• Nous avons dormi deux nuits à Québec, dans un bel hôtel situé dans la ville Haute; à quelques centaines de mètres du Château Frontenac, et des Plaines d'Abraham, parc urbain historique.

    A l'époque de la Nouvelle-France, c'est là qu'a eu lieu la bataille des Plaines d'Abraham, défaite qui entraîna la capitulation de Québec au profit des Britanniques.

    De nos jours c'est le lieu où se déroulent les plus grands rassemblements culturels de Québec.

     

     

    Le Vieux-Québec : vues de nuit...
    Le Vieux-Québec : vues de nuit...
    Le Vieux-Québec : vues de nuit...
    Le Vieux-Québec : vues de nuit...
    Le Vieux-Québec : vues de nuit...
    Le Vieux-Québec : vues de nuit...
    Le Vieux-Québec : vues de nuit...

    La fontaine de Tourny, face au Parlement mesure près de 7 mètres de haut et comporte 43 jets d'eau et de nombreux personnages.

    Elle est illuminée la nuit.

    Cette fontaine de Tourny a une belle histoire que je découvre aujourd'hui sur le net (sur wikipedia).

    Elle vient de Bordeaux et date de la seconde moitié du xixe siècle. Elle faisait partie des deux fontaines identiques commandées par le maire de Bordeaux pour célébrer l'arrivée des eaux dans la ville. Elles ornaient les extrémités des  Allées de Tourny, esplanade aménagée par Louis-Urbain-Aubert de Tourny, d'où leur nom.

    La ville de Bordeaux a installé les deux fontaines en 1857, sous le mandat du maire Antoine Gautier, et les a retirées en 1960 en raison du coût élevé de leur entretien. La Maison Simons s'est portée acquéreuse d'un exemplaire en 2003, l'a fait restaurer et l'a offerte à la Ville de Québec pour son 400ème anniversaire.

    L'achat de la fontaine et sa restauration a coûté aux Simons quatre millions de dollars canadiens, son installation, deux millions de dollars, fournis par la Ville de Québec.

    Elle a été inaugurée le 3 juillet 2007. Depuis, la fontaine est soulignée comme un « lieu de rendez-vous incontournable à Québec ».

    L'autre fontaine provenant des allées de Tourny, qui est en mauvais état, a été réinstallée à Soulac-sur-Mer (Gironde).

     

     

     

    Le Vieux-Québec : vues de nuit...
    Le Vieux-Québec : vues de nuit...
    Le Vieux-Québec : vues de nuit...
    Le Vieux-Québec : vues de nuit...
    Le Vieux-Québec : vues de nuit...

    Des vues sur le Saint-Laurent et l'autre rive :

    Le Vieux-Québec : vues de nuit...
    Le Vieux-Québec : vues de nuit...
    Le Vieux-Québec : vues de nuit...

    7 commentaires
  • A 93 ans, John Edward Hill a pu récupérer une gourmette qu'il avait perdue lors des combats du Débarquement.

    Ce bijou lui avait été offert par sa mère, avant qu'il ne traverse l'Atlantique.

    Il rangeait la gourmette dans la poche droite de sa veste et celle-ci lui a été volée, alors que son régiment poursuivait sa route vers Sait-Lô.

    En février 2017, la gourmette a été retrouvée dans un talus qui venait d'être désherbé à Hiesville dans la Manche, par un homme qui en a parlé à un de ses amis, Mathieu Delamotte, Cotentinois passionné d'histoire.

    Deux informations figuraient sur la gourmette : le nom "John Edward Hill" et un numéro de matricule de l'Armée américaine gravé au revers.

     

    Mathieu Delamotte a commencé à chercher dans les archives américaines et trouvé l'Etat et le comté d'origine du GI : Onondaga dans l"Etat de New-York.

    Hill est l'un des noms les plus portés aux États-Unis : il s'est fait aider d'une bibliothécaire du comté qui a retrouvé la trace de la femme de John.

    Le vétéran et la bibliothécaire ont alors conversé sur Skype avec le chercheur, qui vient de renvoyer la gourmette à son propriétaire.

    John Edward Hill n'avait jamais avoué à sa mère qu'il avait perdu la gourmette...

    ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Cette belle histoire m'a rappelé le pendentif en or représentant un ange que mon fils cadet Aurélien a perdu lorsqu'il était en seconde. Bien sûr il ne m'avait rien dit...C'est en voyant la chaîne seule que je m'en suis aperçue.

    La chaîne et le médaillon étaient un cadeau de baptême, et je ne les lui laissais pas porter, jusqu'à ce qu'il les réclame.

    Il m'a dit qu'il ne s'était aperçu de rien, que le médaillon avait dû tomber tout seul et je me suis toujours demandée ce qu'il en avait fait : donné à une copine car il était dans sa période de séduction ? Ou bien décroché, mis dans une poche et perdu ? Ou peut-être échangé contre un jeu vidéo ou un manga ?

     


    4 commentaires
  • Lors de notre arrivée dans la ville de Québec, nous sommes allés déjeuner dans le Vieux Québec, dans le quartier du Petit-Champlain, au pied du château de Frontenac. Ces rues sont piétonnières et les commerces sont nombreux.

    De ce quartier on peut rejoindre la Ville Haute, en prenant le funiculaire du Vieux-Québec ou en utilisant l'escalier que les Québécois appellent "casse-cou" :

    Québec: le quartier du petit Champlain et le Château Frontenac...
    Québec: le quartier du petit Champlain et le Château Frontenac...
    Québec: le quartier du petit Champlain et le Château Frontenac...
    Québec: le quartier du petit Champlain et le Château Frontenac...

    Il y avait des barques colorées accrochées comme des guirlandes sur une des rues qui va de la Place Royale au port :

    Québec: le quartier du petit Champlain et le Château Frontenac...
    Québec: le quartier du petit Champlain et le Château Frontenac...
    Québec: le quartier du petit Champlain et le Château Frontenac...
    Québec: le quartier du petit Champlain et le Château Frontenac...
    Québec: le quartier du petit Champlain et le Château Frontenac...

    Le château de Frontenac domine ce quartier et offre une belle vue sue le Saint-Laurent depuis plus d'un siècle.

    Sa construction a débuté en 1892. La tour centrale a été ajoutée et en 1926 après qu’un feu ait détruit une partie du bâtiment.

    C'est maintenant un hôtel de luxe de 611 chambres.

    Nous n'avons passé que 2 jours dans cette belle ville mais n'avons eu qu'un après midi de libre et il pleuvait beaucoup. Nous n'avons pas eu le temps d'aller déguster un thé ou un café dans ce beau château...

    Québec: le quartier du petit Champlain et le Château Frontenac...
    Québec: le quartier du petit Champlain et le Château Frontenac...
    Québec: le quartier du petit Champlain et le Château Frontenac...
    Québec: le quartier du petit Champlain et le Château Frontenac...
    Québec: le quartier du petit Champlain et le Château Frontenac...

    Dans un des jardins de la ville haute j'ai aperçu cet écureuil roux et gris

    Québec: le quartier du petit Champlain et le Château Frontenac...
     

    6 commentaires
  • Mardi matin, j'ai mis une robe légère que je n'avais pas portée depuis plusieurs mois.

    Je me suis aperçue qu'il manquait un bouton à la manche gauche qui -du coup-bouffait beaucoup trop sur le poignet.

    J'ai trouvé un bouton sur l'étiquette intérieure, et j'ai donc été chercher le matériel pour le coudre : du fil marine et des aiguilles fines.

    J'ai pris une aiguille dans la petite boite ronde. Sans mes lunettes cela allait être compliqué de passer le fil dans le chas de l'aiguille.

    En essayant -horreur- j'ai aperçu 2 chas assez flous.

    J'ai fermé et re-ouvert les yeux : je voyais toujours deux chas...

    Que m'arrivait-il ?

    Y voyais je double tout d'un coup ?

    A moins que ce ne soit une maladie, la dégénérescence maculaire (DMLA) dont l'on entend beaucoup parler à la télé ?

    "Mamie, on va regarder tes yeux"

    "Mamie il faut que tu appelles le docteur des yeux"

    "DMLA n'attendez pas..."

     

    La DMLA est une maladie de la rétine liée à l'âge, qui touche les plus de 50 ans et évolue progressivement.

     

    Je suis allée chercher mes lunettes, et le temps de les nettoyer j'ai posé l'aiguille et le fil sur le meuble de la salle de bains.

    Et j'ai vu ... 2 aiguilles.

    Ce n'est pas un problème de vision mais un problème de toucher : j'avais pris 2 aiguilles dans le boitier.

    Je n'ai repris qu'une aiguille, mis mes lunettes sur mon nez et fini par passer le fil dans le chas de l'aiguille...


    6 commentaires
  • Nous avons terminé notre rallye pédestre dans le quartier du Petit-Champlain, dans le vieux Québec, place Royale, à côté de Notre-Dame-des-Victoires, la plus ancienne église en pierre d’Amérique du Nord, construite en 1688.

    Cette petite église a été érigée par Mgr François de Laval sur l’emplacement de « l’Abitation » de Champlain et du « Vieux Magasin » du Roi.

    Elle prendra son nom actuel en reconnaissance de la protection accordée à deux reprises par  la Vierge  à  la Ville  de Québec. Incendiée lors du siège de Québec en 1759, elle a connu plusieurs restaurations au fil des siècles. Elle est classée monument historique depuis 1929.

    Le maître-autel est en forme de château-fort et l'on y trouve une maquette du Brézé, vaisseau du marquis de Tracy.

    Québec : l'église Notre-Dame-Des-Victoires...
    Québec : l'église Notre-Dame-Des-Victoires...
    Québec : l'église Notre-Dame-Des-Victoires...
    Québec : l'église Notre-Dame-Des-Victoires...

    Une petite chapelle est dédiée à Sainte-Geneviève, première patronne de Paris, culte apporté par les ancêtres. 

    Chaque 3 janvier cette sainte est fêtée et des petits pains sont bénis.

    La croyance populaire veut que porter sur soi un petit pain béni de Sainte-Geneviève, c'est s'assurer de ne jamais manquer du nécessaire...

    Les vitraux ne sont pas classiques :

    Québec : l'église Notre-Dame-Des-Victoires...
    Québec : l'église Notre-Dame-Des-Victoires...
    Québec : l'église Notre-Dame-Des-Victoires...

    8 commentaires