• En mai 2017, j'ai visionné ces 3 films sur la médiathèque numérique :

     

    -  "Cigarettes et chocolat chaud: film français de Sophie Reine, sorti en décembre 2016. Durée 1h38mn. Avec Gustave Kervern, Camille Cottin, Héloïse Dugas

     

    • Résumé : Denis Patar est un père aimant mais débordé qui se débat seul avec l’éducation de ses filles, Janis 13 ans et Mercredi 9 ans, deux boulots et une bonne dose de système D. Un soir Denis oublie, une fois de trop, Mercredi à la sortie de l’école. Une enquêtrice sociale passe alors le quotidien de la famille Patar à la loupe et oblige Denis à un « stage de parentalité ». Désormais les Patar vont devoir rentrer dans le rang

     

    • Mon ressenti : Denis est un père attentionné qui se débat entre deux boulots pour élever ses deux petites filles. Il fait de son mieux, parfois avec maladresse. Il va devoir convaincre une assistante sociale (Camille Cottin) qu'il est un bon père.

             Les acteurs jouent bien, notamment les fillettes.

     

    • Ma note : 7/10

     

    - "Les enfants de la chance: film français de Malik Chibane, sorti en novembre 2016. Durée 1h35mn. Avec Matteo Perez, Philippe Torreton, Pauline Cheviller

    • Résumé : Juillet 1942. Emmené à l’hôpital de Garches pour une jambe cassée, Maurice Gutman, 12 ans, évite de justesse la rafle qui va emporter sa famille. À l’hôpital, le docteur Daviel lui diagnostique une tuberculose et lui impose un long traitement. Et si cela n’était qu’une ruse pour éviter à Maurice d’être déporté ? Maurice et huit autres jeunes pensionnaires vont vivre, avec le personnel hospitalier, une expérience inoubliable, faite de preuves d’amitié, de solidarité et de courage extraordinaire. Ce sont les enfants de la chance et leur histoire est vraie.

     

    • Mon ressenti :  Ce film raconte l'histoire vraie de Maurice Grosman, dont la vie a été sauvée à plusieurs reprises : une fracture lui évite la rafle du Vel d'Hiv, la découverte de sa tuberculose osseuse lui permet de rester à l'abri dans un hopital pour enfants, un faux plâtre lui évite une nouvelle raffle, puis un tirage au sort lui évite d'être soigné avec de la pénicilline frelatée.

            Mais pour cet enfant qui s'en sort bien, de nombreux autres meurent et              toute sa famille est déportée et exterminée.

             Les enfants jouent bien mais le scénario n'est pas très convaincant.

     

    • Ma note : 5/10

     

    - "Snow therapy: film suédois de Ruben Ostlend, sorti en janvier 2015. Durée 1h58mn. 

    • Résumé : Une famille suédoise passe ensemble quelques précieux jours de vacances dans une station de sports d’hiver des Alpes françaises. Le soleil brille et les pistes sont magnifiques mais lors d’un déjeuner dans un restaurant de montagne, une avalanche vient tout bouleverser. Les clients du restaurant sont pris de panique, Ebba, la mère, appelle son mari Tomas à l’aide tout en essayant de protéger leurs enfants, alors que Tomas, lui, a pris la fuite ne pensant qu’à sauver sa peau… Mais le désastre annoncé ne se produit pas, l’avalanche s’est arrêtée juste avant le restaurant, et la réalité reprend son cours au milieu des rires nerveux. Il n’y a aucun dommage visible, et pourtant, l’univers familial est ébranlé. La réaction inattendue de Tomas va les amener à réévaluer leurs rôles et leurs certitudes, un point d’interrogation planant au dessus du père en particulier. Alors que la fin des vacances approche, le mariage de Tomas et d’Ebba est pendu à un fil, et Tomas tente désespérément de reprendre sa place de patriarche de la famille. Snow Therapy est une comédie grinçante sur le rôle de l’homme au sein de la famille moderne.

     

    • Mon ressenti :  Ce film a été tourné dans les Alpes et le décor est magnifique mais pendant 2h il ne se passe pas grand chose. La famille déjeune tranquillement lorsqu'une avalanche menace des emporter. Le père s'enfuit sans se soucier de sa femme ni de ses enfants, et pendant tout le reste du film la femme va vouloir comprendre pourquoi il a agi ainsi...

     

    • Ma note : 4/10

    J'ai également loué pendant la semaine du cinéma, ce film qui m'a beaucoup plu :

    - "Demain tout commence: film français de Hugo Gélin, sorti en décembre 2016. Durée 1h58mn. Avec Omar Sy,Gloria Colston, Clémence Poésy, Antoine Bertrand...

    • Résumé : Samuel vit sa vie sans attaches ni responsabilités, au bord de la mer sous le soleil du sud de la France, près des gens qu’il aime et avec qui il travaille sans trop se fatiguer. Jusqu’à ce qu’une de ses anciennes conquêtes lui laisse sur les bras un bébé de quelques mois, Gloria : sa fille ! Incapable de s’occuper d’un bébé et bien décidé à rendre l’enfant à sa mère, Samuel se précipite à Londres pour tenter de la retrouver, sans succès. 8 ans plus tard, alors que Samuel et Gloria ont fait leur vie à Londres et sont devenus inséparables, la mère de Gloria revient dans leur vie pour récupérer sa fille…

     

    • Mon ressenti :  Les deux acteurs principaux de ce film : Omar Sy (Samuel) et Gloria Coltson (Gloria) sont formidables et attachants. Samuel, et la petite fille ont construit une relation incroyable en quelques années avec la complicité de Bernie, employeur, parrain, ami.

            Lorsque 8 ans plus tard, la mère revient chercher sa fille, Samuel va tout           faire pour l'en empêcher.

            J'ai ri et j'ai pleuré aussi : un bien joli film !

     

    • Ma note : 8/10

    1 commentaire
  • Lors de mon stage photo à la réserve ornithologique du Teich, avant de voir des oiseaux, nous avons vu des tortues et des grenouilles :

    Grenouille verte, grenouille bleue...
    Grenouille verte, grenouille bleue...

    Ces grenouilles bien vertes m'ont rappelé les grenouilles bleues observées l'été dernier au zoo de Beauval :

     

     

     

    Ce poème de Maurice Carême m'a paru approprié :

     

    J’écris n’importe quoi.
    Mettons: grenouille bleue.
    Aussitôt la voilà
    Qui glisse entr mes doigts
    Et bondit sous mes yeux.

     

    Bon! que va-t-elle faire?
    Elle saisit ma plume
    Et, en quelques traits clairs,
    Dessine une rivière
    Et, au milieu, la lune.

     

    Puis, me tournant le dos,
    Elle me crie: “Bonsoir,
    Je reviendrai vous voir!”
    Et, narquoise, d’un saut,
    Se perd au fond de l’eau.


    7 commentaires
  • Hier j'ai dû aller dans la banlieue de Bordeaux et j'en ai profité pour me promener au parc de Majolan, à Blanquefort.

    Je voulais admirer les cyprès chauves au bord du petit blanc d'eau, mais certains ont été coupés à ras, suite sans doute aux différentes tempêtes.

    J'ai aperçu au loin un oiseau blanc et gris, sur une branche :

     

    Un héron bihoreau au parc de Majolan...

    Il était très loin et j'ai pris quand même quelques photos, reconnaissant un héron :

    Un héron bihoreau au parc de Majolan...
    Un héron bihoreau au parc de Majolan...
    Un héron bihoreau au parc de Majolan...
    Un héron bihoreau au parc de Majolan...

    En regardant les photos sur mon ordinateur j'ai vu ses deux longues plumes blanches qui indiquent qu'il est en période de reproduction. Il semble unijambiste, sa patte droite étant repliée sous lui.

    Ce serait un héron bihoreau, appelé aussi "corbeau de nuit" à cause du croassement étrange qu'il émet la nuit.

    Ses plumets sont du plus bel effet. Dommage que je ne les ai pas vus en prenant les photos : j'aurais peut-être attendu la parade nuptiale...

    Encore fallait-il qu'il trouve une Madame Bihoreau...


    8 commentaires
  • Depuis que je me suis inscrite à la médiathèque voisine, j'emprunte des livres mais j'ai également accès à une médiathèque numérique.

     

     

    En avril 2017, j'ai visionné ces 4 films :

     

    L'invitation : film français de Michaël Cohen, sorti en novembre 2016. Durée 1h30mn. Avec Michaël Cohen, Nicolas Bedos, Camille Chamoux

     

     

    • Résumé :   En plein milieu de la nuit, Léo réveille son meilleur pote, Raphaël. Sa voiture est en panne, à une heure de Paris. Hors de question pour Raphaël d’y aller… jusqu’à ce que la femme de sa vie le pousse hors du lit. Arrivé sur place, il découvre qu’il n’y a aucune panne mais du champagne, des amis et une fête improvisée… Léo a fait un test à l’amitié. Et si une amitié, une existence entière ne dépendait que de cette seule question : « Tu te serais levé, toi, pour aller dépanner un pote à 3h du matin ? »
    • Mon ressenti : L'idée de départ était bonne mais il ne se passe pas grand chose dans ce film sur l'amitié. Je me suis ennuyée. Il n'y a pas d'histoire et les acteurs ne m'ont pas emballée. Les personnages sont assez superficiels. Les plans sont souvent sombres.

     

    • Ma note : 3/10

     

    Les têtes de l'emploi : film français d'Alexandre Charlot et Franck Marnier, sorti en novembre 2016. Durée 1h30mn. Avec Franck Dubosc, Elsa Zylberstein, François-Xavier Demaison

     

     

    • Résumé : Stéphane, Cathy et Thierry sont les meilleurs employés de l'Agence pour l'Emploi de leur ville. Mais leurs résultats sont tellement bons que l'agence va devoir fermer faute de chômeurs ! Les trois collègues ont alors la folle idée de créer du chômage pour sauver leur poste.

     

    • Mon ressenti : Ces trois collègues radient les chômeursà tour de bras jusqu'à ce que la roue tourne en leur défaveur et qu'ils s e trouvent menacés de perdre leur emploi. Ils vont alors tout mettre en oeuvre pour faire augmenter le chômage. Quelques scènes sont drôles, mais le résultat n'est pas à la hauteur de l'idée de départ.

     

    • Ma note : 5/10

     


     

    L'Odyssée : film français de Jérôme Salle, sorti en octobre 2016. Durée 2h03mn. Avec Lambert Wilson, Pierre Niney, Audrey Tautou

     

     

    • Résumé : 1948. Jacques-Yves Cousteau, sa femme et ses deux fils, vivent au paradis, dans une jolie maison surplombant la mer Méditerranée. Mais Cousteau ne rêve que d’aventure. Grâce à son invention, un scaphandre autonome qui permet de respirer sous l’eau, il a découvert un nouveau monde. Désormais, ce monde, il veut l’explorer. Et pour ça, il est prêt à tout sacrifier.

     

    • Mon ressenti : Ce film raconte la vie du commandant Cousteau, son amour des profondeurs marines, ses relations (difficiles) avec sa famille : sa femme et ses deux fils. Lambert Wilson incarne avec brio cet aventurier, séducteur, égocentrique, mégalo. Pierre Niney joue avec brio Philippe, son fils qui sera l'un des premiers à défendre l'écologie et les Océans.

         Audrey Tautou interprète Simone, son épouse, discrète et indispensable. 

         Ce film nous fait découvrir des fonds sous marins magnifiques, un peu                  partout sur la planète, tout en nous alertant sur les différentes menaces qui      pourraient engendrer leur disparition...

    • Ma note : 8/10

     

    Carole Matthieu : film français de Louis-Julien Petit, sorti en décembre 2016. Durée 1h25mn. Avec Isabelle Adjani, Corinne Masiero

     

    • Résumé : Médecin du travail dans une entreprise aux techniques managériales écrasantes, Carole Matthieu tente en vain d’alerter sa hiérarchie des conséquences de telles pratiques sur les employés. Lorsque l’un d’eux la supplie de l’aider à en finir, Carole réalise que c’est peut-être son seul moyen de forcer les dirigeants à revoir leurs méthodes.

     

    • Mon ressenti : Isabelle Adjani joue une médecin du travail, dans une entreprise de télémarketing qui se veut très performante, brimant et brisant les plus fragiles et encensant les plus obéissants en les gratifiant d'une boucle d'oreille et les promouvant managers des autres.
    • Les téléprospecteurs sont sur écoute permanente et sans cesse repris. Les employés de l'entrepôt ne sont pas mieux considérés.
    • Corinne Masiero, DRH veille aux performances, comme un robot déshumanisé, sans aucun souci des employés.
    • Des suicides et un meurtre, un médecin du travail à bout, un délégué syndical qui n'obtient que des clopinettes (revalorisation du ticket restaurant de 1 €), des salariés passifs qui ne se rebellent pas. Que ferions nous à la place des uns et des autres ?
    • J'ai aimé la peinture du monde du travail actuel, très réaliste par moments. Le meurtre est superflu.
    • Ma note : 7/10

    6 commentaires
  • Depuis que je me suis inscrite à la médiathèque voisine, j'emprunte des livres mais j'ai également accès à une médiathèque numérique.

     

     

    En mars 2017, j'ai visionné ces 4 films :

     

    Willy 1er : film français de Ludovic et Zoran Boukhema, Marielle Gauthier et Hugo Thomas, sorti en octobre 2016. Durée 1h22mn. Avec Daniel Vannet

     

     

    • Résumé :   À la mort de son frère jumeau, Willy, 50 ans, quitte pour la première fois ses parents pour s’installer dans le village voisin. “À Caudebec, j’irai. Un appartement, j’en aurai un. Des copains, j’en aurai. Et j’vous emmerde !”. Inadapté, Willy part trouver sa place dans un monde qu’il ne connaît pas.
    • Mon ressenti : Ce film s'inspire des aventures vécues par son interprète principal, Daniel Vannet, inadapté en quête de liberté.

         A aucun moment je ne suis entrée dans le film beaucoup trop lent à mon        goût. Le désir de s'en sortir de cet homme sous tutelle est touchant            mais peu vraisemblable.

         C'est plus un documentaire qu'un film

    • Ma note : 4/10

     

    - "L'olivier", film espagnol de Iciar Bollain, sorti en juillet 2016. Durée : 1h39mn. Avec Anna Castillo, Javier Guttierez, Pep Ambros

     

    • Résumé : Alma, jeune femme engagée, reprend l’exploitation agricole de son grand père. Ce dernier a été contraint de vendre son olivier millénaire à une multinationale et ne s’en est jamais remis. Alma décide de renverser l’ordre établi et remonte la piste de cet arbre unique, dernier ancrage dans ses terres familiales. Ce voyage rocambolesque l’amène au coeur d’un combat de David contre Goliath.
    • Mon ressenti : Chaque fois que je vois des oliviers centenaires entassés dans un camion remontant d'Espagne pour le nord de l'Europe, j'ai un coup au coeur. Cette histoire ne pouvait me laisser indifférente. Le père d'Alma a dû vendre le plus vieil olivier de leur exploitation pour  cause de problèmes financiers et le grand-père ne s'en remet pas, ne parle plus.

         Alma sa petite-fille qui l'adore décide alors d'aller récupérer l'arbre en        Allemagne, dans une société où il est devenu le symbole du                            développement durable.

         J'ai aimé l'oliveraie magnifique et les beaux paysages d'Andalousie                ainsi que la détermination d'Alma.

    • Ma note : 6/10

     

    - "L'attrape-rêves", film de Claudia Llosa sorti en octobre 2016. Durée : 1h33mn. Avec Cillian Murphy, Jennifer Connely, Mélanie Laurent

     

    • Résumé : À Nunavut, dans le Grand Nord canadien, Nana Kunning consulte un guérisseur pour l'un de ses fils. Cette rencontre va bouleverser le cours de son existence. Vingt ans plus tard, son fils aîné part sur les traces de sa mère, accompagné d'une journaliste française. Nana est devenue guérisseuse aux confins du Cercle polaire...
    • Mon ressenti : L'histoire aurait pu être intéressante mais est trop embrouillée. Nana Kunning consulte un guérisseur pour son fils cadet tandis que l'aîné, Ivan, joue avec son aigle. Leur vie va alors basculer.

          20 ans plus tard Jannia, une jeune femme qui se prétend journaliste,             vient chercher Ivan pour partir à la recherche de Nana devenue                   guérisseuse.

          Les paysages traversés sont magnifiques et glaçants

    • Ma note : 4/10

     

    - "Le petit locataire", film français de Nadège Loiseau, sorti en novembre 2016. Durée : 1h39mn. Avec Karin Viard, Philippe Rebbot, Hélène Vincent

     

    • Résumé : Le test est positif ! Nicole, 49 ans, est enceinte. Catastrophe ou bonne nouvelle ? Toute la famille est sens dessus dessous.
    • Mon ressenti : C'est un film drôle, tendre, touchant, avec une famille et des personnages dans lesquels on peut tous un peu se retrouver.     Plusieurs gérations vivent sous le même toit avec plus ou moins de frictions : la grand-mère, Helène Vincent formidable, qui a parfois des moments de pause, la mère, Karin Viard, énergique et active, mère poule de toute la maisonnée, la fille, environ 25 ans qui ne pense qu'à sortir et la petite-fille.

          Le père est un ancien gymnaste, entraîneur d'une équipe de filles, et             sans emploi.

          Il y a des scènes très drôles comme lorsque le père veut faire une                 lessive et appelle tous les membres de la famille pour mettre la machine       en marche, la mère étant absente.

    • Ma note : 8/10

    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique