•  

    Je m'étais inscrite auprès de l'Office de Tourisme, pour effectuer mercredi 17 octobre , de 10h30 à 12h30, la visite intitulée "Découverte des Prés Salés".

    Je connais déjà cette réserve naturelle, au bord du Bassin d'Arcachon, pour l'avoir plusieurs fois parcourue à pied, mais j'avais croisé Alexandre, le guide naturaliste de la réserve, et étais intéressée par sa connaissance des oiseaux. C'est lui qui m'a fait distinguer foulques macoules et poules d'eau et m'a permis de découvrir le chevalier guignette.

     

    J'étais seule pour la balade et j'ai pu poser à Alexandre toutes les questions voulues sur la faune et la flore.

    Il y avait très peu d'oiseaux ce jour-là :  beaucoup de pouillots, petits oiseaux au ventre jaune. Le guide aurait aimé voir le pouillot à grand sourcil, oiseau rare.

    Alexandre m'a raconté l'origine de cette réserve et des étangs à poissons.  Il m'a montré les endroits où avoir une chance d'apercevoir le martin-pêcheur, le gorge bleue, la tortue cistude.

    Ce que j'ai vu ce jour-là :

    Un héron

     

    Des arbres morts qui servent souvent de perchoir :

     

     

    Une barque, sur un étang. Vous remarquerez les baccharis juste derrière, arbustes à fleurs blanches particulièrement envahissants :

     

    Un cheval dans un pré qui jouxte la Réserve, avec des baccharis derrière :

     

    Alexandre m'a montré une couleuvre qui se reposait sur une plaque. Il l'a attrapée pour que je puisse la voir de plus près :

    Les secrets des Prés Salés, racontés par Alexandre...
    Les secrets des Prés Salés, racontés par Alexandre...
    Les secrets des Prés Salés, racontés par Alexandre...
    Les secrets des Prés Salés, racontés par Alexandre...

    Je n'ai pas eu envie de la toucher.

    Plus loin il m'a montré un lézard vert. 

    Le vert était vraiment intense, presque fluo mais le lézard était dans l'herbe...

    Les secrets des Prés Salés, racontés par Alexandre...
    Les secrets des Prés Salés, racontés par Alexandre...
    Les secrets des Prés Salés, racontés par Alexandre...
    Les secrets des Prés Salés, racontés par Alexandre...

    13 commentaires
  •  

    Mercredi après-midi, nous sommes allés faire quelques courses avec mon frère, puis je l'ai raccompagné chez lui.

    J'allais rentrer chez moi, lorsque j'ai aperçu un beau ciel orangé.

    J'ai filé vers la plage la plus proche, celle de l'Aérium, pour photographier le coucher de soleil.

    C'était marée basse et juste quelques minutes trop tard. J'ai pris les photos avec mon téléphone :

    Coucher de soleil du 17 octobre 2018 sur le Bassin d'Arcachon à marée basse...
    Coucher de soleil du 17 octobre 2018 sur le Bassin d'Arcachon à marée basse...
    Coucher de soleil du 17 octobre 2018 sur le Bassin d'Arcachon à marée basse...

    6 commentaires
  • Lors du stage photo offert par mon fils Julien et effectué en juillet 2017 à la Réserve ornithologique du Teich (Gironde, sur le Bassin d'Arcachon), j'ai appris l'existence d'un oiseau magnifique "le gorge-bleue" :

    Photo wikipédia

    Le responsable du stage nous avait montré, sur son téléphone portable, des photos magnifiques prises au Teich. Ce jour-là nous ne l'avons pas vu, pas plus que lorsque j'y suis revenue un mois plus tard.

     

    Lundi dernier, j'ai retrouvé, Martine, une amie blogueuse (du blog "Les voyages immobiles") et Paul, son mari et nous sommes allés au Teich.

    J'ai suggéré de réaliser la visite à l'envers (du point de vue 20 au 1), suivant les conseils du photographe.

    Contrairement aux fois précédentes, il y avait très peu d'oiseaux là où j'avais observé des quantités de limicoles : avocettes élégantes, spatules, échasses blanches,...

    Ce n'est qu'à partir de l'observatoire n¨16 que nous avons commencé à observer des oiseaux : des colonies de courlis...

     

    Nous marchions sur un sentier lorsqu'un petit oiseau nous a frôlés. Son dos était d'un bleu vif et j'ai crié : "Le gorge bleue !".  Martine était derrière et l'a vu aussi, sans pouvoir plus le photographier que moi.

    "Zut ! C'est un martin-pêcheur !" a t'elle dit...

    Je garde un souvenir ébloui de ce dos d'un bleu très pur...

    Photo wikipédia

     

    Petite anecdote : Il y a quelques jours j'étais en observation près des anciens réservoirs à poissons, attendant le décollage d'aigrettes et admirant un héron lorsque un couple s'est approché.

    "Regarde le martin-pêcheur !" a dit la dame.

    "Où voyez-vous un martin-pêcheur ?" ai-je demandé intéressée.

    Mais c'est le héron qu'elle m'a montré...


    21 commentaires
  • Je vous ai montré hier des reflets photographiés un matin de septembre, au port d'Arès sur le Bassin d'Arcachon.

    En discutant avec mon amie Josette, mon oeil acéré a repéré une aigrette garzette qui faisait la belle au bord de l'eau.

     

    Cet oiseau m'émerveille toujours autant :

    Le one-woman-show d'une aigrette garzette...
    Le one-woman-show d'une aigrette garzette...
    Le one-woman-show d'une aigrette garzette...
    Le one-woman-show d'une aigrette garzette...
    Le one-woman-show d'une aigrette garzette...
    Le one-woman-show d'une aigrette garzette...
    Le one-woman-show d'une aigrette garzette...
    Le one-woman-show d'une aigrette garzette...
    Le one-woman-show d'une aigrette garzette...

    Quand elle s'envole j'ai l'impression de voir une danseuse :

    Le one-woman-show d'une aigrette garzette...
    Le one-woman-show d'une aigrette garzette...

    23 commentaires
  • Mercredi 12 septembre, j'ai passé la journée à Lacanau (Gironde) avec mon frère.

    Il faisait très beau et nous avons fait du canoë sur le lac le matin :

    Le lac était calme et nous n'avons croisé durant la matinée que 2 bateaux, 2 canoës et 1 paddle.

    Le matin, les reflets des pins et des ajoncs sur la surface lisse du lac, étaient magnifiques mais je n'avais pas d'appareil photo étanche. Nous avons croisé quelques mouettes et une dizaine de libellules rouges. 

    Au fond du lac il y a de petites îles dont nous avons fait le tour. Sur certaines servant aux chasseurs il y a des tonnes (cabanes en bois servant à l'affût) et des enclos grillagés contenant des canards vivants pour attirer ceux en liberté. Je n'aime pas beaucoup ce côté camp de concentration et me suis demandée qui et quand vient nourrir ces oiseaux...

    Après avoir pagayé pendant 2h nous avons pique-niqué et rangé le matériel.

    Le monde commençait à arriver : familles et enfants venu profiter du lac. Le vent s'était levé et les voiliers sont sortis...

     

    Nous sommes partis en trottinette jusqu'à Lacanau Océan, sur les pistes cyclables. A l'aller nous avons emprunté les pistes en ciment construites parles Allemands pendant la seconde guerre mondiale, étroites et peu lisses, avec des coupures entre les plaques. J'étais secouée sur ma trottinette électrique et je descendais parfois pour éviter d'abîmer les pneus ou dans les grandes côtes.

     

    A Lacanau Océan il y avait presque autant de monde qu'en été :

     

    Nous ne nous sommes pas baignés, juste un peu reposés avant de repartir;

    Nous avons parcouru une boucle de 23 kms et n'avons pas croisé beaucoup de cyclistes. Mon frère a parcouru ce trajet avec sa trottinette à grandes roues non électrique...


    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique