• Tout au long du printemps et de l'été j'ai photographié les oiseaux qui viennent picorer dans mon jardin :  moineaux, mésanges charbonnières, mésanges bleues, sitelles torchepot, merles, tourterelles, rouge-gorge et bébés mésanges...

    Les moineaux sont les plus nombreux et les plus affamés.

    Une scène de bataille (pas très nette) avec un moineau atterrissant sans vergogne sur la tête d'un autre :

     

    Les oiseaux de mon jardin : les moineaux...

    Voici d'autres moineaux :

    Les oiseaux de mon jardin : les moineaux...
    Les oiseaux de mon jardin : les moineaux...
    Les oiseaux de mon jardin : les moineaux...
    Les oiseaux de mon jardin : les moineaux...
    Les oiseaux de mon jardin : les moineaux...
    Les oiseaux de mon jardin : les moineaux...
    Les oiseaux de mon jardin : les moineaux...
    Les oiseaux de mon jardin : les moineaux...
    Les oiseaux de mon jardin : les moineaux...

    Sur ma dernière photo l'oiseau derrière le distributeur me semble un peu gros pour être un moineau...


    3 commentaires
  • Sur le site "Positivr.fr", j'ai découvert les conseils d'Audrey Hepburn, parus dans les années 80, pour être belle.

    Audrey Hepburn est une actrice Britannique née en 1929 et décédée en 1993.

    Elle est considérée comme l'une des plus grandes actrices hollywoodiennes des années 1950 et 1960. Elle a reçu en 1953, à 23 ans, l'Oscar de la meilleure actrice pour son rôle dans Vacances Romaines" :

     

    A 38 ans elle arrêta sa carrière d'actrice pour se consacrer à l'aide humanitaire en faveur des enfants.

    Cette star du cinéma a révélé ses « trucs pour être belle » :

     1) Pour avoir des lèvres attirantes, prononcez des paroles de bonté.

    2) Pour avoir de beaux yeux, regardez ce que les gens ont de beau en eux.

    3) Pour rester mince, partagez vos repas avec ceux qui ont faim.

    4) Pour avoir de beaux cheveux, laissez un enfant y passer sa main chaque jour.

    5) Pour avoir un beau maintien, marchez en sachant que vous n’êtes jamais seule, car ceux qui vous aiment et vous ont aimé vous accompagnent.

    6) Les gens, plus encore que les objets, ont besoin d’être réparés, bichonnés, ravivés, réclamés et sauvés : ne rejetez jamais personne.

    7) Pensez-y : si un jour vous avez besoin d’une main secourable, vous en trouverez une au bout de chacun de vos bras. En vieillissant, vous vous rendrez compte que vous avez deux mains, l’une pour vous aider vous-même, l’autre pour aider ceux qui en ont besoin.

    8) La beauté d’une femme ne réside pas dans les vêtements qu’elle porte, dans son visage ou sa façon d’arranger ses cheveux. La beauté d’une femme se voit dans ses yeux, car c’est la porte ouverte sur son cœur, la source de son amour.

    9) La beauté d’une femme n’est pas dans son maquillage, mais dans la beauté de son âme. C’est la tendresse qu’elle donne, l’amour, la passion qu’elle exprime.

    10) La beauté d’une femme se développe avec les années.

     

    Je suis admirative devant la grande sagesse de cette dame qui a aussi été ambassadrice de l'UNICEF.


    2 commentaires
  • J'ai depuis déjà quelques mois le projet d'écrire : "Les aventures de Madame pas parfaite" en m'inspirant d'aventures qui me sont arrivées.

     

    Alors quand j'ai découvert cette publicité sur la dernière page du magazine Fémina, je n'ai pas pu résister à l'envie de la partager avec vous

    Une publicité qui déculpabilise les Madames pas parfaites...

    L'accroche est intéressante "Le fait maison est forcément bon".

    Une femme souriante, vêtue d'un pull vert peut-être tricoté main porte un gâteau d'anniversaire avec 9 bougies.

     

    Regardez bien le gâteau :

     

    Le chocolat s'est effondré d'un côté. Ce qui n'enlèvera rien au goût du gâteau, mais fera rire ou grimacer les invités...

     

    Cette publicité pour la farine Francine, que ma mère utilisait et que j'utilise aussi, dit :

    "Retrouvez le plaisir du fait maison et ses délicieuses petites imperfections ! Avec les blés soigneusement sélectionnés de la farine Suprême Francine, laissez libre court à votre imagination pour réaliser vos gâteaux et vos pâtisseries."

     

    Prenant le contre-pied des émissions télévisées comme "Top chef" ou "Le meilleur pâtissier" qui incitent à réaliser des plats et desserts parfaits, cette publicité met en lumière Madame tout le monde et ses petits plats faits maison, sains mais parfois imparfaits...

    Elle déculpabilise les Madames imparfaites comme moi, qui préparent des desserts avec amour mais ratent un peu la présentation. 


    9 commentaires
  • J'ai acheté ce livre pour sa couverture et son titre... C'est un roman "feel good" (qui fait du bien).

    Informations pratiques : roman de Karine Lambert paru en 2013 aux éditions Michel Lafon. 214 pages

    La 4ème de couverture :

    Cinq femmes d’âges et d’univers différents cohabitent dans un immeuble parisien. Elles ne veulent plus entendre parler d’amour et ont inventé une autre manière de vivre. L’arrivée d’une nouvelle locataire va bousculer leur équilibre. Juliette est séduite par l’atmosphère chaleureuse de cette ruche, à un détail près : l’entrée est interdite aux hommes. Va-t-elle faire vaciller les certitudes de ses voisines ou renoncer, elle aussi ? Ce roman vif et tendre oscille entre humour et gravité pour nous parler de la difficulté d’aimer, des choix existentiels, des fêlures des êtres humains et de leur soif de bonheur. On s’y sent bien.

     

    Mon ressenti :

    Juliette, monteuse de films, 31 ans, célibataire s'installe dans l'appartement prêté par son amie Carla, partie vivre en Inde. L'immeuble appartient à Reine, une ancienne danseuse, fan de Bach, qui choisit ses locataires et interdit l'accès aux hommes.

    Les autres locataires, toutes âgées, ont vécu des histoires d'amour qui se sont mal terminées. Il y a Rosalie, prof de Yoga abandonnée par François son mari, Simone, qui a vécu en Uruguay, Giuseppina, Sicilienne, brisée par un accident, et Jean-Pierre, le matou de Simone, adoré de toutes.

    Juliette n'a pas renoncé aux hommes et ses recherches sur les sites de rencontres m'ont amusée et rappelé les miennes.

    J'ai aimé les liens d'amitié qui se sont tissés entre ces femmes, qui rappellent leur équivalent masculin dans le film "Le coeur des hommes".

    Les histoires de ces femmes sont crédibles, par contre la fin l'est moins.

     

    Quelques extraits :

    - "Une vie sans hommes, c'est une vie sans sel, sans sucre, sans piment, sans miel."

    - "Elle est en retard. Peut-être qu'elle ne viendra pas. Il décide de lui accorder cinq minutes supplémentaires quand il aperçoit au loin une tête d'écureuil, écouteurs dans les oreilles, perchée sur des sandales rouges à très hauts talons."

    - "L'amitié, tu sais, c'est comme une écharpe très douce dans laquelle on s'enroule."


    6 commentaires
  • Depuis déjà plusieurs semaines, les catalogues de Noël des grands magasins sont déposés dans nos boites aux lettres.

    Je les feuillette toujours avec intérêt, à la recherche de jouets qui sortent de l'ordinaire.

    Dans celui de Carrefour, 2 cadeaux ont retenu mon attention :

    - l'un pour son prix exorbitant : 799€ : un drone, contrôlable à proximité par la gestuelle et par radio-commande jusqu'à 2 km, avec une caméra 12 millions de pixels.

    A ce prix là ce n'est pas un jouet, alors à quoi peut-il servir ?

    A espionner les voisins ? A photographier des endroits inaccessibles ? A livrer des pizzas ?

    Comment peut-on le piloter, sans le voir, à 2 km de distance !?

    A ce prix-là, quand le drone s'éloigne un peu de la base, le propriétaire doit trembler de le retrouver en entier. Une mauvaise manipulation et il peut tomber et se briser...

    Les drones peuvent être utiles pour surveiller des territoires dégagés, filmer des concerts, etc... L'un d'eux a permis de retrouver en 45 minutes une dame qui s'était échappée d'un asile psychiatrique et enfuie dans un champ de maïs aux Etats-Unis...

     

    - l'autre coûte 10 fois moins cher, mais tout de même 72 euros : c'est un "window wonderland" :

    Ce projecteur vidéo transforme vos vitres en spectacle animé, en projetant un film sur une toile blanche à coller sur l'une de vos fenêtres grâvde à des scratchs double-face fournis.

    Le projecteur doit être installé sur un trépied (pivotant à 360°) à l'intérieur de la maison, près de la fenêtre choisie. L'animation est visible de l'extérieur.

    12 films sont disponibles : 6 sur le thème de Noël et 6 sur celui d'Halloween.

    La consommation d'énergie annoncée est faible : 12 watts.

    J'ai regardé les avis sur le net.

    Les acheteurs sont globalement satisfaits mais regrettent :

    - qu'il n'y ait pas de son

    - que les films ne défilent pas à la suite les uns des autres. Il faut appuyer sur un bouton pour en changer

    - que les films soient trop courts

    Il s'agit moins d'un cadeau que d'une décoration de Noël, à destination des passants, plus que des occupants de la maison, car ce n'est plus le moment de s'installer dans le jardin pour contempler ses fenêtres.

    Cela me rappelle les jouets d'autrefois : jumelles en plastique, sur lesquelles, grâce à une molette, on pouvait faire défiler quelques photos, en nombre si limité que l'on s'en lassait très vite.

    Je n'achèterai ni le drone, ni ce projecteur...

     

     

     


    9 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires