• En janvier 2021, j'ai regardé 5 films sur la médiathèque numérique proposée par les bibliothèques de Gironde :  "Basta capital", "Adorables", "Les parfums", "Effacer l'historique" et "Poisson sexe". 

    - "Basta capital", film français de Pierre Zellner avec Jean-Jacques Vanier, Anne-Laure Gruet, Antoine Juanolou, sorti en novembre 2020. Durée : 1h35

    • Résumé :    En 2020, dans un contexte social plus tendu que jamais, une communauté d’activistes perd l’un des leurs lors d’une manifestation, sous les coups des forces de l’ordre. Suite à ce drame, ils vont enlever des patrons du CAC 40 pour forcer Emmanuel Macron à appliquer une réelle politique anti-capitaliste.

     

    • Mon ressenti :  Des activistes prennent des patrons du CAC 40 en otage, pour obliger le Président à modifier sa politique. Ils les obligent à travailler comme eux l'ont fait dans leurs usines.
    • C'est original mais ne m'a ni passionnée ni convaincue, car assez violent. 

    Ma note : 3/5  (Note moyenne spectateurs : 3,3/5, note moyenne presse : 3,3/5).

    - "Adorables", film franco-belge de Solange Cicurel avec Elsa Zylberstein, Lucien Jean-Baptiste, Ioni Matos, Hélène Vincent, sorti en juillet 2020. Durée : 1h31.

     

     

    • Résumé :            Emma et Victor sont les parents de Lila.
      Alors qu’elle fête ses 14 ans, Lila commence sa crise d’ado et passe d’une enfant parfaite à une adolescente insupportable. Victor tente d’apaiser les tensions mais entre mère et fille, la guerre est déclarée ! Tous les coups sont permis et plus question d’être adorables... 

     

    • Mon ressenti :
    • Le thème de l'adolescence a souvent été traité au cinéma et ce film n'apporte rien de très nouveau. Lila 14 ans veut sortir en boite de nuit, s'oppose à sa mère et arrive à embobiner son père. Les vacheries se succèdent avec des retours dans le passé car Emma, la mère, n'a pas été facile non plus. C'est un film vite oublié.
    • Ma note : 2,5/5  (Note moyenne spectateurs : 2,1/5, note moyenne presse : 2,5/5).
    •  

    - "Les parfums", film français de Grégory Magne avec Emmanuelle Devos, Gregory Montel, Gustave Kervern, Sergi Lopez, sorti en juillet 2020. Durée : 1h41

     

     

    • Résumé :           Anne Walberg est une célébrité dans le monde du parfum. Elle crée des fragrances et vend son incroyable talent à des sociétés en tout genre. Elle vit en diva, égoïste, au tempérament bien trempé. Guillaume est son nouveau chauffeur et le seul qui n’a pas peur de lui tenir tête. Sans doute la raison pour laquelle elle ne le renvoie pas.

     

    • Mon ressenti :
    • Anne est "un nez" aussi talentueuse qu'odieuse. Elle ne parle pas, ne regarde pas les autres. Guillaume est son nouveau chauffeur, chaleureux, courageux, malchanceux. Il vit dans un studio de 26 m², voudrait avoir la garde alternée de sa fille de 10 ans. 
    • C'est un joli film avec beaucoup d'espoir, car le duo que tout oppose va beaucoup s'apporter en se complétant.
    • Les acteurs sont excellents et l'histoire est belle. 
    • Ma note : 4,5/5  (Note moyenne spectateurs : 3,5/5, note moyenne presse : 3,3/5).
     

    - "Effacer l'historique", film franco-belge de Gustave Kervern et Benoît Délépine avec Blanche Gardin, Denis Podalydès, Corinne Masiero, Vincent Lacoste, sorti en août 2020. Durée : 1h46

     

     
    • Résumé :         Dans un lotissement en province, trois voisins sont en prise avec les nouvelles technologies et les réseaux sociaux. Il y a Marie, victime de chantage avec une sextape, Bertrand, dont la fille est harcelée au lycée, et Christine, chauffeur VTC dépitée de voir que les notes de ses clients refusent de décoller. Ensemble, ils décident de partir en guerre contre les géants d’internet. Une bataille foutue d'avance, quoique...

     

    • Mon ressenti :
    • Ce film est axé sur les dérives de notre société, apportées notamment par les nouvelles technologies et l'on s'y retrouve forcément.
    • Il y a les ventes sur le Bon Coin, ls sextape, les accros aux séries télévisées, les arnaques sur la toile, les notes truquées, les recommandés qu'il faut aller chercher à 50 km.
    • Bertrand possède toutes les cartes de crédit existantes et est est surendetté. Il tombe sous le charme de Miranda qui lui téléphone depuis un centre d'appel. Marie travaille chez des personnes âgées dont l'un  est un fraudeur professionnel aux assurances.
    • Il y a des moments très drôles : le sommier dont les lattes se défont qu'il faut recoller, les conversations avec des boites de conserves reliées par un fil pour remplacer les smartphones. 
    • Ma note : 4,5/5  (Note moyenne spectateurs : 2,3/5, note moyenne presse : 4,0/5).

     

    - "Poisson sexe", film franco-belge d'Olivier Babinet avec Gustave Kervern, India Hair, Ellen Dorrit Petersen, sorti en septembre 2020. Durée : 1h29

    • Résumé :           Alors que Miranda, la dernière baleine au monde, fait la une des journaux, Daniel, physicien obstiné, tente de redonner aux poissons l’envie de copuler. Célibataire désabusé, il est lui-même hanté par le désir d’être père et compte bien traiter ce problème scientifiquement.
      Le hic c’est qu'à Bellerose il y a seulement 3 femmes en âge de procréer, soit une chance sur 6232,33 de rencontrer la mère de ses futurs enfants. Pourtant un jour, en sauvant de la noyade un étrange poisson à pattes, Daniel va réapprendre à tomber amoureux.
    • Mon ressenti :
    • Daniel, biologiste étudie la disparition des poissons qui ont cessé de se reproduire et tente tout pour les y encourager. Il rencontre Lucie, l'épicière du coin et ils vont pêcher un poisson étrange.
    • C'est très original, loufoque, surréaliste, poétique et plein de tendresse.​​​​​​​
    • Ma note : 4,0/5  (Note moyenne spectateurs : 2,6/5, note moyenne presse : 3,2/5)

    10 commentaires
  • En décembre 2020, j'ai regardé 5 films sur la médiathèque numérique proposée par les bibliothèques de Gironde :  "La troisième femme", "Cancion sin nombre", "Le coupable idéal", "Voir le jour" et "Eté 85".

     

    - "La troisième femme", film vietnamien de Ash Mayfair, sorti en août 2020. Durée : 1h36

     

    • Résumé :      Dans le Vietnam rural du XIXème siècle, May, 14 ans, devient la troisième épouse du riche propriétaire Hung. Elle comprend rapidement qu’elle ne peut obtenir un statut qu’en s’imposant comme une femme capable de donner naissance à un fils. L’espoir de May de changer de statut devient réel lorsqu’elle tombe enceinte…           

     

    • Mon ressenti :  May est encore une enfant lorsqu'elle doit épouser un riche propriétaire terrien. Elle va chercher à se faire une place parmi les deux autres épouses. J'ai aimé revoir de superbes paysages du Vietnam et découvrir la vie au 19ème,

     

    Ma note : 3,5/5  (Note moyenne spectateurs : 3,0/5, note moyenne presse : 2,3/5)

     

     

    - "Cancion sin nombre", film de Melina Leon avec Pamela Mendoza, Tommy Parraga, Lucio A. Rojas, sorti en juin 2020. Durée : 1h37.

     

    • Résumé :            Pérou, au plus fort de la crise politique des années 1980. Georgina attend son premier enfant. Sans ressources, elle répond à l’annonce d’une clinique qui propose des soins gratuits aux femmes enceintes. Mais après l’accouchement, on refuse de lui dire où est son bébé. Déterminée à retrouver sa fille, elle sollicite l’aide du journaliste Pedro Campos qui accepte de mener l’enquête. 

     

    • Mon ressenti :
    • Georgina est enceinte de Léo. Sans ressources, elle accouche dans une clinique un peu étrange, censée offrir des soins gratuits. Son bébé lui est enlevé aussitôt après l'accouchement. Elle s'adresse à la police, qui ne va pas l'aider puis à un journaliste qui va mener une enquête pour tenter de l'aider à retrouver sa fille, mais il va subir des pressions.
    • C'est filmé en noir et blanc, parfois un peu long.

     

    • Ma note : 3,0/5  (Note moyenne spectateurs : 3,5/5, note moyenne presse : 3,8/5)

     

    - "Le coupable idéal", film suédois de Mikael Hafstrom avec Jonas Karlsson, David Dencik, Alba August, sorti en novembre 2020. Durée : 2h11

     

    • Résumé :           En enquêtant sur le tueur en série le plus dangereux de Suède, un journaliste va révéler un secret d’état.

     

    • Mon ressenti :
    • 2 journalistes d'investigation vont s'efforcer de prouver que Thomas Quick, présumé coupable de 8 meurtres, a été manipulé pour les avouer.
    • Les acteurs sont excellents et l'histoire prenante.

     

    • Ma note : 4,5/5  (Note moyenne spectateurs : 3,4/5)

    - "Voir le jour", film français de Marion Laine avec Sandrine Bonnaire, Brigitte Rouan, Aure Atika, sorti en août 2020. Durée : 1h31

     

    • Résumé :           Jeanne travaille comme auxiliaire dans une maternité de Marseille. Nuit et jour, Jeanne et ses collègues se battent pour défendre les mères et leurs bébés face au manque d’effectif et à la pression permanente de leur direction. Jeanne vit avec Zoé, sa fille de 18 ans, qu’elle élève seule. Lorsqu’un drame survient à la maternité et que Zoé part étudier à Paris, le passé secret de Jeanne resurgit soudain et la pousse à affirmer ses choix de vie.

     

    • Mon ressenti :
    • Jeanne (Sandrine Bonnaire) travaille dans une maternité comme auxiliaire. Le personnel est sous pression, et se bat pour aider mamans et bébés. Un drame survient qui va les ébranler. Jeanne vit avec sa fille Zoé. On va découvrir peu à peu son passé, lorsqu'elle s'appelait "Norma". C'est un film qui permet de découvrir les coulisses d'une maternité de nos jours.
    • J'ai trouvé la fin bancale, mais apprécié le jeu de Sandrine Bonnaire, lumineuse.

     

    • Ma note : 4,0/5  (Note moyenne spectateurs : 3,2/5, note moyenne presse : 3,1/5)

     

     

    - "Eté 85", film franco-belge de François Ozon avec Félix Lefebvre, Benjamin Voisin, Philippine Velge, sorti en juillet 2020. Durée : 1h40

     

    • Résumé :            L’été de ses 16 ans, Alexis, lors d’une sortie en mer sur la côte normande, est sauvé héroïquement du naufrage par David, 18 ans. Alexis vient de rencontrer l’ami de ses rêves. Mais le rêve durera-t-il plus qu'un été ? L’été 85...

     

    • Mon ressenti :
    • Alexis, 16 ans, raconte ce qu'il s'est passé cet été 85 où il a rencontré David, un ange-voyou qui va vite le séduire. Pendant 6 semaines ils vont vivre un bel amour, au bord de la mer, jusqu'à la survenue d'un drame...
    •  Les deux jeunes acteurs sont naturels et très crédibles.

     

    • Ma note : 4,0/5  (Note moyenne spectateurs : 3,9/5, note moyenne presse : 3,9/5)

    16 commentaires
  • En novembre 2020, j'ai regardé 2 films sur la médiathèque numérique proposée par les bibliothèques de Gironde :  "Claire Andrieux" et "L'envolée".

     

    - "Claire Andrieux", téléfilm français d'Olivier Jahan, avec Jeanne Rosa, Thomas Vandenberghe, Emma de Caunes, sorti en octobre 2020. Durée : 1h30

     

    • Résumé :      Claire Andrieux, 41 ans, est responsable d’une agence immobilière en Bretagne. Aimée pour sa bonne humeur et sa fantaisie, sa rencontre avec Bruno, à la recherche d’une maison pour un prochain tournage, va bouleverser son quotidien et révéler un terrible secret.            

     

    • Mon ressenti :  Claire Andrieux vit seule avec son chat dans les Côtes d'Armor. Elle rencontre Bruno qui cherche une maison pour un tournage. Claire cache un lourd secret qu'elle va soudain révéler à tous. Les paysages bretons sont magnifiques, et les acteurs sont naturels. Claire est particulièrement touchante, à la fois forte et fragile.
    • J'ai apprécié ce film très émouvant, et porteur d'espoir.

     

    Ma note : 4,0/5  (Note moyenne spectateurs : 3,5/5, note moyenne presse : 3,8/5)

     

     

    - "L'envolée", film britannique d'Eva Riley avec Frankie Box, Alfie Deegan, Sharlène Whyte, sorti en juillet 2020. Durée : 1h23

     

    • Résumé :            Leigh, 14 ans, vit dans la banlieue de Brighton avec un père souvent absent. C'est une gymnaste douée qui s’entraîne intensément pour sa première compétition. Lorsqu’un demi-frère plus âgé apparait une nuit sur le seuil de sa porte, son existence solitaire vacille. La méfiance fait place à des sensations inconnues et grisantes. Leigh s’ouvre à un monde nouveau.

     

    • Mon ressenti :
    • Leigh est une gymnaste douée de 14 ans qui s'apprête à participer à sa 1ère compétition. Sa mère est partie et elle vit seule avec son père jusqu'au jour où arrive Joe son demi-frère, apprenti voyou. D'abord hostile, la jeune fille va s'attacher à ce frère inattendu.
    • Les deux jeunes acteurs sont très bons, ce qui sauve le film.

     

    • Ma note : 3,5/5  (Note moyenne spectateurs : 3,4/5, note moyenne presse : 3,6/5)

     


    7 commentaires
  • En septembre 2020, j'ai regardé 3 films sur la médiathèque numérique proposée par les bibliothèques de Gironde :  "Chien pourri et Chaplapla", "La bonne épouse" et "Jumbo".

     

    - "Chien pourri et Chaplapla", film français d'animation de Davy Durand, sorti en 2020.

     

    • Résumé :        Les aventures comiques et trépidantes d’un chien marginal et d’un chat aplati. Chien Pourri ressemble à un chandail oublié sur un fil à linge mais sous son pelage malodorant se cache un être doux et affectueux. Chaplapla est passé sous les roues d’un camion quand il était petit, et s’en est retrouvé tout aminci. Chien Pourri ne pense qu’à faire le bien autour de lui mais il agit toujours sans réfléchir... Alors il lui arrive de drôles d'aventures.               

     

    • Mon ressenti :  J'ai regardé ce dessin animé très drôle avec Alban, mon petit-fils de 5 ans. Les aventures de ces deux copains sont amusantes et nous avons bien ri.

     

     

    - "La bonne épouse", film franco-belge de Martin Provost avec Juliette Binoche, Yolande Moreau, Noémie Lvovsky, Edouard Baer, François Berléand, sorti en mars 2020. Durée : 1h49

     

    • Résumé :             Tenir son foyer et se plier au devoir conjugal sans moufter : c’est ce qu’enseigne avec ardeur Paulette Van Der Beck dans son école ménagère. Ses certitudes vacillent quand elle se retrouve veuve et ruinée. Est-ce le retour de son premier amour ou le vent de liberté de mai 68 ? Et si la bonne épouse devenait une femme libre ?

     

    • Mon ressenti :
    • Paulette (Juliette Binoche) est mariée à Robert (François Berléand). Ils tiennent une école d'enseignement pour devenir une bonne épouse, aidés de Gilberte, la soeur de Robert (Yolande Moreau) et de soeur Marie-Thérèse (Noémie Lvovsky).
    • Début 1968, dans l'est de la France, Paulette enseigne les "bonnes manières", indispensables aux futures mères de famille et Gilberte la cuisine, tandis que soeur Marie-Thérèse encadre et surveille les jeunes filles.
    • Le casting m'avait attirée, notamment Yolande Moreau et Edouard Baer, mais le film m'a paru assez insipide, peu crédible, trop caricatural, avec une fin en chansons assez grotesque..

     

    • Ma note : 2,5/5  (Note moyenne spectateurs : 2,8/5, note moyenne presse : 3,4/5)

     

    - "Jumbo", film de Zoé Wittock, avec Noémie Merlant, Emmanuelle Bercot, Bastien Bouillon, sorti en juillet 2020. Durée : 1h30

     

    • Résumé :            Jeanne, une jeune femme timide, travaille comme gardienne de nuit dans un parc d’attraction. Elle vit une relation fusionnelle avec sa mère, l’extravertie Margarette. Alors qu’aucun homme n’arrive à trouver sa place au sein du duo que tout oppose, Jeanne développe d’étranges sentiments envers Jumbo, l’attraction phare du parc.

     

    • Mon ressenti :
      • Jeanne est gardienne de nuit dans un parc d'attractions. Elle est timide, contrairement à sa mère qui travaille dans un bar. Elle tombe amoureuse, non pas de son nouveau patron, mais de la nouvelle attraction qu'elle a baptisé "Jumbo", une sorte de pieuvre mécanique, qui s'illumine pour elle et la couvre d'huile.
      • Je n'ai pas accroché avec ce film, qui ne m'a pas émue et que j'ai trouvé bien long.

     

    • Ma note : 2,5/5  (Note moyenne spectateurs : 2,9/5, note moyenne presse : 3,0/5)

    9 commentaires
  • Avec Alban, mon petit-fils, et mon frère, nous avons observé un rapace dans mon jardin, en train de déguster une proie qui m'a semblé être une palombe.

    J'ai cru qu'il s'agissait d'un faucon, mais en cherchant sur le net, il me semble que c'est un "autour des palombes", appelé aussi "accipiter", ou peut-être un épervier. 

    Un petit rapace dans mon jardin, "autour des palombes" ou épervier...
    Un petit rapace dans mon jardin, "autour des palombes" ou épervier...
    Un petit rapace dans mon jardin, "autour des palombes" ou épervier...
    Un petit rapace dans mon jardin, "autour des palombes" ou épervier...
    Un petit rapace dans mon jardin, "autour des palombes" ou épervier...

    Au bout d'un moment, il s'est envolé avec sa proie qu'il a lâchée un peu plus loin...


    18 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique