• Voici quelques initiatives qui me semblent intéressantes dans cette période de guerre sanitaire :

     

    Canal Plus diffuse ses programmes en clair, gratuitement, pour tous ceux qui disposent d'une box, depuis lundi 16 mars et jusqu'au 31 mars (c'était prévu jusqu'au15 avril mais TF1 et M6 ont fait pression pour que la gratuité cesse plus tôt).

     

    l'Opéra de Paris met en ligne gratuitement ses spectacles pendant la période du confinement (Manon, Don Giovanni, Le lac des cygnes). Pour visionner Manon de Jules Massenet, cliquez ICI jusqu'au 22 mars.

     

    - des concerts gratuits : Jean-Louis Aubert, Christine & Queens, M et des visites de monuments ont été et/ou vont être diffusés en direct sur Facebook sur la page "Ensemble à la maison"

     

    - 10 musées peuvent être visités gratuitement sur le site "quatremille.be" en cliquant ICI

     

    - Le Centre National d'Enseignement à Distance (CNED) propose un système de classe virtuelle accessible via smartphones et ordinateurs : "Ma classe à la maison".

     

    Le Musée d'Orsay propose aux enfants de découvrir l'art tout en s'amusant, à travers des podcasts intitulés "Promenades imaginaires", autour de tableaux célèbres, en cliquant ICI

     

    - des cours de yoga en ligne gratuits "Confinés, ensemble" sur le site Myyoga.connect en cliquant ICI 

     

    - des expositions virtuelles : les chats dans l'histoire de l'art, "Faces of Frida Kalho", "La Tour Eiffel en 1900", 

    - Cultura offre des ebooks (livres numériques) gratuits en cliquant ICI

    - découverte de la Bretagne : la côte de granit rose, l'île de Bréhat...

     

     

    - dès le lundi 23 mars, France 4 proposera des cours assurés en direct par des professeurs de l'Education Nationale, pour tous les niveaux.

     

    mais il y a aussi des cours de sport, des cours de musique, des cours de danse en ligne, gratuits, et de nombreux tutoriels pour fabriquer des masques de protection...

     

    Gif pris sur le net

    Gif pris sur le net

    Si vous avez connaissance d'autres initiatives intéressantes, n'hésitez pas à en parler dans les commentaires...


    17 commentaires
  • Dans quelques jours, ce sera le printemps, mais un printemps différent de ceux connus jusque-là.

    Il est désormais interdit de partir en balade photographique, alors j'ai cherché parmi mes photos non publiées, et j'ai retrouvé ces photos d'un papillon "flambé" sur des fleurs de lilas, prises en mai 2016.

    Le flambé, appelé aussi "voilier" est un des plus grands papillons vivant en France, avec une envergure pouvant atteindre 90 mm.

    Papillon et lilas...
    Papillon et lilas...
    Papillon et lilas...
    Papillon et lilas...
    Papillon et lilas...
    Papillon et lilas...
    Papillon et lilas...
    Papillon et lilas...

    15 commentaires
  • J'ai emprunté ce livre à la bibliothèque, un peu au hasard.

    Informations pratiques :  Paru en avril 2018 aux éditions "Calmann Levy". 378 pages. 20,50 €

     

    La 4ème de couverture :

    En Normandie, vers 1900, après la mort brutale de son père, Jeanne vit dans la ferme familiale avec sa mère et ses trois soeurs sous la coupe de son oncle, un tyran. Son seul refuge est le lavoir communal où elle aime à laver le linge en paix,quand les autres lavandières ont quitté les lieux. Son caractère sauvage suscite l’hostilité dans le village mais pique la curiosité d’Hector Bellanger, un riche Parisien, veuf, propriétaire du château voisin. Tant et si bien que celui-ci l’embauche pour prendre les rênes de sa buanderie.Aux prises avec les manigances des autres domestiques, avec les bassesses de ses maîtres, la petite lingère au coeur pur ne sait pas qu’il lui faudra laver la pire des souillures. Avant de trouver dans sa passion pour le linge immaculé le sens de sa destinée...
    Par l’auteure de La Dynastie des Weber, de L’Enfant de la cerisaie et, plus récemment, de La Promesse de Rose, l’ascension étonnante d’une petite paysanne du pays d’Auge aux premiers temps de l’émancipation féminine.

     

    Mon ressenti :

    Jeanne, surnommée "la petite laveuse", et aussi "la petite sorcière" par les villageoises, se retrouve orpheline à l'assassinat de sa mère. Hector Bellanger, riche propriétaire, l'embauche pour s'occuper de la buanderie de son domaine : "Les Genêts". Jeanne va se heurter aux autres domestiques, et tomber sous la coupe de Jean, le fils d'Hector.

    L'action se passe près de Deauville, au début du XXème siècle. Jeanne est une jeune femme dynamique et généreuse, qui souhaite aider ses proches et se rendre utile. Elle est créative, volontaire et tenace.

    Nous assistons à la compétition entre Deauville et Trouville sa voisine, puis aux préparatifs de la 1ère Guerre mondiale, à la vie dans une maison bourgeoise.

    C'est bien écrit et prenant.

    Je lirai avec plaisir le tome 2 de cette saga : "La dame des Genêts", pour découvrir ce que devient Jeanne.


    10 commentaires
  • Je ne suis pas la seule à apprécier les agrumes.

    Ma chatte, Ecureuille, aime se prélasser au pied de mon grand citronnier, dans le jardin, quand il fait beau. Elle se love autour du tronc, sur le disque de paillage en coco et frotte son nez contre les feuilles du citronnier...

     

    Ecureuille, gardienne de mon grand citronnier - Mars 2020
    Ecureuille, gardienne de mon grand citronnier - Mars 2020
    Ecureuille, gardienne de mon grand citronnier - Mars 2020
    Ecureuille, gardienne de mon grand citronnier - Mars 2020
    Ecureuille, gardienne de mon grand citronnier - Mars 2020

    15 commentaires
  • Dans un contexte morose depuis le début de l'année et de plus en plus anxiogène, prêtons une plus grande attention aux choses positives.

     

    Notre cerveau porte plus d'attention aux choses négatives dans la vie qu'aux choses positives. Il est plus marqué par les défauts qu'une personne que par ses qualités, par nos échecs que par nos réussites, par les mauvaises nouvelles que par les bonnes. Ce biais négatif peut contribuer à la démotivation et à une perte d'efficacité.

    D'après une étude il nous faudrait au moins 5 compliments pour compenser une critique, que ce soit à l'école, en famille ou au travail.

     

    Inversons la tendance naturelle à voir le négatif en prêtant une plus grande attention aux choses positives, en suivant ces deux conseils :

    1. Célébrons les victoires, petites ou grandes. Elles sont positives et font du bien au cerveau
    2. Cultivons la gratitude et le compliment : dire merci, féliciter, remarquer le travail bien fait, mette en valeur les qualités d'une personne apporte du positif et de la motivation.

     

    Ces conseils lus récemment sur le site positivr.fr confortent mes convictions, dont je vous ai souvent parlé,  sur la nécessité de positiver  :

    Auto-félicitations (article publié en septembre 2010)

    Fêtons nos réussites de l'année (article publié en janvier 2012)

    - La messagère de l'anticrise (article publié en mai 2014)

    Ma boite à bravos (article publié en juin 2014)

    Mon métier improbable : puiseur de merveilles (article publié en juin 2019)

     

    Il y a quelques mois j'attendais à la caisse de mon supermarché. Devant moi, il y avait des touristes Américains et la jeune caissière a discuté en anglais avec eux. Les clients sont partis ravis et j'ai félicité la jeune femme pour son anglais impeccable et sa facilité à converser. Elle m'a expliqué qu'elle était étudiante en langues, ravie de mon compliment. Et moi j'ai passé une bonne journée, contente de l'avoir encouragée.



     

    Fleur d'albizzia

    Fleur d'albizzia


    16 commentaires