•  

    Mon buddleia (arbre aux papillons) bonsaï a perdu ses fleurs, mais celui à l'entrée du jardin fleurit de plus belle, pour le grand bonheur des papillons et autres insectes...

    Un papillon sur son arbre...
    Un papillon sur son arbre...
    Un papillon sur son arbre...
    Un papillon sur son arbre...
    Un papillon sur son arbre...
    Un papillon sur son arbre...

    Et un insecte mi-papillon mi-bourdon...

    La photo est un peu floue...

    Un papillon sur son arbre...

    10 commentaires
  • J'achète des pommes Pink Lady dont j'apprécie le goût et le croquant.

    En terminant d'utiliser la 6ème pomme d'un pack en carton, j'ai trouvé un petit dépliant : "Adoptez une ruche". Je suis donc allée voir sur le site indiqué en quoi cela consiste.

    Voici quelques informations et une photo trouvés sur le site.

     

    Les pollinisateurs, et notamment l'abeille, sont indispensables pour féconder les fleurs de pommier et les transformer en fruit : sans elles, pas de pomme !

     

     

    La pollinisation est donc un élément clef pour l'obtention d'une récolte en quantité mais surtout de qualité !

    Ainsi au printemps, pendant quelques jours, les pomiculteurs Pink Lady® introduisent des ruches dans leur verger, pour que des milliers de butineuses accomplissent leur mission.

    Piomiculteurs et apiculteurs travaillent en partenariat : ils décident ensemble des conditions optimales pour favoriser le travail de l'abeille.

     

    Bee Pink est un programme de formation destiné à tous ses producteurs. Il comprend des journées de rencontres et de sensibilisation avec les apiculteurs ainsi que la création et la diffusion d'un guide technique qui allie connaissances techniques, rappel de la réglementation et conseils pratiques.

     

    Pink Lady® se mobilise en faveur des abeilles et de leur sauvegarde, en partenariat avec l'association " Un toit pour les abeilles".

     

    Pink Lady®  vous offre la possibilité d'adopter gratuitement une de ses ruches, de suivre l'actualité de vos abeilles pendant 1 an, de rencontrer l'apiculteur et déguster le miel produit par ses ruches.

     

    Je me suis donc inscrite pour parrainer une ruche sur l'un des 10 sites proposés en France : "Any" à La Rochelle. 

    Comme le fait remarquer Manou en commentaire, j'espère que les pomiculteurs Pink Lady n'utilisent pas de pesticides susceptibles par ailleurs de détruire les abeilles...


    15 commentaires
  • En ce moment je fais repeindre les parties en bois de ma maison : poutres, volets, bardages, et le peintre a commencé par tout lessiver.

    Je lui avais demandé de prendre garde au nid des tourterelles placé sur une poutre. Il l'a soigneusement enlevé et déposé dans un coin du jardin, ce qui m'a permis de prendre ces photos

    Le nid des tourterelles...
    Le nid des tourterelles...
    Le nid des tourterelles...
    Le nid des tourterelles...

    J'ai pensé tout d'abord que le nid était fermé par les aiguilles de pin soigneusement déposées mais en regardant un ancien article où j'avais photographié le nid et ses occupants, je me suis aperçue que c'est là où elles se couchent, tout en haut du nid qui est assez haut.

    J'ai vu aussi qu'elles utilisent des fils électriques. Il y a une armoire téléphonique dans la rue et les ouvriers viennent parfois remplacer des fils. Ceux qu'ils oublient sur place ne sont pas perdus pour tout le monde...

    Mon chat, Squirel, armé de sa collerette, est venu sentir le nid vide.


    8 commentaires
  • Les sitelles torchepot sont des habituées du jardin avec leur oeil barré de noir, comme un trait de khol et leur ventre orange.

    Elles sont goumandes et pas partageuses...

    Je n'ai pas encore revu ma préférée : celle qui avait une plume ébouriffée...

    Les oiseaux de mon jardin : les sitelles torchepot, printemps 2018...
    Les oiseaux de mon jardin : les sitelles torchepot, printemps 2018...
    Les oiseaux de mon jardin : les sitelles torchepot, printemps 2018...
    Les oiseaux de mon jardin : les sitelles torchepot, printemps 2018...
    Les oiseaux de mon jardin : les sitelles torchepot, printemps 2018...

    Je n'ai pas encore revu ma préférée : celle qui avait une plume ébouriffée...

     


    5 commentaires
  • Certaines de mes cabanes et mangeoires pour oiseaux n'ont pas résisté à cet hiver particulièrement venteux.

    J'ai acheté une nouvelle mangeoire : un piquet en métal plastifié, avec deux coupelles : l'une pour les graines et l'autre pour l'eau. Et je leur offre plus de variété dans la nourriture pour attirer d'autres espèces d'oiseaux. Petits, de préférence...

    Les mésanges bleues et les sitelles torchepot sont revenues.

    Voici les mésanges bleues :

    Les oiseaux de mon jardin : les mésanges bleues, printemps 2018...
    Les oiseaux de mon jardin : les mésanges bleues, printemps 2018...
    Les oiseaux de mon jardin : les mésanges bleues, printemps 2018...
    Les oiseaux de mon jardin : les mésanges bleues, printemps 2018...
    Les oiseaux de mon jardin : les mésanges bleues, printemps 2018...
    Les oiseaux de mon jardin : les mésanges bleues, printemps 2018...
    Les oiseaux de mon jardin : les mésanges bleues, printemps 2018...
    Les oiseaux de mon jardin : les mésanges bleues, printemps 2018...

    14 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique