• Ces derniers jours j'ai reçu de jolies cartes de voeux dans ma boite aux lettres, envoyées par mes aminautes, blogopotes...

     

    Yolande du blog "Mémé Yoyo", m'a adressé cette jolie carte de Joyeux Noël et bonne année :

     

    Renée du blog "Envie de" m'a envoyé cette jolie carte pour la bonne année :

     

    Hugues du blog "Photos de tout" a choisi pour moi ce paysage hivernal : 

     

    Merci Yolande, Renée et Hugues

    et tchin-tchin à tous et toutes !

    Si vous ne connaissez pas leur blog, n"hésitez pas à leur rendre visite...


    12 commentaires
  • Il y a quelques jours, je vous ai montré des photos prises en décembre 2018, lors d'une balade au bord de l'Océan, le long de la plage de l'Horizon, sur la presqu'île du Cap-Ferret. 

    Ces photos ont inspiré mon aminaute Livia, du blog  "Livia augustae" qui a écrit ce joli poème, 

     

    La mer

    Quand mes photos inspirent des aminautes, Livia et Marie-Luce...

    Et tandis que l'astre du jour sombre là-bas au fond de l'horizon

     Les vagues emperlées vont et viennent inlassablement,

    Pour mourir doucement dans un grand souffle.

    Quand mes photos inspirent des aminautes, Livia et Marie-Luce...

    En solitaire je me promène sur la plage déserte, mes pas s'enfoncent,

    En laissant des traces éphémères dans le sable humide.

    Un petit vent venu du large me fait frissonner

    Il est l'heure de rentrer !

     

    Marie-Luce du joli blog "Les aquarelles de Marie-Luce" a également été inspirée par mes photos et a écrit ces jolis mots :

    Les vagues inlassables caressent le sable,
    et c'est ainsi, qu'à chaque fois, tout recommence à l'infini ...


    9 commentaires
  • Mercredi 8 septembre, j'ai été invitée, en tant que correspondante locale pour le journal Sud-Ouest, à une petite fête organisée par Hervé Pillon, directeur du centre de vaccination contre le coronavirus Nord Bassin  , pour remercier les bénévoles  et les acteurs qui s’y sont impliqués depuis 6 mois.

    Il a remis une petite carte de remerciement aux bénévoles et aux employés volontaires des 3 communes concernées, Arès, Andernos et Lège-Cap Ferret qui assurent le secrétariat, les plannings des bénévoles et la gestion des stocks, le fonctionnement du matériel informatique et des réseaux.

    La carte comportait ces messages: « Merci les fées » au recto et « Merci les fées de nous avoir permis de faire travailler la ruche vaccination. Les abeilles », au verso.

    Le directeur du centre a rappelé que ce Centre fonctionne depuis 6 mois avec une vingtaine de médecins bénévoles, retraités, venant des 3 communes mais aussi pour certains de Bordeaux et sa banlieue,  une trentaine de bénévoles pour l’accueil, une douzaine d’agents administratifs volontaires issus des 3 communes et 35 infirmières. Ces dernières sont les seules indemnisées par l'assurance maladie, car pour la plupart en activité, prenant sur leur temps de repos et accomplissant un acte médical.

    Plus de 200 000 euros ont été économisés par l’Assurance maladie depuis mars, grâce aux bénévoles de ce Centre.

    Les bénévoles et le personnel médical, étaient très contents de se retrouver autour de ce pot convivial, où chacun avait apporté sourire, bouteille ou tapas. Pendant ces 6 mois, face à des patients parfois agressifs car non contents d’être vaccinés, ils se sont soutenus et ont appris à se connaître, se sont appréciés.

    Le centre a commencé avec une centaine de vaccinations par jour pour monter jusqu’à 500 et vacciner six jours sur sept.

    60 000 doses de vaccin ont été injectées, principalement aux habitants de ces communes mais aussi aux estivants, et même à des « people », sans doute en vacances sur la presqu'île du Cap-Ferret. Le directeur, véritable chef d'orchestre, a été applaudi par les différentes équipes, et les maires des trois communes.

    Actuellement ce sont les scolaires des collèges d’Andernos et Lège et les Lycéens d’Andernos qui sont vaccinés ici, avant le lancement de la 3ème dose pour les plus de 65 ans, vaccinés depuis plus de 6 mois.

    Bravo et merci à tous ces acteurs !

    Merci les fées, de la part des abeilles...

    13 commentaires
  • Jean-Paul Belmondo, fils du sculpteur Paul Belmondo, était né le 9 avril 1933 à Neuilly-sur-Seine et il est mort le 6 septembre 2021 à Paris, à 88 ans.

    En 50 ans de carrière, il a joué dans de nombreuses pièces, tourné dans de nombreux films, avec les plus grands réalisateurs et les plus grands acteurs du cinéma. Je retiendrai surtout ses prestations dans "L'homme de Rio", "L'as des as", "Le magnifique" et surtout dans "Itinéraire d'un enfant gâté" de Claude Lelouch où il joue Sam Lion aux côtés d'Al (Richard Anconina), à qui il apprend à dire "Bonjour" et à ne pas s'étonner, l'utilisant comme une marionnette, jusqu'à ce qu'il se rebiffe.

    TF1 a changé ses programmes pour lui rendre hommage avec ce dernier film, qui -pour moi- est son meilleur, et je l'ai regardé pour la 5ème ou 6ème fois.

    J'ai dû voir la plupart de ses films. Mon fils aîné, Julien, l'adorait et avait tous ses films en cassettes VHS. Quand il avait une douzaine d'années, il l'avait croisé au Cap-Ferret, avenue de la plage et était très heureux mais n'avait pas osé l'aborder ou lui demander un autographe.

    J'appréciais l'acteur, gouailleur, audacieux et courageux, aux yeux pétillants. Après son AVC, en 2001, son médecin lui avait annoncé qu'il ne reparlerait pas, mais il a réappris à marcher et à parler.

    Chapeau bas, l'artiste, et merci !


    13 commentaires
  • Dimanche matin à Mussidan, la jeune Loucia Pinto, 13 ans, a sauvé un petit garçon de la noyade au niveau du pont qui enjambe l'Isle.

    Elle raconte : "On était partis faire les courses avec ma mère en voiture. On a vu un enfant qui courait sur la route. On s'est arrêtés, et on l'a trouvé au bord de l'eau. On a crié "non, ne saute pas dans l'eau", il nous a regardées, et il a plongé". 

    Achille, le petit garçon de 4 ans, autiste, s'était échappé de la maison familiale, tout près de la route départementale, car ses parents avaient oublié de fermer la porte.

    "Il a commencé à bouger les bras, comme s'il avait besoin d'aide. Ma mère a appelé les pompiers, et moi, j'ai sauté", raconte Loucia, qui a agi "sans réfléchir"L'eau est profonde, avec du courant, et l'adolescente n'avait pas pied. Mais "il s'est agrippé à moi, et j'ai pu le ramener au bord", continue la jeune fille. Les pompiers sont arrivés quelques minutes plus tard. Le petit garçon n'a rien. 

    Loucia voulait replonger dans l'eau pour aller chercher le doudou du petit garçon, parti à la dérive sur la rivière. Sa mère l'en a empêché. La mère et la fille sont retournées voir la famille du petit garçon et Loucia lui a offert son doudou à elle, offert par son papa quand elle était toute petite. Loucia a perdu son père il y a un an d'un cancer en phase terminale. 

    Bravo à cette jeune fille aussi généreuse que courageuse !

     

    Source : FR3 Nouvelle Aquitaine et France Bleu

    Phot France 3 Aquitaine

    Phot France 3 Aquitaine


    9 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique