• J'avais lu beaucoup de critiques enthousiastes sur ce roman et l'ai donc emprunté à la bibliothèque lorsqu'il a été disponible.

    Informations pratiques : Paru en février 2018 aux éditions "Roman.grasset". 222 pages. 18 €. Ce roman est aussi disponible en "Livre de poche".

     

    L'auteur : Laetitia Colombani est scénariste, réalisatrice et comédienne. "La tresse" est son premier roman.

     

    La 4ème de couverture :

    Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté.
    Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école.
    Sicile. Giulia travaille dans l’atelier de son père. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée.
    Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade.
    Liées sans le savoir par ce qu’elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est destiné et décident de se battre. Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité.

     

    Mon ressenti :

    Ce roman nous parle de trois femmes vivant sur trois continents différents; ne se connaissant pas mais reliées par leur combativité, leur volonté de vivre, leur soif de liberté.

    Smita vit en Inde. C'est une Damit, une Intouchable, chargée de basses besognes.  Elle souhaite une meilleure vie pour sa fille Lalita, et va tout faire pour cela.

    Giulia vit en Sicile et travaille dans l'atelier de son père, spécialisé dans le travail du cheveu, la confection de perruques. Le papa a un accident, et Giulia assure l'intérim. Elle découvre alors que l'entreprise est ruinée, et va trouver une solution pour échapper à la faillite.

     

    Sarah vit à Montréal. C'est une avocate ambitieuse, très impliquée dans son cabinet, trop pour ses trois enfants, confiés à Ron, un baby-sitter. La découverte d'une tumeur cancéreuse, grosse comme une mandarine, va bouleverser sa vie. Elle va tenter de cacher sa maladie au bureau, à sa famille, subir des déconvenues professionnelles et se battre pour vivre.​​​

     

    Smita est celle qui m'a le plus touchée, car elle se bat pour que sa fille ait une meilleure vie qu'elle.

     

    L'écriture est belle et le récit habilement structuré en chapitres consacrés alternativement chacun à l'une des ces trois femmes, comme les brins d'une tresse. La plupart des chapitres finissent sur une touche de suspense, note d'espoir ou d'inquiétude, donnant envie de poursuivre la lecture pour en savoir plus.

     

     

    Un extrait :

    Elle n'oublie qu'une chose, pourtant apprise durant ses années de métier : lorsqu'on nage parmi les requins, mieux vaut ne pas saigner.


    11 commentaires
  • Je vous ai montré, il y a quelques jours, la veste rose tricotée, pour ma petite-fille, Victoire, 21 mois.

    Sur le catalogue utilisé (Idéal layette n° 165), il y avait aussi un béret assorti.

     

    Je l'ai tricoté mais ne l'avait pas assemblé lorsque je suis allée voir mes enfants.

    Voici qui est fait :

     

    Un béret rose pour Victoire...
    Un béret rose pour Victoire...
    Un béret rose pour Victoire...
    Un béret rose pour Victoire...

    Difficile de photographier ce béret, sans une petite tête pour le porter.

    Je vais l'envoyer à Victoire, par la poste, accompagné d'une casquette bleu jeans pour sa maman.


    15 commentaires
  • Je vous ai plusieurs fois parlé des imprimantes 3D, depuis mars 2014 : "une mini-usine à la maison", "une entreprise spécialisée dans l'impression en 3D", "l'impression 3D et les tisserands du vivant", "une main imprimée en 3D", "votre portrait en 3D", "Les imprimantes 3D en grande surface", "Les imprimantes 3D à l'école", "Une tarte au citron meringuée imprimée en 3D"....

     

    L'impression 3D se démocratise. Il est désormais possible d'imprimer ou de faire imprimer en 3D des pièces de rechange grâce à des machines en libre-service ou des entreprises spécialisées, et des patrons et tutoriels mis à disposition sur le net. Le site Happy 3D, lancé par Boulanger, permet notamment de télécharger des modèles de pièces détachées ou de commander leur impression en 3D

     (poignées, boutons, molettes, clapets, capots, etc...) 

     

    Je viens de découvrir l'utilisation de l'impression en 3D, pour sauver des animaux.

    Grecia est un toucan vivant au Costa-Rica, battu en 2014 par une bande d'ados qui lui ont cassé une partie du bec. Grecia ne pouvait plus manger, ni chanter : 

     

    Grecia a été soigné au refuge du ZooAve. Ses soigneurs ont fait un appel aux dons sur internet. Grâce à l'argent collecté, ils ont pu collaborer avec des ingénieurs travaillant sur des imprimantes 3D et réaliser un nouveau bec sur mesure pour le toucan.

    Avec sa prothèse, Grecia a pu à nouveau attraper des choses, manger, chanter, se lisser les plumes.

    6 ans plus tard, elle se porte à merveille...

     

    En France, à Clermont-Ferrand, la Ligue pour la Protection des Oiseaux s'est équipée d'une imprimante 3 D et réalise prothèses et attelles pour sauver les oiseaux blessés.

     

    Source : Positivr.fr

     

    L'impression 3D peut sauver des animaux...

    10 commentaires
  • Je vous ai parlé de la 11ème édition des cabanes en fête, à Andernos-les-bains.

    à 14h30, le samedi 7 décembre 2019, ainsi que la course de pinasses à rames : le vire-viredes vaguelettes et du ciel bien noir.

    Quelques vieux gréements, typiques du Bassin ont défilé sur l'eau, pour notre grand plaisir.

     

     

    Vous pouvez cliquer sur les photos (prises en couleur, et non en noir et blanc)

    pour les agrandir,

    puis sur ">" ou sur "<" pour les faire défiler

    Les vieux gréements aux Cabanes en Fête 2019, à Andernos-les-bains...
    Les vieux gréements aux Cabanes en Fête 2019, à Andernos-les-bains...
    Les vieux gréements aux Cabanes en Fête 2019, à Andernos-les-bains...
    Les vieux gréements aux Cabanes en Fête 2019, à Andernos-les-bains...
    Les vieux gréements aux Cabanes en Fête 2019, à Andernos-les-bains...
    Les vieux gréements aux Cabanes en Fête 2019, à Andernos-les-bains...
    Les vieux gréements aux Cabanes en Fête 2019, à Andernos-les-bains...
    Les vieux gréements aux Cabanes en Fête 2019, à Andernos-les-bains...
    Les vieux gréements aux Cabanes en Fête 2019, à Andernos-les-bains...
    Les vieux gréements aux Cabanes en Fête 2019, à Andernos-les-bains...
    Les vieux gréements aux Cabanes en Fête 2019, à Andernos-les-bains...

    Sur la dernière photo, l'on aperçoit les cabanes tchanquées (maisons sur pilotis)...


    8 commentaires
  • Mercredi, je suis allée voir mon fils aîné et sa petite famille que je n'avais vue depuis deux mois, et j'ai apporté les cadeaux du Père Noël pas encore remis.

    Alban a maintenant "4 ans et demi" comme il le claironne avec fierté, et sa soeur, Victoire a 21 mois.

    Alban a bien aimé le jeu de construction Archipop et construit quelques bâtiments, colorés mais pas encore assez solides sur leur base :

     

    Son père a adoré la boite de briques en bois, à l'origine pour son fils, mais détournée en muraille de dominos...

    Alban a quant à lui construit des tours plus classiques...

    Il a aussi reçu un cahier de dinosaures à dessiner sur du papier à gratter en suivant un modèle

    J'ai dû dessiner les dinosaures un peu compliqués pour lui, (et même pour moi), mais il a ajouté les détails avec beaucoup de minutie.

    Victoire a joué avec les voitures de sa boite de Duplo, et regardé le livre apporté "Serre moi fort", qu'elle a posé assez vite.

    Ses yeux ont pétillé lorsqu'elle a vu la veste rose que je lui avais tricotée et qu'elle a enfilé avec plaisir.

    Elle lui va très bien et plait à ses parents. Ouf !


    11 commentaires