• EB - Un joli roman : "Le vent nous portera" de Jojo Moyes...

    J'ai emprunté ce livre de Jojo Moyes à la médiathèque, en même temps qu'un autre de ses romans : "Les yeux de Sophie" car c'est un auteur que j'apprécie. 

    Informations pratiques :

    Roman de Jojo Moyes, paru aux Editions "Milady", en 2019. 597 pages. 19,50 €.

     

    L'auteur : Jojo Moyes est romancière et journaliste. Elle vit en Angleterre dans l'Essex. Elle a déjà publié : "Avant toi", "Après toi", "Jamais deux sans toi", "La dernière lettre de son amant", "Sous le même toit" (livre voyageur), "Après tout",  "Paris est à nous", "Les yeux de Sophie"...

     

    La 4ème de couverture :

    Alice a soif d'aventures et se sent à l'étroit dans la bonne société anglaise. Aussi s'empresse-t-elle d'épouser le bel Américain qui succombe à son charme, saisissant l'occasion d'un nouveau départ. Mais le rêve américain est mis à rude épreuve dans la petite ville du Kentucky où elle atterit, et les désillusion de la vie conjugale ne se font pas attendre. Lorsqu'un projet de bibliothèque itinérante voit le jour, Alice se porte volontaire : c'est l'occasion rêvée d'échapper à son quotidien étouffant. Elle se lie alors d'amitié avec quatre bibliothécaire, parmi lesquelles la fascinante Margery, qui n'a peur de rien ni de personne. Ensemble, elles sillonnent à cheval les montagnes du Kentucky pour apporter des livres dans les zones les plus reculées, bravant tous les dangers. Mais s'il y a bien une chose dont ces porteuses d'histoires ne manquent pas, c'est de courage.

    Un roman profondément émouvant sur l'épopée de la culture et l'émancipation féminine.

     

    Mon ressenti :

    Jojo Moyes nous conte dans ce roman la vie dans le Kentucky en fin des années 1930, et notamment de la bibliothèque itinérante à cheval, tenue par des femmes très courageuses (bibliothèque ayant vraiment existé de 1936 à 1943).

    Alice est une jeune Anglaise qui vient d'épouser un bel Américain, Bennett Van Cleve, et s'installe chez lui dans le Kentucky rural. Elle déchante très vite car ils vivent chez le père, aussi riche qu'odieux. Elle se porte volontaire pour travailler dans la nouvelle bibliothèque itinérante, qui va porter des livres dans lez zones les plus rurales.

    Elle va se lier d'amitié avec les autres bibliothécaires : Margery la rebelle, Beth, Izzy et Sophia.

    Les débuts, à dos de cheval, dans des zones montagneuses et escarpées, avec des conditions climatiques difficiles : neige, inondations, et des "clients" parfois hostiles et misogynes, sont difficiles.

    J'ai aimé les personnages de ce roman, surtout Alice et Margery, et aussi leurs compagnons : Fred et Sven, les efforts des bibliothécaires pour faire circuler la lecture, le courage de ces femmes.

     

    Cette bibliothèque itinérante m'a rappelé le bibliobus de mon enfance, dans les années 1950-1960. Le bibliobus était un service de bibliothèque ambulante, en milieu rural. Il desservait les petits villages une fois par semaine, apportant des romans et bandes dessinées disposés sur ses rayonnages, à l'intérieur de la camionnette. Le choix était restreint, mais son passage était un moment de bonheur...que vous avez peut-être utilisé vous aussi

    « EB - Un beau film biographique : "Maudie"...EB - Une jolie carte dans ma boite aux lettres... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 7 Août à 20:13

    Ce livre devrait me plaire aussi.

    J'avais la chance enfant que la bibliothèque de l'école fonctionne à merveille et j'adorais emprunter des livres.

    Que de découvertes et de bonheur dès que j'ai su lire seule!

    Bises du soir

    Mireille du sablon

      • Samedi 8 Août à 19:17

        Ah oui, Mireille : pour moi aussi ! Bonne soirée et bisous

    2
    Vendredi 7 Août à 20:18
    Après plusieurs tentatives, je n'arrive vraiment pas à lire l'auteur.
    Bisous et bonne soirée
    3
    Vendredi 7 Août à 20:43

    le thème du livre me plaît bien. Quand j'étais enfant, il y avait au milieu de l'hlm (surnommé la banane d'une longueur de 500 m à peu près) une salle consacrée aux livres. J'y empruntais tous les contes et légendes.. Certainement dans les années 65.

    Bises 

      • Samedi 8 Août à 19:20

        Merci pour ce témoignage, Andrée. Bonne soirée et bisous

    4
    Samedi 8 Août à 12:22

    Salut,

    J'aime bien l'histoire.

    Le temps est toujours à la canicule.

    On peut faire quelques travaux de jardinage le matin d'un côté de la maison mais l'après midi on se terre.

    Bonne journée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :