• EB - Le palais du roi Minos, à Cnossos, en Crète...

    Lors de mon voyage en Crète, en 2003, j'ai visité le Palais du roi Minos, à Cnossos.

    Ce site archéologique se trouve à quelques kilomètres d'Heraklion.

    Le Palais de Cnossos était l'un des plus grands palais Crétois, couvrant une superficie de 2 hectares, et composé de deux ailes, dont l'une abritait les magasins où étaient entreposées d'immenses jarres contenant huile, vin et céréales :

    Le palais du roi Minos, à Cnossos, en Crète...
    Le palais du roi Minos, à Cnossos, en Crète...
    Le palais du roi Minos, à Cnossos, en Crète...

    La seconde aile abritait les appartements royaux :

    Le palais du roi Minos, à Cnossos, en Crète...
    Le palais du roi Minos, à Cnossos, en Crète...
    Le palais du roi Minos, à Cnossos, en Crète...

    Dans une partie de ce Palais on peut admirer la "pièce des copies", abritant des copies de fresques minoennes, dont "la fresque aux dauphins", mais aussi des fresques avec une procession d'hommes portant des offrandes :

     

    Le palais du roi Minos, à Cnossos, en Crète...
    Le palais du roi Minos, à Cnossos, en Crète...
    Le palais du roi Minos, à Cnossos, en Crète...

    A travers une fenêtre on peut observer la salle du Trône, avec un trône en albâtre, protégé par une immense fresque à dominante rouge avec des griffons sans ailes :

    Le palais du roi Minos, à Cnossos, en Crète...

    Des colonnes rouges, trapues, se repèrent de loin :

    Le palais du roi Minos, à Cnossos, en Crète...
    Le palais du roi Minos, à Cnossos, en Crète...

    J'ai photographié des pierres portant d'étranges signes :

    Le palais du roi Minos, à Cnossos, en Crète...
    Le palais du roi Minos, à Cnossos, en Crète...

    Des fresques et des bâtiments initiaux datant de l'époque du roi Minos, il ne reste pas grand chose.

    Le reste est plus ou moins une reconstruction très imaginative, commandée dans la première moitié du XXe siècle par sir Arthur Evans, l’archéologue anglais qui a fouillé le palais de Cnossos (et l’homme qui a forgé le terme « minoen » pour désigner la civilisation crétoise préhistorique, du nom du légendaire roi Minos, qui y aurait tenu sa cour). 

    L’essentiel de la Fresque aux dauphins a été peinte par l’artiste, architecte et restaurateur hollandais Piet de Jong, employé par Evans dans les années 1920.

    Aucune des colonnes n'est d'époque, toutes sont des reconstitutions d'Evans.

     Source : Books.fr

     

    Ce mélange de ruines et de couleurs trop modernes ne m'ont pas séduite, et j'ai été déçue par cette visite...

     

    « EB - Les cloches de restaurant...EB - Un livre très joyeux : "La gitane aux yeux bleus" de Mamen Sanchez... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 29 Mai à 19:40

    mais le jarres sont bien belles ! merci pour cette visite, car je n'irai jamais là-bas,

    bonne fin de semaine et gros bisous, MIAOU !!!

    2
    Vendredi 29 Mai à 19:43

    .. je peux te comprendre, cela ne m'aurait pas plu non plus...

    Bises du soir

    Mireille du Sablon

    3
    Vendredi 29 Mai à 20:22
    Personnellement c'est le genre de visite que j'apprécie vraiment.
    Alors merci à toi.
    Bisous et bonne soirée
    4
    Vendredi 29 Mai à 22:03

    Bonsoir ! On peut ne pas aimer la visite mais j'ai un coup de cœur pour les jattes je les verrais bien dans un grand jardin avec des plantes retombantes . Merci de me faire rêver ...(dommage quelles soient si lourdes et immenses hi hi hi ) 

    Bisous bonne soirée !

     

      • Samedi 30 Mai à 19:50

        Oui, ce serait bien joli dans un jardin ! Bonne soirée et bisous

    5
    Samedi 30 Mai à 07:08

    Bonjour Brigitte 

    Un monde bien ancien, ou je trouve que pour l'époque, ils étaient bien plus avancés que nous, avec des moyens naturels, aux jours d'aujourd'hui, avec toute la modernité et la technologie, ils n'arriveraient pas a refaire les mêmes choses qu'à cette époque, ou alors des choses qui ne dureraient pas longtemps.

    C'est une époque que j'aurai personnellement aimé connaître, en Grèce, en Crète, en Egypte, à Rome etc etc
    Je regarde très souvent et dès que je le peut, des émissions sur les citées anciennes ou disparues, et a chaque fois je reste en admiration devant ce qu'ils étaient capables de réaliser.

    Bon samedi, bisous

      • Samedi 30 Mai à 20:00

        Bonsoir Jo. Les civilisations anciennes bâtissaient des monuments solides et de toute beauté... Ici c'est la restauration qui m'a déçue. Bonne soirée et bisous

    6
    Samedi 30 Mai à 08:37

    Bonjour,

    des voyages et des visites très enrichissantes.

    Toutes ces régions du monde sont pleines de surprises et de beautés.

    Pour les jarres, il est vrai que les musées regorgent de ces objets;

    il est vrai que c'était un élément majeur pour la conservation et le transport.

    Bonne journée.

    Bises

    7
    Samedi 30 Mai à 18:42

    Salut,

    Il reste encore quelques pierres heureusement.

    On est allé faire des courses et on s'est aperçu qu'il y avait plein de monde et beaucoup sans masque bien sûr.

    Il fait beau chez les chtis.

    Bonne fin de journée

    8
    Samedi 30 Mai à 19:08

    Aujourd'hui, il ne serait plus possible de restaurer ce site de cette façon.

    Le site est grand et nous l'avons visité un beau jour de printemps.

    Bises 

      • Samedi 30 Mai à 20:12

        Donc tu le connais toi aussi. Moi c'était en septembre... Bonne soirée et bisous

    9
    Samedi 30 Mai à 22:41

    Coucou Brigitte,

    Je comprend que tu ais été déçu.

    Nous y étions vers 1987....Mais, n'avons pas visité le temple.

    On nous l'avait déconseillé.

    En fait, c'est bien dommage, la Crète est un pays magnifique, mais qui n'a pas grand chose à voir de l'ancienne civilisation.

    Ce temple, tes images sont belles, mais c'est un miroir aux alouettes.

    Bisous ma belle et bon week-end

    Aimée

    Voici ce que j'ai lu sur ce temple :

    Près d’un million de touristes visitent chaque année le site de Cnossos, en Crète. Combien savent que tout, ou presque, y est le fruit de l’imagination d’un archéologue britannique ? Oscillant entre restauration et contrefaçon, la science a noué ici une étrange relation avec l’art et les idéaux du temps. Le plus vieux site de Méditerranée est un formidable miroir du XXe siècle.

     

      • Dimanche 31 Mai à 19:59

        Bonsoir Aimée. Je n'ai pas vraiment apprécié la Crète. J'en attendais sans doute trop. Bonne soirée et bisous

    10
    Samedi 30 Mai à 23:08

    Déjà en temps normal c'est pas toujours facile avec ces vieilles pierres qui ont toujours de superbes histoires, mais maintenant si ils mettent des couleurs ça gâche un peu, bisou JL

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :