • 7cl d'armagnac (ou de rhum)
    • 4 pommes
    • de l'huile de tournesol
    • 100 g de beurre
    • 120 g de sucre (j'en ai mis seulement la moitié)

     

    La recette :

    1. Verser dans un saladier l'eau, le sel, l'oeuf et mélanger
    2. Ajouter une cuillère à soupe d'huile et mélanger
    3. Ajouter progressivement la farine et mélanger
    4. Travailler longuement la pâte pour qu"elle s'étire plus facilement par la suite
    5. Déposer la pâte sur le plan de travail fariné et la battre avec un rouleau de pâtisserie pour qu'il n'y ait pas de pli
    6. Aplatir la pâte avec le rouleau et la glisser dans un sac de congélation
    7. Ajouter un peu d'huile et laisser reposer la pâte pendant 1 nuit (au minimum 4 à 5 h)
    8. Peler les pommes et les couper en lamelles assez fines
    9. Les mettre dans un saladier à macérer avec l'alcool choisi. Je n'ai mis que de l'eau pour qu'Alice (4 ans) puisse en manger.

    J'ai préparé ma pâte et les pommes le jeudi.

     

    Le lendemain (le vendredi matin pour moi), il faut étaler la pâte sur une table de préférence ronde ou ovale. Je n'avais qu'une table rectangulaire.

    1. Déposer sur la table un drap (une nappe pour moi) et le saupoudrer de farine
    2. Mettre la pâte au milieu de la table et commencer à l'étirer de tous les côtés, avec précaution pour ne pas la déchirer
    3. La pâte doit occuper toute la table. Elle est très fine comme du papier à cigarette
    4. Couper les bords plus épais
    5. Laisser la pâte sécher pendant 45 minutes, ou utiliser la méthode d'Isabelle (ce que j'ai fait) : sécher la pâte avec un sèche-cheveux, en passant dessous
    6. Creuser un petit trou au milieu de la pâte et continuer à sécher la pâte
    7. Préchauffer le four à 200°
    8. Asperger la pâte avec un pinceau trempé dans le beurre fondu
    9. Déposer le sucre sur la pâte
    10. Beurrer un moule à tarte
    11. Avec un couteau couper un rond (un peu plus grand que le moule) dans la pâte et le déposer dans le moule
    12. Couper d'autres cercles et les déposer sur le premier
    13. Déposer les lamelles de pommes sur la pâte
    14. Rajouter des cercles de pâte et d'autres morceaux de pâte froissée
    15. Enfourner pour 25 à 30 minutes
    16.  

    J'ai réussi à étaler la pâte et la faire sécher, mais ma table n'était pas assez grande et je n'ai pas eu assez de feuilleté pour le dessus de la tourtière. J'ai rajouté un peu de sucre canne sur le dessus.

    Même sans armagnac, c'était délicieux.

     

    Ma pâte étalée sur la table :

    Et ma tourtière :

     

    Bien sûr, vous pouvez utiliser de la pâte filo -comme me l'a suggéré ma soeur- pour réaliser votre tourtière, mais le petit bonheur c'est de réussir à l'étaler !

    Je recommencerai et utiliserai une table plus grande pour étaler la pâte...


    11 commentaires
  • J'avais décidé de cuisiner un filet mignon de porc pour mon repas d'anniversaire, dimanche dernier.

    J'ai cherché une recette et j'ai trouvé sur Marmiton celle du "filet mignon en croûte tout simple".

     

    Ingrédients pour 6 personnes :

    - 1 filet mignon de porc de 700g

    - sel, poivre

    - 3 cuillères à café de moutarde

    - 1 pâte feuilletée

    - 1 jaune d'oeuf

    - 2 cuillères à soupe d'huile d'olive

    - 2 cuillères à café de crème épaisse

    - 4 gousses d'ail et un bouquet de persil (pas mis car mon fils n'aime pas)

     

    La recette :

    1. Verser l'huile d'olive dans une sauteuse et faire dorer le filet mignon sur toutes les faces
    2. Saler et poivrer
    3. Préchauffer le four à 180° (th 7)
    4. Sortir le filet mignon et le laisser refroidir
    5. Dans un bol mélanger la crème, la moutarde, l'ail et le persil hâché
    6. Etaler la pâte feuilletée et déposer au centre le filet mignon
    7. Badigeonner copieusement le filet mignon avec le mélange du bol
    8. De chaque côté du filet mignon découper des bandes avec un couteau
    9. Replier la pâte en haut et en bas du filet mignon puis de chaque côté pour le recouvrir complètement, en formant une sorte de tresse
    10. Avec un pinceau badigeonner la pâte avec le jaune d'oeuf
    11. Déposer le filet mignon sur une plaque beurrée. Moi j'ai laissé le filet mignon sur le papier de cuisson
    12. Enfourner pour 40 minutes à 180° (th 7)

    J'ai servi ce filet mignon avec des pommes sautées et des champignons. C'était bien cuit et moelleux.

    Les invités présents ont apprécié.

     

     

    Filet mignon de porc en croûte...

    9 commentaires
  • Dimanche 18 novembre. 6h30. Je me lève. Je ne vais pas devoir chômer avant l'arrivée des enfants, pour fêter mon anniversaire.

    Je n'ai pas encore tout décidé pour le menu du déjeuner.

    Une bonne douche et au travail !

    Je fais sortir les chats dehors pour avoir le champ libre dans la cuisine.

    J'abandonne l'idée du baba au rhum, trop classique.

    Je vais tester les roses réalisées avec des pommes, visionnées sur Youtube. Elles semblent si faciles et le résultat est une pure merveille. La recette est pour 6 roses, mais nous devrions être 7 plus un bébé. Et je ferai un fondant au chocolat comme second gâteau pour ceux qui n'aimeraient pas le premier.

    Pour le plat principal, ce sera un filet mignon en croûte très facile, dont j'ai trouvé la recette sur Marmiton. Il sera accompagné de pommes sautées et peut-être d'un gratin...

    En entrée : une salade landaise avec foie gras, magret séché, morceaux de gésiers et salade frisée.

    Je commence par les roses après avoir revisionné la vidéo.

    3 pommes coupées en fines lamelles.

    Une pâte feuilletée découpée en 7 bandes, recouvertes de confiture d'abricot. Je dépose des lamelles de pommes sur le haut d'une bande, replie le rabat. Ca me rappelle mes pliages en origami. Et puis j'essaie d'enrouler la bande sur elle-même pour former la rose. Les pommes s'échappent, la pâte se colle. C'est raté !

    Je revisionne la vidéo et recommence. Même résultat immonde !

    Têtue comme une mule j'ai recommencé avec les autres bandes. Sans succès.

    Le téléphone sonne. Mon ex-mari me souhaite un bon anniversaire et me dit que la circulation sur le pont d'Aquitaine (par lequel doit passer notre fils) est contenue sur une file par les gilets jaunes. Je suis surprise car je croyais que l'opération était limitée au 17.

    Zut alors ! 

    J'abandonne l'idée des pommes roses. Je commence le fondant au chocolat. Je mets le beurre à fondre sur le feu.

    Le téléphone sonne. Mon ex belle-mère me souhaite un bon anniversaire et me dit que le Pont d'Aquitaine est fermé à la circulation. 

    Pendant ce temps le beurre a presque bouilli !

    J'appelle mon fils et lui dit de ne pas venir : qu'il y a encore des blocages... Il va regarder sur le net et me rappeler.

    Je continue la préparation du fondant au chocolat. Il faut ajouter 3 oeufs. J'attrape une boite d'oeufs au frigo. La date était passée. Je les jette à la poubelle. 2 oeufs s'échappent à côté : il n'y a plus qu'à nettoyer et à attraper la seconde boite d'oeufs. Je verse la préparation dans un moule de 24 cm, beurré et je l'enfourne pour 11 minutes. Au bout de 12 minutes je vérifie la cuisson : ce n'est pas suffisant...

    Le téléphone sonne. C'est ma soeur qui me souhaite un bon anniversaire. Elle parle, elle parle. J'oublie le gâteau. Ce ne sera plus un fondant mais un gâteau au chocolat... Pour le rendre plus joli j'ai rajouté une crème au chocolat avec des smarties, que j'ai voulu déplacer...

    Le téléphone sonne. Mon fils me dit qu'il vient quand même : il a vu où passer pour éviter les blocages et arrivera vers 12h30.

    Je continue à préparer le déjeuner. Avec les pommes qui ne deviendront jamais des roses je vais préparer une tarte. Je rajoute des noix et des lamelles de poires et l'enfourne pour 25 minutes.

    En regardant les morceaux de pâte agglutinés qui auraient dû servir pour les roses, je trouve dommage de les jeter. Je sors des myrtilles du congélateur et prépare des tartelettes que j'enfourne.

    Il y aura 3 desserts au choix : j'espère qu'Alice, ma petite-fille de 4 ans, y trouvera son bonheur...

     

    Pour être disponible quand mes petites-filles arriveront, je prépare tout à l'avance : pommes sautées dans une sauteuse et champignons dans une grande poêle. Je n'aurais plus qu'à tout faire réchauffer à leur arrivée.

    J'ouvre le four pour regarder où en est la tarte et je m'aperçois que je ne l'avais pas rallumé après avoir sorti le fondant pas fondant.

    Il me reste encore du temps avant 12h30, heureusement.

    Je passe au filet mignon en croûte. J'en ai acheté 2. Je les fais dorer à la poêle puis je les badigeonne de moutarde, les dépose chacun sur une pâte feuilletée, et réalise le pliage montré sur la vidéo. Je badigeonne au pinceau et j'enfourne pour 25 minutes.

    Ouf, tout est prêt ! Je n'aurais plus qu'à faire réchauffer au dernier moment.

     

    12h00. Le téléphone sonne. Aurélien me dit qu'il est bloqué à Bordeaux et qu'il ne viendra pas.

    Nous devions être 8. Il y en avait pour 10. Nous avons déjeuné à 3, avec mon frère et mon ex-mari, et nous avons partagé les restes...

    A 14h00, tout le monde était parti. J'avais tout rangé, le lave-vaisselle tournait... Je n'avais pas eu la visite tant attendue de mon fils cadet, de son épouse et de ses deux filles, Alice et Manon...

    Cueille, cueille dès aujourd'hui les roses de la vie...


    20 commentaires
  • J'ai trouvé cette recette sur la chaîne You tube de Sarah Canada.

     

    Ingrédients pour 4 personnes :

    • 2 aubergines
    • une gousse d'ail
    • basilic
    • mozzarella ou emmental râpé
    • pain grillé
    • coulis de tomates ou 2 tomates mûres
    • sel, poivre
    • huile d'olive
    • parmesan

     

    La recette :

    1. Préchauffer le four à 180 °
    2. Couper les aubergines dans le sens de la longueur
    3. Dans chaque demi aubergine, faire une incision autour de la peau et entailler la chair en la quadrillant avec un couteau (sans couper la peau)
    4. Saler et poivrer chaque moitié d'aubergine
    5. Les déposer sur une plaque et les enfourner pendant 40-45 minutes, jusqu'à ce que la chair soit tendre
    6. Pendant ce temps, émincer la gousse d'ail et la faire revenir dans une poêle après avoir versé 2 cuillères à soupe d'huile d'olive.
    7. Ajouter le coulis de tomate ou les tomates épluchées et coupées en petits dés.
    8. Saler et poivrer
    9. Ajouter le basilic et laisser mijoter à feu doux
    10. Au bout de 40-45 minutes sortir les aubergines du four et les laisser refroidir
    11. Gratter et vider les aubergines et verser la chair dans un saladier
    12. Ajouter une cuillère à soupe d'huile d'olive et bien mélanger
    13. Faire griller 2 tranches de pain de mie et les découper en petits dés
    14. Mettre une couche de sauce tomate dans le fond des aubergines et du parmesan
    15. Déposer par dessus la chair d'aubergine
    16. Garnir de dés de pain
    17. Déposer une couche de sauce de tomate et parsemer de parmesan
    18. Garnir de mozzarella ou d'emmental râpé
    19. Remettre au four jusqu'à ce que le fromage soit fondu

     

    Je n'ai mis ni basilic ni parmesan, et de l'emmental râpé à la place de la mozzarella.

    Avant et après...
    Avant et après...

    Avant et après...


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique