• Je vous ai proposé hier de résoudre cette petite énigme facile et amusante, à la portée de tous, trouvée sur la page "Jeux" du journal Sud-Ouest.

     

     

    Mina adore les animaux.

    Et comme elle a un très grand jardin, elle peut leur offrir un environnement parfait pour eux. C'est pourquoi elle en possède plusieurs !

    A vous de découvrir combien, grâce aux indices suivants !

     

    Tous sauf deux sont des chevaux.

    Tous sauf deux sont des tortues.

    Tous sauf deux sont des chats.

     

     

     

     

     

     

    La réponse était 3. 

    Nous savons qu'il y a 3 sortes d'animaux : cheval, tortue, chat

    2 ne sont pas des chevaux : il y a donc 1 seule tortue et 1 seul chat

    2 ne sont pas des tortues : il y a donc 1 seul cheval et 1 seul chat

    Avec les deux premiers indices nous avons la solution. Mina a 3 animaux : un cheval, une tortue et un chat.

    Le 3ème indice confirme cela.

     

     

    Vous êtes plusieurs à avoir trouvé la bonne solution.

    Bravo à Pascale, Josette, Quichottine, Domi, Lady Marianne, Ruthie, Chevrette, Christian !

     

    Et nombreux aussi à avoir proposé 6 animaux : Roguidine, Par chez moi, Colette, Gisèle, Maria-Lina, Françoise, Mireille et Abby...

     

    Merci à toutes celles et tous ceux qui ont participé

     


    10 commentaires
  • Je vous propose de résoudre cette petite énigme facile et amusante, à la portée de tous, trouvée sur la page "Jeux" du journal Sud-Ouest.

     

     

    Mina adore les animaux.

    Et comme elle a un très grand jardin, elle peut leur offrir un environnement parfait pour eux. C'est pourquoi elle en possède plusieurs !

    A vous de découvrir combien, grâce aux indices suivants !

     

    Tous sauf deux sont des chevaux.

    Tous sauf deux sont des tortues.

    Tous sauf deux sont des chats.

     

     

     

     

     

    Laissez vos réponses avec les explications en commentaire. Vos commentaires n'apparaîtront pas, ce samedi 7 juillet 2018, tant que je ne les aurais pas validés. 

     

    La solution : demain...


    3 commentaires
  • Je vous ai proposé hier de résoudre cette petite énigme facile et amusante, à la portée de tous, trouvée sur la page "Jeux" du journal Sud-Ouest.

     

     

    Les souris se reproduisent très vite.

    Une souris peut avoir une portée par mois.

    Chaque portée comporte en moyenne neuf souriceaux.

    Un souriceau est capable d'avoir sa première portée trois mois après sa naissance.

    Arthur achète une souris.

    Au bout de 10 mois, combien de souris aura-t'il chez lui ?

     

     

     

    La solution était simple :

    Au bout de 10 mois, Arthur aura une seule souris. S'il avait acheté un couple de souris le problème aurait été différent...

    Vous êtes nombreux à avoir trouvé : Domi, Mimi, Josette, Lady Marianne, Pascale, Jo, Mamazerty, Laramicelle, Colette, Victoria, Josse, Mamie Kéké,Vivi, Kprice, Durgalola et Khanel.

    Mafalda s'est posée beaucoup de questions qui m'ont fait sourire :"intéressante question... , mais tout va dépendre si il y a un mâle ou femelle dèjà chez lui , et puis le souci de consanguinité ..: les souris refusent de s’accoupler ou bien ils mangent leurs petits , etc "

    Matatoune, Roguidine,Mireille et Ramu ont effectué des calculs compliqués et abouti à des résultats très différents : 4 782 969, 6 570, 63 et une centaine...

    Merci à tous ceux et celles qui ont joué...

     


    7 commentaires
  • Je vous propose de résoudre cette petite énigme facile et amusante,

    à la portée de tous,

    trouvée sur la page "Jeux" du journal Sud-Ouest.

     

     

    Les souris se reproduisent très vite.

    Une souris peut avoir une portée par mois.

    Chaque portée comporte en moyenne neuf souriceaux.

    Un souriceau est capable d'avoir sa première portée trois mois après sa naissance.

    Arthur achète une souris.

    Au bout de 10 mois, combien de souris aura-t'il chez lui ?

     

     

     

     

    Laissez vos réponses avec les explications en commentaire. Vos commentaires n'apparaîtront pas, ce dimanche 3 juin 2018, tant que je ne les aurais pas validés. 

     

    La solution : demain...


    4 commentaires
  • J'ai découvert cette vidéo sur le site Huffingtonpost.fr sous le titre "Et vous, qu'auriez-vous fait face à cette marelle dessinée sur le trottoir ?" et comme je l'ai trouvée rafraîchissante et positive, je la partage avec vous.

     

    Cut, une société américaine spécialisée "storytelling" (art de raconter une histoire à des fins de communication) a dessiné une marelle à la craie sur un trottoir et a filmé, en caméra cachée, les réactions des passants pendant 10 heures.

     

    Sur 1 187 personnes passées là, 129 (un peu plus d'une sur dix) se sont amusées, ont sauté, à pieds joints ou à cloche-pied, retrouvant leur âme d'enfant pendant quelques minutes.

     

    La vidéo dure 3 minutes et montre ceux qui passent sans rien voir, pressés, ceux qui évitent le jeu et ceux qui jouent : jeunes ou vieux, blancs ou noirs, femmes ou hommes, col blanc ou ouvrier, en robe, en doudoune ou en costard-cravate, expert de la marelle ou maladroit, avec un sac à main, un sac à dos ou même une valise...

    Il n'y a pas de profil type de celui qui joue...

    Mais les visages de ces "gosses" qui se sont amusés un moment, sont tous souriants.

    La marelle est un jeu universel et très ancien. Il s'agit de progresser de "la terre" vers "le ciel" en sautant à cloche-pied, en évitant d'empiéter sur la case où l'on a lancé le palet...

    Nous y jouions beaucoup à l'école primaire, mais aujourd'hui, à 61 ans, aurais-je sauté dans les cases ou évité de marcher dessus ?

    Je crois avoir gardé mon âme d'enfant mais aurais je osé lâcher prise et jouer, en pleine rue ?

     

    Et vous ?


    9 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique