• Au début, nous devions partir de Bordeaux vers Paris, puis voler de Paris à Toronto.

    Il y a quelques mois nous avons appris qu'Air France ayant augmenté ses tarifs aériens nous passerions à l'aller par Amsterdam au lieu de Paris, le vol étant moins cher.

    Le dimanche 2 octobre nous avions rendez-vous à l'aéroport de Bordeaux à 4h15, pour un décollage vers Amsterdam prévu à 6h10 et une arrivée à Toronto à 11h40 heure locale (décalage horaire : 6h)

    Travaillant sur plusieurs sites des régions Aquitaine et Poitou-Charentes nous ne nous connaissions pas pour la plupart. Il y avait 14 couples, des amis(e)s venu(e)s ensemble et 5 électrons libres (dont moi).

    A 4h20 une hôtesse chargée de nous remettre les billets au comptoir du voyagiste nous a annoncé qu'il y avait un petit problème : le vol Amsterdam-Toronto était annulé depuis la veille.

    Des solutions avaient été trouvées pour que nous partions tous. 7 groupes avaient été constitués qui allaient rejoindre Toronto de façon différente, et entre 14h et 21h00 heure locale.

    6 groupes passeraient par Londres, certains avec Air France, d'autres avec British Airways, sur des vols différents. Un seul ferait seulement Bordeaux-Paris et Paris-Toronto, avec Air France, mais ils arriveraient les derniers.

    Impossible de changer de groupe, même pour arranger des couples qui se retrouvaient séparés.

    Dans mon groupe nous étions 9 et nous avons décollé pour Paris-Roissy à l'heure prévue. Nous avons ensuite changé de terminal pour prendre un vol vers Londres.

    A chaque vol : files interminables pour passer les portiques de sécurité, puis marche et tapis roulant pour rejoindre la porte d'embarquement, et attente de plusieurs heures.

    A Londres nous avons dû passer un portique pour passeport biométrique. Il faut, un par un,  scanner son passeport puis entrer dans un sas. Pour sortir du sas il faut passer son doigt sur une machine.

    Miracle, la machine a reconnu mon empreinte et le sas s'est ouvert...

    Nous avons aussi changé de terminal, marché pendant plusieurs dizaines de minutes, patienté dans l'avion Air-Canada qui avait du retard.

    Bizarrement un autre groupe de 5 personnes a emprunté les mêmes vols que nous. Pourquoi nous avoir séparés en 2 ?

    Arrivés à Toronto à 14h40 heure locale (20h40 à Paris), nous avons à nouveau fait la queue pour remettre la feuille d'immigration, récupéré nos valises, et retrouvé, vers 16h00, la guide qui nous attendait puis le chauffeur de bus.

    Nous avions parcouru 6 550 km dans 3 avions...

    Ensuite nous avons attendu trois autres groupes qui allaient atterrir, dans un autre terminal.

    Vers 18h00, nous sommes tous partis (31 personnes) en direction de notre hôtel à Niagara.

    Les 8 autres personnes ont atterri vers 22h00 et ne sont arrivés à l'hôtel que le lendemain matin vers 1h30. Parmi eux 2 personnes n'ont pas pu récupérer leurs valises ce soir-là et ne les ont retrouvées que le lendemain soir...


    5 commentaires
  • Je suis rentrée jeudi d'un voyage de 11 jours au Canada.

    Ce merveilleux voyage organisé par mon Comité d'entreprise m'a permis de découvrir l'est du Canada : les grandes villes : Toronto, Ottawa, Montréal, Québec, mais aussi les chutes du Niagara et de Montmorency, Mille-îles, les cabanes à sucre, la baie de Tadoussac et les baleines, le fjord de Saguenay, la Mauricie en hydravion, la pourvoirie du lac Saint-Jean et le sirop d"érable...

    Nous étions 39, de 23 à 60 ans, et nous sommes tous revenus enchantés de ce voyage au Canada.

     

    Heureux qui comme moi a fait un beau voyage au Canada !
    Vous aimerez peut-être:

    9 commentaires
  • En vacances depuis mardi soir, j'ai effectué un court circuit aux confins de la Dordogne, du Lot et de la Corrèze.

    Premier arrêt à Sarlat pour revoir la ville, la découvrir du haut de l'ascenseur panoramique, l'arpenter en tous sens...

    De retour d'un court séjour en Périgord et Quercy...

    Les "gribouillages" ont été réalisés au doigt, sur mon smartphone... 

    De retour d'un court séjour en Périgord et Quercy...

     

    Autour de Sarlat, les sites touristiques sont nombreux : Domme, Beynac, La Roque-Gageac, Les Eyzies, Castelnaud...

    Une petite balade en gabarre à La Roque Gageac, avec déjeuner dans un restaurant gastronomique...

    De retour d'un court séjour en Périgord et Quercy...

     

    De retour d'un court séjour en Périgord et Quercy...

     

    De retour d'un court séjour en Périgord et Quercy...

    La découverte du "Jardin d'eau" à Crayssac : lotus et nénuphars...

    Puis départ vers le Lot, destination Rocamadour. Visite guidée des sanctuaires... Arrêt à la Forêt des singes, puis au village de Martel...

    Retour en passant par Collonge-la-rouge, puis Brantôme...

     

    De retour d'un court séjour en Périgord et Quercy...


    10 commentaires
  • Dimanche je suis partie retrouver Aurélien et Céline, mes enfants en Vendée. Ils avaient passé la soirée de samedi chez des amis à Talence près de Bordeaux.

    Aussi nous avons décidé de nous retrouver sur la route vers la vendée, à Fouras, en Charente-Maritime, au sud de La Rochelle pour déjeuner.

    Je suis arrivée la première et je les ai attendus, au bord de la plage. Le temps était gris mais il ne pleuvait pas.

    J'ai photographié quelques carrelets, plus ou moins bien entretenus.

    fouras1

    Sur celui-ci, il n'y a plus de cabane :

    fouras2

     

    Et sur celui-là, c'est le ponton qui manque :

    fouras3

    Il semble un peu seul ainsi. Je suppose que l'on y monte par une échelle, ou alors uniquement à marée haute en bateau...

    Quand ils sont arrivés nous avons continué vers l'emabarcadère pour l'île d'Aix. Je me souvenais de nombreux restaurants sur la presqu'île de La Fumée, mais il n'y en avait que deux d'ouverts, dont l'un complet.

    Nous avons donc déjeuné dans le second et c'était vraiment très bon.

    Après le déjeuner nous nous sommes baladés sur la plage, apercevant au loin le célèbre "Fort-Boyard". Le bateau d'excursion qui fait le tour de Fort-Boyard et va jusqu'à l'île d'Aix était déjà parti...

    fouras5

     


    6 commentaires
  • Sur la plupart des marchés il y avait des "batiks", peinture sur toiles de coton, avec utilisation de cire pour protéger les zones claires. Accrochés à des cordes à linge et illuminés par le soleil, ils sont très colorés et représentent animaux ou scènes typiques.

    J'en ai acheté sur ce marché un grand et deux petits, mais je n'ai pas encore trouvé où les accrocher, ni surtout comment les mettre en valeur.

     

     batik1

    batik3

    batik2

     

    batik4batik 4

     

    batik5

     

    batik6

    Mes autres articles sur l'Afrique du Sud ( "Le circuit", "Les préparatifs", "Le Waterfront à Cape Town", "Signal Hill et les pintades", "Le quartier Malais à Cape Town", "La plage de Camps Bay", "Qui c'est ? C'est le caissier...", "Houts Bay et l'île aux otaries", "Les manchots de Simon's Town", "Le Cap de Bonne Espérance", "Nelson Mandela", "La ferme aux autruches", "Débordement de nuages sur Table Mountain", "Out of Africa", "Souvenirs d'Afrique du Sud", "Les écureuils de Cape Town", "Les flamboyants", "L'appareil photo", "Les jacarandas", "Robben Island", "La route des vins", "Les protéas", "Mon livre photo", "Monsieur martin pêcheur", "Mes hippopotames", "Attention traversée d'hippopotames", "Les tisserins (1/2)", "Les tisserins (2/2)", "Les petits marchés", "Dégustation d'ananas"...) 


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique