• Mardi, nous sommes allés déjeuner chez mon fils cadet et sa famille, avec Alban et son grand-père, Nous voulions voir Bébé Valentine qui a maintenant 3 mois et est adorable, Manon (2 ans) qui a été opérée des végétations et des amygdales il y a quelques jours et la grande Alice (6 ans), entrée au cours préparatoire à la rentrée.

    Alban est adulé par sa petite cousine Manon qui le serre dans ses bras, lui  fait des guilis et l'embrasse sans cesse.

     

    Et le lendemain, mercredi, j'ai ramené Alban chez lui. Il était ravi de retrouver ses parents et sa soeur, sa maison, ses jouets, et Cerise, son chat.

    Pendant ses vacances chez moi, j'ai évité de regarder les informations à la télévision.

    "Mamie, c'est vraiment embêtant ce coronavirus", m'a-t'il dit un jour et j'ai vite changé de chaîne et de sujet.

    Je n'ai eu guère de temps pour me balader sur 20 minutes ou You Tube, comme je le fais habituellement. Je ne m'attendais donc pas du tout à un reconfinement généralisé, notre région étant relativement épargnée.

    Mais cela tombe bien que je l'ai ramené juste avant.

     

    Quand je suis rentrée chez moi, mercredi en fin d'après-midi, il ne restait sur le canapé que sa "citrouille de sport", comme il l'appelait.

    Mon amie et co-équipière au tennis de table, m'avait porté cette citrouille de son jardin juste avant son arrivée. Alban la soulevait comme s'il s'agissait d'haltères.

    Quand il est parti, il m'a demandé de lui en garder un morceau lorsque je préparerai une soupe avec..

     

    Quelle chance d'avoir pu ramener mon petit Prince chez lui !

    11 commentaires
  • Dimanche 17 octobre, ma journée a été bien chargée. Le matin, nous avions une compétition de tennis de table par équipe à Yvrac, à 1h de route. Pour y être à 9h00, nous devions partir à 7h45, à 4. En tant que capitaine de l'équipe, j'avais organisé le départ. A 7h05 j'ai reçu un SMS d'un joueur qui se sentait mal et ne venait pas, me demandant d'appeler la remplaçante... Cela m'a mise de mauvaise humeur. Comment chercher un remplaçant, quelques dizaines de minutes avant le départ ?

    Nous sommes partis jouer à 3 au lieu de 4, avec dès le départ 5 matchs perdus sur 18 (4 simples et un double). Et nous avons perdu 5 à 13... L'équipe adverse était sympa et nous avons passé un bon moment.

     

    Nous sommes rentrés chez nous vers 14h. A 17h30, je suis partie avec 3 amies voir la pièce de théâtre dont je vous ai parlé il y a quelques jours : "Pour combien tu m'aimes ?". Nous avons bien ri et passé 1h1/2 très agréable.

     

    Dès que le spectacle a été terminé, je suis rentrée chez moi, j'ai mangé une salade et je suis partie en direction de La Rochelle (2h30 de route). Je suis arrivée chez mon fils aîné vers 22h30, assez fatiguée par la route, après avoir été éblouie par les phares. Mais j'étais heureuse car je venais chercher Alban, mon petit-fils de 5 ans, que j'allais garder pour la 1ère fois chez moi...

     

    Le lendemain matin, nous sommes repartis tous les deux, et nous avons beaucoup ri et parlé pendant le trajet.


    10 commentaires
  • Même si je plaisante maintenant, je n'ai pas trouvé cela drôle sur le coup.

    Je suis allée me promener un matin au bord de l'Océan Atlantique, sur la plage du Grand Crohot, avec mon frère.

    Lui, voulait marcher dans l'eau pour soulager ses tendons douloureux.

    Moi, je voulais prendre des photos, et peut-être trouver des objets insolites, comme en décembre 2011, lorsqu'après une grande marée j'avais découvert sur la plage un inventaire à la Prévet, rejeté par la mer.

    La plage était propre, sans déchets (ouf !). Sur le sable une tige brillante d'environ 1 cm dépassait. Intriguée, je me suis approchée et j'ai dégagé la tige. Elle mesurait 6 cm et il y en avait 4, plantées dans un plomb, avec des perles de couleur : un gros hameçon pour pêcher du lourd !

    Et qui aurait pu me déchirer le pied si j'avais marché dessus.

    Je l'ai ramassé pour éviter que quelqu'un ne se blesse :

    Plomb surf grappin à 4 branches

    Plomb surf grappin à 4 branches


    17 commentaires
  • Gif emprunté sur le net

    Gif emprunté sur le net

    Depuis mars 2020 et les mesures mises en place pour lutter contre le maudit virus, il est parfois devenu difficile de trouver des toilettes ouvertes et propres.

    Je l'avais déjà remarqué, mais il m'est arrivé il y a peu cette mésaventure.

     

    Début septembre, j'avais rendez-vous à Bruges dans la banlieue de Bordeaux, chez mon ophtalmologue, à une cinquantaine de kms de mon domicile. Arrivée un peu en avance, et masquée bien sûr, j'ai demandé où étaient les toilettes. Un charmant opérateur m'a répondu qu'elles étaient fermées depuis le confinement, mais que je pouvais utiliser les toilettes publiques près de la mairie à une centaine de mètres.

     

    Après mon rendez-vous médical, j'ai cherché ces toilettes publiques. J'ai eu du mal à les trouver : dans une sorte de colonne, mais elles étaient indisponibles, comme sur le gif ci-dessus.

     

    J'ai alors décidé d'aller chez mon ex-mari, qui habite tout près, pour utiliser ses toilettes. Pas de chance, il n'était pas là. 

     

    Et mon envie de faire pipi devenait pressante... J'ai tourné en voiture dans le coin pour trouver d'autres toilettes publiques, en vain. 

     

    Je suis allée au Centre Leclerc de Bruges, et j'ai demandé à l'accueil s'il y avait des toilettes.

    Il y en avait bien  : une cabine était fermée (pourquoi ?) et l'autre portait une affichette "toilette inutilisable".

    Tant pis pour l'odeur et la saleté (une horreur !) : j'ai pu enfin soulager ma vessie.

    Ouf !

     

    Mercredi dernier, au cours d'une balade en famille, avec mon frère et ma soeur, nous avons voulu utiliser des toilettes publiques ; fermées elles aussi !

     

     

    Portes des toilettes - Centre commercial de Biganos sur le Bassin d'Arcachon

    Portes des toilettes - Centre commercial de Biganos sur le Bassin d'Arcachon


    16 commentaires
  • Mon fils aîné, Julien, est venu passer quelques jours de vacances chez moi, sur le Bassin d'Arcachon avec ses enfants : Alban (5 ans dans 1 mois) et Victoire (2 ans et 4 mois).

     

    Ils sont arrivés mardi pour déjeuner et sont repartis vendredi, juste après le déjeuner.

    Mardi après-midi, pendant que Victoire faisait la sieste, Alban s'est baigné dans la piscine avec ses brassards. Il adore l'eau et nage la brasse, saute en bombe avec son père, et s'est bien amusé avec les pistolets à eau :

     

    Mercredi matin, nous avons été sur la plage du Betey à Andernos. Alban et Victoire se sont amusés sur l'aire de jeux pour enfants, qui offre des toboggans, des balançoires, un petit mur d'escalade, une toile d'araignée. Alban avait mis ses baskets ce qui lui a permis de grimper aux différents jeux. Il était tout fier d'arriver jusqu'en haut.

    La plage de sable fin est très belle et parfaitement adaptée pour les enfants, car claire et peu profonde. La marée montait. Il y avait des petits bancs de sable qui ont plu à Victoire, moins à l'aise que son frère.

    Après le bain, ils ont joué sur le sable puis se sont douchés sur la plage et nous sommes allés manger dans un restaurant tout proche, en terrasse. C'était bon mais un peu longuet, pour les enfants.

    "C'est long, c'est long" disait Victoire qui avait faim...

     

    Le jeudi matin, ils sont allés s'amuser aux jeux près de la gare, dans ma commune, pendant que je préparais le repas. 

     

    Le vendredi matin, nous devions aller nous baigner près de chez moi, sur la plage de Saint-Brice mais il y avait du vent et de la pluie...

    Pendant ces quelques jours, je leur ai lu les livres pour enfants de ma bibliothèque. Ils ont dessiné, joué au foot, caressé Ecureuille, qui se laisse faire avec plaisir.

     


    24 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique