• Vous avez bien lu. Il n'y a pas de faute de frappe. Il s'agit bien de "poisson tanné" et non de "poisson pané".

     

    Le stand le plus innovateur du Salon des femmes créatives, à La Teste de Buch présentait un atelier de tannage de peaux de poisson.

    Monique Philip, présidente de l'association "Femmes de mer" va créer le premier atelier de tannage de peaux de poisson dur le Bassin d'Arcachon, pour -dit-elle- "valoriser un déchet et apporter une valeur ajoutée au poisson".

    Ce tannage du poisson est pratiqué en Suède et sert à la confection de manteaux et vestes.

    Monique Philip récupère des peaux de poisson auprès des poissonniers et des grandes surfaces du Bassin d'Arcachon (congre, roussette, lotte, saumon) et les tannent en utilisant des produits naturels : décoctions d'écorces locales (mimosa, chataignier, chêne).

    La peau de poisson a une qualité particulière : elle est étanche.

    Ce premier atelier devarait voir le jour dans une cabane du port de La Teste de Buch.

    Le nom est déjà trouvé "Femer".

    J'ai discuté sur le stand avec une des animatrices pour connaître le nom des poissons ayant servi à confectionner les peaux présentées qui -rassurez-vous- n'ont aucune odeur.

     

     

     

    femer3

    Une peau de lotte :

    femer4

     

     

    femer2

     

     

    Un porte-cartes fait main :

     

    femer1


    4 commentaires
  • ... pour en faire des bracelets colorés...

    J'ai acheté samedi un catalogue de tricot "mailles créatives" spécial accessoires, proposant des modèles pour tricoter et crocheter de la tête aux pieds : chaussettes, mitaines, écharpes, bonnets, sacs...

    4 pages sont consacrées à des modèles réalisés en "coton recyclé". Next ReCotton est un fil très épais provenant de restes de production de textile (bords découpés de la production de t-shirt en jersey), disponible en 160 coloris , tricotables avec des aiguilles ou crochets de 10 à 15 mm d'épaisseur.

    Ce coton recyclé permet de tricoter des bracelets, des écharpes, des bandeaux, des sacs, et accessoires d'intérieur décoratifs.

    J'ai sorti mon vélo et suis allée au centre voir si la petite mercerie en proposait. La commerçante ne connaissait pas.

    Rentrée chez moi, j'ai décidé d'essayer quand même. J'ai trouvé dans un sac de linge à jeter un vieux pyjama rayé, avec quelques tâches de rouille.

    bracelet1

    J'ai découpé une lanière d'une cinquantaine de cm de long et d'environ 1 cm de large dans une des jambes, trouvé un crochet 10 et commencé un bracelet.

    bracelet2

     

    J'ai réalisé une chaînette de 18 mailles + 1 maille en l'air pour tourner et j'ai continué en mailles serrées.

    bracelet3

     

    Je vous passe les premiers essais, réalisés sur un tee-shirt blanc.

    Attention à découper des lanières suffisamment longues, sinon il faut rajouter du fil en le cousant au précédent.

     

    bracelet4

    bracelet5

     

    Utilisez des tee-shirts colorés, même bariolés, ce sera plus joli...

     

    J'avais lu il y a quelques temps un article sur une dame qui découpe des sacs en plastique colorés en lanières et les tricote pour en faire des sacs. Mais le plastique doit être moins agréable à tricoter que ces lanières de jersey...

     

    Et si vous réalisez des bracelets ou autres avec cette technique, envoyez moi des photos ou un lien vers votre article...


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique