• Tout le monde connait pour l'avoir appris à l'école : "la cigale et la fourmi", "le loup et l'agneau", "le lièvre et la tortue", "le corbeau et le renard", "Perrette et le pot au lait"...
    Pour le jeu il s'agit :
    - soit d'illustrer une fable de La Fontaine (photos, dessins, collages ou autre)
    - soit de raconter une histoire ou écrire un poème à la manière de Jean de La Fontaine
    - ou les deux : illustration et récit
    Comme pour mes autres jeux il y a une aquarelle ou une mosaïque à gagner...
    Vous avez jusqu'au 31 août pour participer, en envoyant vos réponses à
    ecureuilbleu33@live.fr...

    Je publierai chaque semaine plusieurs participations, avant de les regrouper fin août en vous demandant de voter. Voici la participation de Fabienne du blog "Au bonheur de lire".
    Vous pouvez cliquer ICI pour aller visiter son blog


    21 commentaires
  • Eve est ma troisième prunelle, ma fille de coeur...
    Eve au si joli prénom est une jeune femme de 25 ans, petite, mince, blonde aux yeux noirs et au sourire ravageur, naturelle et dynamique, spontanée et très gaie... Une perle !
    Elle fut la copine de mon fils aîné pendant deux ans, rencontrée en formation d'animateurs dans le tourisme. Je me souviens de la première fois où il l'a amenée à la maison. Je suis tombée tout de suite sous son charme et j'ai été ravie qu'ils sortent ensemble.
    Elle vivait en colocation avec une copine pas très loin et passait beaucoup de temps à la maison. Puis sa colocataire est partie et elle a vécu quelques temps ici, entre deux saisons... Elle avait une voiture pourrie qui ne démarrait pas un jour sur deux, trouvait toujours des petits boulots pour joindre les deux bouts...
    Ils sont partis faire une saison d'hiver dans les Alpes, trois semaines je crois, chacun dans une station différente, se voyant de temps en temps. Puis ils ont fait la saison d'été dans le Var, mon fils à Hyères et elle sur la presqu'île de Giens. Je suis allée passer une semaine dans l'hôtel où travaillait Julien et j'ai passé 2 jours avec Eve . J'ai participé à  une excursion aux îles Porquerolles avec un groupe de touristes de son village de vacances et une autre fois nous sommes parties toutes les deux en balade entre Hyères et Saint-Tropez. Elle avait commencé à accompagner les touristes dans ces îles sans même connaître le chemin de la plage ou du fort, mais zau moment où j'y ai été, elle maîtrisait bien l'excursion et son charme naturel comblait ses lacunes sur le site.
    Je lui ai appris à tricoter à sa demande. A force de me voir faire, sans doute, mais pour elle j'ai été obligée de réinventer à tout moment. Elle voulait tricoter un poncho rose fuschia avec de grosses aiguilles au point mousse le plus simple (tout à l'endroit), mais plusieurs fois j'ai été obligée de rattraper des mailles qu'elle avait perdues en cours de route ou de détricoter des morceaux ratés... Bien sûr elle ne l'a jamais fini, m'en faisant cadeau la dernière fois que je l'ai revue après sa rupture avec Julien. Si vous vous rappelez du Père Noël est une ordure et de la veste offerte par Anémone à Thierry Lhermitte, son amour secret, vous avez une idée du morceau de poncho rose de ma chère Eve...
    Une autre fois je l'ai aidé à faire sa déclaration d'impôt sur internet, le dernier jour, et en plus elle avait perdu le certificat fourni l'année précédente, ainsi que son dernier avis d'imposition...
    Eve a eu le grand mérite de réconcilier mes deux fils qui à l'époque n'arrêtaient pas de se chamailler. Aurélien l'appréciait presqu'autant que moi, et en plus avait connu sa soeur au collège.
    Eve, fille d'un père sourd muet, connaissait le langage des sourds et s'impliquait dans une association destinée à les aider.
    L'année d'après Eve est partie à Saint-Raphaël et Julien à La Colle sur Loup près de Nice. Ils ont rompu pendant la saison.
    Dommage car j'aurais adoré qu'elle devienne un jour ma belle-fille...


    25 commentaires
  • Hier soir, je me suis aperçue en fermant la porte qui donne sur le jardin et en levant par hasard les yeux au plafond que celui-ci est tout abimé ! Cette fois il y a une fuite ! Sans doute liée aux travaux de mon fils avec le lave vaisselle il y a quelques jours... Il a dû mal rebrancher un tuyau... J'ai coupé le robinet d'alimentation en eau du lave-vaisselle : il est un peu humide mais ne goutte pas...
    Et ce matin je suis allée acheter du matériel de plomberie : joints pour eau chaude (ça peut toujours servir), scotch imperméable, pâte répare tout et serpillières neuves...
    Ne craignez rien, avec la poupée sur mon doigt, je n'entreprendrai rien... Enfin, pas ce matin !
    J'appellerai un plombier demain, ce sera plus sage ...

    Il y a quelques temps j'ai pensé à me reconvertir, et devinez en quoi ? En plombier ! Pourquoi ? Parceque si j'étais un plombier, je serais un plombier extraordinaire, un as du métier, quelqu'un sur qui l'on pourrait compter, qui réparerait tout, et serait toujours disponible. Je me ferais des c......s en or (excusez la vulgarité, d'ailleurs c'est un attribut dont je ne dispose pas). Ce sont aussi quelques mésaventures avec des plombiers peu scrupuleux, fort onéreux et d'une grande vulgarité qui m'ont donné cette envie. (matériel facturé et non changé, installations pour lave vaisselle réalisées en dépit du bon sens, joints de douche non posés etc...).
    Plus sérieusement j'aimerais bien racheter une petite entreprise de plomberie et m'entourer d'ouvriers qualifiés et excellents que j'associerais aux résultats.



    30 commentaires
  • Tout le monde connait pour l'avoir appris à l'école : "la cigale et la fourmi", "le loup et l'agneau", "le lièvre et la tortue", "le corbeau et le renard", "Perrette et le pot au lait"...
    Pour le jeu il s'agit :
    - soit d'illustrer une fable de La Fontaine (photos, dessins, collages ou autre)
    - soit de raconter une histoire ou écrire un poème à la manière de Jean de La Fontaine
    - ou les deux : illustration et récit
    Comme pour mes autres jeux il y a une aquarelle ou une mosaïque à gagner...
    Vous avez jusqu'au 31 août pour participer, en envoyant vos réponses à
    ecureuilbleu33@live.fr...

    Je publierai chaque semaine plusieurs participations, avant de les regrouper fin août en vous demandant de voter. Voici la paritcipation d Yolande du blog "Mémé YOYO".
    Vous pouvez cliquer ICI pour aller visiter son blog

    En fin de journée,
    A la nuit arrivée,
    Un petit herisson,
    Dans le jardin s'est égaré.
    Le chien Kermit trés polisson,
    Encore trés jeune d'âge ,
    voit sur son passage
    Cette drôle de bestiole
    Et de vouloir jouer avec elle, s'affole.

    Petit hérisson ! Veux-tu jouer avec moi ,
    Que néni, appeuré,  celui-ci ne veut pas.

    "Mais pourquoi ? " demande le chien Kermit
    "Je ne comprends pas
    De mal je ne te ferais
    Ceci je te le promets !"

    Mais l'hérisson pas trés confiant,
    Préfère de beaucoup, prendre les devants.

    "Tu me fais peur, avec ta grosse voix"
    Repond l'hérisson "et ma fois
    Je préfère prendre vite la fuite"

    Kermit bien dépité
    Regarde l'hérisson s'en aller.
    De peur de l'effrayer davantage,
    Dans son coin , il reste sage.

    Sans, les gens obligés
    se reçoit l'amitié,
    Une amitié forcée
    Ne dure jamais ! 


    Yolande
    07/08/2009
     
     (photo prise sur le net)


    15 commentaires
  • Cet article ne doit pas être lu par deux de mes aminautes, Hugues et Pipolin, qui me donnent toujours de bons conseils et m'ont incitée, l'un comme l'autre, et chacun à sa façon, d'arrêter le bricolage.
    Si l'on n'avait pas été le 15 août j'aurais tondu. Mais pour ne pas déranger les voisins je ne l'ai pas fait, ce qui a évité au compteur de sauter.
    Ce matin, j'ai taillé la haie devant la maison, en largeur, parce qu'en hauteur il me faudra une grand échelle : je l'ai trop laissée monter.
    Cet après midi j'ai voulu m'attaquer au jardin derrière : arrachage des mauvaises herbes : j'évite d'utiliser des produits chimiques mais à la main, je ne m'en sors pas...
    Tout allait bien... au début... J'ai pris le sécateur pour tailler une sapinette et un arbuste. Mais ce sécateur ne coupe jamais quand on en a besoin ! Ou alors la branche est trop grosse. Je me suis rabattue sur des plus petites. Impeccable ! Allez, test sur une plus grosse... Et là, le sécateur, vexé, m'a attaquée ! J'ai coupé la branche et mon doigt : qu'est ce qu'il faisait là celui-la ?
    Je me suis entaillée le bout de l'index de la main gauche, celui qui me sert à taper sur le clavier. Une coupure en forme de U d'un centimètre. Le sang s'est mis à pisser... Mais je n'ai pas paniqué. Une compresse sur la plaie et la main sur la tête : le sang a fini par s'arrêter de couler.
    J'ai arrêté là l'entretien du jardin ...
    Arrêtez de rigoler, je vous ai vus !

    23 commentaires