• Ottawa, capitale fédérale du Canada, abrite sur une colline les bâtiments du Parlement, dont seule la partie centrale se visite, et la bibliothèque du Parlement, de forme ronde (visible sur mes deux dernières photos).

    Pendant mon circuit, je n'ai pas pu le visiter, juste admirer les extérieurs qui dominent la rivière des Ouataouais.

    Les bâtiments du Parlement à Ottawa...
    Les bâtiments du Parlement à Ottawa...
    Les bâtiments du Parlement à Ottawa...
    Les bâtiments du Parlement à Ottawa...
    Les bâtiments du Parlement à Ottawa...
    Les bâtiments du Parlement à Ottawa...
    Les bâtiments du Parlement à Ottawa...
    Les bâtiments du Parlement à Ottawa...
    Les bâtiments du Parlement à Ottawa...
    Les bâtiments du Parlement à Ottawa...
    Les bâtiments du Parlement à Ottawa...
    Les bâtiments du Parlement à Ottawa...
    Les bâtiments du Parlement à Ottawa...

    Les toits sont en cuivre, et deviennent vert avec le temps. On voit un toit rénové sur cette dernière photo prise du jardin au pied du Parlement...

    Les bâtiments du Parlement à Ottawa...

    2 commentaires
  • "Le premier miracle" de Gilles Legardinier : étonnant...

    J'ai lu et adoré plusieurs romans de Gilles Legardinier dont je vous ai déjà parlé ici : "Demain, j'arrête", "Complètement cramé", "Et soudain tout change", "Quelqu'un pour qui trembler", "Ca peut pas rater"

     

    Je viens de refermer le dernier "Le premier miracle", paru en octobre 2016 chez Flammarion, 506 pages. J'ai attendu 6 semaines à la médiathèque pour que la personne qui l'avait emprunté avant moi le ramène et visiblement elle ne l'a pas lu.

    J'ai failli faire pareil au bout du premier chapitre mais j'ai fait confiance à l'auteur que j'apprécie et continué. 

    Si vous ne connaissez pas ses autres romans, ne commencez pas par celui-ci.

    Par contre, si vous appréciez cet auteur vous pouvez tenter l'aventure.

    Ce livre n'est pas une comédie mais plutôt un thriller scientifique et historique, pour lequel l'auteur a effectué de nombreuses recherches, et qu'il a peaufiné pendant 8 ans.

     

    Le résumé :

    Karen Holt est agent d'un service de renseignements très particulier. Benjamin Horwood est un universitaire qui ne sait plus où il en est. Elle enquête sur une spectaculaire série de vols d'objets historiques à travers le monde. Lui passe ses vacances en France sur les traces d'un amour perdu. Lorsque le vénérable historien qui aidait Karen à traquer les voleurs hors norme meurt dans d'étranges circonstances, elle n'a d'autre choix que de recruter Ben, quitte à l'obliger. Ce qu'ils vont vivre va les bouleverser. Ce qu'ils vont découvrir va les fasciner. Ce qu'ils vont affronter peut facilement les détruire... Avec ce nouveau roman, Gilles Legardinier allie pour la première fois tous les talents qui ont fait de lui un exceptionnel auteur de best-sellers. Aventure, intrigue fascinante et humour nous entraînent aux confins des mystères de la science et de l'Histoire.

     

    Mon ressenti :

    Les premiers chapitres m'ont désorientée. J'avais l'impression d'être dans un nouveau "Da Vinci code" de Dan Brown que j'ai bien aimé lire à l'époque mais que je n'aurais aucune envie de relire.

    L'histoire de ce premier miracle il y a plus de 2000 ans avant notre ère, et de cette course poursuite entre les services secrets britanniques et une coalition ayant dérobé des objets sumériens dans différentes parties du monde ne m'aurait pas réellement passionnée sans la force des personnages que Gilles Legardinier anime d'une grande humanité, notamment Ben le scientifique et Karen son garde du corps.

    Ces deux-là sont attachants

    J'ai aussi apprécié la façon dont il plante le décor, surtout à Abou Simbel que j'ai eu la chance de visiter, mais aussi sur les îles Shetland, en Ecosse.

    Ce roman pourrait se transformer en film d'action qui aurait certainement beaucoup de succès.

     


    4 commentaires
  • Après mon déjeuner, les chats font la sieste, chacun dans sa panière, sur mon lit, alors que je lis ou blogue dans le salon. 

    Le mâle, Squirel, choisit toujours la panière bleue et sa soeur, Ecureuille la panière rose.

    A d'autres moments de la journée ils dorment aussi, mais sur le canapé à côté de moi, ou dans un fauteuil...

    Ils vont très peu dans le jardin en cette saison, préférant la chaleur de la maison...

    Bleu pour les garçons et rose pour les filles, même pour les chats...
    Bleu pour les garçons et rose pour les filles, même pour les chats...
    Bleu pour les garçons et rose pour les filles, même pour les chats...

    11 commentaires
  • Certains matins sont plus beaux que d'autres, soit parce que l'on se réveille dans les bras de l'être aimé et que la journée va être belle (c'était il y a longtemps pour moi), soit parce que le soleil en se levant vous offre un ciel magnifique...

    Photos prises de la fenêtre de ma cuisine...
    Photos prises de la fenêtre de ma cuisine...

    Photos prises de la fenêtre de ma cuisine...

     

    5 commentaires
  • Laurence S, Morbihannaise, avait apprivoisée une truie baptisée "Babe" qu'elle élevait depuis 2 ans. Comme elle devait déménager dans une ville voisine et n'avait pas trouvé de terrain pour Babe, elle l'a confiée à une "nounou", avec un contrat de garde "pour pouvoir venir la voir et éventuellement la récupérer en cas de problème". La nounou est venue chercher la truie dont elle a donné des nouvelles par mail à sa propriétaire.

     

    Mais lorsque Laurence a voulu revoir sa truie, elle n'a pas trouvé l'adresse pour la visiter.

    Elle a fini par retrouver la trace de la nounou grâce au net, et une escroquerie commise par celle-ci qui aurait revendu des fruits de mer de manière illégale.

    La truie avait été abattue, sans doute pour être mangée.

     

    La suspecte devrait être convoquée par le tribunal correctionnel de Vannes pour répondre de tous ces faits.

     

    Décidément il faut se méfier des nounous ! (Allusion à "Chanson douce" de Leïla Slimani dont je vous ai parlé ICI).


    8 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires