• J'ai acheté ce roman de Valérie Perrin, à Noël 2018, pour sa 4ème de couverture.

     

     

    Informations pratiques :

     

    Roman de Valérie Perrin, paru aux Editions "Albin Michel", en août 2018. 555 pages. 22,50 €

    Prix 2018 Maison de la Presse. Paru aussi en Livre de Poche.

     

    La 4ème de couverture :

    Violette Toussaint est garde-cimetière dans une petite ville de Bourgogne. Les gens de passage et les habitués viennent se réchauffer dans sa loge où rires et larmes se mélangent au café qu’elle leur offre. Son quotidien est rythmé par leurs confidences. Un jour, parce qu’un homme et une femme ont décidé de reposer ensemble dans son carré de terre, tout bascule. Des liens qui unissent vivants et morts sont exhumés, et certaines âmes que l’on croyait noires, se révèlent lumineuses.

     

     

    Mon ressenti :

     

    Violette, la quarantaine, est gardienne de cimetière. Sa vie a mal commencé : abandonnée par sa mère, placée en foyer, jamais adoptée. Avant, elle a été garde-barrière.

    Cette femme, cabossée par la vie, a  vécu puis été mariée avec Philippe Toussaint, coureur invétéré.

    Elle a eu un trésor, une fillette baptisée Léonine.

    Elle est lumineuse, généreuse, réservée, à l'écoute des autres, prend soin des tombes dont elle connait chaque histoire

    Je suis entrée très vite dans Violette.

    J'ai vécu ses déceptions, ses chagrins, ses amitiés, ses émotions, ses amour. J'ai partagé avec elle son amour du jardinage. Elle m'a donné envie de lire le roman qu'elle lit et relit continuellement : "L'oeuvre de Dieu, la part du Diable" de John Irving.

    Valérie Perrin fait vivre ses personnages et leurs passions : Sasha, l'ancien gardien du cimetière, Irène et Gabriel, Julien Seul, Célia, l'amie fidèle, Françoise, l'amoureuse.

    Les personnages sont tous attachants à leur manière, même Philippe Toussaint, odieux a priori, que l'on va découvrir peu à peu. Seule sa mère est définitivement une mauvaise personne.

     

    Chaque chapitre commence par quelques vers ou paroles de chansons.

    C'est bien écrit, poignant par moment. Ce n'est pas un roman feel good, comme le laisserait présager le titre, mais un hymne à la vie qui n'est pas un long fleuve tranquille, avec ses montagnes russes.

    .

    J'ai ri par moment et pleuré plusieurs fois.

    Les différentes histoires se découvrent à la façon d'un puzzle, autour de l'énigme posée par un drame, 

     

     

    J'ai posé ce livre avec regret, et j'ai déjà envie de le relire.

    J'aimerais croiser le chemin du commissaire Julien et de son fils Nathan, découvrir le cabanon de Célia, tailler les rosiers avec Sasha...

     

    Ce livre me marquera. C'est l'un des plus beaux que j'ai lus, et je l'ai parsemé de papillons de papier pour retrouver les plus beaux passages...

     

     

    Quelques extraits :

    • Le jour où quelqu'un vous aime, il fait très beau
    • Depuis la naissance de Léo, les parents Toussaint venaient nous voir deux fois par an. Quand ils garaient leur grosse voiture devant chez nous, notre petite bicoque disparaissait.
    • En avril, je mets des larves de coccinelles sur mes rosiers et ceux des défunts pour lutter contre les pucerons
    • Une rose en plastique ou en synthétique, c'est comme une lampe de chevet qui voudrait imiter le soleil
    • Une vie ne se refait jamais. Prenez une feuille de papier et déchirez-la, vous aurez beau recoller chaque morceau, il restera toujours les déchirures, les pliures et le scotch
    • Mais moi, j'étais pleine de silences qui hurlaient au fond de moi. Qui m'ont fait grossir, maigrir, vieillir, pleurer, dormir toute la journée, boire comme un trou, me cogner la tête contre les portes et les murs. Mais j'ai survécu.

     

     


    8 commentaires
  • J'ai trouvé cette délicieuse recette sur le site SOS recettes.

     

    Ingrédients (pour 8 personnes) :


    - 1 pâte sablée
    - 250 g de mascarpone
    - 200 g de sucre
    - 200 g de chocolat pâtissier
    - 1 cuillère à soupe de café soluble
    - 75 g de beurre salé

     

    La recette :

    1. Faire cuire la pâte sablée à blanc, four à 180° après avoir piqué le fond avec une fourchette (environ 15 minutes)
    2. Préparer la ganache au casserole en faisant fondre dans une casserole à feu très très doux : le chocolat, 200 g de mascarpone et la cuillère à soupe de café
    3. Quand le mélange est fondu, ajouter le reste du mascarpone
    4. Répartir la ganache sur la pâte sablée, et la laisser reposer au réfrigérateur pendant 30 minutes.
    5. Préparer le caramel en faisant fondre le sucre avec 2 cuillères à soupe d'eau dans une casserole, sans remuer avec un ustensile. Quand il commence à brunir ajouter hors du feu le beurre salé. Remuer jusqu'à obtenir un mélange homogène. Remettre sur feu doux s'il y a des cristaux
    6. Verser et étaler le caramel sur la ganache. Remettre au réfrigérateur au minimum pour 1 heure.


     

    Ma tarte chocolat-caramel-mascarpone était délicieuse mais j'avais raté le caramel, trop grumeleux, et la présentation n'était pas top. La photo est celle du site SOS Recette...


    11 commentaires
  • La semaine dernière j'ai reçu deux colis envoyés par Mimi du blog "Mes petites boites".

    Ces colis contenaient divers cadeaux et le livre voyageur "Jamais deux sans toi" de Jojo Moyes :

    - un cahier 21*29,7 avec un écureuil en couverture

    - un marque-page

    - une très jolie photo de barques sur le lac de Villeneuve les Maguelone

    - un futur livre voyageur : "Dans l'entre-deux Bobby" de Brigitte Prados

    Deux colis surprises dans ma boite aux lettres...
    Deux colis surprises dans ma boite aux lettres...
    Deux colis surprises dans ma boite aux lettres...
    Deux colis surprises dans ma boite aux lettres...

    Si vous ne connaissez pas le blog de Mimi, "Mes petites boites", n'hésitez pas à lui rendre visite...


    9 commentaires
  • Samedi, c'était l'anniversaire de mon fils cadet, Aurélien et de sa fille, Manon, 1 an, née le même jour que lui. Nous l'avons fêté samedi à midi, avec ses proches.

    Son épouse avait commandé un superbe gâteau, avec un taureau et un personnage de reine des neiges. La décoration était en pâte à sucre, tout comme le glaçage bleu. 

    Le gâteau était à étage et devait être découpé en deux, au milieu dans le sens de la hauteur, avant d'être partagé. C'était un framboisier, très léger et délicieux...

     

    Le taureau d'anniversaire de Manon et Aurélien...
    Le taureau d'anniversaire de Manon et Aurélien...

    14 commentaires
  • Je vous ai proposé vendredi de résoudre cette petite énigme assez facile, trouvée sur la page "Jeux" du journal Sud-Ouest.

     

    Dans un petit village vivent 83 familles.

    Chacune d'entre elles possède au moins un chat, mais jamais plus de trois.

    Sachant qu'il y a autant de familles possédant un chat que de familles en possédant trois, combien de chats y a-t'il en tout dans ce village ?

     

     

     

     

    Essayez, vous verrez c'est facile...

     

    La réponse était : 166

     

    2 méthodes pour trouver la solution :

    • par tâtonnement :

    Il y a 83 familles. Chacune a 1, 2 ou 3 chats. Il y a autant de familles à 1 chat que de familles à 3 chats.

    Si 1 famille a 2 chats, 41 ont 1 chat et 41 ont 3 chats, ce qui donne 1*2 + 41*1 + 41*3 = 166

    Si 13 familles ont 2 chats, 35 ont 1 chat et 35 ont 3 chats, ce qui donne 13*2 + 35*1 + 35*3 = 166

    Si 81 familles ont 2 chats, 1 ont 1 chat et 1 ont 3 chats, ce qui donne 81*2 + 1*1 + 1*3 = 166

     

    • par raisonnement :

    Si chaque famille possédant 3 chats en donnait 1 à une famille n'en possédant qu'1, toutes les familles auraient alors 2 chats :

    83 * 2 = 166

     

     

    Vous êtes 9 à avoir trouvé la bonne réponse :

    Céline, Danièle, Domi, Emmanuelle, Roguidine, Chevrette, Mireille, MORI7 et Durgalola

    Pascale, Autobiographe, Ruthie et Caro, étiez très proches de la solution

    Rose et Lady Marianne ont proposé : 332 et Djennie : 83

     

     

    Bravo et merci à tous !


    5 commentaires