• Nous, Cathycat du blog "La new cathzette" et moi, avons terminé la visite de l'abbaye de La Sauve Majeure par celle du musée lapidaire.

    Cette petite salle comprend quelques vitrines contenant des sculptures en pierre, provenant de l'abbaye :

    Le musée lapidaire de l'abbaye de La Sauve Majeure...
    Le musée lapidaire de l'abbaye de La Sauve Majeure...

    D'autres vitrines contiennent des carreaux de terre cuite dont nous avons admiré l'originalité.

    De formes diverses, ils s'emboîtent comme des pièces de puzzle :

    Le musée lapidaire de l'abbaye de La Sauve Majeure...
    Le musée lapidaire de l'abbaye de La Sauve Majeure...
    Le musée lapidaire de l'abbaye de La Sauve Majeure...
    Le musée lapidaire de l'abbaye de La Sauve Majeure...
    Le musée lapidaire de l'abbaye de La Sauve Majeure...

    Nous avons contemplé aussi quelques enluminures de la Bible de La Sauve Majeure. L'ouvrage est conservé à la bibliothèque municipale de Bordeaux. :

    Le musée lapidaire de l'abbaye de La Sauve Majeure...
    Le musée lapidaire de l'abbaye de La Sauve Majeure...

    Vous verrez d'autres photos de ce musée lapidaire en allant sur le blog de Cathycat...


    6 commentaires
  • De l'abbaye de La Sauve Majeure que nous avons visitée avec Cathycat du blog "La new cathzette" il ne reste qu'une tour, quelques salles à ciel ouvert et de nombreux chapiteaux.

    Sur ces chapiteaux, les représentations bibliques jouxtent différents monstres : sirènes-oiseaux, aspics, basilics, sagittaires, dragons et griffons.

    Les chapiteaux à décor végétal (acanthe, fougère, pommes de pin, vigne) sont aussi très nombreux...

    Certains des chapiteaux racontent une histoire comme ceux-ci.

    Deux hommes nus, enchaînés par des lianes végétales, se tiennent les pieds avec leurs mains, pour résister à la tentation des sirènes-poissons sur le chapiteau en face.

    Les chapiteaux de l'abbaye de La Sauve Majeure...
    Les chapiteaux de l'abbaye de La Sauve Majeure...
    Les chapiteaux de l'abbaye de La Sauve Majeure...

    Un chapiteau a particulièrement retenu notre attention : Hérode se frisant la moustache.

    Sur la face droite est représenté le festin d'Hérode, alors que sur la face gauche il y a l'exécution de Jean-Baptiste.

    Sur la face centrale, plusieurs scènes sont représentées : la danse de Salomé qui tient la table, le corps ployé en arc de cercle et au centre : la remise de la tête de Jean-Baptiste sous la surveillance des anges tandis qu'Hérode se frise la moustache.

    Les chapiteaux de l'abbaye de La Sauve Majeure...

    Griffons, basilics, serpents, lions bicorporés...

    Les chapiteaux de l'abbaye de La Sauve Majeure...
    Les chapiteaux de l'abbaye de La Sauve Majeure...
    Les chapiteaux de l'abbaye de La Sauve Majeure...
    Les chapiteaux de l'abbaye de La Sauve Majeure...
    Les chapiteaux de l'abbaye de La Sauve Majeure...
    Les chapiteaux de l'abbaye de La Sauve Majeure...
    Les chapiteaux de l'abbaye de La Sauve Majeure...
    Les chapiteaux de l'abbaye de La Sauve Majeure...
    Les chapiteaux de l'abbaye de La Sauve Majeure...
    Les chapiteaux de l'abbaye de La Sauve Majeure...
    Les chapiteaux de l'abbaye de La Sauve Majeure...
    Les chapiteaux de l'abbaye de La Sauve Majeure...

    8 commentaires
  • Après avoir visité l'abbaye de La Sauve Majeure avec Cathycat du blog "La new cathzette" , nous avons déjeuné puis poursuivi notre balade en direction de la cité médiévale de Saint-Macaire.

    Cette petite ville fortifiée formait le verrou historique de la Garonne, là où s'épuise la marée. 

    Elle est connue pour sa place à arcades avec des maisons datant des 13ème et 14ème siècle d'une part et des 15ème et 16ème siècle de l'autre.

    Cette jolie place était encombrée de voitures et en travaux lors de notre balade.

    Je n'ai photographié qu'une vieille enseigne :

    Balade dans l'Entre-Deux-Mers : Saint-Macaire...

    L'église Saint-Sauveur et Saint-Martin a été construite entre le XIIème et le XVème siècle en pierres de taille calcaire.

    Le portail de l'entrée principale offre un décor sculpté caractéristique des débuts de l'art gothique en Bordelais. Certaines statues ont été mutilées par les huguenots.

    Balade dans l'Entre-Deux-Mers : Saint-Macaire...
    Balade dans l'Entre-Deux-Mers : Saint-Macaire...
    Balade dans l'Entre-Deux-Mers : Saint-Macaire...
    Balade dans l'Entre-Deux-Mers : Saint-Macaire...

    L'intérieur de l'église est sobre et les vitraux peu nombreux mais des fresques des XIVème et XVème siècles ornent le plafond de l'autel.

    Balade dans l'Entre-Deux-Mers : Saint-Macaire...
    Balade dans l'Entre-Deux-Mers : Saint-Macaire...
    Balade dans l'Entre-Deux-Mers : Saint-Macaire...
    Balade dans l'Entre-Deux-Mers : Saint-Macaire...

    Dans les rues de la ville j'ai aussi pris quelques photos : un heurtoir, un vieux puits insolite avec une tête de Jésus au centre, une sculpture étrange, une petite cour...

    et de vieilles affiches incitant à consommer du vin...pour ne pas oublier que nous sommes dans une région viticole...

     

    Source : le site de la ville de Saint-Macaire

    Allez voir le billet de Cathycat sur Saint-Macaire, pour découvrir d'autres photos...

    Balade dans l'Entre-Deux-Mers : Saint-Macaire...
    Balade dans l'Entre-Deux-Mers : Saint-Macaire...
    Balade dans l'Entre-Deux-Mers : Saint-Macaire...
    Balade dans l'Entre-Deux-Mers : Saint-Macaire...
    Balade dans l'Entre-Deux-Mers : Saint-Macaire...
    Balade dans l'Entre-Deux-Mers : Saint-Macaire...

    2 commentaires
  • "J'ai aimé être fidèle" de Jean-Marc Rivière, roman sorti en avril 2013. 252 pages.

    La 4ème de couverture :

    "Quand après deux semaines d'intenses tractations avec ma conscience, la porte de mon appartement s'est refermée sur ma femme, j'ai compris que ma plus grande erreur n'avait pas été de la tromper, mais de le lui avoir dit".

    A la veille de ses quarante ans, Paul vient de perdre Maud. Peut-être. Onze ans de mariage balayés par l'aveu d'une aventure ratée avec une étudiante... Et tout déraille. 

    Maud est partie, mais elle a laissé les enfants - deux anges au regard bleu, adeptes de la manipulation sentimentale et des pires caprices. Parce qu'une calamité n'arrive jamais seule, tous décident alors de s'en mêler : Stéphane, son collègue, et le cortège des fâcheux de l'université ; Tom, son frère, un psy homosexuel sur le point d'adopter un enfant avec une amie lesbienne ; et bien sûr, elle. Sa mère. Un concentré de fiel et de rouerie qui débarque chez lui histoire de parachever le cauchemar. 

    Pour la première fois, Paul doit se prendre en main. Dans ce tourbillon qui le dépasse, il découvre alors tout ce qui faisait le prix de sa vie d'homme fidèle.

    Avec une plume alerte et jubilatoire, Jean-Marc Rivière nous offre un roman plein d'humour qui désosse le couple, la famille et les certitudes.
     

    Mon ressenti :

    Ce roman assez drôle et bien écrit aborde avec humour le thème du couple, de la fidélité et de la famille.

    Paul a perdu Maud et retrouvé sa mère qui "Dans l'une de ses vies antérieures, avait probablement donné des cours de sadisme à Attila"

    J'ai lu ce livre sans déplaisir, mais sans entrer dans les personnages un peu caricaturaux.

     


    2 commentaires
  • L'église Saint-Louis à Castets-en-Dorthe est située dans le centre du village.

    Les murs de la nef sont ornés de tableaux qui figurent le chemin de croix et de vitraux.

    Le maître-autel en marbre blanc et gris qui supporte le tabernacle date de 1865.

     

    Nous avons eu la chance de pouvoir visiter cette église car un expert en vitraux était là pour vérifier l'état des vitraux après les dernières tempêtes.

    L'un d'eux était cassé, avec des morceaux qui pendaient :

    L'église Saint-Louis de Castets-en-Dorthe...

    Un autre vitrail l'intriguait, mais ce n'était qu'une toile d'araignée derrière qui assombrissait la tête du Christ.

    L'église Saint-Louis de Castets-en-Dorthe...

    Les colonnes et les voûtes sont peintes. 

    L'église Saint-Louis de Castets-en-Dorthe...
    L'église Saint-Louis de Castets-en-Dorthe...
    L'église Saint-Louis de Castets-en-Dorthe...
    L'église Saint-Louis de Castets-en-Dorthe...
    L'église Saint-Louis de Castets-en-Dorthe...
    L'église Saint-Louis de Castets-en-Dorthe...

    4 commentaires