• Un thriller rythmé et captivant : "Des visages et des morts" de Mickaël Koudero...

    J'ai reçu ce livre dans le cadre d'une opération "Masse critique privilégiée", organisée par Babelio.

    Merci à Babelio et aux éditions de Mortagne qui m'ont permis de découvrir ce thriller.

     

     

    Informations pratiques : premier roman de Mickaël Koudero, paru aux éditions de Mortagne en mars 2018. 545 pages

     

    La 4ème de couverture :

    Le froid de novembre. 
    La neige et l’horreur. 
    En France, à Lyon, un homme est assassiné dans une église. Son dos a été tailladé, sa langue, coupée. À sept cents kilomètres de distance, sa fiancée est retrouvée pendue à un arbre. Un meurtre maquillé en suicide. 
    Très vite, le sang se répand jusqu’en Belgique. Dans un asile abandonné, on découvre le cadavre d’une femme entièrement nue, le visage arraché. Une folie sans nom. 
    Les meurtres s’enchaînent, et tous portent la signature d’un tueur en série libéré un an plus tôt, le Borgne. L’homme aurait-il repris du service ? Difficile à croire vu son âge avancé et son état de santé. 
    Non, la réalité est bien plus noire. 
    Laura, Milan et Adami, des policiers venus de tout horizon, vont rapidement le comprendre. « Nous ne sommes pas face à un tueur en série, mais à une série de tueurs. » Et ceux-ci se sont réunis en force, décidés à marquer les mémoires de leurs crimes pour entrer dans la postérité. 

     

     

     

    Mon ressenti :

    Laura, capitaine de police à Lyon, est chargée d'enquêter sur le meurtre d'un homme retrouvé dans une église. Le lieutenant Milan, de la Police Judiciaire de Dijon, ami d'enfance de la victime va la rejoindre.

     

    Les meurtres vont alors s'enchaîner entre la France et la Belgique.  Laura et Milan vont devenir les partenaires du commissaire belge Adami, pour traquer le ou les tueurs.

     

    J'ai aimé l'intrigue bien ficelée et l'écriture vive et rythmée, incisive, avec des phrases courtes pour rompre le récit, relancer le suspense.

     

    Je me suis sentie happée par ce récit, la recherche de celui qui se fait appeler "Erostrate".

     

    Les inspecteurs sont tous les trois attachants, rendus bien vivants. Cabossés par la vie et passionnés par leur travail.

    La fin est très réussie.

    Etonnant : ce livre est paru en 2015 sous le titre "Les enfants d'Erostrate" (comme l'attestent des critiques sur Babelio).

     

    « Retour dans le passé avec "Les choses de la vie"...Le chêne, par une fin d'après midi de janvier... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 28 Mars à 19:15
    Un peu trop morbide et glauque pour moi ...
    Bises
      • Vendredi 30 Mars à 19:16

        Bonsoir Myrtille. Ce n'est pas trop glauque... Bonne soirée

    2
    Mercredi 28 Mars à 20:40

    ..à lire sans aucun doute mais là, j'ai besoin de sourire, vu le temps qu'il fait grrrrrr!

    Bises du soir,

    Mireille du Sablon

    3
    Mercredi 28 Mars à 21:06
    Durgalola
    Merci pour ton ressenti toujours bien écrit. Bises
      • Vendredi 30 Mars à 20:19

        C'est gentil Andrée. Bonne soirée et bisous

    4
    Françoise
    Mercredi 28 Mars à 21:19

    Bonsoir et merci

    Trop bien je note ce titre je demanderais a la médiathèque ,j'ai entièrement confiance en ce que vous nous conseiller c'est toujours excellent et celui ci je vais l'adorer je le sais .

    Faut faire comment pour recevoir des bouquins ce n'est pas la 1er fois que vous nous dites que vous avez reçue un livre .

    Merci et bonne soirée

      • Vendredi 30 Mars à 21:36

        Bonsoir Françoise. Il faut s'inscrire sur Babelio, écrire quelques critiques et s'inscrire aux opérations "Masse critique". Il y en a une par mois. Bonne soirée

    5
    Jeudi 29 Mars à 00:27

    Tu es une grande lectrice devant l'éternel ha ha ha , c'est bien ça . Bravo .

    Bonne et douce nuit , "adieu" ha ha ha , tu as raison les mots marseillais sont souvent employés dans d'autres régions je l'ai remarqué aussi mais pas grave chacun crois qu'ils lui appartiennent ha ha ha .

    Gros bisous marseillais .

    Renée (mamiekéké).

    6
    Jeudi 29 Mars à 14:32

    Mis sur ma liste pour ma prochaine lecture après un roman écrit par mes amis de l'atelier d'écriture les scibes de Lugdunum ... Elle est morte Adèle !

    Bel après-midi

    Bisous chaleureux car ici pluie qui rafraîchit

      • Vendredi 30 Mars à 21:50

        Nous avons eu un peu de soleil aujourd'hui entre deux averses. Bonne soirée Jacqueline et bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :