• En vous racontant notre rallye pédestre dans la ville de Québec, je vous ai montré une photo de la Fresque des Québécois qui a fait l'objet de questions.

    Cette fresque gigantesque (420 m²) se situe dans le quartier Champlain, à quelques pas de la place Royale, place historique de Québec que Samuel de Champlain a choisi lors de son arrivée en 1608 pour construire son "Abitation", qui lui servit à la fois de fort, de magasin, de poste de traite et de résidence.

    Elle a été inaugurée en 1999, raconte l’histoire de Québec et rend hommage à une quinzaine de personnages historiques, en plus d’honorer des dizaines d'auteurs et d'artistes : Samuel de Champlain, Jacques Cartier, Félix Leclerc, etc...

    On y trouve des emblèmes de Québec ; le Château Frontenac, les maisons typiques du Vieux Québec, les escaliers surnommés "casse-cou".

    La Fresque des Québécois...
    La Fresque des Québécois...
    La Fresque des Québécois...
    La Fresque des Québécois...

    D'autres trompe-l'oeil sont visibles dans la ville. J'ai admiré aussi celui-ci :

     

    La Fresque des Québécois...

    6 commentaires
  • Je vous ai plusieurs fois parlé des imprimantes 3D, depuis mars 2014 : "une mini-usine à la maison", "une entreprise spécialisée dans l'impression en 3D", "l'impression 3D et les tisserands du vivant", "une main imprimée en 3D", "votre portrait en 3D", "Les imprimantes 3D en grande surface", "Les imprimantes 3D à l'école"...

    Je viens de découvrir les imprimantes 3D à usage alimentaire.

    Le dimanche 14 mai, au FabLab Festival de Toulouse, une imprimante 3D à usage alimentaire conçue par la société By Flow de Maastrich a été présentée au public.

    Sylvain Joffre, chef étoilé, et Frits Hoff, ont réalisé avec cette imprimante une tarte au citron meringuée, puis une rosace en chocolat, remplaçant les consommables habituels des imprimantes 3D par des ingrédients alimentaires : farine, sucre, chocolat...

    La société By Flow a déjà placé 400 machines de ce type dans des restaurants et des maisons de retraite. 

    L'intérêt des ces imprimantes 3D alimentaires réside dans la personnalisation de la nourriture.

    Elles permettent de fabriquer des repas parfaitement équilibrés avec des apports nutritionnels parfaitement contrôlés et adaptés à des catégories d’individus particuliers comme les sportifs de haut niveau ou les personnes souffrant de problèmes digestifs, mais également pour les bébés ou les personnes âgées.

    Elles permettent aussi de réaliser des décorations personnalisées (décoration de pièces montées avec une réplique exacte des mariés, photo du client sur un burger…) et offre la possibilité de créer un gâteau en forme de flocons de neige, de fleurs, de créer des raviolis personnalisés…
    La nourriture peut être imprimée sous n’importe quelle forme et n’importe quelle taille. Les possibilités de création sont ainsi multiples aussi bien pour les particuliers que pour les entreprises : les marques pourraient ainsi créer des aliments à leur effigie lors d’événements, bonbons à l’effigie des clients…

    Une imprimante permettant de produire des glaces à l'italienne de toutes formes, même à l'effigie d'un monument, va être commercialisée au prix de 5 000 €.

    Une imprimante permettant de produire et cuire des pizzas est en cours d'expérimentation.

    Une entreprise Barcelonnaise va commercialiser au prix de 1 000 € une imprimante permettant de préparer des cheeseburger, des raviolis et du fromage.

    A Rennes, le centre culinaire contemporain fabrique des crêpes à partir de dessins grâce à une imprimante 3D et teste différents dosages de farine.

    Le Fab Café de Tokyo propose des bonbons en gélatine à l’image des clients, entièrement scannés.

    Une imprimante 3D  baptisée ChocaByte vendue 99€ permet de produire ses propres chocolats en une dizaine de minutes, d'une taille limitée (5 x 5 x 2,5 cm) à partir de modèles conçus soi-même (ou via des fichiers 3D tout simplement téléchargés sur la toile). Il faut tout de même préalablement faire fondre son chocolat au micro-ondes avant de pouvoir recharger la machine.

    Sources : 20minutesartisans-gourmands

    J'ignore si ces imprimantes 3D alimentaires vont avoir du succès ou pas. Elles ouvrent en tous les cas des possibilités pour les collectivités, à mi chemin entre les préparations industrielles et les préparations manuelles...

    Avec elles : présentation parfaite et plats personnalisables : pas d'arachide pour l'un, pas de gluten pour l'autre, pas de sucre pour le troisième...

    Mais quels additifs faut-il rajouter à la recette classique pour que la machine fonctionne ? Combien d'emplois disparaîtront, remplacés par ces machines ?

    Pour le particulier, je n'y vois aucun intérêt..;


    4 commentaires
  • Parmi les raisons qui m'avaient donné envie de m'inscrire au voyage au Canada proposé par mon Comité d'entreprise en 2015 il y avait : la croisière d'observation des baleines à Tadoussac, le survol en hydravion de la Mauricie et la découverte de la ville de Québec à travers un rallye pédestre.

     

    Le vendredi 7 octobre 2016, nous sommes arrivés à Québec où nous avons déjeuné dans la vieille ville. Puis nous avons repris le bus et sommes montés dans la partie haute de la ville, jusqu'à l'Hôtel du Parlement.

    Des animatrices nous attendaient pour nous donner les consignes, et nous remettre le questionnaire à remplir. Nous avions une quinzaine de questions et 4 défis à remplir, avec pour objectif de se retrouver à l'arrivée dans la basse ville 2 heures plus tard.

    Les équipes de 5 ou 6 étaient déjà constituées et s'étaient trouvées un nom. Chacune partait à son tour, avec 10 minutes de décalage.

     

    Les trois premières questions étaient faciles . L'une concernait des statues, l'autre le Palais des Congrès, et la 3ème une fontaine. Les réponses se trouvaient sur des panneaux à proximité. 

    Le monument en hommage aux femmes en politique, qui ont oeuvré pour que les femmes obtiennent le droit de vote au Québec :

     

    La fontaine, rue de la Grande-Allée :

     

    3ème question : donner l'adresse de l'ancienne mairie de Québec. Et c'est là que nous avons commis une grosse erreur. L'une de nous a demandé au conducteur d'une calèche qui transportait des touristes où se situait l'ancienne mairie. Le conducteur nous a indiqué un itinéraire que nous avons suivi et nous avons abouti à la mairie actuelle. La moitié de l'équipe est alors entrée dans la mairie pour demander aux employés l'adresse de l'ancien hôtel de ville.

    Je suis restée dehors pour prendre quelques photos.

    Les autres sont ressortis sans info précise. Nous sommes repartis vers la rue Saint-Jean. nous avons croisé deux dames Canadiennes à qui nous avons demandé de nous écrire un petit mot sympa : c'était le 1er défi. 

    Puis nous avons été repérés par l'une des animatrices du rallye qui nous a remis sur le parcours.

    Le 2ème défi était : ramener un castor. Une des pièces canadiennes de 5 cents représente justement un castor !

    Le 3ème défi : ramener la carte de visite d'un homme d'affaires et le 4ème : ramener une pochette d'allumettes publicitaire nous ont posé plus de problèmes. Chaque fois que je voyais un fumeur je lui demandais s'il avait une pochette d'allumettes, mai sans succès...

    Cela faisait 2h que nous avions commencé et nous n'avions répondu qu'à 4 questions...

    Aidés par l'animatrice nous avons répondu plus rapidement aux autres questions avons rejoint le château Frontenac puis avons descendu les escaliers jusqu'au vieux Québec où nous attendaient d'autres questions.

    Nous sommes arrivés avant derniers, en temps et en points mais nous nous étions bien amusées.

     

    Le château Frontenac, la Place Royale, la Fresque des Québécois (dont je vous reparlerai) :

    Notre rally pedestre dans le vieux Québec...
    Notre rally pedestre dans le vieux Québec...
    Notre rally pedestre dans le vieux Québec...

    9 commentaires
  • En quittant Montréal, lors de notre voyage au Canada, en octobre 2016, nous sommes passés sur le pont Jacques Cartier.

    Ce pont métallique date de 1930 et mesure 2,7 km. Son premier nom était "pont du Havre" mais il a été rebaptisé en 1934 "pont Jacques Cartier", pour honorer ce navigateur Français qui fut le premier européen à explorer et décrire le fleuve Saint-Laurent.

    Il est aussi appelé "pont des suicides", car il y a eu  de nombreux suicides de personnes se jetant de la structure du pont. Des clôtures ont été mises en place depuis quelques années.

    Deux magnifiques ponts au Québec : le pont Jacques Cartier à Montréal et le pont cantilever de Québec...
    Deux magnifiques ponts au Québec : le pont Jacques Cartier à Montréal et le pont cantilever de Québec...
    Deux magnifiques ponts au Québec : le pont Jacques Cartier à Montréal et le pont cantilever de Québec...

    Deux heures plus tard notre bus arrivait à Québec, et nous avons pu admirer le plus grand pont cantilever du monde, juste devant le pont rouge du Forth, près d'Edimbourg dont je vous ai parlé il y a quelques semaines.

    Le pont de Québec est un pont cantilever, à structure métallique faisant 549 m de portée libre entre ses piliers principaux et dépassant de 28 mètres celui du Forth, en Ecosse.

    Il enjambe le fleuve Saint-Laurent, entre Québec et Lévis, depuis 1917. À l’époque de sa construction, au début du 20ème siècle, on qualifiait le pont de Québec de 8ème merveille du monde.

    Il était sous la brume lorsque nous l'avons vu.

                             Photos prises du bus sauf la dernière empruntée sur le net
                             Photos prises du bus sauf la dernière empruntée sur le net
                             Photos prises du bus sauf la dernière empruntée sur le net
                             Photos prises du bus sauf la dernière empruntée sur le net
                             Photos prises du bus sauf la dernière empruntée sur le net
                             Photos prises du bus sauf la dernière empruntée sur le net

    Photos prises du bus sauf la dernière empruntée sur le net

    Un pont à poutres en porte-à-faux ou plus simplement pont cantilever (de l’anglais pour « porte-à-faux ») est un pont dont le tablier est constitué de poutres construites en porte-à-faux (ou, autrement dit, "en console" ou bien "par encorbellements successifs"). (source : wikipédia).


    6 commentaires
  • Cela fait maintenant presque 7 ans que j'ai installé un petit bassin au milieu de mon jardin et y ai déposé des nénuphars.

    Et depuis 5 ans j'ai le bonheur, chaque année, en mai, de découvrir les premières fleurs. L'an dernier j'ai ajouté 2 plants : un jaune et un rouge.

    Je n'ai jamais ajouté de terreau ou d'engrais, ni divisé les rhizomes.

    L'hiver, l'eau gèle.

    Chaque année les fleurs sont plus belles, avec plus de pétales, et plus nombreuses...

    Premières fleurs dans le bassin aux nénuphars...
    Premières fleurs dans le bassin aux nénuphars...
    Premières fleurs dans le bassin aux nénuphars...
    Premières fleurs dans le bassin aux nénuphars...

    8 commentaires