• En août 2017, j'ai visionné 4 films sur la médiathèque numérique :  "Citoyen d'honneur", "Every thing will be fine", "Sage femme" et "Pris de court".

     

    - "Citoyen d'honneur", film Argentin de Mariano Cohn et Gaston Duprat, sorti en mars 2017, avec Oscar Martinez, Andrea Frigerio, Nora Novas. Durée : 1h58 

    • Résumé :    L’Argentin Daniel Mantovani, lauréat du Prix Nobel de littérature, vit en Europe depuis plus de trente ans. Alors qu'il refuse systématiquement les multiples sollicitations dont il est l’objet, il décide d'accepter l'invitation reçue de sa petite ville natale qui souhaite le faire citoyen d'honneur. Mais est-ce vraiment une bonne idée de revenir à Salas dont les habitants sont devenus à leur insu les personnages de ses romans ?

     

    • Mon ressenti : Un écrivain lauréat du prix nobel refuse toutes les invitations et accepte celle du maire de Salas, dans la pampa Argentine, village qu'il a quitté 40 ans auparavant. Il doit être fait citoyen d'honneur de la ville mais rien ne va se passer comme prévu. Il est blasé, arrogant, peu sympathique et les habitants de Salas sont jaloux, intéressés ou vexés de s'être retrouvés dans ses romans.
    • Ses conférences sont de moins en moins suivies et n'intéressent personne, excepté une jeune groupie. Ce film m'a rappelé certaines comédies italiennes de Luigi Comencini.
    • J'ai beaucoup ri, me demandant si le héros, superbement interprété par Oscar Martinez allait réussir à sauver sa peau.

     

     

    • Ma note : 8/10

     

     

     

    - "Every thing will be fine", film de Wim Wenders, sorti en avril 2015, avec James Franco, Charlotte Gainsbourg, Marie-José Croze. Durée : 1h55 

    • Résumé :    Après une dispute avec sa compagne, Tomas, un jeune écrivain en mal d’inspiration, conduit sa voiture sans but sur une route enneigée. En raison de l'épaisse couche de neige et du manque de visibilité, Tomas percute mortellement un jeune garçon qui traversait la route. Après plusieurs années, et alors que ses relations volent en éclats et que tout semble perdu, Tomas trouve un chemin inattendu vers la rédemption : sa tragédie se transforme en succès littéraire. Mais au moment où il pensait avoir passé ce terrible événement, Tomas apprend à ses dépens que certaines personnes n'en ont pas fini avec lui...   

     

    • Mon ressenti : J'ai trouvé ce film froid et lent. Tomas, écrivain imbu de lui-même, percute involontairement un enfant qui jouait, et va y penser sans cesse. Les années suivantes il reviendra voir la mère et le frère de l'enfant décédé, proposant son aide. Une relation étrange s'installe entre eux...
    • Rien ne se passe vraiment et aucun personnage n'est vraiment attachant...

     

    • Ma note : 4/10

    - "Sage femme", film Français de Martin Provost, sorti en mars 2017, avec Catherine Frot, Catherine Deneuve, Olivier Gourmet, Mylène Demongeot. Durée : 1h57 

    • Résumé :    Claire est la droiture même. Sage-femme, elle a voué sa vie aux autres. Déjà préoccupée par la fermeture prochaine de sa maternité, elle voit sa vie bouleversée par le retour de Béatrice, ancienne maîtresse de son père disparu, femme fantasque et égoïste, son exacte opposée.

     

    • Mon ressenti : J'ai beaucoup aimé les personnages de cefilm grâce aux acteurs qui sont très crédibles. Claire (Catherine Frot) est une femme sage et sage femme de son métier. Femme au grand coeur, elle accepte de revoir Béatrice, l'ex-compagne de son père, partie sans prévenir 20 ou 30 ans auparavant, aujourd'hui atteinte d'un cancer.
    • Les deux femmes sont très différentes : l'une généreuse et réservée, l'autre égocenrtique et extravertie. Peu à peu, une belle amitié va se nouer entre elles.
    • Olivier Gourmet entretient le jardin ouvrier de son père, à côté de celui de Claire, ce qui sera l'occasion d'une belle rencontre.
    • J'ai beaucoup ri en regardant ce film et admiré ces deux femmes qui se complètent bien.

     

    • Ma note : 9/10

     

     

    - "Pris de court", film français d'Emmanuelle Cuau, sorti en mars 2017, avec Virginie Effira, Gilbert Melki, Marilyne Canto. Durée : 1h25 

    • Résumé :    Nathalie est joallière et vient de s’installer à Paris pour un nouveau travail et une nouvelle vie avec ses deux fils. Mais la direction de la bijouterie change soudainement d’avis et lui annonce que le poste ne sera pas pour elle. Nathalie veut protéger ses enfants et décide de ne rien leur dire. De ce mensonge vont naître d’autres mensonges de part et d’autre. L’engrenage commence… .

     

    • Mon ressenti : Virginie Effira est une Nathalie très crédible, jeune veuve, maman de deux enfants de 15 ans et 8 ans. Elle s'installe à Paris pour un nouveau boulot qu'au final elle n'aura pas, déracinant ses enfants qui arrivent dans une nouvelle école et un nouveau lycée. Elle leur ment, pensant les protéger, mais Paul son ado s'en aperçoit et ne lui fait plus confiance. Il se laisse alors entraîner par un nouveau copain dans des trafics de drogue qui vont mal tourner.
    • Je n'ai pas apprécié la fin et les choix de la mère. Dommage...​​​​​​​ 

     

     

    • Ma note : 6/10

    10 commentaires
  • J'ai regardé en streaming l'adaptation cinématographique du roman de Paula Hawkins : "La fille du train" dont je vous ai parlé il y a quelques jours.

    Ce film Américain de Tate Traylor, avec Emily Blunt, Rebecca Ferguson, Haley Bennett, est sorti en octobre 2016. Durée : 1h53.

    • Résumé :  Rachel prend tous les jours le même train et passe tous les jours devant la même maison. Dévastée par son divorce, elle fantasme sur le couple qui y vit et leur imagine une vie parfaite… jusqu’au jour où elle est le témoin d’un événement extrêmement choquant et se retrouve malgré elle étroitement mêlée à un angoissant mystère.

     

    • Mon ressenti : J'ai trouvé cette adaptation du roman très fidèle et très réussie.

    Emily Blunt incarne avec brio une Rachel alcoolique et tourmentée qui ne souvient plus de ce qu'elle a vu. Elle a idéalisé le couple qu'elle aperçoit chaque jour par la fenêtre du train, et se met à enquêter lorsque la jeune femme, Megan, disparaît. Elle harcèle son ex-mari, Tom et la nouvelle femme de celui-ci, Anna.

    Le puzzle se met en place peu à peu, au fur et à mesure où les personnages se dévoilent.

    Seul bémol : quelques longueurs et une fin est un peu trop tire-bouchonnée à mon goût.

     

     

    • Ma note : 8/10

    votre commentaire
  • Le 4 juillet, j'ai effectué un vol en U.L.M. au-dessus du Bassin d'Arcachon.

    Je vous ai montré les dentelles de vagues au bord de l'Océan, le survol d'Arcachon et des cabanes tchanquéesd'Andernos et d'Arès...

    Après avoir survolé la presqu'île du Cap-Ferret du côté Océan, nous sommes arrivés à la Pointe, petite langue de terre qui sépare le Bassin d'Arcachon de l'Océan Atlantique :

     

     

    Vol en U.L.M. 2017 : survol de la Pointe du Cap-Ferret...
    Vol en U.L.M. 2017 : survol de la Pointe du Cap-Ferret...
    Vol en U.L.M. 2017 : survol de la Pointe du Cap-Ferret...
    Vol en U.L.M. 2017 : survol de la Pointe du Cap-Ferret...
    Vol en U.L.M. 2017 : survol de la Pointe du Cap-Ferret...
    Vol en U.L.M. 2017 : survol de la Pointe du Cap-Ferret...
    Vol en U.L.M. 2017 : survol de la Pointe du Cap-Ferret...
    Vol en U.L.M. 2017 : survol de la Pointe du Cap-Ferret...

    Les blockaus du mur de l'Atlantique sont bien visibles sur mes photos, et l'effet vu du ciel est impressionnant. L'endroit était stratégique...


    7 commentaires
  • En juillet 2017, j'ai visionné 4 films sur la médiathèque numérique :  "American honey", "Ruth et Alex", "Grave" et "Personal affairs".

     

    - "American honey", film Américain de Andrea Arnold, sorti en février 2017, avec Sasha Lane, Shia LaBehouf, Riley Keough. Durée : 2h43 

     

    • Résumé :   Star, 17 ans, croise le chemin de Jake et sa bande. Sillonnant le midwest à bord d’un van, ils vivent de vente en porte à porte. En rupture totale avec sa famille, elle s’embarque dans l’aventure. Ce roadtrip, ponctué de rencontres, fêtes et arnaques lui apporte ce qu’elle cherche depuis toujours: la liberté ! Jusqu’à ce qu’elle tombe amoureuse de Jake, aussi charismatique que dangereux….

     

    • Mon ressenti : Star est une adolescente qui vit, libre, dans la rue. Elle croise une bande de jeunes qui circulent dans un van et rencontre Jake qui lui propose de les suivre dans le midwest, pour vendre des magazines.

         Krystal est la chef de la bande, organisatrice du circuit et releveuse de              compteurs. Elle circule da,ns une décapotable avec Jake.

         Les jeunes vont de village en village, arnaquent les habitants pour leur                vendre des magazines. Le soir et dans le van, ils décompressent : boivent et        dansent.

         Ce film a obtenu la palme du jury à Cannes.

         Je l'ai trouvé un peu long et ne me suis pas attachée aux personnages.

     

     

    • Ma note : 6/10

     

     

    - "Ruth et Alex" : film Américain de Richard Loncraine, sorti en 2015, avec Morgan Freeman, Diane Keaton, Carre Preston. Durée : 1h33

     

     

    • Résumé :   Ruth et  Alex Carver, un couple de retraités new-yorkais, se décident à vendre leur appartement du quartier d’East Village dans lequel ils habitent depuis près de quarante ans. Ils s’apprêtent à recevoir, le temps d’un week-end, des acheteurs potentiels, lorsque la ville de New York est mise en état d’alerte : un camion transportant du carburant est bloqué dans le tunnel de Midtown et son chauffeur a pris la fuite. Le marché immobilier alors s’emballe, provoquant une surenchère d’offres d’achat sur l’appartement de Ruth et Alex. De nombreux souvenirs liés aux années passées chez eux reviennent en mémoire alors que le couple a fait, de son côté, une proposition pour acquérir un autre appartement…

     

    • Mon ressenti : J'ai beaucoup apprécié les deux acteurs principaux : Morgan Freeman et Diane Keaton, excellents. Ruth veut déménager pour prendre un appartement dans un bâtiment avec ascenseur. Alex est moins décidé, car il avait chez lui son atelier de peintre, et tous ses souvenirs.

         Différents couples viennent visiter leur appartement, qu'ils retrouveront en      effectuant eux aussi des visites.

         Certaines scènes m'ont rappelé mes propres expériences en matière de              vente ou d'achat de biens immobiliers.

     

     

    • Ma note : 9/10

     

     

     

     

    - "Grave" : film Français de Julia Ducournau, sorti en mars 2017, avec Garance Marilier, Ella Rumpf. Durée : 1h34

     

     

    • Résumé :   Dans la famille de Justine tout le monde est vétérinaire et végétarien. À 16 ans, elle est une adolescente surdouée sur le point d’intégrer l’école véto où sa sœur ainée est également élève. Mais, à peine installés, le bizutage commence pour les premières années. On force Justine à manger de la viande crue. C’est la première fois de sa vie. Les conséquences ne se font pas attendre. Justine découvre sa vraie nature.

       

    • Mon ressenti : J'ignorais quand j'ai loué ce film que c'était un film gore. Je l'ai visionné jusqu'au bout, de plus en plus écoeurée. Je me suis demandée qui pouvait apprécier ce genre de film, mais je viens de lire quelques critiques presse qui encensent le film...

     

     

    • Ma note : 2/10

     

     

    - "Personal affairs" : film Israëlien de Maha Haj, sorti en mars 2017, avec Hanan Hillo, Amer Hlehel, Ziad Bakri. Durée : 1h28

     

     

    • Résumé :   À Nazareth, un vieux couple vit au rythme de la routine quotidienne. De l’autre côté de la frontière, à Ramallah, leur fils Tarek voudrait rester un éternel célibataire, leur fille est sur le point d’accoucher, son mari garagiste décroche un rôle au cinéma, alors que la grand-mère perd le Nord… Entre-temps, en Suède, leur fils aîné Hisham attend leur visite. Chacun vaque à ses occupations, entre moments de plaisir et désaccords, rêves et désillusions. Certains souhaitent partir, d’autres rester, mais tous ont des histoires personnelles à régler…

       

    • Mon ressenti :  Un vieux couple cohabite. Lui ne quitte internet que pour crier : "Nabilah". Elle : ne l'écoute même pas, continue de tricoter sans lever la tête.

         Leur fils aîné vit en Suède et leurs deux autres enfants à Ramallah.

         L'auteur aborde les problèmes de communication à l'intérieur du couple et          des familles, et les difficultés dans la vie de tous les jours des Palestiniens        qui vivent en Israël, en zone A.

     

     

    • Ma note : 6/10

    9 commentaires
  • En juin 2017, j'ai visionné 3 films sur la médiathèque numérique : "Corniche Kennedy", Ma' Rosa" et "Le divan de Staline". Je n'ai regardé en entier que le premier.

    - "Corniche Kennedy", film français de Dominique Cabrera, sorti en janvier 2017, avec Lola Creton, Aïssa Maïga, MoussaMaaskri

    • Résumé :  Corniche Kennedy. Dans le bleu de la Méditerranée, au pied des luxueuses villas, les minots de Marseille défient les lois de la gravité. Marco, Mehdi, Franck, Mélissa, Hamza, Mamaa, Julie : filles et garçons plongent, s'envolent, prennent des risques pour vivre plus fort. Suzanne les dévore des yeux depuis sa villa chic. Leurs corps libres, leurs excès. Elle veut en être. Elle va en être.

     

    • Mon ressenti : Une bande jeunes Marseillais prend des risques infinis chaque jour en sautant de la corniche. Suzanne les observe puis les rejoint. Très vite elle va former un trio amoureux avec deux des garçons. Une enquête policière assez confuse se greffe dessus. C'est plus un documentaire qu'un film   

     

    • Ma note : 6/10

     

    - "Ma' Rosa", film Philippin de Brillante Mendoza, sorti en novembre 2016. Durée : 1h50.

     

     

    • Résumé :  Ma'Rosa a quatre enfants. Elle tient une petite épicerie dans un quartier pauvre de Manille où tout le monde la connaît et l’apprécie. Pour joindre les deux bouts, elle et son mari Nestor y revendent illégalement des narcotiques. Un jour ils sont arrêtés. Face à des policiers corrompus, les enfants de Rosa feront tout pour racheter la liberté de leurs parents.

     

    • Mon ressenti : Ma' Rosa vit à Manille. Elle est courageuse et déterminée, veille sur ses enfants, et trafique pour vivre.

         Les couleurs sont ternes et glauques, la corruption est présente partout.

         J'ai été interrompue pendant le visionnage du film et je n'ai pas eu l'envie ni      le courage de reprendre.

     

    - "Le divan de Staline" : film français de Fanny Ardant, sorti en janvier 2017 avec Gérard Depardieu, Emmanuelle Seigner, Paul Hamy. Durée : 1h32

     

    • Résumé :  Staline vient se reposer trois jours dans un château au milieu de la forêt. Il est accompagné de sa maîtresse de longue date, Lidia. Dans le bureau où il dort, il y a un divan qui ressemble à celui de Freud à Londres. Il propose à Lidia de jouer au jeu de la psychanalyse, la nuit. Durant le jour, un jeune peintre, Danilov attend d’être reçu par Staline pour lui présenter le monument d’éternité qu’il a conçu à sa gloire. Un rapport trouble, dangereux et pervers se lie entre les trois. L’enjeu est de survivre à la peur et à la trahison.

     

    • Mon ressenti : L'histoire se passe en 1950, dans un château rococo envahi de soldats. Staline interprété par l'énorme Gérard Depardieu est accompagné de sa maîtresse, Lidia. On entend parfois des cris déchirant évoquant la torture. Staline règne en maître sur des domestiques terrorisés.

         Il demande à sa maîtresse d'interpréter ses rêves.

         J'ai abandonné au bout de 40 minutes où il ne se passe pas grand chose...

     

     


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique