• Le courant d'Huchet est une sorte de canal qui relie le lac de Léon à l'Océan Atlantique. Cette zone est devenue réserve naturelle protégée en 1981, pour la qualité de sa faune et de sa flore.

     

     

    La réserve se découvre en bateau ou à pied.

     

    A partir du mois d'avril, des bateliers proposent différentes balades, à partir de l'embarcadère du Lac de Léon, dont l'une va jusqu'à l'Océan en 4 heures.

    Les bateaux à rames et à fond plat permettent de découvrir au passage le marais, sa faune et sa flore particulières.

     

    A pied, librement ou en visite guidée, il existe différents circuits permettant de découvrir la réserve.

    Jeudi dernier je suis partie dans les Landes avec mon frère. Je voulais faire la balade de 4h à pied pour découvrir l'embouchure du Courant d'Huchet, et photographier des oiseaux.

    Mais...

    Nous avons fait une première étape au bord du Lac de Soustons où je voulais revoirles cyprès chauves que je n'avais pas trouvés en avril 2015.

    Je vous raconterai un autre jour la pointe des Vergnes et ses superbes cyprès. Il y avait aussi de magnifiques platanes, et des dizaines d'écureuils...

    L'étape s'est prolongée car nous apercevions toujours un nouvel écureuil.

    Ensuite nous sommes partis vers Hossegor et Cap-Breton où je voulais déjeuner et admirer l'Estacade..

    Mais...

    Je me suis un peu emmêlée les pinceaux et j'ai garé la voiture très loin. Nous avons contourné un quai, passé un pont, trouvé un restaurant. Il était 13h00.

    Le service était lent et nous ne sommes ressortis que vers 14h30.

    Un petit tour pour admirer le pont en bois, l'Estacade, offert par Napoléon III à la ville de Cap-Breton. Et puis retour à la voiture...

    Nous avons ensuite roulé vers le lac de Léon. C'était tout près à vol d'oiseau mais il y avait une déviation...

    Quand nous sommes arrivés à la Maison de la Réserve il était plus de 16h. C'était trop tard pour une balade de 4h00. J'ai demandé à l'employé de la réserve s'il y avait moyen d'aller voir l'embouchure du courant d'Huchet.

    Il nous a indiqué comment y aller en voiture.

    Nous avons donc été jusqu'à Moliets plage, et nous avons marché le long de la plage Océane jusqu'à l'embouchure.

    Nous avons pris quelques photos et avons décidé de revenir une autre fois pour faire la balade à pied qui doit offrir un plus beau point de vue.

     

     

     

    La réserve naturelle du Courant d'Huchet dans les Landes...
    La réserve naturelle du Courant d'Huchet dans les Landes...
    La réserve naturelle du Courant d'Huchet dans les Landes...
    La réserve naturelle du Courant d'Huchet dans les Landes...
    La réserve naturelle du Courant d'Huchet dans les Landes...
    Vous aimerez peut-être:

    8 commentaires
  • Photo prise sur le net

     Le parc animalier néerlandais "La forêt des Singes" à Apeldoorn, aux Pays-Bas a décidé de proposer à Samboja, la femelle orang-outan du parc, de sélectionner elle-même le mâle avec lequel elle sera censée se reproduire. Pour ce faire, les employés du parc lui montreront sur une tablette tactile des photos des candidats potentiels.

    Les employés du parc espèrent augmenter les chances que Samboja, âgée de onze ans, se reproduise en lui proposant de choisir elle-même son futur partenaire. Ils lui feront sélectionner à l’aide d’une tablette tactile son candidat préféré parmi une sélection de partenaires potentiels issus d’un programme international de reproduction des grands singes. L'application a été baptisée « Tinder pour orangs-outans ».

    En effet, selon le Guardian, il est fréquent de voir des mâles acheminés depuis l’autre bout du monde sans aucun résultat. « Souvent, les animaux devront être renvoyés dans le zoo d’où ils sont venus sans accouplement »

     

    Le principal problème rencontré par les scientifiques est d’arriver à concevoir un écran suffisamment solide pour être utilisé par Samboja, qui comme ses congénères se révèle bien plus forte qu’un être humain moyen. Un défi qu’ils n’ont pour le moment pas encore réussi à relever. Samboja a cassé la 1ère tablette tactile avant d'avoir effectué sa sélection.

    Au début de ce blog j'avais testé pour vous les sites de rencontre...


    4 commentaires
  • Lorsque j'ai visité le zoo de Beauval, en août 2016, je voulais voir le nouvel enclos des hippopotames, ouvert au printemps 2016.

    D'après la brochure du zoo, "cette installation est unique au monde, de par sa conception et son envergure. Les hippopotames disposent d'un espace agrémenté d'un bassin bordé de plages, d'une rivière et d'une cascade".

    J'ai eu beaucoup de mal à trouver l'enclos, un peu excentré, mais j'ai tourné et fini par le découvrir.

     

    Des terrasses en bois surplombant la lagune permettent au public d'observer le couple d'hippopotames. .

    Les hippopotames du zoo de Beauval...
    Les hippopotames du zoo de Beauval...

    Monsieur Hippo, (à gauche) méfiant : Qu'est-ce qu'ils ont à nous regarder là-haut ? 

     

     

     

    Les hippopotames du zoo de Beauval...
    Les hippopotames du zoo de Beauval...
    Les hippopotames du zoo de Beauval...
    Les hippopotames du zoo de Beauval...
    Les hippopotames du zoo de Beauval...

    Madame Hippo : Minou, je ferais bien un câlin...

    Monsieur Hippo :  Pas question, Mamour ! Tout le monde regarde...

     

     

     

    Les hippopotames du zoo de Beauval...

    Madame Hippo : Minou, j'ai vraiment besoin de tendresse...

    Monsieur Hippo :  Désolé, Mamour, j'ai la migraine...

     

     

    Pour voir des hippopotames en liberté, en Afrique du Sud, cliquez ICI


    8 commentaires
  • Après avoir réalisé mon baptême de l'air en montgolfière au-dessus du château de Chenonceau, je suis allée visiter le Zoo de Beauval dont j'avais beaucoup entendu parler.

    Je voulais voir leurs hippopotames et les pandas géants, uniques en France.

    Ce zoo est immense et j'ai eu beaucoup de mal à trouver les hippopotames, dans un enclos excentré, mais pas les pandas...

     

    Ces deux pandas, Yuan Zi (le mâle) et Huan Huan (la femelle) sont arrivés en 2012, loués à la France par la Chine, pour qu'ils se reproduisent afin de préserver l'espèce. Ce sont les premiers pandas accueillis en France depuis 1973 lorsque la Chine maoïste avait offert un couple de pandas à la France, sous la présidence de Georges Pompidou. Yen Yen, le dernier représentant du couple est mort en 2000.

    Je n'ai pas pu les photographier ensemble car ils étaient trop éloignés et je suis incapable de dire qui est Monsieur qui est Madame...

    Les pandas géants du Zoo de Beauval...
    Les pandas géants du Zoo de Beauval...
    Les pandas géants du Zoo de Beauval...
    Les pandas géants du Zoo de Beauval...
    Les pandas géants du Zoo de Beauval...
    Les pandas géants du Zoo de Beauval...
    Les pandas géants du Zoo de Beauval...
    Les pandas géants du Zoo de Beauval...

    Quelques infos sur les pandas géants :

    Le panda géant "trésor national chinois" est devenu un emblème dans de nombreux domaines.

    Le panda géant symbolise la protection de l'environnement. Mieux que n'importe quelle espèce, sa présence en parc zoologique permet de sensibiliser le public à la nécessité d'un engagement pour la Conservation ; il est l'espèce "porte-drapeau" par excellence. Sa coloration noire et blanche évoque la tolérance, le respect des extrêmes, les échanges entre les peuples.

    Le panda géant vit dans les régions montagneuses de Chine, entre 1 500 et 3 400 mètres d'altitude. Bien qu'il soit classé parmi les Carnivores, il mange presque exclusivement des pousses de bambou.

    La reproduction du panda géant n'est pas chose aisée. En effet, une femelle est fécondable moins de 3 jours par an ! La mère peut donner naissance à 1 ou 2 bébés après 4 à 5 mois de gestation.

    Menacé par un taux de natalité très bas et par la destruction de son habitat lié à l'urbanisation et aux cultures intensives en Chine, le panda ne compterait plus que 1600 individus à l'état sauvage et quelques 300 en parcs zoologiques.

    L'accueil à Beauval, depuis 2012, d'un couple de pandas potentiellement reproducteur entre dans le cadre d'un programme de recherche et de conservation, mené en coopération avec la base de Chengdu, en Chine, et l'association Beauval Nature.

    Un an avant l’arrivée des pandas, le zoo de Beauval construit une installation pour eux, qui fait figure de référence dans le monde zoologique. Vastes enclos extérieurs, enclos intérieurs climatisés, loges de nuit, future nurserie… tout est mis en œuvre pour le bien-être de ces animaux si menacés dans leur ecosystème.

    Le panda est doté d’un sixième doigt opposable aux cinq autres, au niveau des pattes antérieures. Il s’agit d'un os modifié du poignet (os sésamoïde) qui lui sert à saisir les branches de bambou, les décortiquer et les porter à sa bouche.

     

    Source : https://www.zoobeauval.com/zooparc/animaux/extraordinaires?nom=pandas-geants


    12 commentaires
  • Lorsque j'ai visité le Zoo de Beauval, en août, je suis tombée en admiration devant un bébé orang-outan, qui essayait de réveiller sa maman en lui tenant tendrement la main.

    Le bébé orang-outan qui voulait réveiller sa maman...
    Le bébé orang-outan qui voulait réveiller sa maman...
    Le bébé orang-outan qui voulait réveiller sa maman...
    Le bébé orang-outan qui voulait réveiller sa maman...

    - Maman, maman, tu viens jouer ?

     

    Je suis allée voir d'autres animaux et quand je suis repassée devant l'enclos des orangs-outan, le bébé essayait encore, sans succès, de réveiller sa maman :

     

    - Maman, maman, tu es réveillée ? Viens jouer avec moi...

     

    Le bébé orang-outan qui voulait réveiller sa maman...

    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique