• Aurélien, ma seconde prunelle, et Céline sa fiancée m'ont proposé de préparer les entrées pour le réveillon de Noël, avec les ingrédients disponibles dans mon frigidaire (petit bloc de foie gras, fromage fouetté, concombre, tomates cerise, olives, jambon blanc, magret séché, feuilles de brick).

    Ils y ont passé du temps mais ont réalisé ces plats simples, colorés et soigneusement présentés, presque des oeuvres d'art, que nous avons dégustés autour d'une coupe de champagne.

    révN201201

     

    La première assiette contenait des triangles en pain d'épice et leur morceau de foie gras , des brochettes olive-tomate, des bouchées jambon blanc fourré au fromage fouetté et le summum des tomates cerise fourrées au fromage fouetté :

    révN201202

     

    La seconde assiette, très esthétique, avec ses couleurs vert, rouge, blanc et rose nous offrait triangles de concombre et brochettes tomate-olive-jambon blanc-gruyère : révN201206

     

    La troisième assiette présentait des toasts de pain d'épice au magret séché et foie gras :

    révN201203

     

    La quatrième assiette les a occupés un certain temps : samoussas de porc au miel réalisés avec des feuilles de brick et cigarettes au jambon blanc et fromage fouetté : révN201204

     

    Ils méritaient bien une coupe de champagne :révN201205 Joyeux Noël à tous !


    3 commentaires
  • Dimanche soir j'ai préparé une tarte sans pâte, après avoir consulté diverses recettes sur internet.

    C'est une recette très facile.

    Dans un saladier mettre 3 oeufs et les battre en omelette. Ajouter 1/2 litre de lait et 100 g de farine. Mélanger bien.

    Dans un moule à tarte en silicone mettre deux poivrons rouges coupés en petits morceaux et des lardons nature. Verser dessus le contenu du saladier et enfourner dans un four chaud à 180° pendant 40 mn. Au bout de 30 mn rajouter du fromage râpé.

    La confection de la tarte ne s'est pas faite sans déboires. Le moule en silicone souple a déversé son contenu un peu partout, sur la table et sur le sol. J'ai transféré la préparation dans un moule en grès avec du papier de cuisson...tartesanspate.jpg

    "C'était très bon !", comme dirait ma copine et collègue, Elisabeth. Elle en prépare souvent une, sans farine, en remplaçant le lait par deux cuillères à soupe de crème fraîche et en mettant un poivron vert et un poivron rouge. La prochaine fois j'essaierai sa recette !


    3 commentaires
  • J'ai découvert ce miam-ô-fruit ou MOM sur Fémina, le supplément de Sud-Ouest dimanche.

    Il s'agit d'un mélange culinaire à prendre au petit-déjeuner, voire au déjeuner ou au diner.

    La préparation est simple mais nécessite un certain nombre d'ingrédients :

    écraser une demi banane avec 2 cuillerées à soupe d'huile de colza. Ajouter ensuite deux cuillerées à soupe de graines de lin et de sésame préalablement broyées, une cuillerée à soupe d'un mélange de trois graines oléagineuses de votre choix (noix, amandes, noisettes...) elles aussi broyées, le jus d'un demi-citron et enfin au moins 3 fruits différents coupés en morceaux.

    Si vous choisissez de déguster ce miam-ô-fruit le matin, ne rien prendre avec : ni café, ni jus de fruit, ni lait ni laitage. Eventuellement une tisane ou un thé sans sucre.

    Il est très important de bien mastiquer et de manger lentement : il faut prendre au moins 30 minutes.

    Selon la journaliste qui a écrit l'article, Ingrid Haberfeld, ce MOM protège le coeur (en faisant baisser le cholestérol), dynamise le cerveau (grâce aux acides gras), aide à faire le plein d'antioxydants (grâce aux fruits crus, aux fruits oléagineux et à l'huile de colza), favorise l'amincissement (en calant l'estomac et évitant les fringales), donne un teint de pêche (grâce aux fruits crus, aux graines de lin et à l'huile de colza)...

    N'ayant pas de graines de lin j'ai pris des graines de sésame. Mes trois fruits : une pêche, deux prunes et une mangue. Mon huile : huile de noix car je n'avais pas d'huile de colza. C'était délicieux mais même en mastiquant le plus lentement possible j'ai mangé ce Miam-ô-fruit en 10 minutes...

    miam1.jpg

     

    miam2.jpg


    2 commentaires
  • Dimanche, Aurélien et Céline (mon fils cadet et sa fiancée) sont venus déjeuner, en compagnie de mon frère et du père d'Aurélien. Pour le déjeuner j'ai préparé deux pintades au cidre.

      pintade pintade

    Pourquoi deux ? Parce qu'elles étaient petites et que ça ferait 4 cuisses... Mais les jeunes ont préféré du blanc, et il m'est resté de la pintade pour chaque repas de la semaine ! J'ai cherché des recettes sur le net et les ai aménagées en versant un quart de bouteille de cidre sur chaque pintade avant de les enfourner pour 1h1/4 à 180°. Au bout d'une demi heure de cuisson j'ai ajouté quatre poires coupées en petit morceaux et une pomme.

    Avec Aurélien et Céline nous avons préparé un risotto au fromage blanc et courgettes, recette trouvée sur un paquet de riz pour risotto Uncle Ben's. Voici la recette :

    Les ingrédients : 250 g de riz pour risotto Uncle Ben's

    750 ml de bouillon de volaille

    400 g de courgettes coupées en petits dés

    100 g de fromage blanc frais

    60 g de parmesan râpé

    15 cl de vin blanc

    4 échalotes hachées

    quelques brins de persil plat ciselé

    1 gousse d'ail

    1/2 citron

    huile d'olive, sel, poivre

    1. Poêlez les courgettes et l'ail dans l'huile puis ajoutez le persil. Salez, poivrez et gardez les au chaud.

    2. Préparez le bouillon et gardez le au chaud

    3. Faites revenir les échalotes dans de l'huile, ajoutez le riz et faites dorer le tout. Salez et poivrez. Ajoutez le vin blanc (j'ai mis du cidre) et laissez évaporer. Versez ensuite tout le bouillon et laissez cuire jusqu'à évaporation complète du liquide, environ 15 minutes.

    4. Incorporez les courgettes puis le fromage blanc. Retirez du feu et ajoutez le parmesan et le jus de citron. Mélangez pour lier.

    5. Agrémentez si vous le souhaitez de fines tranches de Coppa.

    Servez aussitôt.

    Aurélien et Céline ont pelé et coupé en dés les courgettes et les échalotes tandis que je préparais le bouillon, et le fait d'avoir oeuvré à trois avec amour a rendu ce plat encore plus délicieux. Nous avons bu du lambrusco rosé avec ce plat.

     


    28 commentaires
  • Monique, heureuse  retraitée depuis quelques semaines m'a envoyé cette recette.

    Je l'ai testée et j'ai adoré.

    Pour 8 personnes il vous faut : 1,5 kg de patates douces, 2 oeufs, 60 g de beurre, 60 g d'emmental, 40 g de parmesan, 25 cl de lait, 35 g de chapelure, 1/4 de cuillère à café de cannelle, 1/2 de cuillère à café de noix de muscade râpée.

    Préchauffez le four Th 6-180°.

    Beurrez un plat allant au four.

    Faites bouillir une grande casserole d'eau salée et y faire cuire les patates douces pendant 15 minutes.

    Egouttez et laissez les patates douces dans la casserole. Ecrasez les en rajoutant les oeufs battus et le lait. Mélangez bien.

    Ajoutez 40 g de beurre, la cannelle et la noix de muscade et mélangez jusqu'à ce que la purée soit lisse. Ajoutez la moitié du parmesan, assaisonnez selon votre goût et versez dans le plat.

    Mélangez le reste du parmesan, l'emmental et la chapelure et parsemez sur le gratin. Rajoutez quelques noisettes de beurre et enfournez pour 40 minutes puis servez.

     

    Mes ajustements : ni cannelle, ni noix de muscade, ni chapelure et emmental à la place du parmesan. J'ai fait cuire les patates douces à la vapeur dans mon micro-ondes pendant 15 minutes et je n'ai laissé le gatin dans le four que 30 minutes.

      gratin.jpg

     Bon appétit !


    27 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique