• Après avoir passé 2 jours la semaine dernière avec ma petite fille Alice (2 ans 1/2), j'ai eu le plaisir lundi et mardi de recevoir Julien, mon fils aîné, et Alban mon petit-fils de 16 mois.

    Lundi, il a plu toute la journée et nous sommes restés à l'intérieur.

    Alban s'intéresse beaucoup à mes deux chats, surtout Ecureuille qui se laisse caresser sans problème. Il ne se lasse pas de dire "chat" en s'approchant d'elle, à 4 pattes ou en avançant à genoux, une technique qu'il maîtrise parfaitement, même en arrière.

    Nous avons joué avec des jeux de construction en bois et ses playmobils. Il aime aussi feuilleter les livres, déplier les rabats pour découvrir autre chose, dessiner sur du papier avec des feutres lavables de toutes les couleurs.

    Deux belles journées avec Alban et son papa...

    Il est curieux, a visité la maison, regardé mes animaux en origami modulaire.

    Mardi matin il y avait de la brume et puis le soleil a pointé le bout de son nez.

    Nous sommes partis en balade au bord du Bassin d'Arcachon. Il faisait 12°, un beau soleil et nous étions presque seuls à nous promener sur la jetée.

    Quelques bateaux d'ostréiculteurs quittaient le port en direction des parcs à huîtres.

    Le ciel se confondait avec la mer et les mouettes piaillaient...

    Un petit moment de bonheur que nous avons tous les trois apprécié...

    Deux belles journées avec Alban et son papa...
    Deux belles journées avec Alban et son papa...
    Deux belles journées avec Alban et son papa...

    10 commentaires
  • Un livre à lire : "Les chaussures italiennes" d'Henning Mankell...

    J'avais lu de bonnes critiques de ce roman sur plusieurs blogs il y a quelques mois, et puis j'ai appris il y a quelques semaines l'existence d'une suite : "Les bottes suédoises". 

    La 4ème de couverture  :

    A soixante-six ans, Fredrik Welin vit reclus depuis une décennie sur une île de la Baltique avec pour seule compagnie un chat et un chien et pour seules visites celles du facteur de l’archipel. Depuis qu’une tragique erreur a brisé sa carrière de chirurgien, il s’est isolé des hommes. Pour se prouver qu’il est encore en vie, il creuse un trou dans la glace et s’y immerge chaque matin. Au solstice d’hiver, cette routine est interrompue par l’intrusion d’Harriet, la femme qu’il a aimée et abandonnée quarante ans plus tôt. Fredrik ne le sait pas encore, mais sa vie vient juste de recommencer.

    Le temps de deux solstices d’hiver et d’un superbe solstice d’été, dans un espace compris entre une maison, une île, une forêt, une caravane, Mankell nous révèle une facette peu connue de son talent avec ce récit sobre, intime, vibrant, sur les hommes et les femmes, la solitude et la peur, l’amour et la rédemption.

    Mon ressenti :

    Fredrik, le narrateur, est un vieil homme grincheux. Autrefois chirurgien, il vit en ermite sur un archipel perdu, ravitaillé par un bateau qui passe tous les deux ou trois jours.

    Seul avec son vieux chien et une vieille chatte, il se sent fini, jusqu'à l'arrivée d'Harriet, une femme qu'il a aimée et abandonnée il y a 40 ans.

    Cette arrivée pittoresque va bouleverser sa vie.

    Les personnages sont peu nombreux et tous originaux.

    J'ai apprécié la découverte de ces îles au bout du monde, et la transformation de Fredrik qui s'humanise peu à peu. 


    4 commentaires
  • Faut-il lui dire qu'il a été adopté ? par Michel Iturria...

    Je vous ai déjà montré des dessins de Michel Iturria ancien dessinateur pour le journal Sud-Ouest, aujourd'hui à la retraite mais qui continue à publier des dessins humoristiques dans le Mag de Sud-Ouest.

    En voici un nouveau paru dans le Mag du 4 février 2017.

     

    Un couple de loups observe leur "enfant", en haut de la colline, hurlant à la lune.

     

    La louve dit : "On ne pourra plus le lui cacher longtemps, Gilbert. Je sais que ça va être difficile mais il faut lui dire la vérité et lui révéler qu'il a été adopté".

    Le loup semble perplexe...

     

    Comme toujours j'apprécie l'humour de ce dessinateur et son souci du détail. La femelle se distingue nettement du mâle, par sa taille, ses yeux et ses mamelles.

     

    Faut-il lui dire qu'il a été adopté ? par Michel Iturria...

    Quand j'étais enfant, il y a eu une période où je croyais avoir été adoptée, et écoutait aux portes quand mes parents me croyaient couchée pour tenter de saisir le secret...


    4 commentaires
  • J'ai découvert ce nouveau métier en feuilletant le journal Sud-Ouest : "home organiser" ou "coach en management" ou "rangeuse professionnelle".

    Le ou la coach en rangement, grâce à une méthode efficace et quelques astuces, aide les personnes débordées à trier et ranger leur intérieur, optimiser les espaces et gagner en confort de vie.

    Fini les papiers qui s'amoncellent dans le bureau, les vêtements qui débordent des penderies, les livres qui dégringolent de la bibliothèque, les jouets étalés dans les chambres des enfants.

    Le coach en rangement aide ses clients à se procéder à un tri minutieux pour ne garder que l'utile, l'essentiel et se débarrasser du superflu.

    Pour chaque chose il demande si on garde, on jette, on vend ou on donne.

    Ce qui est gardé doit être rangé, au plus près de son lieu d'utilisation;

    De bonnes habitudes doivent être prises, pour éviter que le désordre ne se reinstalle.

    La prestation coûte 100 € pour 3heures.

    Source : article de Stella Dubourg pour le journal Sud-Ouest.

     

    Pourquoi ne pourrais je pas exercer ce métier ?

    Tout simplement parce que je suis fâchée avec l'ordre et que je n'aime pas jeter.

    J'ai vécu toute mon enfance dans de petits logements et je partageais une chambre avec ma soeur, sans avoir un seul espace personnel. Pour ne pas abîmer le lino du salon nous devions marcher sur des patins.

    Puis j'ai été en fac, et j'ai vécu 5 ans dans une chambre universitaire avec cuisine, toilettes et douches à l'extérieur.

    Quand j'ai commencé à travailler et acquis mon indépendance, j'ai enfin pu vivre en liberté, et m'étaler.

    Au fil des années j'ai accumulé livres et matériel de loisirs créatifs, parfois encombrants et lourds comme les tesselles de mosaïque ou les flacons de peinture sur soie, pelotes de laine.

    Je ne me résouds pas à les jeter ou tenter de les vendre.

    Mais je fais des petits pas pour m'améliorer :

    - je me suis inscrite dans une médiathèque et n'achète plus de livres depuis quelques mois

    - je n'achète plus de laine

    - j'ai trié les livres à vendre ou à donner...


    9 commentaires
  • Au moment de ma visite de la Cité Royale de Loches, en juillet 2016, il y avait une exposition : "Le chevalier dans tous ses états".

    Les heaumes et armures sont toujours impressionnants :

    Cité Royale de Loches et chevaliers...
    Cité Royale de Loches et chevaliers...
    Cité Royale de Loches et chevaliers...
    Cité Royale de Loches et chevaliers...
    Cité Royale de Loches et chevaliers...

    J'ai aussi admiré, dans une des rues de la ville, une grande fresque représentant le chancelier Séguier, entouré de sa petite cour. Le tableau original de Charles Le Brun est exposé au Louvre.

    Cité Royale de Loches et chevaliers...
    Cité Royale de Loches et chevaliers...

    8 commentaires