• EB - Une fable philosophique : "Instructions pour sauver le monde" de Rosa Montero...

    J'ai emprunté ce livre à la médiathèque, attirée par le titre qui m'a semblé d'actualité, bien que le confinement n'ait pas encore été imposé.

    Informations pratiques :  Paru en 2010 aux "Editions Métailié". 270 pages. 20 €

     

    La 4ème de couverture :

    Quatre personnages plongés dans l'apocalypse de la modernité d'une grande cité vont voir leurs destins se croiser. Un chauffeur de taxi veuf qui ne peut pas se consoler de la mort de sa femme, un médecin sans illusions perdu dans les espaces virtuels de Second Life, une prostituée africaine accrochée à la vie que protège son totem, un petit lézard, et une vieille scientifique alcoolique et pédagogue sont les héros de ce conte philosophique sur fond d'assassinats en série, de terrorisme et de petits prodiges.
    En raconteuse d'histoires étranges talentueuse, Rosa Montero nous parle des hasards et des coïncidences et écrit une histoire d'espérance, une tragicomédie entre humour et émotion. Un texte captivant qui nous montre que "la vie est belle, folle et douloureuse. Une fable pour adultes qui invite à profiter de la beauté, maîtriser la douleur et rire de cette incroyable folie".

     

    Mon ressenti :

    L'histoire se déroule dans la banlieue de Madrid, de nos jours.

    Plusieurs personnes cabossées par la vie vont se croiser, dans un bar : "L'oasis", la nuit.

    Il y a Matias, chauffeur de taxi qui ne se remet pas du décès de Rita, sa femme, un homme bon, généreux et taciturne, en train de sombrer. Daniel est un médecin en pleine dépression qui revit dans le monde virtuel de Second Life, mauvais médecin, mauvais époux.  Cerveau est une septuagénaire alcoolique, ancienne prof d'université. Fatma est une prostituée africaine, particulièrement meurtrie, très belle, attachée à un serpent qui la protège, pensionnaire du Cachito, un bordel en bordure d'autoroute. Et il y a l'assassin du bonheur, tueur en série qui signe ses crimes en étirant les commissures des lèvres de ses victimes.

    Chacun essaie de trouver un sens à sa vie.

    J'ai apprécié l'écriture et l'humour de l'auteur et je me suis attachée aux personnages, surtout à Matias et à Fatma.

    Grâce au talent pédagogique de Cerveau, j'ai découvert des théories scientifiques sur les hasards et les coïncidences.

    Les différents personnages vont se bonifier au contact les uns des autres. Certains retrouveront l'amour, d'autres la liberté. Mais comme dit l'auteur "L'Humanité est divisée entre ceux qui savent aimer et ceux qui ne le savent pas."

    J'ai refermé ce livre, en souriant. Une belle découverte...

     

     

    Ce roman pourrait être adapté en film... 

    « EB - La réponse à la petite énigme d'avril 2020 - Les bracelets...EB - Crevettes poivrons-coco-ananas... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 5 Avril à 10:27

    Ce genre de livre peut peut-être nous aider à nous remettre en question?
    Car là, il va le falloir.
    Je connais une personne qui vit à la campagne et qui n'a qu'une hâte, c'est revenir en ville, car l'air est plus pollué à la campagne.
    Besoin de légèreté en lecture et je viens de trouver, enfin!
    Bisous et bon dimanche

      • Lundi 6 Avril à 20:31

        Bonsoir Abby. Cette pandémie peut effectivement inciter à changer de lieu de vie. Bonne soirée et bisous

    2
    Dimanche 5 Avril à 10:57

    Merci du conseil pour ce livre, faudra pas que le confinement dure trop longtemps, et d'une pour pouvoir rendre le livre dans les temps , et deux pouvoir en ré- emprunter, amitiés JL

      • Lundi 6 Avril à 20:36

        Bonsoir JL. J'aurai forcément du retard pour les rendre. Bonne soirée

    3
    Dimanche 5 Avril à 11:11

    Coucou ! J'ai eu peur avec ton titre (je me suis dis à force je n'aurais plus de doliprane )smile

    Et puis non tu nous encourage à lire qui à l'air intéressant je trouve . Merci pour cette découverte !

    Bises bon dimanche ... 

      • Lundi 6 Avril à 20:47

        M'accuserais-tu de te donner mal à la tête ? Bonne soirée et bisous

    4
    Dimanche 5 Avril à 12:07
    Durgalola
    J'apprécie beaucoup cet auteur. Et ce livre particulièrement lu durant les vacances 2018. Vraiment je conseille de lire ses livres. Bises et grand merci de nous la présenter.
      • Lundi 6 Avril à 21:09

        Merci pour ton ressenti, Andrée. Je lirai avec plaisir ses autres romans. Bonne soirée

    5
    Dimanche 5 Avril à 15:11

    Bonjour Brigitte

    Des sujets d'actualité, héls

    Une remise en question possible pour chacun

    Lisons , c'est le moment puisque nous ne pouvons pas faire grand chose

    Ensoleillement et confinement ne font pas bon ménage !

    Bon dimanche, bisous Brigitte

      • Lundi 6 Avril à 21:34

        Bonsoir Jo. Il a fait très beau ce week-end et le confinement s'est relâché. Bonne soirée et bisous

    6
    Dimanche 5 Avril à 16:46

    Dommage que la bibliothèque soit fermée, je l'auras sûrement pris...je le réserve.

    Bises du jour

    Mireille du sablon

    7
    Dimanche 5 Avril à 20:51

    Coucou Brigitte,

    Sûrement un bon livre, intéressant.

    J'aime beaucoup ton ressenti.

    Je le lirais volontiers.

    Bonne soirée Brigitte et bisous

    Aimée

    8
    Dimanche 5 Avril à 21:49

    Bonsoir,

    ah ça me semble pas mal du tout ce bouquin.

    Il y a des auteurs qui ont vraiment le sens pour tenir le lecteur.

    On verra les librairies à la fin du confinement ou au début de l'autre ère,

    c'est comme on veut.

    Pour l'instant ça va, tout est calme.

    Prenez soin de vous.

    Bises

    #RestezChezVous.

    9
    Lundi 6 Avril à 17:46

    Salut,

    Après la pandémie les macronautes ont promis de changer le monde? Je me demande s'ils ont lu ce livre?
    On croyait avoir de la pluie mais on a eu un pipi de chat.
    Sinon il fait beau avec 21°.
    Bonne semaine

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :