•  

    Lorsque je vais me promener près du port ostréïcole, de bonne heure le matin, il m'arrive de trouver sur les étangs un dortoir de mouettes endormies.

     

     

    Ce sont des mouettes rieuses. Elles s'entendent bien avec les canards colvert :

     

     

    Il y a aussi parfois des goélands comme celui-ci, plus grands avec un bec jaune :

     


    13 commentaires
  • Vous connaissez l'expression "beau comme un camion..." mais avez vous passé un moment à observer des canards et admirer leur beauté ?

     

    Lorsque la lumière est belle, en début de matinée ou fin de soirée, les modestes canards sont très beaux...

    Canard colvert : tête verte et jabot cuivré, un losange bleu visible sous l'aile...

    Canard élégant : tête verte  et frac blanc et noir...

    Qui est le plus beau ?

    Beau comme un canard...
    Beau comme un canard...
    Beau comme un canard...
    Beau comme un canard...

    12 commentaires
  • Je vous montre souvent des photos prises en fin de journée, lorsque la lumière est belle.

    J'aime aussi me balader le matin, de bonne heure, au bord du Bassin d'Arcachon, pour admirer les reflets.

     

    Il y a quelques jours j'ai croisé Josette, une amie tricoteuse et lectrice de mon blog, sur le chemin des douaniers, au bord de la lagune. Elle promenait Coquine, son chien, comme tous les matins, et je partais admirer mes chères aigrettes sur les anciens réservoirs à poissons.

     

    Il y avait de beaux reflets :

     

    J'aime particulièrement cette photo et je la dédie à Marc de Metz, un blogueur qui m'a aidée lorsque j'ai commencé à bloguer, décédé il y a quelques mois...

     

    Dans le ciel il y avait un U.L.M. qui survolait au dessus du port, semblable à celui sur lequel je suis montée pour mon 1er baptême en ULM au dessus du Bassin d'Arcachon :

     


    13 commentaires
  •  

    Après avoir vu les gorilles de la Vallée des Singes à Romagne, près de Poitiers ("Dos argenté" et "Maman gorille et ses bébés"), nous avons été assister au nourrissage des bonobos. 

     

    Là aussi il y avait des mamans surveillant leurs bébés et les serrant tendrement dans leurs bras :

     

    Les bonobos de la Vallée des Singes à Romagne...
    Les bonobos de la Vallée des Singes à Romagne...
    Les bonobos de la Vallée des Singes à Romagne...
    Les bonobos de la Vallée des Singes à Romagne...
    Les bonobos de la Vallée des Singes à Romagne...

    11 commentaires
  • En août 2018, j'ai regardé 4 films sur la médiathèque numérique :  "Madame Hyde", "Mobile homes", "Luna"  et "Jersey Affair".

     

     

    - "Madame Hyde", film français de Serge Bozon avec Isabelle Huppert, Romain Duris, José Garcia, sorti en mars 2018. Durée : 1h35. 

     

     

    • Résumé :         Une timide professeure de physique dans un lycée de banlieue est méprisée par ses élèves. Un jour, elle est foudroyée pendant une expérience dans son laboratoire et sent en elle une énergie nouvelle, mystérieuse et dangereuse...

     

    • Mon ressenti : "Madame Hyde" est une adaptation du roman "L'étrange cas du Dr Jekyll and Mister Hyde" de Robert Louis Stevenson, écrit en 1886.
    • Madame Gequil (Isabelle Huppert), professeur de physique, se laisse laminer par ses élèves, sans aucun soutien du proviseur (Romain Duris), ni des déléguées de classe qui l'enfoncent. Un professeur stagiaire lui est adjoint. Madame Gequil se transforme en Madame Hyde, et devient un professeur survolté qui va se dépasser pour transmettre son savoir et passionner l'élève qui était le plus rebelle.
    • Je n'ai trouvé crédible ni l'histoire, ni les acteurs.

     

     

    • Ma note : 4/10

     

     

     

    - "Mobile homes", film franco-canadien de Vladimir de Fontenay avec Imogen  Poots, Callum Turner, Callum Keith Rennie, sorti en avril 2018. Durée : 1h46. 

     

     

    • Résumé :         Ali et Evan sillonnent les routes entre les Etats-Unis et le Canada. Ils utilisent Bone, le fils d’Ali, âgé de huit ans, dans leurs trafics. Le jeune couple vit de plus en plus dangereusement. Tous rêvent pourtant d’un refuge, d’un foyer, mais leur fuite inexorable les entraîne sur un chemin qu’ils n’avaient pas prévu... Pour trouver sa place, Ali aura à faire un choix entre la liberté et sa responsabilité de mère. 

     

    • Mon ressenti : Ali rêve de vivre dans sa maison avec son fils et son compagnon Evan. En attendant elle vit de larcins et de trafics, toujours en fuite. Jusqu'au jour où elle s'endort dans un mobil home échappant ainsi à l'emprise d'Evan. Le propriétaire du mobil home les prend sous son aile. Sa vie et celle de son fils pourraient alors basculer dans le bon sens.
    • L'enfant est émouvant. il se réfugie dans le dessin de maisons et n'a pour seul ami qu'un coq de combat. La mère est jeune, indécise, partagée entre le besoin de protéger son fils et son attachement à Evan.

     

     

    • Ma note : 7/10​​​​​​​

     

    - "Luna", film français d'Elsa Diringer avec Laëticia Clément, Rod Paradot, Lyna Khoudri, sorti en avril 2018. Durée : 1h33. 

     

    • Résumé :         Luna vit près de Montpellier et travaille dans une exploitation maraîchère. Elle est belle, drôle, elle dévore la vie. Elle serait prête à tout pour garder l’amour de Ruben. Au cours d’une soirée trop arrosée avec ses amis, ils agressent un jeune inconnu. Quelques semaines plus tard, celui-ci réapparait dans la vie de Luna. Elle va devoir faire des choix.

     

    • Mon ressenti : Une nuit, une bande de jeunes alcoolisés en agresse un autre qu'ils baptisent "Bambi". Luna a participé à la scène pour plaire à Ruben.
    • Elle travaille le jour dans une exploitation agricole où elle va revoir Bambi (Rod Paradot).
    • Ce sont 2 mondes opposés : des jeunes de banlieue désoeuvrés et des jeunes travailleurs. Luna va changer de camp
    • Les deux acteurs principaux sont excellents : Rod Paradot et Laëticia Clément est une jeune actrice de 18 ans très prometteuse, pétillante et lumineuse. 
    • Ce film aborde des thèmes très durs : violence, humiliation, addictions, mais aussi rédemption et pardon.

     

     

    • Ma note : 9/10

     

     

     

    - "Jersey Affair", film britannique de Michael Pearce, sorti en avril 2018. Durée : 1h46. 

     

    • Résumé :         Sur l'île de Jersey, une jeune femme tombe amoureuse d'un homme mystérieux. Cette rencontre la pousse à fuir sa famille tyrannique. Alors que l'homme est soupçonné de plusieurs meurtres, elle le défend aveuglément.

     

    • Mon ressenti : J'ai apprécié les paysages magnifiques de l'île de Jersey qui m'avaient incité à visionner le film, moins l'histoire elle-même.
    • Moll est une jeune femme qui aimerait changer de vie et qui tombe amoureuse d'un inconnu, chasseur de lapins. La 1ère partie du film m'a intéressée, mais la seconde moins. 15 jours après l'avoir vu, j'ai déjà tout oublié...

     

     

    • Ma note : 6/10

    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique