• "Pardonnable, impardonnable" de Valérie Tong Cuong, un roman extraordinairement écrit...

    J'ai gagné ce roman à un tirage au sort organisé par Corinne du blog : "The flying Bookmark" il y a quelques semaines.

     

    Informations pratiques : paru en 2014 aux Editions Jean-Claude Lattès. 311 pages

    La 4ème de couverture :

    Pardonnable, impardonnable Milo, 12 ans, est dans le coma après une chute à vélo sur une route de campagne. Tandis que l'enfant se bat pour sa vie, c'est toute sa famille qui vole en éclats. Dans ce ballet des aveux où défilent ses parents, son indéchiffrable grand-mère et sa jeune tante Marguerite, se dessinent peu à peu les mensonges, les rapports de force et les petits arrangements qui cimentent cette famille. L'amour suffit-il pour tout reconstruire ?

    Un roman vibrant qui explore avec justesse nos cheminements vers le pardon.

    « Un livre sur la rédemption, véritable page-turner. Une déclinaison subtile des secrets de famille. » Elle

    « Un roman extraordinairement écrit. À lire. » Gérard Collard - Librairie La Griffe Noire

     

    Mon ressenti :

    Milo est un enfant de 12 ans adoré par ses parents, Céleste et Lino, sa grand-mère Jeanne et surtout sa tante Marguerite (28 ans), avec qui il a noué une relation particulière. Un accident stupide de vélo en faisant la course avec sa tante le plonge dans le coma. La famille qui semblait unie va se fissurer au fur et à mesure de l'émergence de secrets.

    Le roman est divisé en 5 parties : le temps de la colère, de la haine, de la vengeance, de l'amertume et du pardon. A l'intérieur de chaque partie, les 4 personnages principaux : Céleste, Lino, Jeanne et Marguerite nous livrent leurs pensées et leurs secrets.

    J'ai tout de suite aimé les personnages de Milo, l'enfant, et de Marguerite, enfant mal aimée engluée dans ses mensonges, le docteur Gustavo Socratès qui suit Milo... 

    C'est bien écrit et émouvant. Chaque mot est soigneusement choisi. Chaque personnage est finement ciselé. Les sentiments humains sont délicatement peints : amour, haine, colère, révolte, culpabilité...

    J'ai pleuré à plusieurs passages, et parsemé le livre de petits papillons de papier pour retrouver les phrases qui m'ont touchée.

     

    Quelques extraits :

    - "Quand perd-on la capacité à être joyeux ? A quel âge enterre-t-on l'enfant que nous fûmes ? Pourquoi commet-on cette erreur stupide ?"

    - "Ils étaient si proches. Sais-tu qu'ils se donnaient rendez-vous dans leurs rêves ? Ils mettaient au point un décor, une clairière, la place d'un village, un wagon de métro, ils décidaient d'une heure à laquelle s'endormir et s'y rejoindre. Combien de fois ai-je trouvé Milo, le matin, heureux comme un pape, racontant qu'ils avaient réussi !"

    - "Ton suicide a décuplé mon obsession de m'en sortir. J'ai décidé que je ne serais l'esclave de personne, que je ne connaîtrais jamais l'humiliation : à dix ans, comment aurais-je pu savoir qu'il y a toujours quelqu'un assis plus haut que vous pour vous regarder avec dédain ?

    Comment aurais-je pu savoir que la seule façon d'y échapper n'est pas de continuer à grimper, mais de se moquer de ce regard-là ?"

    - "Lorsqu'il me disait que j'étais un soleil, alors que c'était lui qui éclairait ma vie.

    Lorsque son doigt traçait le contour de la croix sur ma joue et qu'il murmurait, ils se trompent tous, ce n'est pas une croix, c'est le signe plus, parce que tu es plus que tout.

    La vérité c'est que je suis moins que rien, mais je veux qu'il sache qu'avec lui, je n'ai jamais triché."

     

    « Voyage, Voyage...Rêverie au bord du Bassin d'Arcachon... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 7 Octobre à 12:52
    Dani et ses Chats

    Quand perd-on la capacité à être joyeux ? Ça dépend des gens, certains gardent leur âme d'enfant, tout en étant adulte et responsable, quoi qu'il arrive dans la vie.

    Il a l'air bien ce livre.

    Bisous et bon week-end.

      • Dimanche 8 Octobre à 20:09

        Bonsoir Dani. Il est vraiment bien. Bisous

    2
    Samedi 7 Octobre à 14:04

    une auteure à découvrir ; merci pour ta présentation. Bises et bon week end

    3
    Samedi 7 Octobre à 18:29

    Salut

    Lorsque les familles se déchirent c'est terrible ,

    Bonne journée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :