• J'ai emprunté ce roman à la bibliothèque, au hasard.

    Informations pratiques : Paru en février 2018 aux éditions "JC Lattès". 317 pages. 19 €

     

    La 4ème de couverture :

    Pigalle, 1929. Une boutique de jouets, fraîchement repeinte couleur mimosa, devient le point de ralliement du quartier. On l'appelle le magasin jaune. Pendant que ses propriétaires, Gustave et Valentine, rivalisent d'inventivité pour donner au lieu de l'éclat, leur fille, qui naît en 1930, va vite devenir la mascotte du quartier. Mais au-dehors, le monde s'obscurcit. Avec la guerre et l'Occupation arrive l'heure des choix. Le magasin jaune, dépositaire de l'innocence et des rêves de l'enfance, sera-t-il un rempart contre la folie meurtrière des hommes ?
     

    Mon ressenti :

    Ce roman se déroule de 1929 à 1942, à Paris. Gustave et Valentine se marient et achètent un magasin de jouets en faillite qu'ils repeignent en jaune.

    Au fil des ans, leur magasin devient l'attraction de la rue Germain-Pilon, en plein Pigalle, tout comme leur fille baptisée "Quinze".

    Gustave s'efforce de faire évoluer les jouets qu'il propose, et les répare aussi. Puis il est mobilisé avec son ami Socrate, patron du café voisin "Le coup du rouquin". Gustave est un être tourmenté, courageux, qui va résister à l'ennemi, avec ses moyens, à sa façon. 

    Le magasin et le grand chêne qui le borde sont des endroits préservés, presque intouchables.

    J'ai aimé les personnages de ce roman, bien brossés, ainsi que la description des jouets, et de cette période de notre Histoire.

    La fin est est à la fois émouvante et porteuse d'espoir.


    9 commentaires
  • En décembre 2019, j'ai regardé 7 films sur la médiathèque numérique proposée par les bibliothèques de Gironde :  "Joël, une enfance en Patagonie", "100 kilos d'étoiles",  "Tu mérites un amour, "Noureev", "Mon frère", "La fille de Brest", "3 jours et une vie".

     Voici les critiques de :  "Noureev", "Mon frère", "3 jours et une vie".

     

    - "Noureev", film de Ralph Fiennes, Avec Oleg Ivenko, Adèle Exarchopoulos, sorti en juin 2019. Durée : 2h07

     

    • Résumé :           Jeune prodige du célèbre ballet du Kirov, Rudolf Noureev est à Paris en juin 1961 pour se produire sur la scène de l'Opéra. Fasciné par les folles nuits parisiennes et par la vie artistique et culturelle de la capitale, il se lie d'amitié avec Clara Saint, jeune femme introduite dans les milieux huppés. Mais les hommes du KGB chargés de le surveiller ne voient pas d'un bon œil ses fréquentations "occidentales" et le rappellent à l'ordre. Confronté à un terrible dilemme, Noureev devra faire un choix irrévocable, qui va bouleverser sa vie à jamais. Mais qui va le faire entrer dans l’Histoire.

     

    • Mon ressenti : Ce film raconte une partie de la vie de Noureev, danseur prodige surnommé "Le corbeau blanc", et notamment son passage à l'Ouest, à l'aéroport du Bourget, pour échapper au KGB, qui n'a cessé de le surveiller pendant son séjour à Paris. De nombreux flashbacks permettent d'avoir une idée de son enfance en Russie et de sa passion pour la danse. Les scènes de ballet sont bien réalisées, mais le tout est un peu froid. Noureev suscite l'admiration mais pas la sympathie.

     

    • Ma note : 3,5/5  (Note moyenne spectateurs : 3,5/5, note moyenne presse : 3,0/5) 

     

     

    - "Mon frère", film français de Julien Abraham, sorti en juillet 2019, avec MHD, Darren Muselet, Aissa Maïga. Durée : 1h36

     

    • Résumé :         Parce qu’il voulait protéger son petit frère d’un père trop violent, Teddy, un jeune sans histoire, se voit accusé du meurtre de son père et est envoyé dans un Centre Educatif Fermé, dans l’attente de son procès pour parricide. Il plonge alors dans un univers brutal dont il ne connaît pas les règles. Il fait la connaissance d’Enzo, le caïd du centre. Après une période d’affrontement dur, leur amitié va leur permettre de déjouer le destin qui leur était promis.

     

    • Mon ressenti : 
    • Teddy et Andy sont deux enfants vivant avec un père violent, jusqu'à ce que l'aîné, Teddy, élève brillant de terminale, soit accusé du meurtre de son père et placé dans un foyer pour jeunes délinquants. Il va côtoyer alors des jeunes très violents et se lier avec Enzo, devenu le souffre-douleur du groupe. Enzo et Teddy vont s'enfuir

     

    • Ma note : 4,0/5 (Note moyenne spectateurs : 4,2/5, note moyenne presse : 3,3/5) ) 

     

     
     

    - "Trois jours et une vie", film français de Nicolas Boukhrief, avec Sandrine Bonnaire, Pablo Pauly, Charles Berling, Philippe Torreton, sorti en septembre 2019. Durée : 2h00

     

    • Résumé :            1999 - Olloy - Les Ardennes belges.
      Un enfant vient de disparaître. La suspicion qui touche tour à tour plusieurs villageois porte rapidement la communauté à incandescence. Mais un événement inattendu et dévastateur va soudain venir redistribuer les cartes du destin.

     

     

    • Mon ressenti :  Ce film est tiré du roman de Pierre Lemaitre qui a un petit rôle dans le film. Un jeune enfant disparaît dans un petit village, en décembre 1999. Antoine, son jeune voisin, le dernier à l'avoir vu, est bouleversé. Sa mère (Sandrine Bonnaire) participe aux recherches.
    • La tempête de décembre 1999 ravage le village et empêche la poursuite des recherches.
    • Nous retrouvons Antoine une quinzaine d'années plus tard, devenu médecin et revenu au village...
    • Ce film parle des secrets, de la culpabilité, de l'amitié, et de ce qu'une mère peut faire pour protéger son fils, ou un mentor pour préserver son élève.
    • Je n'avais pas lu ce roman, mais, d'après les critiques lues, l'adaptation est très réussie.
    • C'est prenant, glaçant parfois, et bien joué.

     

    • Ma note : 4,2/5 (Note moyenne spectateurs : 3,9/5, note moyenne presse : 3,2/5) 

    4 commentaires
  • En décembre 2019, j'ai regardé 7 films sur la médiathèque numérique proposée par les bibliothèques de Gironde :  "Joël, une enfance en Patagonie", "100 kilos d'étoiles",  "Tu mérites un amour, "Noureev", "Mon frère", "La fille de Brest", "3 jours et une vie".

     

     

    - "Joël, une enfance en Patagonie", film argentin de Carlos Saurin, sorti en juillet 2019. Durée : 1h39

     

    • Résumé :            Ne pouvant pas avoir d’enfant, Cecilia et Diego, qui viennent d’emménager dans une petite ville de la Terre de Feu, attendent depuis longtemps de pouvoir adopter. Alors qu'ils n'y croyaient plus, l'arrivée soudaine de Joel, un garçon de 9 ans au passé tourmenté, va bouleverser leur vie et l'équilibre de toute la petite communauté provinciale.

     

    • Mon ressenti : Ce film traite des difficultés de l'adoption et de l'intégration d'un nouveau venu dans une petite communauté isolée, en Patagonie. Joël 9 ans en retard scolaire, neveu d'un truand, est rejeté par les autres élèves, puis leurs parents. Sa mère adoptive ne cède pas aux pressions et défend Joël.
    • Les paysages de Patagonie sont peu montrés, et cette histoire aurait pu se passer n'importe où.

    l

    • Ma note : 3,0/5  (Note moyenne spectateurs : 3,2/5, note moyenne presse : 3,1/5) 

     

     

    - "100 kilos d'étoiles", film français de Marie-Sophie Chambon, sorti en juillet 2019, avec Laure Duchêne, Angèle Metzger, Pauline Serieys. Durée : 1h28

     

    • Résumé :        Loïs, 16 ans, n'a qu'un rêve depuis toute petite : devenir spationaute... s’envoler loin de cette Terre où elle se sent si étrangère. Mais elle a beau être surdouée en maths et physique, il y a un problème : Loïs pèse 100 kilos... et pas moyen d'échapper à ce truc de famille qui lui colle à la peau. Alors que tout semble perdu, Loïs rencontre Amélie, Stannah, et Justine, trois adolescentes abîmées comme elle par la vie, prêtes à tout pour partir avec elle dans l'espace…

     

    • Mon ressenti : 
    • Ce film traite de l'amitié, de l'adolescence et des rêves. Loïs rêve d'étoiles, de partir dans l'espace mais elle est obèse et en veut à sa mère de lui avoir donné ce corps là. Elle croise la route de 3 jeunes filles cabossées comme elle : une anorexique, une hypersensible et 1 handicapée en fauteuil roulant. Ensemble, elles vont réaliser le rêve de Loïs.

     

    • Ma note : 4,0/5 (Note moyenne spectateurs : 3,4/5, note moyenne presse : 3,2/5) ) 
    •  
     
     

    - "Tu mérites un amour", film français d'Hafsia Herzi, avec Hafsia Herzi, sorti en septembre 2019. Durée : 1h39

     

    • Résumé :             Suite à l'infidélité de Rémi, Lila qui l'aimait plus que tout vit difficilement la rupture. Un jour, il lui annonce qu'il part seul en Bolivie pour se retrouver face à lui-même et essayer de comprendre ses erreurs. Là-bas, il lui laisse entendre que leur histoire n'est pas finie... Entre discussions, réconforts et encouragement à la folie amoureuse, Lila s'égare...

     

    • Mon ressenti :  Ce film traite de la rupture et du deuil sentimental. Lila s'accroche à Rémi qui ne veut plus d'elle, et continue à croire en lui malgré ses infidélités.
    • L'actrice principale, et réalisatrice de ce film est très belle, mais l'histoire ne m'a pas captivée. 

     

    • Ma note : 3/5 (Note moyenne spectateurs : 3,5/5, note moyenne presse : 3,8/5) 

     

    A suivre, les critiques de :  "Noureev", "Mon frère", "3 jours et une vie".


    5 commentaires
  • Je viens de regarder un très beau film : "La fille de Brest", avec une actrice époustouflante, pétillante, sur la médiathèque numérique proposée par les bibliothèques de Gironde.

     

    - "La fille de Brest", film d'Emmanuelle Bercot, avec Sidse Babett Knudsen, Benoit Magimel, Charlotte Laemmel, sorti en novembre 2016. Durée : 2h08

     

    • Résumé :             Dans son hôpital de Brest, une pneumologue découvre un lien direct entre des morts suspectes et la prise d'un médicament commercialisé depuis 30 ans, le Mediator. De l’isolement des débuts à l’explosion médiatique de l’affaire, l’histoire inspirée de la vie d’Irène Frachon est une bataille de David contre Goliath pour voir enfin triompher la vérité.

     

    • Mon ressenti : 
    • Ce magnifique film raconte le combat d'Irène Frachon, la jeune médecin pneumologie à l'Hôpital de Brest, contre le Mediator des Laboratoires Servier.
    • Convaincue de la dangerosité de ce médicament prescrit aux patients contre le diabète, Irène va lancer l'alerte auprès de l'hôpital, puis de l'Agence Nationale de Salubrité Publique. . Elle est aidée par les chercheurs dirigés par le docteur Antoine Le Bihan (Benoit Magimel), soutenue par sa famille, son mari et ses 4 enfants.
    • Mais elle se heurte à un mur : les laboratoires Servier soutenus par des scientifiques et les pouvoirs publics, la ridiculisent et tentent de l'intimider.
    • Malgré tous ces obstacles, Irène ne renonce pas et se bat pour dénoncer ce médicament mortel et le faire interdire. Elle a une énergie qui irradie, un sourire qui fait fondre, de l'empathie pour ses patients, un courage sans faille, une combativité à toute épreuve.
    • Sidse Babett Knudsen, actrice d'origine Danoise, interprète à la perfection Irène Frachon, pétillante, obstinée, empathique et présente sur tous les fronts, femme ordinaire et extraordinaire, émouvante et parfois odieuse.
    • Elle crève vraiment l'écran et a été récompensée par le César de la meilleure actrice 2017.

     

    l

    • Ma note : 4,6/5  (Note moyenne spectateurs : 4,0,3/5, note moyenne presse : 3,7/5) 

    5 commentaires
  • Il y a quelques semaines, le coucher de soleil au-dessus du port d'Andernos m'avait émerveillée.

    Le port d'Andernos-les-bains, décembre 2019...

    Quelques jours plus tard, lors des Cabanes en fête, vers 14h00, j'ai pris au même endroit des photos très différentes, avec un ciel menaçant :

    Le port d'Andernos-les-bains, décembre 2019...
    Le port d'Andernos-les-bains, décembre 2019...
    Le port d'Andernos-les-bains, décembre 2019...
    Le port d'Andernos-les-bains, décembre 2019...

    14 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique