• Un livre déroutant : "La théorie du panda" de Pascal Garnier...

    J'ai emprunté à la médiathèque deux romans d'un auteur inconnu pour moi, un peu au hasard : "La théorie du panda",paru en 2008 et "Le Grand Loin", paru en 2010.

    Pascal Garnier (1949-2010) vivait en Ardèche où il peignait et écrivait. C'était un maître du roman noir. Ces deux romans sont publiés aux éditions Zulma et ont respectivement 175 et 158 pages.

     

    La théorie du panda

     

    La 4ème de couverture :

    Grâce à ses talents de cuisinier et son charisme indolent, Gabriel - à peine débarqué dont ne sait où - tisse des liens très forts avec les habitants d'une petite ville de Bretagne : une bien belle réceptionniste d'hôtel, deux junkies au bout du rouleau et surtout José, le patron du Faro, dont la femme est à l'hôpital. pareil au panda en peluche échoué sur le comptoir du Faro, Gabriel offre sa personne et son temps à celles et ceux qui viennent à lui, plus surpris ou séduits que méfiants. Et pourtant, s'ils savaient... Une fois de plus, Pascal Garnier déploie ici tout son charme.

    Mon ressenti :

    Gabriel arrive dans une petite ville de Bretagne, prend une chambre dans un petit hôtel tenu par une avenante réceptionniste, Madeleine, puis va dîner dans le seul restaurant du village, tenu par Faro, dont la femme est hospitalisée. Il reviendra et préparera des petits plats pour ses nouveaux amis : Faro, Madeleine, Marco et Rita .

    J'ai bien aimé le personnage de Gabriel, au début. Prénommé comme l'archange et venu d'on ne sait où, il aimante les cabossés de la vie en les écoutant, achetant un saxophone pour dépanner Marco et l'offrant à la fille de Faro, toujours prêt à aider...

    Les 25 dernières pages sont inattendues, déroutantes.

    Un extrait :

    - "On semble vouer ici un culte à la symétrie. De part et d'autre de l'allée centrale semée de gravillons, le même carré de pelouse, le même arbre fruitier, le même massif d'hortensias contre le même muret de pierres gris vert.

    En pliant le décor verticalement à l'aplomb de la pointe du toit, chaque élément de la partie gauche coïnciderait parfaitement avec celui de la partie droite, carré de pelouse sur carré de pelouse, arbre sur arbre, massif d'hortensias sur massif d'hortensias, frère sur soeur, moitié de grand-mère sur moitié de grand-mère".

    « A ne pas acheter : des lampes de chevet avec un poisson vivant !Un road-trip dérangeant : "Le Grand Loin" de Pascal Garnier... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 12 Septembre à 22:31

    Un livre qui me plairait assurément, j'aime l'idée de départ qui sort de l'ordinaire. Je le note! Merci de demander des nouvelles de papa. Il va mieux de jour en jour même s'il n'a pas encore retrouvé son état normal. Mais le fait d'être revenu chez lui et d'avoir arrêté l'antibiotique lui permettent de se ressourcer. Je pense qu'il lui faudra encore un bon mois pour retrouver ses forces mais c'est en bonne voix. Il faut qu'il élimine toutes les toxines liées aux médicaments. Gros bisous et belle soirée à toi

      • Jeudi 14 Septembre à 19:55

        Bonsoir May. Merci pour ces bonnes nouvelles de ton papa. Gabriel m'a fait penser à Harry dans le film "Harry, un ami qui vous veut du bien. Bonne soirée et bisous

    2
    Mercredi 13 Septembre à 07:13

    .... tu sembles un peu déçue par la fin...

    Bises de Mireille du Sablon

    3
    Mercredi 13 Septembre à 14:22

    Bonjour Brigitte,

    Je n'avais pas entendu parler de ces livres.

    Bon mercredi

    Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :