• Un bon roman "feel good" : "La chambre des merveilles" de Julien Sandrel...

    J'ai acheté ce livre après avoir lu de bonnes critiques sur ce roman Français "qui a conquis le monde", "le livre qui vous fera pleurer de bonheur" selon Bernard Lehut de RTL.

     

    Informations pratiques : paru en mars 2018 aux éditions Calmann Levy. 265 pages. 17,90 €

     

    La 4ème de couverture :

     

    Inattendu, bouleversant et drôle,
    le pari un peu fou d'une mère
    qui tente de sortir son fils du coma
    en réalisant chacun de ses rêves.

    Louis a 12 ans. Ce matin, alors qu’il veut confier à sa mère, Thelma, qu’il est amoureux pour la première fois, il voit bien qu’elle pense à autre chose, à son travail sûrement. Alors il part, fâché et déçu, avec son skate, et traverse la rue à fond. Un camion le percute de plein fouet.

    Le pronostic est sombre. Dans quatre semaines, s’il n’y a pas d’amélioration, il faudra débrancher le respirateur de Louis. En rentrant de l’hôpital, désespérée, Thelma trouve un carnet sous le matelas de son fils. À l’intérieur, il a dressé la liste de toutes ses « merveilles », c’est-à-dire les expériences qu’il aimerait vivre au cours de sa vie.

    Thelma prend une décision : page après page, ces merveilles, elle va les accomplir à sa place. Si Louis entend ses aventures, il verra combien la vie est belle. Peut–être que ça l’aidera à revenir. Et si dans quatre semaines Louis doit mourir, à travers elle il aura vécu la vie dont il rêvait.

    Mais il n’est pas si facile de vivre les rêves d’un ado, quand on a presque quarante ans…

     

    Mon ressenti :

    J'ai passé des moments très agréables à lire ce roman où le narrateur change à chaque chapitre entre Thelma, la mère, Louis, l'adolescent dans le coma et aussi Edgar, l'entraîneur de foot.

    Le roman démarre par l'accident de Louis en skate, presque sous les yeux de sa mère, préoccupée par son travail. L'enfant est emmené à l'hôpital, plongé dans le coma. 

    A partir de cet accident plausible, Thelma va prendre conscience de la trop grande importance accordée à son travail et se transformer. Elle va renouer avec sa mère, démissionner, tout tenter pour que son fils chéri se réveille.

     

    J'ai aimé la tendresse et l'amour entre Thelma et Louis, le soutien infaillible d'Odette, sa mère, la disponibilité et la gentillesse du personnel médical.

    J'ai apprécié le voyage de Thelma à Budapest, dans des lieux où je suis passée.

    J'ai aimé la fin "Qui n'existerait sans doute jamais. Qui existerait peut-être".

    J'ai aimé l'optimisme de l'auteur et le côté "feel good" (qui fait du bien) de ce livre.

     

    Mais j'ai trouvé des éléments peu crédibles dans cette histoire.

    Alors que Louis est dans le coma, seul à l'hôpital, Thelma part à des milliers de kilomètres pour réaliser un de ses rêves, au lieu de rester à ses côtés et le veiller.

    D'autre part les personnages qui gravitent autour de Louis et Thelma sont de la même famille : Charlotte l'infirmière est la soeur de son entraîneur de foot et la tante d'Isa, la jeune fille qu'il aime.

    Thelma accomplit les rêves de Louis à sa place, choisissant toujours des hôtels de luxe, sans se préoccuper de problèmes financiers alors qu'elle se retrouve au chômage.

     

    Pour moi c'est plus un conte qu'un roman, mais cela se lit bien. C'est "feel good".

     

    Un extrait :

    - "Je me suis souvenue des belles choses. J'ai inventé les délices à venir. Je me suis élancée sans filet vers l'inconnu, j'ai ri, j'ai pleuré. Je me suis demandé quelle femme je désirais être. Ce que je voulais devenir, moi, Thelma. Quelle trace je voulais laisser sur cette planète. "

    « Couronne de printemps à la poire, au bleu et aux noix...Mon cep de vigne - juin 2018... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 6 Juin à 20:25

    ..c'est certainement un  très beau livre mais j'ai souvent du mal quand il y a changement de personne dans l'écriture.

    Bises du soir,

    Mireille du sablon

    2
    Mercredi 6 Juin à 20:52

    oui c'est un roman pour faire du bien. Et j'aime bien ton ressenti. Bises.

    3
    Vendredi 8 Juin à 10:48

    Beaucoup aimé ce livre aussi, mais comme toi, j' ai trouvé bizarre que Thelma parte au lieu de rester auprès de Louis; maintenant, c'est juste un roman.
    Je ne savais pas que tu aimais la lecture; je lirais tes avis dès que possible alors.
    Bonne journée

      • Vendredi 8 Juin à 20:13

        Bonsoir Abby. J'adore lire et je publie souvent des critiques. Bonne soirée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :