• EB - Le monde des "indécelables" dans "Roissy" de Tiffany Tavernier...

    Ce roman avait retenu mon attention lors de la présentation des livres nominés fin 2018 pour les grands Prix Littéraires. Il était en course pour le Prix Femina.

    Je l'ai donc emprunté à la médiathèque dès qu'il a été acheté et disponible.

     

    Informations pratiques : Paru en août 2018 aux éditions "Sabine Wespieser éditeur". 277 pages. 21 €

     

    La 4ème de couverture :

    ROISSY. Sans cesse en mouvement, tirant derrière elle sa valise, la narratrice de ce roman va d'un terminal à l'autre, engage des conversations, s'invente des vies, éternelle voyageuse qui pourtant ne montera jamais dans un de ces avions dont le spectacle l'apaise.
    Arrivée à Roissy sans mémoire ni passé, elle y est devenue une "indécelable" - une sans domicile fixe déguisée en passagère -, qui a trouvé refuge dans ce non lieu les englobant tous. 
    S'attachant aux êtres croisés dans cet univers fascinant, où personnels navigants ou au sol côtoient clandestins et laissés-pour-compte, instituant habitudes et rituels comme autant de remparts aux bribes de souvenirs qui l'assaillent et l'épouvantent, la femme sans nom fait corps avec l'immense aérogare.
    Mais la bulle de sécurité finit par voler en éclats. Et  quand un homme, qui tous les jours vient attendre le vol Rio-Paris - le même qui, des années auparavant, s'est abîmé en mer - tente de l'aborder, elle fuit, effrayée. Comprenant, à sa douceur et son regard blessé, qu'il ne lui fera aucun mal, elle se laissera pourtant aller à la complicité qui se nouera entre eux. 


    Magnifique portrait de femme rendue à elle-même à la faveur des émotions qui la traversent, 'Roissy' est un livre polyphonique et puissant, qui interroge l'infinie capacité de l'être humain à renaître à soi et au monde.

     

    Tiffany Tavernier, romancière et scénariste est la fille de Bertrand Tavernier.C'est son 8ème roman.

     

    Mon ressenti :

    L'action se déroule dans l'aéroport de Roissy. La narratrice tire derrière elle une valise et se déplace de terminal en terminal. Elle vit là depuis 8 mois, dormant où elle peut, en sous-sol, dans un cagibi, derrière un comptoir, mangeant nourriture abandonnée par les voyageurs ou offerte, se lavant dans les toilettes, volant parfois un portefeuille ou quelques pièces.

    Elle est toujours en mouvement, propre et bien habillée pour ne pas se faire repérer, pour rester anonyme, s'inventant des destinations et d'autres vies dès qu'on l'interroge.

    Elle a atterri là après un accident de la route et est amnésique depuis, ayant même oublié son prénom. Elle s'est fait quelques amis parmi les "indécelables" et survit grâce à leur aide et leurs astuces.

    Nous découvrons, à travers les yeux de cette femme, d'autres facettes de cet aéroport gigantesque, avec l'envers du décor : les sous-sols, les services de maintenance, le personnel de l'aéroport, l'antenne d'Emmaüs, les SDF...

     

    Ce livre m'a rappelé un de mes films préférés, vu 5 ou 6 fois, "Le Terminal" de Steven Spielberg avec Tom Hanks jouant Viktor qui se retrouve coincé à l'aéroport JFK de New-York pendant plusieurs jours.

     

    L'écriture est agréable, les personnages bien brossés. La jeune femme en proie à des cauchemars terribles va finir par retrouver la mémoire et renaître à la vie.

     

    J'ai apprécié ce livre mais ce n'est pas un gros coup de coeur car malgré tout je ne me suis pas vraiment sentie proche et/ou attachée à elle (contrairement par exemple à Violette de "Changer l'eau des fleurs") et suis restée un peu sur ma faim...

    « EB - La réponse à la petite énigme de juillet 2019 - Le jardinier...EB - "Fanny Cloutier ou l'année où j'ai failli rater ma vie" de Stéphanie Lapointe... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 5 Juillet à 20:10
    Merci pour ton avis, mais je ne le note pas.
    Bisous et bonne soirée
    2
    Vendredi 5 Juillet à 20:26

    J'ai tellement apprécié "Changer l'eau des fleurs" que je l'ai offert à une amie. Ce roman dont tu parles me laisse un peu perplexe mais pourquoi pas...

    Bonne soirée,

    Bises de Mireille du sablon

      • Dimanche 7 Juillet à 20:00

        C'est super que tu aies aimé toi aussi "Changer l'eau des fleurs". Bisous et bonne soirée

    3
    Vendredi 5 Juillet à 21:13

    Bonsoir Brigitte , pas un livre pour moi , en ce moment je lis des romans a l'eau de rose ou tout fini bien c'est bon pour le moral ! Bon week end , bisous 

      • Dimanche 7 Juillet à 20:02

         

        je comprends, Maria-Dora. Bonne soirée et bisous

    4
    Samedi 6 Juillet à 16:22

    Salut,

    C'est une histoire intéressante .
    On a de la chance le temps devient supportable.
    Un peu de pluie ferait du bien et aussi à la nature.
    Bonne journée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :