• Pour ce 132ème Café Thé, je vous ai proposé de délirer autour de cette photo d'ombres dorées sur le mur de ma chambre, par un matin ensoleillé, de broder autour de cette photo, en nous décrivant un matin ensoleillé ou en nous parlant d'ombres et de reflets.

    Les consignes étaient : Ecrivez, fabulez, rimez, dessinez, brodez, scrappez, chantez, délirez, faites ce que vous voulez... Faites nous rire ou pleurer...

    Vous êtes 8 à avoir participé (Jill Bill, Jean-Luc, Christelle, Rose, Vagamonde, Livia, Colette et Gisèle).

     

    et je vous en remercie.

     

    Bravo à tous et toutes !

     

    "J'ai cru voir..." de Jill Bill du blog "Melting-pot" :

     

     

    Un léopard

    J'ai cru voir un léopard

    Un matin, au réveil, dans ma chambre...

    Délire, ou abus de gingembre !?

     

    Un léopard

    J'ai cru voir un léopard

    Sans être en Afrique,

    Fantasmagorique...

     

    Invraisemblable vision

    Brève hallucination,

    J'ai cru voir un léopard

    Un léopard... !!

     

    Et puis, non, juste le lever du jour

    Qui avec humour

    S'amusait à me faire croire

    Croire

    Qu'un léopard

    Echappé de nulle part

    Me guettait en proie facile... peuchère,

    Mais, je dors avec mon revolver... !!

     

    Il y avait un léopard,

    Il n'y a plus de léopard,

    Juste un trou dans le mur,

    Fin de cette mésaventure... !!!

     

     

    "Petit écureuil" de Jean-Luc du blog "Lindeparsylviejl2" :

     

    Avec ce matin ensoleillé de ta chambre, c’est un peu vague et nuageux. Ou alors, c’est peut être un message codé qui te dit « Petit écureuil » dépêches de te lever pour aller voir les aigrettes.

     

     

    "Le printemps" de Christelle qui n'a pas de blog

     

     

    Un rayon de soleil a filtré ce matin

    A travers la fente des double rideaux

    Il est venu ensuite jouer sur le mur

    Puis il a caressé ma joue

    Je regarde par la fenêtre et

    Observe le jardin

    Voici le printemps qui arrive

    Un parfum de liberté souffle dans l’air

    J’aperçois le forsythia jaune le long de la grille

    Les cerisiers en fleurs offrent

    La douce tendresse de leurs pompons roses.

    La nature renaît,

    Promesse de jours meilleurs.

    "Quand le soleil crée..." de Rose du blog : "Golondrina 63" :

    Temple du reflet
    Sur ce mur
    Un écho silencieux
    Le regard est invité
    Le soleil dissout les idées noires
    Dialogue brillant et frémissant
    Quand les reflets jonglent
    Mirage jouant à cache cache
    Le Roi de la magie opère
    Des arabesques enivrantes se dessinent
    Métamorphosant le mur
    Spectacle faramineux
    Un océan lumineux entre en jeu
    Quand son ardeur baisse
    Il faut reprendre le chemin
    Réalité oblige
    Les formes fugitives s'estompent
    Il est temps d'embrasser la journée 

     

    "Ombre et soleil" de Vagamonde du blog "Vagamonde bis" :

     

    Sous le soleil de Trinidad

    La Hollande : 

     

    Venise

     

    Vietnam : atmosphère étrange et mystérieuse à la fois sur la Baie d'Halong où j'ai dormi sur le pont d'une jonque, (une forte odeur provenant du moteur m'empêchant de rester dans ma chambre).

     

    "Ombre et lumière" de Livia du blog : "Livia augustae

     

    C'était un matin bleu de printemps, les roses et les lavandes du jardin emmêlaient leurs parfums qui rendaient abeilles  et papillons complètement ivres...

    Les ombres de la nuit étaient maintenant diluées par Apollon qui lançait partout ses rayons de feu.

    Et comme il était d'humeur joyeuse et coquine ce matin-là, il entra par la fenêtre ouverte et s'invita dans ma chambre, baguenaudant sur mon lit, glissant sur le tapis, remontant sur les murs en jetant partout de l'or autour de moi.

    A demie éveillée, je m'étirai longuement et suivis d'un œil amusé, ses animations éblouissantes, la poussière en longs tourbillons ne se sentait plus de joie et dansait dans ses rayons, j'avais l'impression de voguer sur une mer de vagues dorées, qui allumait partout des étincelles de lumières.

    Une libellule suivit les rayons et voleta de ci-delà en se cognant au meubles, son corselet aux reflets bleus étincelait sous les doigts d'Apollon qui  badinait avec elle...

    En ce matin bleu de printemps entre ombres et lumières, j'avais l'impression d'être au Paradis.

     

    "Gorgée de soleil" de Colette du blog : "En toute simplicité" :

     

    Six heures du matin 

    Dring Dring Dring hop le réveil 

    Une autre journée 

    Bon étirement 

    En forme et bien en vie 

    En dehors du lit 

    Surprise du jour 

    Balancement des rideaux 

    Matin de soleil 

    Des feuilles l’ombre 

    En plein cœur du gros arbre 

    Trouée de soleil 

    Aux couleurs du jour 

    De mon cœur en liesse 

    Gorgée de soleil 

     

    "Un matin..." de Gisèle du blog : "Autobiographie" :

    Un matin je me suis réveillée et j'ai aperçu contre le mur de ma chambre ce que voyait Brigitte Ecureuil bleu dans la sienne. Miracle ! Où suis-je ? me suis dit! Nulle part ou dans un rêve? Et je m'aperçus que ces gouttelettes de lumière dansaient, s'assemblaient, changeaient de couleur, disparaissaient, revenaient, se posaient même sur moi!!!... Pas de doute, j'étais dans un rêve ou peut-être dans un cauchemar car je m'aperçus que j'étais morte! Si c'est cela la mort, c'est le Paradis alors! Et, devant Saint Pierre qui était là, assis près de Dieu, je lui demandé de me renvoyer sur la Terre où, en dépit du confinement, il fait parfois bon vivre! Et bien, croyez-moi, je me suis réveillée dans ma chambre mais sans les petites lumière de Brigitte! Non! 


    8 commentaires
  • Les masques de protection alternatifs sont devenus indispensables, sans les transports en commun, mais aussi dans de nombreux magasins, ou chez les coiffeurs.

     

    Il y a quelques semaines je vous ai montré des masques de protection en papiertrès simples et très rapides à réaliser, avec très peu de matériel : serviette en papier ou sopalin, 2 élastiques et une agrafeuse, des masques de protection au crochet, des masques en tissu, un masque très facile sans agrafage ni couture et aussi des astuces pour remplacer les élastiques.

     

    La plupart des tutos sont disponibles sur mon blog : "Merci mes petits doigts".

     

    Après avoir réalisé quelques masques pour adultes, j'en ai aussi rélisé pour enfants que je vais envoyer à mes petits-enfants, Alice (5 ans 1/2) et Alban (4 ans 1/2). Les deux plus jeunes, Victoire et Manon, qui viennent d'avoir 2 ans ne doivent pas en porter.

     

    Après avoir remplacé les élastiques devenus introuvables par : des lacets, des tronçons de collants, des lanières de tee-shirt, du gros fil à tricoter (Hooked), des élastiques pour attacher les asperges, j'ai acheté des élastiques au rayon jouet. Et puis j'ai fini par trouver de l'élastique chez Mondial Tissus, à 1€ le mètre...

    Sur ces masques pour enfants j'ai mis des élastiques sur certains et du gros fil à tricoter sur d'autres :

     

     

    Masques de protection en tissu pour enfants...
    Masques de protection en tissu pour enfants...
    Masques de protection en tissu pour enfants...
    Masques de protection en tissu pour enfants...

    16 commentaires
  • En 2011, j'avais écrit cet hymne aux chaussettes orphelines qui devenaient inutiles (en m'inspirant de "la ballade des pendus" de François Villon).

     

    Mais c'était AVANT...

     

    Pauvres chaussettes qui avec nous vivez,

    Pourquoi êtes-vous toujours dépareillées ?

    Nous vous achetons par paires,

    Pour réchauffer et protéger nos pieds l'hiver.

    Pourquoi une fois portées,

    L'une de l'autre vous écartez ?

    Après lavage,

    Au moment du pliage,

    Il n'y a plus que des chaussettes isolées,

    Des paires dissociées !

    Je cherche comment vous accorder,

    Mes fils râlent, accusent la machine à laver

    De vous avoir avalées...

    Chaussettes, où êtes vous passées ?

    Je pose les orphelines dans un coin,

    En attendant de retrouver leur soeur.

    Parfois sous un lit,

    Ou sous une armoire,

    Sous un coussin du canapé,

    Je retrouve la jumelle,

    Qu'il me reste alors à laver !

    Pour corser le mystère

    Et compliquer l'affaire,

    Mon cadet portait souvent aux pieds

    Deux chaussettes dépareillées...

    Photo prise sur le net

    Photo prise sur le net

    Maintenant, si vous avez des chaussettes orphelines, gardées dans un sac ou un carton, au cas où... vous pouvez les transformer en masque de protection en 1 minute, juste avec une paire de ciseaux.

     

    APRES

     

    Il vous suffit de couper le bout de la chaussette et le talon, comme ceci :

    Une nouvelle vie pour les chaussettes orphelines : masque de protection !
    Une nouvelle vie pour les chaussettes orphelines : masque de protection !

    Vous obtenez un rectangle. Vous faites une entaille de chaque côté (sur la moitié environ du petit côté du rectangle), qui servira à attacher le "masque" derrière les oreilles.

    et vous voilà avec un masque de protection dans lequel vous pouvez glisser un filtre (carré de sopalin ou mouchoir papier plié). 

    Une nouvelle vie pour les chaussettes orphelines : masque de protection !
    Une nouvelle vie pour les chaussettes orphelines : masque de protection !

    20 commentaires
  • Les masques de protection alternatifs vont devenir indispensables, dans les prochains jours.

     

    Il y a quelques jours je vous ai montré des masques de protection en papiertrès simples et très rapides à réaliser, avec très peu de matériel : serviette en papier ou sopalin, 2 élastiques et une agrafeuse, des masques de protection au crochet, des masques en tissu et un masque très facile sans agrafage ni couture.

    La plupart des tutos sont disponibles sur mon blog : "Merci mes petits doigts".

     

    Depuis, j'ai continué à en faire, au crochet et en tissu.

    J'ai cousu les premiers en tissu entièrement à la main, et c'est long.

    En faisant mes courses à Leclerc, où j'avais acheté des coupons de tissu au début du confinement, j'ai vu et acheté une mini machine à coudre à 14,95 €.

     

    J'ai aussitôt essayé cette machine qui fonctionne à piles. Les points sont plus réguliers, mais il n'y a qu'un seul fil et la couture se défait si l'on ne prend pas soin de passer plusieurs fois au même endroit pour arrêter.

     

    J'ai une machine à coudre, achetée il y a 2 ans, mais je ne savais pas m'en servir. J'ai pris le mode d'emploi et je me suis lancée. J'ai galéré avant de comprendre comment passer le fil de dessous et celui de dessus, régler la longueur et la largeur des points.

    Passer le fil dans le chas de l'aiguille est déjà bien compliqué...

    J'ai cousu (de travers), décousu, coincé l'aiguille, cassé le fil du dessus, cassé le fil du dessous...

    J'ai transpiré, me suis énervée, suis allée voir mes agrumes et mes grenadiers, pour me détendre...

    Et puis j'ai fini par réussir à coudre en point endroit un masque !

    Trop contente d'y être arrivée !

     

    J'ai testé plusieurs types de masques trouvés sur You Tube.

    J'ai utilisé 2 coupons achetés à Leclerc, et du tissu récupéré : une taie d'oreiller, un chemisier trop petit, des shorts que je ne porte plus.

    Je n'ai plus de ruban élastique, et n'en trouve pas au rayon mercerie de Leclerc, mais j'ai utilisé des lacets, du fil de coton épais. Il est possible aussi d'utiliser du ruban ou des biais que l'on peut coudre.

     

    Sur You Tube j'ai trouvé différentes astuces. Les élastiques peuvent être remplacés par des tronçons de vieux collants ou de chaussettes. 

    J'ai testé, trouvé une astuce en attachant deux tronçons de chaussette ensemble.

    Ce masque s'attache derrière la tête, mais j'en ai fait un sur le même modèle avec deux élastiques (tronçons de chaussettes) qui passent derrière les oreilles.

    Quel bonheur !

     

    Masque de protection en tissu : mes réussites et nouvelles astuces...
    Masque de protection en tissu : mes réussites et nouvelles astuces...
    Masque de protection en tissu : mes réussites et nouvelles astuces...
    Masque de protection en tissu : mes réussites et nouvelles astuces...

    Ces masques ne protègent peut-être pas complètement du coronavirus, mais évitent au moins d'envoyer ou recevoir des postillons et complètent les gestes barrière...

     

    Pour ma part, je les porte uniquement lors de mes déplacements exceptionnels, pour faire les courses tous les 8-10 jours.


    15 commentaires
  • Les masques de protection alternatifs vont devenir indispensables dans plusieurs villes, lors des sorties exceptionnelles.

     

     

    Il y a quelques jours je vous ai montré des masques de protection en papiertrès simples et très rapides à réaliser, avec très peu de matériel : serviette en papier ou sopalin, 2 élastiques et une agrafeuse, des masques de protection au crochet et des masques en tissu.

    La plupart des tutos sont disponibles sur mon blog : "Merci mes petits doigts".

     

    J'ai trouvé sur le site Huffington Post un masque à réaliser en une minute avec un foulard et 2 élastiques (voir ICI).

     

    Il suffit de disposer d'un foulard en coton, style bandana ou autre et de 2 élastiques.

    Mon foulard mesure 50 cm sur 50 cm et l'élastique 12 cm.

     

     

     

    Un masque de protection très facile à réaliser, sans couture ni agrafage...
    Un masque de protection très facile à réaliser, sans couture ni agrafage...
    Un masque de protection très facile à réaliser, sans couture ni agrafage...

    Ces masques ne protègent peut-être pas complètement du coronavirus, mais évitent au moins d'envoyer ou recevoir des postillons et complètent les gestes barrière...

     

    Pour ma part, je les porte uniquement lors de mes déplacements exceptionnels. En 23 jours je ne suis sortie que 4 fois pour faire des courses. 8 clients sur 10 portent désormais un de ces masques pour leur sorties exceptionnelles.


    14 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique