• Tout le monde connait pour l'avoir appris à l'école : "la cigale et la fourmi", "le loup et l'agneau", "le lièvre et la tortue", "le corbeau et le renard", "Perrette et le pot au lait"...
    Pour le jeu il s'agit :
    - soit d'illustrer une fable de La Fontaine (photos, dessins, collages ou autre)
    - soit de raconter une histoire ou écrire un poème à la manière de Jean de La Fontaine
    - ou les deux : illustration et récit
    Comme pour mes autres jeux il y a une aquarelle ou une mosaïque à gagner...
    Vous avez jusqu'au 31 août pour participer, en envoyant vos réponses à
    ecureuilbleu33@live.fr...

    Je publierai chaque semaine plusieurs participations, avant de les regrouper fin août en vous demandant de voter. Voici la participation d'Isdael :
    Vous pouvez cliquer sur sa bannière pour aller visiter son blog

    La graisse et la grâce

    Lors d´une bon coucous party entre amis,
    une fuite d´eau s´est invitée mon dieu quel soucis !.
    Sous l´évier, tu tentes de réparer les ennuis.

    Toutes les solutions ont été  choisies,
    l´eau bouillante, dévissage de tuyaux,
    Mr Muscle pour trouver le bouchon bloqué.
     Le couscous à l´air d´être réussi!

    Tes amis s´empressent de t´aider aussi.
    Tous au sol, avec des cintres, des idées et tactiques ,  des torchons cramoisis.

    Le "bouchon-semoule boulettes" est résistant aujourd´hui, pas moyen d´être plus fort que le géni..
    Larmes et coléres , t´as compris?
    Mais c´est vraiment bouché ? Ben oui . !

    Le bilan est clair, chacun a un numéro de plombier ,
    par un dimanche,  wahou  bonjour pour les économies!

    Les verres dans le bidet  ,
    le bac à douche pour la vaisselle ,
    romantique pour un lundi ,
    n'est ce pas mon chéri
    ?

    Le sort s'acharne le mardi,
    coupure d'eau pas possible de faire venir le plombier ?
    On tente l'issue de secours , le reméde de mamie
    .

     

     

    Du coca cola  tiens pardi ,
    Résultat?…des bulles, des bulles,  et gargouillis
    oui oui, le bouchon à disparu!
    Quelle histoire sapristi!


    Morale:
    je ne boirai plus jamais de coca


    20 commentaires
  • J'ai reçu un pop up au boulot m'incitant à me méfier des "Irlandais goudronneurs", escrocs insistant fortement pour refaire entrées de maison et de garage en goudronnant. C’est souvent mal fait et débouche sur un litige commercial. Le temps que la « victime » met pour déposer plainte est mis à profit pour encaisser les chèques et retirer les fonds en espèces ou les faire virer à l’étranger. Quand le chèque revient « opposé » il n’y a plus ni argent, ni irlandais… Je suis donc partie à la pêche aux informations sur le net.


    Après avoir sévi en Bretagne, les irlandais goudronneurs écument depuis plusieurs semaines les Alpes de-Haute-Provence et les Hautes-Alpes. Ils démarchent les particuliers, les commerçants et les campings en se faisant passer pour d'honnêtes entrepreneurs spécialistes du goudronnage. En réalité, ils bâclent les chantiers et présentent des factures exorbitantes quand ils n'oublient pas de réaliser les travaux promis.

    Les goudronneurs indélicats suivent un scénario bien rôdé, qui a déjà servi à arnaquer des centaines de victimes dans toute la France.
    Les escrocs font souvent du porte à porte en prétendant qu'il leur reste un peu de goudron provenant d'un chantier important. Ils promettent donc des tarifs très attractifs qui le deviennent beaucoup moins par la suite.

    Ils sont britanniques ou irlandais et ils appartiennent à la communauté des gens du voyage, selon la gendarmerie des Alpes-de-Haute-Provence. Ils utilisent généralement trois camions-bennes de marque Scania et Man immatriculés en Grande-Bretagne ou en Irlande (V151ESC, S713KUG, V767MVX). 

    Dans l’affaire du goudronnage, la difficulté est là : les clients se voient proposer une offre aussi alléchante (10 euros le mètre carré au lieu du prix habituel de 30 ou 40 euros) qu’éphémère, puisqu’on imagine mal des travailleurs itinérants patienter sept jours avant d’entreprendre d’hypothétiques travaux. Bien souvent, l’offre est à prendre tout de suite ou à laisser, et le client signe très vite…

    Source : Le Dauphiné.com



    (photo empruntée sur le net)

    J'aurais pu être tentée de tout faire goudronner chez moi, du sol au plafond. Au moins le jardin, pour ne plus avoir à passer la tondeuse et risquer le court circuit... Allez je plaisante : l'herbe même folle et jaunie est plus agréable que le bitume...

    Maintenant vous êtes avertis, et un homme averti en vaut deux...

    18 commentaires
  • Bienvenue à Lajemy, du blog "La petite ferme dans la prairie". Vous y trouverez :     

    "un peu de nature, de plantes médicinales, d'animaux, d'écologie, de bien être", tout ce qui plait à Lajemy et qu'elle partage avec vous, de belles photos et de la bonne humeur.

    Lajemy anime la Communauté "Les blogueurs du week-end".
    Si vous ne connaissez pas son blog allez le visiter en cliquant sur la bannière ci dessous :


    Nous sommes maintenant 35 blogs et souhaitons la bienvenue à tous les blogueurs (ayant déjà écrit quelques articles) qui voudront nous rejoindre.
    Cette communauté accueille tous ceux qui oeuvrent pour émerveiller les autres avec leurs articles et tous ceux qui s'émerveillent devant la nature et ses beautés, qui sont sensibles aux petites attentions aux autres, humains mais aussi faune et flore. 
    Dans un monde en crise il faut tâcher d'embellir au maximum notre vie et autant que possible celle des autres.
    Nous ne pouvons pas rendre le monde meilleur mais nous pouvons être meilleurs dans le monde.

    Alors je vous attends : bienvenue à tous ceux qui viendront partager leurs trésors avec nous : Armide de
    Balades avec Pistol, Ava de Connais toi toi-même, Hugues de Photos de toutVirjajaDany de Voyages autour du monde, Florence de SouvenirsArlette du Cercle des LecteursSoe du blog de Soe et MickaMarc de Metz, Isabelle de Baigneuse en devenir, Plume du blog la plume de GiacomettiDani-Elle , Amaryllis, du blog tout ce qui me plait, Fuxa et Fuxy, du terrier des renards, Sherry du blog Sherry en pays Breton, Mamalilou de caplibre, Fabienne et Denis de Au bonheur de lire, Corinne d'Ocepaco, Annick de Cayenne, Maëlle du blog "Bucolineries", Fanfan du blog "journal d'une retraitée Corse", Yolande, du blog "Les pensées de Mémé Yoyo", Gwenola, du blog "Gwenola Royer Kergoulay", Iloane, du blog "Trucs et astuces en santé animale", Cryfil, du blog "Coincoin et Coincouinette", Naline du blog "B comme Beauté", Floriane, du blog "Besoins d'ailleurs", Krys, des blogs "Se souvenir des belles choses" et "Oxygen38", Sepdebeck de Colmar, Witney, du blog "Au présent",  Perfecta, du blog "De blog et de broc",  Do du blog "Doti17"...

    18 commentaires
  • Tout le monde connait pour l'avoir appris à l'école : "la cigale et la fourmi", "le loup et l'agneau", "le lièvre et la tortue", "le corbeau et le renard", "Perrette et le pot au lait"...
    Pour le jeu il s'agit :
    - soit d'illustrer une fable de La Fontaine (photos, dessins, collages ou autre)
    - soit de raconter une histoire ou écrire un poème à la manière de Jean de La Fontaine
    - ou les deux : illustration et récit
    Comme pour mes autres jeux il y a une aquarelle ou une mosaïque à gagner...
    Vous avez jusqu'au 31 août pour participer, en envoyant vos réponses à
    ecureuilbleu33@live.fr...

    Je publierai chaque semaine plusieurs participations, avant de les regrouper fin août en vous demandant de voter. Voici la participation de Pipolin :

    Les Fables de La Fontaine (version 2009,  aux éditions « Ecureuil Bleu »)

     

    Préface

     

    « Brigitte afin d’oublier les chiffres qu’elle fréquente tous les jours dans sa profession,

    utilise les lettres pour vous faire écrire de jolies fables dans mon style.

    Alors, moi Jean De La Fontaine le littéraire, je vais donc utiliser les chiffres ».

     

    COMPTINE

     

    -         1 corbeau (honteux et confus)

    -         2 rats (un des villes et un des champs)

    -         3 petits cochons (pendus au plafond)

    -         4 renards (par l’odeur, attirés)

    -         5 loups (qui sont entrés dans Paris, cessez de rire charmante Elvire)

    -         6 cigognes (si six cigognes scient six cigognes, six cent six cigognes scient six cent six cigognes)

    -         7 cigales  (travailleuses ayant chantier tout l’été)

    -         8 fourmis (fourmis, fourmis, fourmidables !!!!!!!)

    -         9 chauves-souris (car elles sont photographiées)

    -         10 belettes (belettes, rebelettes et 10 de der)

    -         11 lièvres afghans  (11 tortues n’ont pas besoin de courir, elles sont toutes arrivées à point)

    -         12 agneaux (ou doux agneau, cela se prononce pareil avec la liaison)

    -         13 grenouilles (13 à table, elles ne sont pas superstitieuses, elles veulent se faire aussi grosses que 13 bœufs)

     

     

    TOTAL :                 Cela fait 91 animaux

                               La poule pond un 9

     

                               91 + 9 = 100

     

    MORALITE :            « Quand on a la centaine

                                 il faut lire La Fontaine.

                                 Quand on la santé

                                 Il faut aussi la conserver  » 

     

                     Pipolin, Valros, le 11 août 2009.


    J'ai un coup de coeur pour cette fablounette qui allie avec tant d'harmonie et d'humour chiffres et jolis mots... Merci Pipolin !


    14 commentaires
  • Le frigo est parti dimanche 8 août à 9h30 du 3ème étage d’une résidence à Etauliers  pour une petite promenade de 200 kms en camping car, vers Dax et le 1er étage d’un immeuble du centre ville.

    La descente a été difficile, le transport s’est bien déroulé sous une pluie battante mais la dernière étape a été la plus coriace.


    Escalier très étroit, fortement enroulé sur lui-même ; frigo blanc, froid, lourd et rigide.


    Aurélien, encouragé par sa copine,  le soulevait et le tirait devant, marche à marche ; son père et son oncle le soulevaient et le faisaient avancer peu à peu.

    Le frigo n’a pas voulu tourner avec l’escalier. Il s’est coincé : impossible de descendre ou de monter ! Plus besoin de le tenir : l’escalier tenait le frigo et le frigo bouchait complètement l’escalier. Mur de Berlin : deux bloqués en haut, trois bloqués en bas… Aucun autre moyen de passer !


    Que faire ? Impossible d’écarter les murs, de démonter l’escalier, ni de modeler les parois du frigo pour le rétrécir . Un peu de plâtre est tombé du mur, une marche de l’escalier vermoulu s’est effritée, mais le maudit  frigo est resté coincé !

    "Soulevons le un peu, ça va passer…"

    Les dernières forces ont été utilisées pour le soulever un peu, le pencher : il s’est désencastré et a continué sa progression. Sur le palier, une planche à roulettes de déménageur a permis de le transporter facilement  jusqu’à son emplacement final.

    Ma seconde prunelle dégoulinait de partout. Il avait sacrément eu peur de perdre son frigo tout neuf...

    Ouf ! Sacré frigo !


    Ne me demandez pas à quoi j’ai servi dans l’histoire, si ce n’est à encourager les protagonistes, appuyer régulièrement sur la minuterie et porter la planche à roulettes…
    Mais si, j’ai servi : à la raconter…


    27 commentaires