• J'ai eu un coup de coeur pour ce livre "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur".
    Et Denis du blog "Au bonheur de lire" m'a suggéré de transformer ce livre en "livre voyageur". J'ai trouvé son idée excellente... Je viens donc de le lui poster avec une petite dédicace, pour qu'à son tour il le lise, et Fabienne aussi (je crois que ça lui plaira), l'annote et l'envoie à un autre blogueur intéressé ...
    Quand il n'y aura plus de place pour écrire sur les pages blanches, il faudra me le renvoyer... Lire les annotations sera sans doute une merveilleuse surprise...

    24 commentaires
  • Tout le monde connait pour l'avoir appris à l'école : "la cigale et la fourmi", "le loup et l'agneau", "le lièvre et la tortue", "le corbeau et le renard", "Perrette et le pot au lait"...
    Pour le jeu il s'agit :
    - soit d'illustrer une fable de La Fontaine (photos, dessins, collages ou autre)
    - soit de raconter une histoire ou écrire un poème à la manière de Jean de La Fontaine
    - ou les deux : illustration et récit
    Comme pour mes autres jeux il y a une aquarelle ou une mosaïque à gagner...
    Vous avez jusqu'au 31 août pour participer, en envoyant vos réponses à
    ecureuilbleu33@live.fr...

    Je publierai chaque semaine plusieurs participations, avant de les regrouper fin août en vous demandant de voter. Voici la participation de Fuxy du "Terrier des Renards", qui anime la communauté "Chroniques de la meute".


                               Le privilège de Maître Coq

     

     Maître Coq, toujours curieux, une réponse à ses questions sur la toile, il chercha 

    De ses recherches, dans l’univers de la blogosphère, un jour se retrouva

    Pendant des jours et des jours il y retourna

    Jusqu’au moment où sur Overblog il se connecta

    A son blog, un thème il choisit et un nom il donna

    Pour ses visites, aux animaux de la basse-cour un mail d’invitation il envoya

    Afin que la valeur de son blog rank bien vite augmenta

    Après quelques semaines, le niveau privilège il tenta

    Pour réussir ce challenge, tous les animaux de la ferme il avisa

    Son blog rank pendant sept jours et sept nuits il surveilla

    Pour mener à bien cette épreuve, en son blog il édita, publia, commenta

    Tant et si bien qu’au bout de cette semaine le niveau privilège il gagna

    Malheureusement, de la vie réelle pendant cette période passée il se sépara

    Loin des volailles de la basse-cour, doucement il s’éloigna

    Et quand de sa joie d’être devenu privilégié il voulut crier de joie un cocoricourra

    Seul le son d’un écho sur les murs vides de son poulailler il trouva

     

    Moralité :

     

    A trop vouloir courir après des mirages on en oublie souvent que le bonheur est juste devant nous.
    Sachons en prendre soin afin de ne jamais perdre de vue les véritables valeurs de nos vies.

     

    FUXY, le renard

    09 juillet 2009


    9 commentaires

  • (photo empruntée sur le net)

    Non, vous ne rêvez pas !
    Des scientifiques Britanniques recherchent 40 femmes volontaires pour une mission alléchante : manger deux barres de chocolat chaque jour pendant un an, au nom de la recherche médicale !
    Pas n'importe quel chocolat : "du chocolat extrafort spécialement conçu par des chocolatiers belges".
    Pas pour n'importe quoi, mais pour déterminer si le chocolat noir permet de réduire les risques de maladie cardiaque...

    Non, Fanfan, retraitée Corse heureuse, ne quitte pas ton île de beauté pour partir à Londres !

    Non, La Licorne, je ne peux pas te garantir que ce soit ce chocolat à ton effigie qui soit offert !

    Non, Philippe Pipolin, ne part pas avec Pipolane (deux barres : une pour chacun) : ils veulent des femmes !

    Non, je ne cherche pas à garder les 40 places pour moi toute seule et à manger 80 barres par jour, soit 29 200 en un an ! Quand j'ai le squirrel blues je ne me dope pas au chocolat mais plutôt aux cacahouètes, et le paquet y passe ! 

    22 commentaires
  • Tout le monde connait pour l'avoir appris à l'école : "la cigale et la fourmi", "le loup et l'agneau", "le lièvre et la tortue", "le corbeau et le renard", "Perrette et le pot au lait"...
    Pour le jeu il s'agit :
    - soit d'illustrer une fable de La Fontaine (photos, dessins, collages ou autre)
    - soit de raconter une histoire ou écrire un poème à la manière de Jean de La Fontaine
    - ou les deux : illustration et récit
    Comme pour mes autres jeux il y a une aquarelle ou une mosaïque à gagner...
    Vous avez jusqu'au 31 août pour participer, en envoyant vos réponses à ecureuilbleu33@live.fr...

    Je publierai chaque semaine une des participations, avant de les regrouper fin août en vous demandant de voter. Voici la participation de Marc de Metz, qui anime la communauté "Architectes d'intercoeurs".


    La pluie l'humanité et le futur

     

    Un jour la pluie commence à tomber fort

    froide

    Bien des petits animaux tombent alors

    roides

    Toutes les branches des forêts sont

    glissantes

    Les chutes s'arrêtent en positions

    grimaçantes

    Le vent et la pluie viennent à bout de tous les

    feuillages

    Aucun de ceux restés à terre ne se suppose en

    naufrage

    Les plus résistants affirment aux autres que la pluie va

    cesser

    Les anciens espèrent qu'après la pluie le soleil saura

    s'imposer

    Un soir la pluie continue à tomber

    glacée

    Toute la vie des sous-bois par la peur est

    accablée

    Au sol tout est emportée par des torrents de boues

    noires

    Chacun reste là pétrifié par tant d'affreux

    déboires

    Terribles heures que celles d'une nuit sans

    abri

    Impossible de tenter la moindre fuite sans ses

    amis

    Une nuit la pluie continue à tomber

    ravageuse

    Chacun garde à l'esprit le souvenir des journées

    heureuses

    Un lendemain la pluie continue à alourdir les

    plumages

    Chacun peut voir un ciel taché de terribles

    nuages

    Le sage parmi les sages relève alors la tête et dit

    doucement

    Je sais ce qui déchaine atrocement ces terribles

    éléments

    Les hommes sont responsables de nos

    malheurs

    Ils sont dans notre monde d'implacables

    destructeurs

    Nous ne trouverons notre salut que loin

    d'ici

    Pour voyager il faut que le ciel nous accorde un

    sursis

    Un jour la pluie a commencé à tomber sans

    s'arrêter

    Aucun sursis à personne elle accepta de

    donner

    Sa colère contre les hommes ne trouva sa

    fin

    Que lorsque qu'ils disparurent tous

    enfin

    Un jour plus tard Noé reçut la permission de

    Débarquer

    Depuis la pluie accepte de s'arrêter de

    Tomber



    13 commentaires

  • (Photo : Les oies de Naoussa...)

    Une ferme avicole de Coulaures en Dordogne va produire de l'énergie renouvelable grâce aux déjections de ses oies.
    Le troupeau de 6 000 oies produit déjà 1 500 kgs de foie gras par an.
    Leurs déjections vont permettre grâce à la méthanisation de produire une énergie propre (hum ?). La fermentation des déjections produit un biogaz.

    Explication scientifique : La méthanisation est une digestion anaérobie, ou fermentation méthanique, qui transforme la matière organique en compost, méthane et gaz carbonique par un écosystème microbien complexe fonctionnant en absence d'oxygène. La méthanisation permet d'éliminer la pollution organique tout en consommant peu d'énergie, en produisant peu de boues et en générant une énergie renouvelable : le biogaz. Le méthane, représentant 55 à 85% du volume de biogaz produit, est utilisable comme source d'énergie, ainsi 1m3 de méthane (soit 8 570 kcal) est l'équivalent d'un litre de mazout...

    L'investissement pour transformer le lisier en énergie revient à 270 000 euros et devrait être rentabilisé en 6 ans... 205 000 fermes seraient déjà ainsi équipées en Allemagne.

    On disait "bête comme une oie", mais on va peut être dire maintenant "productif ou rentable comme une oie" ! Entre le foie gras, les magrets et maintenant la production d'énergie, c'est déjà pas mal.... Il doit y avoir encore mille autres façons de les exploiter, en les faisant défiler par exemple, comme à Naoussa ! 
    Si vous avez d'autres idées ou si vous êtes prêts à monter une affaire fumeuse de fumier, n'hésitez pas à partager...

    Allez lire un article très bien documenté sur l'élevage des
    oies en Périgord, chez mon aminaute Dany, de Voyages autour du monde.


    17 commentaires