• En mars 2016, j'ai acheté un magnifique kalanchoé à clochettes (variété "tessa").

    Il a passé l'été et l'automne dehors, suspendu,

    Je l'ai rentré fin novembre, dans la véranda.

     

    Les tiges se sont étirées et il y a moins de fleurs que l'an dernier.

    Après la floraison, je taillerai les tiges pour densifier sa future floraison.

    Le bouturage des tiges, à l'automne, m'a permis d'obtenir très facilement une nouvelle plante.

    Mon kalanchoé tessa, un an plus tard...
    Mon kalanchoé tessa, un an plus tard...
    Mon kalanchoé tessa, un an plus tard...
    Mon kalanchoé tessa, un an plus tard...

    3 commentaires
  • Fin décembre j'ai crocheté deux bonnets : l'un pour Alban, mon petit-fils, et l'autre pour sa cousine Alice.

     

    Mon fils Aurélien et Céline, les parents d'Alice m'ont demandé un bonnet avec des oreilles, qui lui tiendrait plus chaud.

    J'ai repris le modèle crocheté pour Alban et j'ai essayé de l'adapter pour une fillette de 2 ans et demi. La laine était plus fine.

    Quand je suis allée garder Alice il y a quelques jours j'ai porté le bonnet que je n'avais pas complètement terminé. Alice était ravie. Elle a pris mon crochet et tenté de poursuivre le travail.

    Pendant qu'elle dormait j'ai fini le bonnet, et plus tard je le lui ai essayé.

    Il était bien trop grand pour elle.

    Alors je l'ai gardé pour moi et je vais lui en tricoter un plus petit.

     

     

    Un nouveau bonnet pour Alice...
    Un nouveau bonnet pour Alice...

    5 commentaires
  • En cherchant des bonnes nouvelles sur le net, j'ai découvert l'existence de "Preofesseurs de bonheur" et une offre d'emploi peu banale.

    La start-up "Acheterduneuf.com", à Anglet, recrute actuellement son "Chief happiness officer" ou "Responsable du bonheur".

    Installés dans un open-space de 280 m² à Anglet (Pays Basque), les collaborateurs disposent déjà d'un espace de réunion se transformant en salle de ping-pong, de jeux vidéos, baby-foot, tapis de golf  et fléchettes.

    De nombreux événements sont organisés en interne, pour se retrouver, échanger sur leurs pratiques, passer tout simplement de bons moments ensemble…

    L'offre d'emploi :

    Le (la) responsable du bonheur est en charge du bien-être de l’équipe et de la culture de l’entreprise. Sa principale mission : faire de notre espace de travail un environnement agréable. Il (elle) doit faire en sorte que les collaborateurs aient le sourire le matin en arrivant au bureau en créant les conditions d’une bonne ambiance au travail. 

    Pour les dirigeants de la start-up, le responsable bonheur doit être altruiste, dynamique, à l’écoute des autres pour bien cerner leurs attentes. Mais surtout, il doit être positif, optimiste, pour arriver à transmettre le bonheur aux autres. C’est un poste clé parce qu’il permet non seulement de souder les équipes mais aussi de renforcer et de faire vivre au quotidien les valeurs de l’entreprise.

    Ce recrutement s'inscrit dans une démarche de qualité de vie de travail pour optimiser les conditions de travail, la créativité ainsi que l’engagement, la motivation professionnelle et la fidélisation des collaborateurs, en réduisant les situations de stress au travail.

    Le poste est à pourvoir à Anglet, à partir du 1er mai 2017, à temps plein et en C.D.I.

    Si vous avez toujours le sourire, aimez accueillir, cuisiner, ranger et organiser. et si cette aventure vous tente, préparez une vidéo originale pour vous présenter et rendez vous ICI...

     

    Voici un métier que j’aurais aimé exercer.

    Lorsque je travaillais, j'ai souffert du manque de considération des dirigeants.

    Pour ma part, j'essayais toujours de mettre un peu d'huile dans les rouages. Quand certains collègues se sentaient mal, venaient travailler tous les matins avec une boule au ventre, j'ai alerté notre manager qui n'avait rien vu.

    Lors d'entretiens annuels de compétences j'ai été "accusée" de pratiquer trop l’empathie envers mes collègues.

    Je partageais mes astuces apprises lors de formation de développement personnel, comme "la boite à bravos", ou la "fête des réussites"...

    Depuis 8 ans je gère ce blog où je raconte une bonne nouvelle chaque jour.

    J’aurais aimée être « puiseur de merveilles » pour aider chacun à mettre en valeur son ou ses talents.

    J'ai aussi pratiqué le tennis de table dans mon entreprise, et en compétition et ai été arbitre.

    Je suis aussi assez bonne pâtissière.

    Etre payé pour contribuer -ne serait-ce qu'un peu- au bonheur de ses collègues, cela doit être un peu comme les compagnons du tour de france qui jadis ont participé à la construction d'une cathédrale...

    Mais j’ai 60 ans…


    8 commentaires
  • Lors de mon séjour au Canada, en octobre 2016 j'ai passé deux jours à la Pourvoirie du Lac Blanc (sorte de village de vacances avec logement en chalets)..

    Diverses activités nous étaient proposées : observation d'un barrage de castors, pêche, balade en canoë, observation des ours, découverte activités trappage...

    Notre guide, Pascal, nous a proposé d'observer les castors.

     

    Observation des castors à la Pourvoirie du Lac Blanc, au Canada...
    Observation des castors à la Pourvoirie du Lac Blanc, au Canada...
    Observation des castors à la Pourvoirie du Lac Blanc, au Canada...

    Il y en avait deux, qu'il attirait en déposant une branche de bouleau sur le sable. Nous devions rester en retrait, derrière une ligne qu'il avait tracé au sol et ne pas bouger.

    Observation des castors à la Pourvoirie du Lac Blanc, au Canada...
    Observation des castors à la Pourvoirie du Lac Blanc, au Canada...
    Observation des castors à la Pourvoirie du Lac Blanc, au Canada...
    Observation des castors à la Pourvoirie du Lac Blanc, au Canada...
    Observation des castors à la Pourvoirie du Lac Blanc, au Canada...
    Observation des castors à la Pourvoirie du Lac Blanc, au Canada...
    Observation des castors à la Pourvoirie du Lac Blanc, au Canada...
    Observation des castors à la Pourvoirie du Lac Blanc, au Canada...
    Observation des castors à la Pourvoirie du Lac Blanc, au Canada...

    Le castor repart ensuite avec sa branche dans la gueule pour la déposer sur son barrage

    Observation des castors à la Pourvoirie du Lac Blanc, au Canada...
    Observation des castors à la Pourvoirie du Lac Blanc, au Canada...
    Observation des castors à la Pourvoirie du Lac Blanc, au Canada...

    Pascal nous a montré un tronc attaqué par les castors, qui causent beaucoup de dégâts comme les ragondins chez nous :

    Observation des castors à la Pourvoirie du Lac Blanc, au Canada...
     

    9 commentaires
  • Sainte-Rose-du-Nord est un des plus beaux villages du Canada, situé au bord du fjord de Saguenay.

    Lorsque nous y sommes passés, après la croisière d'observation des baleines à Tadoussac, le soleil commençait à se coucher...

    Sainte-Rose-du-Nord au Canada...
    Sainte-Rose-du-Nord au Canada...
    Sainte-Rose-du-Nord au Canada...
    Sainte-Rose-du-Nord au Canada...
    Sainte-Rose-du-Nord au Canada...
    Sainte-Rose-du-Nord au Canada...
    Sainte-Rose-du-Nord au Canada...
    Sainte-Rose-du-Nord au Canada...
    Sainte-Rose-du-Nord au Canada...

    Il y avait un rassemblement, peut-être de plongeurs...

    Sainte-Rose-du-Nord au Canada...
    Sainte-Rose-du-Nord au Canada...
    Sainte-Rose-du-Nord au Canada...

    Au bord de l'eau, des jeunes discutaient assis sur une des balancelles typiques du pays : en bois avec deux bancs face à face séparés par une table :

    Sainte-Rose-du-Nord au Canada...

    6 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires