• Je vous ai déjà parlé de mes agrumes : du grand citronnier, très productif, acheté en octobre 2019, des citronniers pursha, aux fruits grumeleux, entre clémentine et citron, du citronnier "Meyer" et du bigaradier, de mes citronniers "caviar".

    Je vous ai montré les fleurs de mes agrumes.

     

    J'ai aussi deux citronniers "Main de bouddha", en pots.

    La main de Bouddha est une variété asiatique de cédrats, un agrume aromatique dont les quartiers ne se soudent pas entre eux et semblent évoquer les doigts d'une main dans les positions codifiées du panthéon bouddhiste (selon Wikipédia).

     

    Les mains se sont formées puis ont grossi d'avril à novembre. Actuellement elles jaunissent. Le citronnier porte des fleurs blanches, odorantes, qui se transformeront quelques semaines plus tard en menottes étranges...

     

    Je les cueillerai bientôt et utiliserai les doigts, comme des écorces de citrons, pour préparer ma recette d'écorces confites.

    Mon citronnier "Main de bouddha"...
    Mon citronnier "Main de bouddha"...
    Mon citronnier "Main de bouddha"...
    Mon citronnier "Main de bouddha"...
    Mon citronnier "Main de bouddha"...

    16 commentaires
  • Hier, j'ai voulu montrer un gros champignon qui poussait dans mon jardin, dans un coin de la haie, à mon frère et mon petit-fils, Alban. IL avait beaucoup grossi depuis que je l'avais repéré.

    Mon frère m'a dit : "C'est un cèpe" et l'a ramassé. Il était tellement gros que je l'ai pesé : 730 grammes ! Mon frère l'a emporté pour le montrer à un collègue ramasseur de champignons qui a confirmé qu'il s'agissait d'un cèpe de Bordeaux. Il était temps de le ramasser, avant que les petites bêtes ne le dévorent...

     

    Ce n'est pas très étonnant car mon jardin est entouré de nombreux chênes. Déjà en octobre 2017 j'avais ramassé des cèpes de pin. En octobre 2012, j'avais photographié diverses variétés non comestibles, observées dans mon jardin.

    Un énorme cèpe dans mon jardin...
    Un énorme cèpe dans mon jardin...
    Un énorme cèpe dans mon jardin...
    Un énorme cèpe dans mon jardin...
    Un énorme cèpe dans mon jardin...
    Un énorme cèpe dans mon jardin...
    Un énorme cèpe dans mon jardin...
     
     

    13 commentaires
  • 'albizia, appelé aussi "arbre à soie" ou "mimosa de Constantinople" est un arbre de la famille des mimosas qui doit son nom à Filippo del Albizzi, un italien qui l'introduisit en Europe au milieu du  XVIIIème siècle.

    Cette espèce est courante dans les régions tropicales d'Asie, d'Afrique, d'Amérique centrale et du Sud, d'Australie. Cet arbre, de 6 à 12 m de haut et de 5 à 8 m de large a un port ample à la ramure bien étalée. Il ressemble au flamboyant, une autre espèce des pays tropicaux.

     

    Sa floraison, parfumée et mellifère, est appréciée des insectes pollinisateurs.

     

    Son feuillage découpé rappelle celui du mimosa.

     

    Il y a quelques jours j'ai acheté un jeune plant en fleurs et l'ai transféré dans un pot à bonsaï.

    Jolies fleurs en plumeaux de l'albizia ...
    Jolies fleurs en plumeaux de l'albizia ...
    Jolies fleurs en plumeaux de l'albizia ...
    Jolies fleurs en plumeaux de l'albizia ...

    Les plumeaux de soie, formés par les étamines, sont délicieusement parfumés :

    Jolies fleurs en plumeaux de l'albizia ...
    Jolies fleurs en plumeaux de l'albizia ...
    Jolies fleurs en plumeaux de l'albizia ...
    Jolies fleurs en plumeaux de l'albizia ...

    Ces aigrettes de fleurs sont pour moi symbole de légèreté et de pétillance.


    15 commentaires
  • En mai dernier, je vous ai montré mes orchidées vandas, juste installées dans le jardin pour l'été, dont deux étaient en fleurs.

    Quatre mois plus tard, elles se portent bien, et l'une est en fleurs.

     

    Ces orchidées poussent sans terre ou substrat. Il faut les accrocher en l'air et plonger les racines dans de l'eau une fois par semaine  et pulvériser les racines chaque jour si possible.

    L'été il est recommandé de les sortir et les suspendre à l'ombre, la différence de température entre la nuit et le jour favorisant la floraison.

    Au fil des années, j'ai constitué une petite collection d'une dizaine de vandas, qui refleurissent régulièrement.

     

    De novembre à avril, je les accroche à un fil dans ma véranda et à la belle saison, de mai à octobre, je les suspends dans le jardin, à mi-ombre.

     

     

    Mes orchidées vandas - août 2020...
    Mes orchidées vandas - août 2020...
    Mes orchidées vandas - août 2020...
    Mes orchidées vandas - août 2020...
    Mes orchidées vandas - août 2020...
    Mes orchidées vandas - août 2020...
    Mes orchidées vandas - août 2020...

    14 commentaires
  • Je vous ai déjà parlé de mon intérêt pour les grenades et l'arbre qui les porte, le grenadier.

    Les grenades me rappellent mon enfance, et ma mère qui nous en préparait de temps en temps, détachant patiemment les jolis grains rouges, ou rose nacré et les répartissant dans des coupelles.

     

    Je suis restée longtemps sans en acheter ni en manger, puis j"ai découvert sur des revues et sur le net les vertus de ce fruit, ce qui m'a incitée à en acheter. Et depuis j'en mange régulièrement, le matin mélangé à des céréales et souvent dans mes salades composées.

     

    En 2016 j'ai acheté un grenadier sur tige, en pot, puis un second. Ils ne m'ont donné aucune fleur, et le second a même dépéri. L'année suivante j'ai acheté un grenadier en bonsaï qui portait 6 ou 7 grenades, qui sont arrivées à maturité.

     

    En 2018 j'ai acheté un autre pied de grenadier sur tige, en pot. Il a porté de nombreuses fleurs, dont certaines se sont transformées en grenades, mais toutes sont tombées.  Je l'ai ensuite planté en terre mais depuis il dépérit.

    Fin 2018, j'ai effectué des recherches pour connaître les variétés les plus appropriées au climat et au sol de la région. J'ai commandé plusieurs plants dans une jardineries spécialisée, j'ai mis de l'engrais organique, arrosé. Certains ont porté des fleurs, se transformant parfois en promesse de grenade mais toutes sont tombées.

    En 2019, un seul (de la variété"Qirmiz Qabub", Turquie) a porté une belle grenade d'un joli rouge, et de belle taille.

     

    A l'automne 2019, j'ai planté plusieurs de mes grenadiers : j'en ai actuellement 9 en pleine terre, et une vingtaine en pots. La plupart ont porté des fleurs au printemps, mais presque toutes sont tombées malgré les soins apportés.

    Certains en portent encore :

    Suite de mes expériences avec les grenadiers - août 2020...
    Suite de mes expériences avec les grenadiers - août 2020...

    Mais seulement trois arbres (2 en pot et 1 en terre) portent une grenade en formation comme celle-ci :

    Suite de mes expériences avec les grenadiers - août 2020...

    Je continue à effectuer du bouturage,de pousses apparues au pied de mes pieds adultes, et de jeunes plants se développent peu à peu. 

    Je plante aussi planté des arilles (les petites graines que l'on mange). Elles germent bien, mais porteront-elles des fruits un jour ?

    Depuis le confinement il n'y a quasiment jamais de grenade au rayon fruits exotiques de mes supermarchés...


    18 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique