• Planté il y a au moins 35 ans, le grand chêne du jardin était très beau, malgré quelques branches attaquées par des capricornes, et je vous en parlais souvent...

    Le voici, un soir de janvier 2018 :

    Photo prise un soir de janvier 2018...

    Certains soirs plus ensoleillés que d'autres

    Le chêne se découpe sur l'horizon.

    Majestueux, il occupe l'espace

    Se déploie, se déplie,

    Se prépare en silence

    A l'arrivée du printemps.

     

    Il prend tout son temps...

     

     

    Le jardinier professionnel venu tailler ma haie m'a conseillé de faire élaguer les branches mortes et m'a envoyé un élagueur qui a coupé beaucoup de branches, en février 2018.

    Quelques branchettes sont apparues au printemps suivant mais ont séché. Des "soi-disant jardiniers" en camionnette blanche ont commencé à sonner à ma porte pour me proposer d'abattre mon chêne mort. J'ai refusé mais pris conscience qu'il y avait un problème.

    En janvier 2019, le même jardinier professionnel est revenu tailler ma haie, "Le chêne a souffert mais n'est peut-être pas mort. Il faut attendre encore quelques mois pour voir s'il va repartir ou pas", m'a-t'il dit...

     

    En avril dernier, je m'interrogeais ici pour savoir si mon chêne était mort.

    Hélas, le printemps et l'été sont passés et aucune pousse n'est  apparue, l'écorce a commencé à se détacher. J'ai contacté un élagueur professionnel pour le faire abattre craignant qu'une forte bourrasque de vent le précipite un jour sur la toiture de la maison.

    Voilà comment il était vendredi 25, avant :

    Cette fois, mon chêne n'est plus...
    Cette fois, mon chêne n'est plus...
    Cette fois, mon chêne n'est plus...

    Et après :

    Cette fois, mon chêne n'est plus...
    Cette fois, mon chêne n'est plus...

    Les élagueurs l'ont tronçonné avant de l'abattre avec une corde. Ils ont empli entièrement la remorque de leur camionnette avec branches et tronçons.

    Ensuite ils l'ont dessouché avec une machine spéciale et ont replanté juste à côté, à ma demande, l'un de mes grenadiers, le plus gros, celui que j'avais ramené d'une pépinière dans ma clio...

     


    15 commentaires
  • Il y a une dizaine de jours, mon frère a taillé mon catalpa, comme il le fait chaque année.

    Cet arbre devient de plus en plus touffu et nous avons effectué 5 voyages à la déchetterie pour jeter branches et feuilles.

     

    En début de journée, les bennes à déchets verts étaient vides, mais au 5ème voyage, en fin de journée, ce n'était plus le cas. Alors que je jetais des branches dans la benne, j'ai aperçu un magnifique pied de lavande. Un monsieur déchargeait ses branches de sa remorque, et je lui ai demandé s'il venait de jeter cette lavande. "Non, non" a-t'il grommelé, peu aimable.

    "Tu crois que je peux la prendre ?" ai-je demandé à mon frère. 

    -"Qu'est-ce que tu vas en faire ? m'a-t'il demandé. Il n'est pas "très fleurs".

    Je me suis penchée dans la benne et j'ai sorti un énorme pied de lavande avec sa motte de terre. Elle portait encore ses fleurs et embaumait. Une fois le coffre de la twingo vidé, j'y ai déposé ma nouvelle protégée et nous l'avons ramenée chez moi.

     

    Le lendemain j'ai pris une pelle et creusé un trou dans le jardin, près de l'entrée, j'ai versé du terreau au fond et déposé précautionneusement la lavande. Puis j'ai bien tassé la terre et l'ai arrosée.

    J'ai surveillé son ensoleillement toute la journée, et je me suis aperçue que la maison lui faisait de l'ombre le matin. Et l'après-midi, les chênes au bord de la route prenaient le relais.

    Elle n'allait pas se plaire là.

     

    J'ai creusé un autre trou, près de ma chambre et de la terrasse, dans un endroit toujours au soleil. J'ai ressorti le pied de lavande, et l'ai replanté dans ce nouvel endroit...

    J'espère qu'elle va s'y plaire...

     

    Comment j'ai adopté une lavande abandonnée...
    Comment j'ai adopté une lavande abandonnée...
    Comment j'ai adopté une lavande abandonnée...

    11 commentaires
  • Je vous ai déjà parlé de mon intérêt pour les grenades et l'arbre qui les porte, le grenadier.

    Les grenades me rappellent mon enfance, et ma mère qui nous en préparait de temps en temps, détachant patiemment les jolis grains rouges, ou rose nacré et les répartissant dans des coupelles.

     

    Je suis restée longtemps sans en acheter ni en manger, puis j"ai découvert sur des revues et sur le net les vertus de ce fruit, ce qui m'a incitée à en acheter. Et depuis j'en mange régulièrement, le matin mélangé à des céréales et souvent dans mes salades composées.

     

    En 2016 j'ai acheté un grenadier sur tige, en pot, puis un second. Ils ne m'ont donné aucune fleur, et le second a même dépéri. L'année suivante j'ai acheté un grenadier en bonsaï qui portait 6 ou 7 grenades, qui sont arrivées à maturité.

     

    En 2018 j'ai acheté un autre pied de grenadier sur tige, en pot. Il a porté de nombreuses fleurs, dont certaines se sont transformées en grenades, mais toutes sont tombées.  Je l'ai ensuite planté en terre et cet été il a porté de nombreuses fleurs, mais toutes sont tombées.

    Mes expériences avec les grenadiers...
    Mes expériences avec les grenadiers...

    Fin 2018, j'ai effectué des recherches pour connaître les variétés les plus appropriées au climat et au sol de la région. J'ai commandé plusieurs plants dans une jardineries spécialisée, j'ai mis de l'engrais organique, arrosé. Certains ont porté des fleurs, se transformant parfois en promesse de grenade mais toutes sont tombées.

    Un seul (de la variété"Qirmiz Qabub", Turquie) porte actuellement une belle grenade d'un joli rouge, et de belle taille,

    Mes expériences avec les grenadiers...
    Mes expériences avec les grenadiers...

    Mon bonsaï porte 5 mini grenades :

     

    Mes expériences avec les grenadiers...

    Et un pied d'une variété naine "Wonderful nana" en porte 2 qui grossissent et rougissent peu à peu :

    Mes expériences avec les grenadiers...

    J'ai effectué du bouturage,de pousses apparues au pied de mes pieds adultes, et de jeunes plants se développent peu à peu. Peut-être porteront-ils des fruits dans quelques années ?

    Mes expériences avec les grenadiers...
    Mes expériences avec les grenadiers...

    J'ai aussi planté des arilles (les petites graines que l'on mange). Elles germent bien, mais porteront-elles des fruits un jour ?

    Mes expériences avec les grenadiers...
    Mes expériences avec les grenadiers...
    Mes expériences avec les grenadiers...

    16 commentaires
  • Mi-juillet je vous ai montré l'état de mon petit ficus, après l'avoir laissé quelques jours, dehors, à l'ombre, pendant mon séjour en Aveyron. 

    Fin juin, il avait perdu toutes ses feuilles :

    Je l'ai rentré dans ma véranda et arrosé sans excès.

    15 jours plus tard j'ai été étonnée d'apercevoir des pousses sur le tronc :

     

    Fin août, des branches et des feuilles l'ont habillé. J'en ai raccourci certaines pour densifier le feuillage :

    Petit miracle de Dame Nature - suite...
    Petit miracle de Dame Nature - suite...
    Petit miracle de Dame Nature - suite...

    17 commentaires
  • Fin juin je suis partie quelques jours dans l'Aveyron, laissant mes plantes dehors, à l'ombre, et certaines n'ont pas aimé du tout. Un grenadier en pot a grillé, et l'un de mes deux grands ficus en bonsaï aussi.

    Voici comment il était, il y a 4 ans lorsque je l'ai acheté :

     

    Chaque été je le mets dehors, à l'ombre du catalpa et il s'en sortait bien jusque-là.

    Quand je suis rentrée, je l'ai trouvé complètement desséché.

    Je l'ai remis dans la véranda et ai recommencé à l'arroser, sans trop y croire.

     

    Mais il y a trois jours j'ai cru avoir la berlue en observant des pousses vertes sur une branche :

    Petit miracle de Dame Nature...

    A plusieurs endroits du tronc j'ai trouvé d'autres pousses vertes, alors j'ai coupé les branches mortes et je continue à le soigner...

     

    Petit miracle de Dame Nature...

    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique