• Mon voisin est bricoleur et sait tout réparer. En début d'été il a changé ma pompe d'arrosage qui avait grillé et depuis mon jardin, arrosé automatiquement par l'eau du puits lui dit merci.

    Juste à côté de la pompe il y a une trappe d'accès à la cuve de fuel pour le remplissage. Cette trappe était composée d'un carré de plexiglass entouré d'un cadre en aluminium collé sur une plaque de bois pour assurer l'étanchéïté et empêcher l'eau de pénétrer dessous, le long du robinet ou de la jauge. Avec les pluies de cet hiver la plaque de bois s'est abîmée et mon voisin m'a proposé de la changer.

    Nous avons été dans la Zone industrielle d'Andernos acheter une trappe d'étanchéité en fonte de 58*58 cm, alors que le regard en ciment sur lequel repose la trappe fait 60*60 cm.

    Les dimensions sont standard et une trappe 70*70 cm  aurait été trop lourde.

    Mon voisin a trouvé une astuce pour adapter la trappe achetée, en faisant un coffrage. Il m'a demandé d'aller acheter un sac de béton de 25 kgs, puis s'est ravisé et m'a demandé un sac de ciment.

    Je suis allée  dans une grande surface spécialisée sur la zone industrielle d'Arès.

    L'employée très aimable m'a dit que le ciment ne se vendait qu'en sac de 35 kgs, et un technicien a été cherché le sac avec un chariot élévateur et l'a déposé dans le coffre de ma voiture.

    Quand mon voisin a vu le sac il a dit : "Mais c'est pas ça ! Ca va pas aller. C'est du mortier qu'il fallait... Avec le ciment il faudrait rajouter du sable..."

    J'ai pesté intérieurement, mais il a reconnu qu'il aurait dû utiliser le bon terme et me demander du "mortier" et non du "ciment". Il m'a dit de prendre deux sacs de 25 kgs.

    Je suis donc repartie au magasin et j'ai demandé à faire l'échange. La jeune caissière était toujours aussi aimable et était ravie de n'avoir aucune opération financière à faire car les deux sacs de mortier (25 kgs*2) valaient le prix du sac de 35 kg de ciment.

    J'ai souri en pensant au kilo de plume et au kilo de plomb...


    7 commentaires
  • Dans un monde où la crise s'installe, de plus en plus de citoyens s'interrogent sur leurs modes de consommation.

    Est-il indispensable d'acheter une voiture, un camping-car, une perceuse, une bétonnière, une scie circulaire compte-tenu du peu de temps où on l'utilise dans l'année ?

    De nombreux sites se sont développés sur le net depuis quelques années pour faciliter la location entre particuliers.

    www.bricolib.net permet aux particulier de louer entre eux outils de bricolage et de jardinage, sur toute la France. Gratuit

    www.jestocke.com permet de connecter ceux qui ont de la place, grenier, grange, et ceux qui ont des biens à stocker. Et cela revient moins 60% moins cher qu'un box professionnel aux seconds, tout en rapportant un petit revenu aux premiers.

    www.jelouemoncampingcar.com a déjà enregistré 10 000 jours de location en 2 ans.

    www.samboat.fr met en rapport, depuis mars, les propriétaires de bateaux désireux d'amortir leurs frais, et des locataires qui économiseront ainsi jusqu'à 40 % du prix normal.

    Le plus offert par ces sites est l'assurance tout risque adossée à la location, indispensable pour les deux parties, propriétaire et locataire.

    Ces locations entre particuliers participent au mouvement en vogue de consommation collaborative...

     


    5 commentaires
  • Nous sommes le premier jour de l'été et même s'il pleut ce matin, la saison des barbecues commence pour ceux qui ont la chance d'avoir un jardin ou un balcon.
    J'ai lu dans le journal ces petits trucs utiles, qui peuvent servir aussi pour allumer la cheminée.
     

    Pour allumer :
    Pour faciliter le départ de feu : garnissez une boite à oeufs en carton de charbon de bois. Ajoutez y un reste de cire de bougie. Placez la boite dans votre barbecue et enflammez la. 

    Une autre astuce : gardez les bouchons de liège et faites les macérer dans un bocal empli d'alcool à brûler. Glissez un de ces bouchons dans le charbon de bois et l'allumage devrait se faire illico.

    Pour éteindre :
    Pour étouffer les flammes si besoin : gardez toujours un grand bol de sel près de votre four ou de votre barbecue. Si la graisse de votre viande prend feu : jetez le sel dessus. Ne jetez jamais d'eau sur la graisse car cela ne ferait que propager les flammes.



    J'ai toujours eu un mal fou pour allumer le barbecue ou la cheminée quand j'en avais, et je n'ai pas eu l'occasion de tester ces astuces.

    Il ya quelques années j'ai failli mettre le feu à l'appartement minuscule où nous passions les vacances avec les enfants. Dans la pièce salon-cuisine il y avait un four posé à côté de l'évier sous les placards en bois.
    J'avais décidé de faire des tacos mexicains. Pas de problème avec les ingrédients mijotant dans la poele avec la sauce. Ce sont les tacos qui ont posé problème lorsque, suivant le mode d'emploi, je les ai posés sous le grill. Trop près des résistances, ils se sont enflammés et les flammes se sont échappées du four menaçant le mobilier en bois. J'ai débranché le four, posé une serpillière humide dessus pour éteindre les flammes et mon mari armé de maniques l'a pris et déposé dans le jardin. Ouf !

     


    4 commentaires
  • Pendant mes quelques jours de vacances de fin d'année, j'ai préparé un livre photo avec mes souvenirs de voyages, toujours sur le site Smart photo, car j'avais été ravie de la qualité des produits fournis, à l'occasion du mariage d'Aurélien et Céline.

    J'ai pris plus de 2 200 photos pendant mon séjour et je devais en trier entre 100 et 200 pour faire tenir sur les 30 pages standard du produit. Finalement j'ai rajouté des pages (32 pages en plus) et gardé 427 photos.

    J'ai commencé sur Internet explorer et fini sur Google chrome : plus rapide, moins de plantages.

    Pour la couverture j'ai préparé ce montage photo :

    africa4.jpg

    Sur smart photo, la hot-line, par mail aussi bien que par téléphone est réactive et de qualité : un site que je vous recommande. J'ai commandé 2 albums mariage de plus, pour la grand-mère et une grand tante d'Aurélien.


    4 commentaires
  • Tous les ans a lieu à Cenon, banlieue de Bordeaux, une épreuve du championnat de France de voitures à pédales.

    Les décorations des engins et les costumes des pilotes participent au classement général.

    Cette année la compétition a eu lieu en grande partie sous la pluie.

     

     

    cenon2.jpg

    cenon1.jpg

      Photos du journal Sud-Ouest


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique