• Quels cadeaux lui offririez vous ?
    Quels sont les trois objets que vous lui apporteriez, les trois qualités que vous lui donneriez ou les trois voeux que vous réaliseriez pour lui, si vous étiez dotés de pouvoirs magiques, et même si vous ne l'étiez pas ?
    Envoyez moi vos réponses jusqu'au 30 juin à ecureuilbleu33@voila.fr. Ensuite je les publierai et il faudra voter pour la meilleure réponse... J'offrirai au gagnant un peu de moi : mosaïque, aquarelle ou fusain...

    Mon filleul : Nans

    16 commentaires
  • Fuxy et Fuxa viennent de remporter le jeu "Si vous partiez sur une île déserte..." avec 12 voix sur 35, suivis par Chaton (7 voix), Ecureuil bleu (5 voix), Dany, Fanfan et Marie avec 2 voix chacune ; Othom, Gypsy, Mimi la mouette, Perfecta et Véronique : 1 voix.

    Voici la participation de Fuxy, le renard du terrier :

    - Une loupe pour faire du feu

    - Un couteau Suisse comme outil

    - Une boussole pour se repérer

    - Un livre guide de survie pour me conseiller

    - Un poste radio à remonter pour prévenir les secours

    - Un arc pour chasser

    - Une flèche pour chasser





    Fuxy a donc gagné une de mes oeuvres que je vais lui envoyer...

    13 commentaires
  • Arrivée en avion sur Ajaccio :









    ORSE...






    Entrez par cette porte, à Sartène, village construit à flanc de montagne, entre Propriano et Bonifaccio avec de jolies ruelles, des places ombragées et une "échauguette" du XIIème siècle que nous avons longtemps cherchée.



    Voici l'échauguette : mini tour de guet du moyen âge, qui doit offrir une belle vue sur la vallée et le golfe de Valinco. (Cette échauguette a tendance à disparaître : je la vois du côté administration, elle disparait quand je regarde le blog...)

    Toujours à Sartène, deux autres portes. L'une donnant sur une boutique vendant des produits Corses :

     


    L'autre, plus moderne, revêtue de publicités, sur laquelle j'avais cru reconnaître Francis Cabrel :

    La porte de Gênes à Bonifaccio, qui permet l'entrée et la sortie dans la ville du haut, porte très ancienne, dotée d'un mécanisme avec des poulies qui devait servir à monter et redescendre le pont-levis :

    Une porte toute fleurie dans un petit village de montagne : Fuzzano, avec des maisons fortifiées. C'est là qu'aurait vécu Colomba , l'héroïne du roman de Mérimée. Les roses pompon embaumaient...



    13 commentaires
  • Voici la preuve qu'il existe bel et bien :

    En voici deux exemplaires : mâle et femelle, mère et fils... Ne me dites pas que c'est un renard ! Un renard bleu, ça n'existe pas !
    Par contre, dans "l'arrache coeur", Boris Vian parlait déjà de l'écureuil bleu, en décrivant Citroën, l'un des trois enfants de Clémentine : "il sourit à son tour d'un sourire timide comme un écureuil bleu"...

















    En prenant des photos de ci de là, en Corse, j'ai glané deux autres écureuils.
    D'accord vous voyez un chat roux mais regardez dans le pot de fleurs...

    Et maintenant qui vous regarde, à la fenêtre ?



    P.S : Sur les deux premières photos : il s'agit de la mascotte de l'hôtel, soi-disant un renard, costume revêtu par mon fils pour fêter l'anniversaire d'une dame. Je n'ai essayé que la tête : on a l'impression d'étouffer, c'est lourd et on n'y voit rien.
    Pour l'accompagner dans la salle de restaurant j'ai dû le tenir par la main, surtout dans les escaliers où il a manqué tomber trois fois, pas aidé en plus par les "chaussures". En sortant il était en nage et il n'était resté qu'une quinzaine de minutes...
    Regardez un peu le panache : pour moi c'est plus celui d'un écureuil bleu que celui d'un renard...



    15 commentaires
  • Je vous ai parlé de la mer, des rochers, des coquillages, mais pas encore de la végétation.
    J'ai été très surprise en arrivant par la multitude d'arbres, même sur les sommets.
    Outre les pins, les palmiers, les oliviers, communs dans tous les pays Méditerranéens, sont très présents sur l'île : le chêne liège au tronc noir et aux formes tortueuses, le tilleul qui embaume avec ses clochettes parfumées, l'eucalyptus aux senteurs poivrées répulsif pour les moustiques, implanté là comme en Sardaigne il y a quelques centaines d'années pour lutter contre la malaria, le platane au tronc qui désquame...
    Chêne liège majestueux...



    Ecorce de platane et jeux de lumière...


    Clochettes de tilleul et eucalyptus :

    27 commentaires