• Samedi 21 avril il faisait beau et la marée était haute à 10h00.

    Après tous ces mois de pluie et de vent, c'était le moment d'effectuer une balade sur le Bassin d'Arcachon, entre Arès et Andernos, en canoë pour moi et en paddle pour mon frère.

     

    Nous sommes partis face au vent pour revenir plus facilement au retour, lorsque nous serions plus fatigués. 

    Nous n'avons croisé sur l'eau qu'une dame sur un paddle et 2 canoës. 

    Au loin nous avons aperçu les voiliers du club de voile qui étaient sortis eux aussi, et dans le ciel nous avons été survolés par une aile volante et un petit avion.

     

    Les promeneurs, le long de la plage, nous regardaient avec envie.

                            Photos prises avec un appareil étanche mais de très mauvaise qualité
                            Photos prises avec un appareil étanche mais de très mauvaise qualité
                            Photos prises avec un appareil étanche mais de très mauvaise qualité

    Photos prises avec un appareil étanche mais de très mauvaise qualité

    Nous sommes rentrés un peu fatigués mais ravis d'avoir profité de conditions idéales pour naviguer : marée haute, beau temps et le Bassin pour nous tous seuls (ou presque) : pas de jet-ski ou de hors-bord pour nous faire des vagues.

    Que du bonheur !


    5 commentaires
  •  

    Lors de mon séjour à la pourvoirie du Lac Blanc, en Mauricie, à Saint-Alexis-de-Monts (Canada), plusieurs activités de plein air étaient programmées : observation des castors et observation des ours.

     

    Des activités supplémentaires nous ont été proposées : pêche en barque, pédalo, balade en quad, randonnée et "rabaska" (balade en canoë avec un guide).

     

    Je me suis laissée tenter par la rabaska :

     

    Je suis habituée à faire du canoë sur le Bassin d'Arcachon, et j'avais envie de croiser des castors.

    Nous n'avons pas vu de castor, juste des restes de barrage mais les couleurs étaient merveilleuses.

    A l'arrivée le ponton était gelé et Pascal, l'animateur, a mouillé et frotté les planches pour les dégivrer :

    Rabaska à la pourvoirie du Lac Blanc au Canada...
    Rabaska à la pourvoirie du Lac Blanc au Canada...
    Rabaska à la pourvoirie du Lac Blanc au Canada...

    Nous avons suivi ses consignes pour nous installer dans le canoë.

    Nous étions douze, engoncés dans un gilet de sauvetage, armés d'une pagaie et d'un appareil photographique et peu désireux de chavirer ou nous mouiller.

     

    Rabaska à la pourvoirie du Lac Blanc au Canada...
    Rabaska à la pourvoirie du Lac Blanc au Canada...
    Rabaska à la pourvoirie du Lac Blanc au Canada...
    Rabaska à la pourvoirie du Lac Blanc au Canada...
    Rabaska à la pourvoirie du Lac Blanc au Canada...
    Rabaska à la pourvoirie du Lac Blanc au Canada...
    Rabaska à la pourvoirie du Lac Blanc au Canada...
    Rabaska à la pourvoirie du Lac Blanc au Canada...
    Rabaska à la pourvoirie du Lac Blanc au Canada...
    Rabaska à la pourvoirie du Lac Blanc au Canada...
    Rabaska à la pourvoirie du Lac Blanc au Canada...
    Rabaska à la pourvoirie du Lac Blanc au Canada...

    11 commentaires
  • Bien que l'on puisse voir les chutes de la rive, la balade en bateau au pied des chutes est un incontournable pour touristes à Niagara Falls.

    Aussitôt le petit déjeuner pris et les valises rangées dans les soutes de notre bus, nous nous sommes dirigés à pied vers l'embarcadère.

    On nous a remis un poncho en plastique d'une belle couleur rouge pour nous protéger sur le bateau.

    Plus on est petit (ce qui est mon cas), plus le poncho est efficace.

    Promenade en bateau au pied des chutes de Niagara..;
    Promenade en bateau au pied des chutes de Niagara..;
    Promenade en bateau au pied des chutes de Niagara..;
    Promenade en bateau au pied des chutes de Niagara..;
    Promenade en bateau au pied des chutes de Niagara..;
    Promenade en bateau au pied des chutes de Niagara..;
    Promenade en bateau au pied des chutes de Niagara..;

    Lorsque le bateau est arrivé au pied des chutes canadiennes, tous ceux et celles qui étaient sur le pont supérieur ont été complètement aspergés.

    Heureusement que nous portions ce poncho, sinon nous aurions été trempés...

    Promenade en bateau au pied des chutes de Niagara..;
    Promenade en bateau au pied des chutes de Niagara..;

    Des petits pingouins jaunes crapahutaient du côté des chutes canadiennes, pour passer derrière...

    Ce jour-là aucun hélicoptère n'a survolé les chutes car le temps était couvert, mais deux tyroliennes permettaient de rejoindre les chutes.

    La Tour Skylon de ses 236 m offre l'une des meilleures vues sur les chutes du Niagara pour 9 €. 

    Mais notre temps était compté et nous n'avons pas pu utiliser ces autres façons d'admirer les chutes.

    Photo prise sur le net - site de la tour -

    Photo prise sur le net - site de la tour -


    13 commentaires
  • Lorsque je me suis inscrite à ce Week-end découverte auprès de mon ancien Comité d'Entreprise, j'avais vu qu'il y avait une excursion en bateau le dimanche...

    En regardant mieux j'ai été ravie de voir qu'il s'agissait du Bateau des Curiosités dont j'avais déjà entendu parler.

    3 ou 4 excursions sont organisées chaque année, sur l'estuaire sans que les participants connaissent la destination ni le programme proposé. C'est ouvert à tous pour la somme de 35 € et il faut prévoir le pique-nique.

    Il se trouve que j'ai su quel serait le spectacle dès la fin juin, par mon amie Cathycat du blog "la new cathzette", qui avait eu l'information et hésitait à s'inscrire. Ce serait un spectacle de théâtre : "l'Assiette".

    Il restait un peu de surprise puisque je ne connaissais pas la destination...

     

    Nous nous sommes retrouvés le dimanche 4 septembre quai Parlier à Bordeaux à 10h30 : les 23 du week-end avec le Comité d'entreprise + environ 120 autres personnes.

    Le temps d'embarquer il n'y avait plus aucune place assise sur le pont supérieur. Les premiers montés avaient gardé des places pour leurs proches, et je suis restée (comme beaucoup) debout ou assise par terre tout le trajet.

    Partis de la rive droite nous avons remonté l'estuaire en passant sous le pont Chaban-Delmas, puis le pont d'Aquitaine, naviquant très près du nouveau stade...

    Week-end "Découverte atypique et ludique de Bordeaux" (3/3) : le bateau des Curiosités...
    Week-end "Découverte atypique et ludique de Bordeaux" (3/3) : le bateau des Curiosités...
    Week-end "Découverte atypique et ludique de Bordeaux" (3/3) : le bateau des Curiosités...
    Week-end "Découverte atypique et ludique de Bordeaux" (3/3) : le bateau des Curiosités...
    Week-end "Découverte atypique et ludique de Bordeaux" (3/3) : le bateau des Curiosités...
    Week-end "Découverte atypique et ludique de Bordeaux" (3/3) : le bateau des Curiosités...
    Week-end "Découverte atypique et ludique de Bordeaux" (3/3) : le bateau des Curiosités...

    Un animateur nous parlait des villages au bord de l'estuaire et des îles.

    Nous avons pu admirer les carrelets, quelques châteaux, de belles chartreuses sur les rives.

    Puis nous avons atteint le Bec d'Ambès où la Gironde et la Dordogne se rejoignent.

     

    1) Le Bec d'Ambès avec à droite la Garonne et à gauche la Dordogne   2) une digue pour protéger une île (à marée haute)
    1) Le Bec d'Ambès avec à droite la Garonne et à gauche la Dordogne   2) une digue pour protéger une île (à marée haute)

    1) Le Bec d'Ambès avec à droite la Garonne et à gauche la Dordogne 2) une digue pour protéger une île (à marée haute)

    J'ai alors compris que nous allions très certainement nous arrêter sur l'île Nouvelle... Pas de chance pour moi car je l'avais déjà vue quelques jours auparavant.

     

    Nous avons pique-niqué sur le bateau, la plupart assis par terre ce qui n'était ni pratique ni confortable.

    Après le repas le bateau s'est arrêté à l'embarcadère le l'Ile Nouvelle. L'animateur nous a incités à suivre les sentiers autour des marais : 6 km pour se retrouver à 14h30 dans le village.

    La chaleur était étouffante. Je suis partie sur le sentier espérant au moins voir des aigrettes ou des hérons dans les marais.

    Mais il n'y avait rien, pas même un papillon ou une libellule ! Alors j'ai fait demi-tour et suis revenue au village avec une collègue.

    Nous avons rejoint le bateau pour aller aux toilettes et boire un peu d'eau puis nous nous sommes installées sur des tables de pique-nique à l'ombre, à l'endroit où le spectacle aurait lieu. Les places étaient déjà chères car peu nombreux étaient ceux qui avaient suivi les sentiers.

     

     

    Week-end "Découverte atypique et ludique de Bordeaux" (3/3) : le bateau des Curiosités...
    Week-end "Découverte atypique et ludique de Bordeaux" (3/3) : le bateau des Curiosités...

    Le spectacle a commencé vers 14h00. L'acteur racontait son enfance, ses émotions devant le casseur d'assiettes...

    La chaleur était suffocante et malgré tous ses talents quelques uns dormaient. 

    Pour ma part j'ai cru que j'allais me trouver mal et j'imaginais l'hélicoptère atterrissant sur l'île pour venir me chercher...

    En pleine chaleur, après le repas il aurait fallu un spectacle basé moins sur l'émotion et les souvenirs mais plus sur la participation des spectateurs, ou avec plusieurs acteurs...

    Week-end "Découverte atypique et ludique de Bordeaux" (3/3) : le bateau des Curiosités...
    Week-end "Découverte atypique et ludique de Bordeaux" (3/3) : le bateau des Curiosités...

    L'ASSIETTE, est un spectacle avec un château, une île, des haricots verts, tout un art de vivre, un Suisse, un incendie, des silences, un grand-père, des balustres, un bateau, un comédien, de la vase jusqu'aux cuisses, une mouette imbécile et un choc de mémoire. Dans L'ASSIETTE tout se joue pour la première fois, là, maintenant, devant vous.

    Hubert Chaperon (Texte et interprétation), Sonia Millot(Mise en scène), Hervé Rigaud (Environnement sonore)

    Après le spectacle, nous avons regagné le bateau pour rentrer sur Bordeaux.

    Je me sentais mal et me suis assise sur le pont supérieur, mais les personnes sont revenues à leurs places et j'ai fini par me relever et retrouver mon groupe.

    La marée était contre nous et nous ne sommes revenus qu'à 19h00. Le retour nous a paru très long car nous naviguions aux mêmes endroits qu'à l'aller...

     

    Mon ressenti : le concept est génial, mais ce serait bien qu'il y ait aussi des jeux et des surprises sur le bateau...


    9 commentaires
  • Le croiseur lance-missiles, le Colbert, a été mis en service en mai 1959. Intégré dans l'escadre Méditerranée basée à Toulon, il en deviendra le navire amiral. En juin 1967, il embarque le général De Gaulle pour un voyage au Canada où est prononcé le fameux « vive le Québec libre ! ». 

    Le navire participe à sa dernière (et unique) mission de guerre en 1991, l'opération Salamandre, lors de la Guerre du Golfe, avant d'être réformé la même année.

     

    Deux ans plus tard, il prend ses quartiers à Bordeaux.

    De 1993 à 2007 le bateau de guerre, amarré au quai des Chartrons à Bordeaux est devenu un musée qui a reçu 750 000 visiteurs. Tous les dimanche matin un marché se tenait sur les quais, appelé alors "marché du Colbert"...

    Mais il a commencé à rouiller et détonnait avec la modernisation des quais.

     

    Il a donc quitté Bordeaux le 31 mai 2007 en direction du cimetière marin de Landévennec, non loin de la rade de Brest où il avait vu le jour cinquante ans plus tôt.

    Il a été désamianté à Brest avant de revenir à Bassens, près de Bordeaux, au printemps 2016 pour être démantelé, déconstruit...

    Lors d'une nouvelle balade sur l'estuaire entre Bordeaux et Blaye, dimanche 4 septembre, j'ai longé ce bateau qui a 3 ans de moins que moi.

    La rouille a dessiné d'étranges tags sur ses flancs. Je ne l'ai jamais visité quand il était à quai et je le regrette maintenant.

    Qu'y avait-il derrière cette porte qui miroitait au soleil ?

    Comment déconstruit-on un bateau ? Que deviennent les différentes pièces ?

     

     

    1ère photo : Sud-Ouest en 2003
    1ère photo : Sud-Ouest en 2003
    1ère photo : Sud-Ouest en 2003

    1ère photo : Sud-Ouest en 2003


    11 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique