• D'un week-end à l'autre, le jardin commence à se transformer, s'embellir pour le plaisir des yeux.

    Les crocus jaunes dans le petit lapin ont continué à éclore :

    crocus

     

     

    tandis que des crocus mauve chiné apparaissaient dans la pelouse.

    crocus2

     

     

    Les jacinthes se sont ouvertes.

    jacinthe

     

     

    Les muscaris agitent leurs clochettes bleues :

     

    muscaris2

     

    muscaris

     


    28 commentaires
  • Dimanche dernier, il faisait beau et j'ai ramassé des feuilles au jardin. Pour l'occasion j'ai laissé sortir avec moi les chatons, ravis de l'aubaine. Depuis leur stérilisation je les avais empêchés de quitter la maison.

     

    Les feuilles de chêne qui volètent les ravissent et occasionnent courses folles et cabrioles.

    Entre deux cavalcades, Ecureuille et Squirel se prélassent au soleil en se surveillant.

    écureuille28022011 1

     

    squirel27022011 4

     

    Puis Squirel a découvert qu'il pouvait monter dans le catalpa, l'arbre à haricots... ("Un arbre à découvrir : le catalpa", "Le catalpa de mon enfance", "Mon bébé catalpa")  

     

    squirel27022011 2

    Nullement impressionné derrière ces haricots qui pendent des branches comme des barreaux, Squirel sautait de branche en branche, sous le regard de sa soeur Ecureuille.

    "Viens jouer avec moi à chat perché !"

     

    squirel27022011 3

     

    Ecureuille pourtant joueuse a préféré gambader dans le jardin plutôt que le rejoindre...


    42 commentaires
  • J'avais publié de nombreux articles dans la communauté "Le Sud-Ouest et ses Merveilles", gérée par Claude qui vient de changer d'hébergeur.

    C'est dommage que cette communauté ait disparu. J'aurais repris avec plaisir son administration plutôt que la voir disparaitre.

     

    Je cherche donc une nouvelle communauté pour reclasser mes articles et publier tous mes nouveaux billets sur le Bassin d'Arcachon...

    Avez vous des suggestions ?

     

     

    Lever du jour sur le Bassin, avec l'Ile aux Oiseaux au loin :

    CF5.jpg

     


    22 commentaires
  • Pour la troisième semaine, j'ai regardé sur TF1, une nouvelle série en 6 épisodes (deux chaque lundi). Cette comédie intitulée "Doc Martin" met en scène un docteur, ancien chirurgien réputé mais que le sang fait défaillir. Martin Le Fol joué par Thierry Lhermitte s'installe dans un petit village Breton qui vit en vase clos.

    C'est loin d'Urgences ou Docteur House. C'est loufoque à souhait. Doc Martin est un peu coincé, son assistante est particulièrement incompétente et les villageois sont tous délirants. Ma préférence va au policier du village ("Samantha" sur une autre chaine)...

    Dans l'épisode d'hier soir intitulé "Mon ami Jean-Pierre", Doc Martin reçoit la visite d'Edouard le garde-chasse qui l'invite à venir rencontrer Jean-Pierre.

     

    A la grande surprise de Doc martin, "Jean-Pierre" est un écureuil roux et Edouard tire sur tout ce qui bouge et qu'il prend pour un écureuil gris, susceptible de nuire à son ami Jean-Pierre.

     J'ai apprécié cette série peu sérieuse et ce Doc Martin qui quitte les gens avec sa formule préférée : "en vous souhaitant..."

    Aa fin de l'épisode un écureuil roux se pose sur la fenêtre du cabinet et regarde le docteur. Un écureuil gris se jette sur lui et le fait fuir .

     

    docmartin.jpg  

     

    Cela m'a rappelé mes articles sur la lutte entre écureuils gris et roux ("SOS pour les écureuils roux", "Fablounette : l'écureuil roux et l'écureuil gris")...


    23 commentaires
  • Mercredi soir sur France 2, j'ai regardé un téléfilm en deux parties, une jolie broderie comme je les aime autour de deux tableaux que j'adore "le déjeuner des canotiers" d'Auguste Renoir et "un bal au moulin de la Galette" d'Henri Toulouse-Lautrec.

    J'ai apprécié le début du film. Zoom sur le tableau d'Auguste Renoir : "le déjeuner des canotiers".

    canotiers.jpg

    Un à un les personnages s'animent, autour du peintre qui avait invité tous ses amis à "l'auberge du père Fournaise" à Chatou, pour les immortaliser sur sa toile. Poètes, musiciens et peintres s'attirent les grâces des jolies femmes. La disparition d'Angèle va empêcher le peintre de se concentrer sur le tableau.

    L'ambiance et les décors sont superbement reconstitués. 

    Dommage que l'intrigue soit mince : la disparition d'une femme rousse conduit Auguste Renoir à enquêter...

    J'aurais préféré le voir peindre...

    Les paysages et décors superbes et la lumière frisante font heureusement oublier l'inconsistance du scénario.

    Lorsque le peintre réussit à regrouper tous ses amis, à l'auberge des canotiers, il peut enfin reprendre son tableau et les personnages se figent devenant éternels.

     

    Les derniers mots de cette première partie "Peu importe qui possède ce tableau. La peinture appartient à ceux qui la regardent" m'a bien plu .

     

    En seconde partie, c'est un tableau de Toulouse-Lautrec qui s'anime à son tour :"Le bal du moulin de la Galette" :

    bal.jpg

    Au Bal de la Galette les femmes dansent, sous le regard amusé de Toulouse-Lautrec. Nous retrouvons les mêmes personnages : angèle, la modèle, Armand le fromager, Victor, Renoir. Dés études et dessins lui sont volés... L'intrigue est sans grand intérêt mais les décors sont superbes... 


    24 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique