• J'ai reçu ce livre dans le cadre d'une opération "Masse critique privilégiée", organisée par Babelio.

    Merci à Babelio et aux éditions "Gallimard" qui m'ont permis de découvrir ce roman de Monica Sabolo, auteur dont j'avais beaucoup apprécié "Summer", en 2017.

    Informations pratiques : Paru en juin 2019 aux éditions "Gallimard". 275 pages. 19,50 €

     

    La 4ème de couverture :

    « Un esprit de la forêt. Voilà ce qu’elle avait vu. Elle le répéterait, encore et encore, à tous ceux qui l’interrogeaient, au père de Lucy, avec son pantalon froissé et sa chemise sale, à la police, aux habitants de la réserve, elle dirait toujours les mêmes mots, lèvres serrées, menton buté. Quand on lui demandait, avec douceur, puis d’une voix de plus en plus tendue, pressante, s’il ne s’agissait pas plutôt de Lucy – Lucy, quinze ans, blonde, un mètre soixante-cinq, short en jean, disparue depuis deux jours –, quand on lui demandait si elle n’avait pas vu Lucy, elle répondait en secouant la tête : "Non, non, c’était un esprit, l’esprit de la forêt." »

    Dans une région reculée du monde, à la lisière d’une forêt menacée de destruction, grandit Nita, qui rêve d’ailleurs. Jusqu’au jour où elle croise Lucy, une jeune fille venue de la ville. Solitaire, aimantant malgré elle les garçons du lycée, celle-ci s’aventure dans les bois et y découvre des choses, des choses dangereuses…
    La faute, le châtiment et le lien aux origines sont au cœur de ce roman envoûtant sur l’adolescence et ses métamorphoses. Éden, ou le miroir du paradis perdu.

     

    Mon ressenti :

    La narratrice, Nita, est une jeune fille vivant, de nos jours,

    avec sa mère, dans une réserve, sans doute Amérindienne, bien que ce ne soit pas précisé, à l'orée d'une forêt mystérieuse, décimée progressivement par des exploitations forestières et fréquentée l'été par de nombreux touristes.

    Comme dans "Summer", le roman précédent de Monica Sabolo, une jeune fille disparaît. Ici c'est Lucy, une blanche venant de la ville, solitaire, attirée par la forêt mystérieuse, comme par un aimant.

    Lucy et Nita sont voisines et fréquentent le même lycée, les mêmes garçons : Scott, Conrad et Awan. Lucy est retrouvée, hagarde et violée, à jamais changée. Nita va chercher à comprendre ce qui est arrivé à Lucy et à mieux connaître la forêt qui engloutit des êtres.

    Avec son amie Kishi elle va fréquenter le seul bar du coin, le "Hollywood", rencontrer les 5 femmes qui le tiennent : Baby, Grâce, Diane, Eli et Ehawee...

    La forêt est au coeur du roman, presqu'un personnage à part entière.

     

    Ce roman aborde les thèmes de l'adolescence, du racisme et de la ségrégation, de la spoliation des biens des populations autochtones par les blancs, du machisme des hommes et de leur violence, de la destruction de la nature par l'homme, de vengeance, de domination, des hommes sur les femmes et des hommes sur la nature...

    L'écriture est fluide et poétique et les personnages sont bien esquissés.

    Le manque de précision sur les lieux, les dates, m'a donné une impression de flou, d'irréalité, de rêve ou plutôt de cauchemar car rien n'est idyllique dans ce roman. Cette forêt, sombre et mystérieuse, lieu d'agressions diverses n'a rien du jardin d'Eden, promis par le titre...

    Je me suis laissée envoûter par ce roman étrange et les secrets de cette forêt...

     

    tous les livres sur Babelio.com

    2 commentaires
  • Le crabe et le faisan...Le crabe et le faisan...

    Certains d'entre vous ont pensé à une fable de Jean de La Fontaine en voyant le titre d'un de mes articles : "Balade aux Réservoirs de Piraillan : le crabe et le faisan"... Et vous m'avez donné une idée :

     

    Un faisan, en habit d'apparat,

    Vit un crabe et se moqua :

    Tu es gros et pataud,

    Tu vis dans l'eau.

    Regarde comme je suis élégant,

    Tout aussi beau qu'un paon,

    Mon plumage resplendit,

    Eclats de soleil et organdi.

    Vêtu de rouge et de roux,

    Collerette blanche, bleu et vert dans le cou,

    L'oeil vif, je défile et je plais.

    Je suis beau et je le sais.

     

    Le crabe, pâle et contrit,

    Sur le sol s'aplatit,

    Se faisant tout petit.

    Rien ne répondit...

     

    Un Homme arriva avec épuisette et fusil.

    Le crabe dans le sable s'enfouit.

    L'Homme laissa tomber sa pêchette

    Et arma son escopette,

    Visa le lumineux faisan :

    PAN !


    11 commentaires
  • Je vous ai montré un crabe et un faisan admirés lors de ma balade aux Réservoirs de Piraillan, sur la commune de Lège-Cap-Ferret, au bord du Bassin d'Arachon.

    Cet espace naturel est protégé depuis 1998, après avoir servi du XIXème siècle jusqu'à la seconde moitié du XXème siècle à la pisciculture, puis être transformé en camping ...

     

    Voici quelques reflets photographiés en suivant les sentiers qui bordent les ilôts :

    Balade aux Réservoirs de Piraillan : reflets...
    Balade aux Réservoirs de Piraillan : reflets...
    Balade aux Réservoirs de Piraillan : reflets...
    Balade aux Réservoirs de Piraillan : reflets...
    Balade aux Réservoirs de Piraillan : reflets...

    12 commentaires
  • En septembre 2019, j'ai regardé 5 films sur la médiathèque numérique proposée par les bibliothèques de Gironde :  "Mais vous êtes fous", "Le vent de la liberté",  "La colère d'un homme patient", "El Reino" et "Retour de flamme".

     

    - "Mais vous êtes fous", film Français d'Audrey Diwan, sorti en avril 2019, avec Pio Marmai, Céline Sallette, Carole Franck. Durée : 1h35

     

    • Résumé :           Roman aime Camille, autant qu'il aime ses deux filles. Mais il cache à tous un grave problème d'addiction, qui pourrait mettre en péril ce qu'il a de plus cher. L'amour a-t-il une chance quand la confiance est rompue?

     

    • Mon ressenti : Ce film est tiré d'une histoire vraie. Romain est dentiste, heureux en couple, papa de deux adorables fillettes. Il prend de la cocaïne à forte dose, en cachette. Bianca, la plus jeune de ses filles, a une crise d'épilepsie. Les analyses de sang vont révéler qu'elle est droguée, tout comme sa soeur et sa mère, par contamination. Les filles sont placées chez les parents de Camille, qui poussent celle-ci à divorcer pour récupérer leur garde. Mais Camille est amoureuse et reste avec Romain.
    • Ce film basé sur la perte de confiance au sein d'un couple est poignant. J'aurais aimé comprendre les raisons de l'addiction de Romain.

     

     

    • Ma note : 4/5 (Note moyenne spectateurs : 3,7/5, note moyenne presse : 3,2/5) 

     

     
     

    - "Le vent de la liberté", film allemand de Michaël Bully Herbig, sorti en avril 2019. Durée : 2h06

     

    • Résumé :          1979. En pleine guerre froide, deux familles ordinaires d’Allemagne de l’Est rêvent de passer à l’Ouest.
      Leur plan : construire une montgolfière et survoler la frontière. 
      Une histoire incroyable. Une histoire vraie.

     

    • Mon ressenti : 
    • Une famille de 4 personnes, lui électricien-bricoleur, elle, secrétaire et leurs deux fils, un adolescent et un enfant d'une dizaine d'années, vivent en Allemagne de l'Est, dans un climat délétère. Leur voisin appartient à la Stasi. Ils rêvent de liberté et ont choisi de passer à l'ouest en montgolfière, avec un ballon construit de leurs mains. Leur premier essai est raté : ils atterrissent à 200 mètres de la frontière. Pour le second essai ils partent avec un couple d'amis et leurs enfants., à 8 dans une nacelle
    • J'ai apprécié la complicité au sein de cette famille, leur ingéniosité et leur persévérance, et la reconstitution de ce climat de suspicion et de délation, propre à la RDA à la fin des années 80.

     

     

    • Ma note : 4/5 (Note moyenne spectateurs : 4,2/5, note moyenne presse : 3,5/5))

     

    - "La colère d'un homme patient", film espagnol de Raül Arévalo, sorti en avril 2017. Durée : 1h32. 

     

    • Résumé :   Un homme attend huit ans pour se venger d'un crime que tout le monde a oublié.

     

    • Mon ressenti :  Ce film commence par une scène de braquage sanglant dans une bijouterie. Curro, le chauffeur, va être arrêté et écoper de 8 ans de prison. Ana sa femme tient un bar, fréquenté par un mystérieux José. Ce film est l'histoire d'une vengeance implacable contre les braqueurs de la bijouterie. Tous les moyens seront bons pour l'homme patient pour venger celle qu'il aimait...
    • Le sujet de la vengeance n'est pas original mais il s'accompagne ici d'un road-movie original...

     

    • Ma note : 3,5/5 (Note moyenne spectateurs : 3,1/5, note moyenne presse : 3,6/5)​​​​​​​

    - "El Reino", film franco-Espagnol de Rodrigo Sorogoyen, avec Antonio de la Torre, sorti en avril 2019. Durée : 2h11

     

    • Résumé :            Manuel López-Vidal est un homme politique influent dans sa région. Alors qu'il doit entrer à la direction nationale de son parti, il se retrouve impliqué dans une affaire de corruption qui menace un de ses amis les plus proches. Pris au piège, il plonge dans un engrenage infernal...

     

    • Mon ressenti :  L'histoire se déroule en Espagne, en 2008. Manuel est le dauphin du président du Conseil régional, promis à sa succession mais il va payer pour différentes affaires de corruption, lâché par tous ses anciens amis. Il veut les faire tomber avec lui mais est trahi par tous.
    • Nous ne saurons pas grand chose sur ces malversations.

     

    • Ma note : 3,5/5 (Note moyenne spectateurs : 4,0/5, note moyenne presse : 4,0/5)

     

     

    - "Retour de flamme", film argentin de Juan Vera, sorti en mai 2019, avec Ricardo Darin, Mercédés Moran. Durée : 2h16

    • Résumé :           Marcos et Ana, mariés depuis 25 ans, traversent une crise de la cinquantaine. Le départ de leur fils pour ses études à l’étranger remet en question leur quotidien de couple. Ils décident alors de se séparer d’un commun accord. De prime abord fascinant et intense, le célibat se révèle bientôt monotone pour elle et presque un cauchemar pour lui.

     

    • Mon ressenti : Le fils de Marcos et Ana part étudier à Madrid.. Ils se séparent, veulent vendre leur appartement, rencontrent d'autres personnes, croient avoir retrouvé le bonheur, et finissent par se retrouver.
    • Le sujet est banal : c'est une belle histoire de couple, tombé dans la routine. J'ai trouvé les acteurs excellents et le sujet m'a touchée.

     

     

    • Ma note : 4/5 (Note moyenne spectateurs : 3,7/5, note moyenne presse : 3,5/5)

    7 commentaires
  • endredi 20 septembre, après avoir pique-niqué au bord du Bassin d'Arcachon, à Petit-Piquey, avec mon amie Yolande, nous sommes allées nous promener aux Réservoirs de Piraillan, espace naturel protégé depuis 1998. Sur les 39 hectares de cette réserve, il y a des réservoirs, servant depuis le XIXème siècle à la pisciculture, avant que le lieu soit transformé en camping dans la seconde moitié du XXème siècle.

    Les réservoirs sont séparés par des ilôts, plantés de pins et de chênes. Des sentiers permettent d'en faire le tour...

    Il y avait de l'ombre et j'espérais y voir quelques aigrettes.

    Nous avons profité du calme du lieu et vu une aigrette mais surtout vu des canards, et plus étonnant : un gros crabe, et un beau faisan qui semblait vouloir quitter les Réservoirs...

    Balade aux Réservoirs de Piraillan : le crabe et le faisan...
    Balade aux Réservoirs de Piraillan : le crabe et le faisan...
    Balade aux Réservoirs de Piraillan : le crabe et le faisan...
    Balade aux Réservoirs de Piraillan : le crabe et le faisan...
    Balade aux Réservoirs de Piraillan : le crabe et le faisan...
    Balade aux Réservoirs de Piraillan : le crabe et le faisan...
    Balade aux Réservoirs de Piraillan : le crabe et le faisan...
    Balade aux Réservoirs de Piraillan : le crabe et le faisan...
    Balade aux Réservoirs de Piraillan : le crabe et le faisan...
    Balade aux Réservoirs de Piraillan : le crabe et le faisan...
    Balade aux Réservoirs de Piraillan : le crabe et le faisan...

    7 commentaires