• Un beau livre : "Quand je serai grand, je serai Nana Mouskouri..."

    J'ai acheté ce livre au salon "Les pages du Bassin" fin mai, intriguée par le titre, mais l'auteur n'étais pas présent pour me le dédicacer...

     

     

    L'auteur : David Lelait-Helo, écrivain Français a écrit plusieurs romans ("Poussière d'homme", "Sur l'épaule de la nuir", ...) et des biographies de célébrités (Maria Callas, Edith Piaf, Romy Schneider, Barbara, Dalida, Vanessa Paradis...)

     

    Informations pratiques : paru en 2016. 212 pages

     

    La 4ème de couverture :

    Dès l’enfance, Milou a des ambitions qui ont de quoi surprendre. Dans la cour de récréation, ce drôle de petit garçon aime jouer à la princesse, et faire de ses copines ses soldats. Il s’imaginera aussi un destin dans la peau d’un monstre orange, le Casimir de L’île aux enfants, avant de se mettre en tête qu’il est la plus puissante des reines d’Égypte.
    Mais quand il a treize ans, une voix fait chavirer tous ses projets. Celle de Nana Mouskouri. C’est décidé : il sera cette femme-là !
    Que d’embûches… Car Milou n’est pas grec, il ne porte ni lunettes ni longue robe pailletée, il ne sait pas chanter et, pire que tout, il découvre, effaré, qu’il est un garçon. Pourtant, Milou a plus d’un tour dans son sac…
    Son truc à lui, au fil des années, jusqu’au soir de ses quarante ans, c’est de défier le réel pour suivre son rêve. Un rêve qui le mènera bien plus loin qu’il ne l’avait imaginé…

    Le récit d’un homme qu’un rêve d’enfance a guidé et sauvé de tout. David Lelait-Helo pose la question de la construction de soi au fil de l’enfance et de l’adolescence. Il nous parle de notre quête d’idéal, de notre part de rêve, de la complexité de notre identité, mais aussi du jeu trouble de l’identification du fan avec la star.

     

    Mon ressenti :

    Milou est un petit garçon différent des autres, avec une sensibilité à fleur de peau, et un rêve peu commun : devenir la chanteuse de variété dont il se sent très proche : Nana Mouskouri.  L'amour pour sa grand-mère, Mamie Aimée, et pour sa chanteuse, dont il connait tout et qu'il va apprendre à imiter, vont le façonner, donner un sens à sa vie. "Vous écrivez si bien" lui dira un jour Nana...

    Ce livre est bien écrit, émouvant et porteur d'espoir : une incitation à vivre ses rêves même les plus fous...

    J'ai aimé la relation fusionnelle entre Milou (David) et sa grand-mère, aussi belle que celle de Jade et sa grand-mère ("La grand-mère de Jade"), l'art de Milou pour faire rêver les autres (surtout les filles), son entêtement pour imiter puis rencontrer et devenir ami avec sa chanteuse.

     

    Un extrait :

    "J'étais le garçon que les filles se disputaient, non pas qu'elles souhaitent me faire des bisous dans les buissons mais plutôt parce que j'inventais des mondes et des rêves qui les attiraient. d'un geste ample, avec trois mots, je plantais des soleils dans le gris de notre récréation, dans la cour je recréais l'univers, leur donnais à voir des palais aux jardins de millions de fleurs, à croire en des trésors scintillants de perles et de diamants, en des princes et princesses beaux à se damner".

    « Participez au Café Thé n° 87 - Le héron et la couleuvre...Trois autres bonnets pour notre opération caritative... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 4 Juin à 20:13

    ...même avec ce titre bien curieux, ta façon d'en parler me donne envie de le lire...

    Bises du soir,

    Mireille du sablon

    2
    Dimanche 4 Juin à 20:37
    Durgalola
    Comme tu decris le livre, je ressens beaucoup de sensibilité. Bises
      • Mardi 6 Juin à 18:02

        Oui, c'est tout à fait ça, Andrée. Bisous

    3
    Dimanche 4 Juin à 21:28

    BonjourEcureuil bleu,

    C,est un curieux titre, tu le décris si bien qu'on a envie de le lire.

    À bientôt.

    4
    Lundi 5 Juin à 14:45

    On a toutes et tous rêvé à notre adolescence voire enfance d'être quelqu'un d'autre ... moi le désert m'a toujours fasciné et j'étais enlevée par un prince du désert. Mais plus tard la réalité n'a pas rejoint la fiction. Alors j'ai lu St Ex et Isabelle Hébrard.

    Merci de nous partager tes coups de cœur et de nous y intéresser

    Belle journée

    Bisous

      • Mardi 6 Juin à 19:18

        C'est avec plaisir, Jacqueline. Bonne soirée et bisous

    5
    Lundi 5 Juin à 15:34

    Salut,

    C'est sympa ce texte,

    Il vaut mieux rêver car la vie n'est pas simple

    bonne semaine

    6
    Mary de Bx
    Lundi 5 Juin à 19:33

    Bonjour Brigitte c'est un très beau livre je l'ai lu et tu as raison ce petit garçon qui rêve nous donne l'envie de le suivre jusqu'au bout il grandit avec ses rêves et nous aussi avec lui...tu en parle très bien la vie , sa vie n'est pas simple non plus mais c'st si émouvant ! Bonne soirée à toi. Bisous Mary

      • Mardi 6 Juin à 20:21

        Bonsoir Mary. Cela me fait très plaisir d'avoir de tes nouvelles, et je suis ravie que tu aies aimé ce livre. Bonne soirée et bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :