• Vous souvenez vous de Flipper le dauphin, pour ceux nés avant 1960 ?

    Pour les autres, Flipper le dauphin est une série télévisée américaine de 88 épisodes, diffusée en France à partir de 1966.

     

    Nous regardions en famille les aventures de deux jeunes garçons, Sandy et Bud, vivant en Floride avec leur père responsable d'un parc aquatique.

    Le héros de la série était Flipper, un grand dauphin, apprivoisé par Bud, qui venait en aide aux nageurs en difficulté ou aux naufragés.

    Nous rêvions tous d'avoir pour ami un dauphin aussi valeureux et de nager avec lui.

     

    Le 8 février je suis allée marcher au bord de l'Océan avec mon frère. Nous avons été surpris par la propreté de la plage : pas de déchets divers, de plastique, sur la plage du Grand Crohot. Nous avons parcouru près de 3kms avant de commencer à apercevoir quelques déchets, tout en haut, près de la dune. Je photographiais les vagues et l'écume de mer.

    Mon frère m'a appelée. Il venait de trouver un dauphin échoué, mort.

    Je l'ai rejoint. Ecoeurée par le spectacle j'ai quand même pris quelques photos, impressionnée par la dentition du dauphin. Il m'a semblé qu'il lui manquait une nageoire...

    Triste record : plus de 400 dauphins échoués sur la côte Atlantique depuis début 2019...
    Triste record : plus de 400 dauphins échoués sur la côte Atlantique depuis début 2019...
    Triste record : plus de 400 dauphins échoués sur la côte Atlantique depuis début 2019...
    Triste record : plus de 400 dauphins échoués sur la côte Atlantique depuis début 2019...
    Triste record : plus de 400 dauphins échoués sur la côte Atlantique depuis début 2019...
    Triste record : plus de 400 dauphins échoués sur la côte Atlantique depuis début 2019...
     
     

    Quelques jours plus tard j'ai entendu à la radio un reportage sur le nombre inquiétant de dauphins retrouvés morts sur les côtes de la Vendée jusqu'aux Landes : 400 depuis le début de l'année, et une centaine sur les 15 premiers jours de février.

     

    Selon Hélène Peltier de l'observatoire Pelagis, les animaux sont retrouvés morts ou blessés, quelques jours ou quelques heures après avoir été pris dans les filets des bateaux de pêche : «Pratiquement tous les dauphins présentent des traces de mort par des engins de pêche: traces de filets sur la peau, fractures, nageoires coupées ou signes d'asphyxie». D'autant que les dauphins retrouvés échoués ne constituent qu'une partie des animaux morts, un grand nombre d'entre eux sombrant au fond de l'océan.

    Durant l'hiver, entre les mois de janvier et mars, les bateaux français - notamment venus de Bretagne ou du Pays de la Loire - , espagnols ou portugais pêchent le bar et le merlu. En période de reproduction, ces poissons forment des bancs. Les dauphins, attirés par cette masse de nourriture, sont attrapés dans de grands filets et se retrouvent pris au piège. Rejetés en mer, ils finissent par s'échouer sur les plages.

    Pour éloigner les dauphins, certains bateaux sont équipés d'un système d'effarouchement acoustique, appelé «pingers». Ils émettent des impulsions sonores à des fréquences choisies pour alerter les cétacés. Testés en Bretagne en 2018, ces systèmes ont permis une diminution de 65% des captures accidentelles de dauphins.

     

    Source : Le Figaro.fr


    3 commentaires
  • Après nous être arrêtées à la Pointe aux Chevaux, nous avons continué, avec mon amie Yolande, notre balade sur la presqu'île. Nous avons fait une escale à l'Herbe ou je lui ai montré la petite chapelle algérienne et les pins parasols qui l'encadrent.

     

    Je voulais ensuite lui montrer la Pointe, avec la Dune du Pyla et le Banc d'Arguin. Malheureusement c'était le 13 février et, depuis le 7 février, l'accès à la Pointe est complètement fermé par du grillage et des barrières.

    Il est interdit de se balader entre Hortense et la Pointe, l'érosion s'étant encore renforcée cet hiver. La mer grignote la Pointe et la municipalité a fermé l'accès sur décision du Préfet de Gironde. Des employés municipaux déposaient des branches mortes sur la plage pour retenir le sable... 

    Depuis 2016, l'accès à la plage de la Pointe était interdit, mais un belvédère (aujourd'hui derrière le grillage) permettait d'avoir une belle vue sur l'entrée du Bassin d'Arcachon et la Dune du Pyla.

     

    J'ai voulu alors l'emmener au port ostréicole et à la Conche, mais il y avait beaucoup de rues barrées, des travaux un peu partout.

     

    Nous avons été à la plage du Phare, où j'emmenais mes fils lorsqu'ils étaient enfants.

    Balade sur la presqu'île du Cap-Ferret : la Pointe...
    Balade sur la presqu'île du Cap-Ferret : la Pointe...

    Il y avait deux photographes en train d'installer du matériel photographique : pied et spots, autour de deux belles voitures anciennes.

    Balade sur la presqu'île du Cap-Ferret : la Pointe...
    Balade sur la presqu'île du Cap-Ferret : la Pointe...
    Balade sur la presqu'île du Cap-Ferret : la Pointe...

    Je n'y connais rien voiture mais j'ai vu la marque sur le capot arrière, et l'un des photographes a dit que c'était des voitures de 1958 à un passant qui lui posait la question.

    Sur le net, j'ai reconnu la "Porsche 356 A Reutter coupé de 1958".

    Je n'ai pas photographié l'intérieur pour ne pas gêner le travail des photographes.


    8 commentaires
  • Il fait très beau depuis une dizaine de jours et j'en ai profité pour faire découvrir mes endroits préférés, sur la presqu'île du Cap-Ferret, à Yolande, amie et ancienne collègue.

    Nous avons fait une première halte sur la dune entre Petit Piquey et Grand Piquey. De là nous dominons le village ostréicole de Petit-Piquey, et nous apercevons les cabanes tchanquées (sur pilotis), sur l'Ile aux oiseaux :

    Balade sur la presqu'île du Cap-Ferret : la Pointe aux chevaux...
    Balade sur la presqu'île du Cap-Ferret : la Pointe aux chevaux...
    Balade sur la presqu'île du Cap-Ferret : la Pointe aux chevaux...
    Balade sur la presqu'île du Cap-Ferret : la Pointe aux chevaux...
    Balade sur la presqu'île du Cap-Ferret : la Pointe aux chevaux...

    Nous avons continué et fait un second arrêt, à la Pointe aux chevaux. un peu plus loin, pour admirer un pin aux racines tourmentées, le village ostréicole et la dune du Pyla au loin.

     

    Balade sur la presqu'île du Cap-Ferret : la Pointe aux chevaux...
    Balade sur la presqu'île du Cap-Ferret : la Pointe aux chevaux...
    Balade sur la presqu'île du Cap-Ferret : la Pointe aux chevaux...
    Balade sur la presqu'île du Cap-Ferret : la Pointe aux chevaux...
    Balade sur la presqu'île du Cap-Ferret : la Pointe aux chevaux...

    Le mimosa était en fleurs et embaumait :

    Balade sur la presqu'île du Cap-Ferret : la Pointe aux chevaux...
    Balade sur la presqu'île du Cap-Ferret : la Pointe aux chevaux...

    10 commentaires
  • Début février, je suis allée me balader près du port ostréicole et des anciens étangs à poissons. Il n'y avait pas d'aigrettes et peu de mouettes rieuses, mais quelques canards.

     

    J'ai observé trois canards, alignés, bien sages. Qu'attendaient-ils ?

    Beaux canards...
    Beaux canards...

    Peut-être le récital d'un 4ème canard, qui semblait se prendre pour un chef d'orchestre :

    Beaux canards...

    Il était très beau et il le savait.

    Il lissait ses plumes

    Beaux canards...
    Beaux canards...
    Beaux canards...

    10 commentaires
  • Nous étions en balade avec mon amie Caythycat, du blog "La new cathzette", dans une ville à la fois petite et grande que j'appellerai Bordernos. C'était la fin d'après-midi et nous voulions rentrer chez nous. Je ne sais pas comment nous étions arrivées à Bordernos, ni ce que nous y avions fait. Mais il fallait repartir.

    Cathycat s'est mise à courir très vite, en voyant un bus qui s'arrêtait. J'ai accéléré le pas mais je n'ai pas couru. Cathy avait disparu. Il y avait beaucoup de monde à l'arrêt.

    Quand je suis arrivée au niveau du bus, il démarrait. J'ai tapé sur ses flancs et le chauffeur a ouvert la porte. Cathycat était derrière moi. J'ai sorti de mon, sac à main un billet, plus grand que les billets d'avion.

    Le chauffeur l'a regardé et m'a dit que ce n'était pas le bon.

    Cathycat avait des billets un peu plus petits qu'elle venait d'acheter et elle en a donné deux pour nous.

    Pourquoi alors est-elle descendue et pourquoi l'ai-je suivie dans une sorte de hall de gare ?

    Je lui ai dit : "Le bus va partir".

    Nous sommes sorties du hall et nous avons vu partir le bus, plein d'enfants et très coloré, presqu'ensoleillé, comme les bus qui partaient à Katmandou :

    Bus photographié à Ottawa, dans un musée

    Nous avons crié, lui avons fait signe, couru derrière. En vain...

    "Quand passe le prochain ?" ai-je demandé. Il n'y avait ni panneau ni personne pour nous renseigner et la nuit commençait à tomber.

    "Je vais appeler mon frère pour qu'il vienne nous chercher avec son camping-car mais il faut trouver un lieu facile d'accès car il ne peut pas circuler dans les petites rues. Il faut trouver un point de ralliement." Il n'y avait rien à proximité, que des rues sombres et étroites.
     

    Nous sommes allées voir une commerçante dont le magasin était encore ouvert pour lui demander de nous aider à trouver un point de ralliement, quelque chose de connu. Cathy a acheté un objet de la forme d'une grande bassine que je n'ai pas reconnu, blanc et encombrant.
    La dame blonde, cheveux courts : "C'est une petite rue ici. Il y a des sens interdits, des interdictions de se garer. C'est une bonne idée. Je vais indiquer le circuit d'accès pour camping-car sur mon site".

     

    Deux jeunes hommes sont sortis du magasin, et nous leur avons demandé la même chose.

    L'un était blond et blanc de toute sa personne. Pour me répondre il s'est approché de moi presque à me toucher. Il riait parce que je reculais. "Oui, oui, je vais vous aider..."

     

    Je me suis réveillée et je ne sais pas si nous avons passé la nuit à Bordernos ou pas...

     


    7 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires