• Un livre prenant : "Plage de Manaccora, 16h30" de Philippe Jaenada

    Ce livre m'a été offert pour l'achat de deux livres dans la collection Points. Il fallait choisir le livre gratuit parmi 4 ou 5 titres et j'ai pris celui-ci pour découvrir l'auteur.

     

    Informations pratiques : paru en 2009 aux Editions Grasset et Fasquelle, et en livre de poche dans la collection Points en 2017. 221 pages

     

    La 4ème de couverture :

    Tout avait si bien commencé. Insouciants et heureux, Voltaire, sa femme et son fils se préparent à une journée de farniente sous le soleil ardent. Mais un feu dévastateur embrase l'arrière-pays : la panique générale les accule vers la plage... Face à une mort qui semble inéluctable surgissent les souvenirs, ridicules et sublimes, de toute une vie. Un miracle peut-il encore advenir ?

     

    Mon ressenti :

    La couverture ne me semble pas très appropriée au roman : une pin-up blonde et un jeune homme s'amusant dans l'eau. Seules les flammes en arrière-plan sont présentes tout au long du roman.

    Voltaire, sa femme : Oum et leur fils Géo sont en vacances en Italie. C'est leur deuxième jour. Ils vont déjeuner au village avant de partir à la plage, mais la route est coupée par le feu. Ils rebroussent chemin et se réfugient sur la plage, comme des centaines d'autres personnes. Mais le feu avance vite, poussé par le vent. Ils vont devoir faire des choix, aller jusqu'au bout d'eux-mêmes, se soutenir pour essayer de s'en sortir. Tout en avançant, Voltaire évoque des souvenirs, toujours avec humour.

    J'ai aimé la montée en puissance du feu, la peur qui les étreint tous, l'humour de l'auteur qui utilise beaucoup les parenthèses pour des apartés plein d'humour.

     

    Quelques extraits :

    - "Les deux premiers jours, tout s'est bien passé. Le troisième, non".

    - "Certains esprits impulsifs, laissés trop longtemps sous l'éteignoir d'un bob Heineken, réagissent de manière imprévue face à une menace subite. Un déclic et c'est le choc mental. Pensait-il réellement qu'il allait pouvoir lutter seul, crânement campé sur ses jambes maigrelettes, contre une montagne de flammes".

    « Fleurs de lotus en origami modulaire...Le catalpa et le noyer noir du parc Treulon à Bruges... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 17 Octobre à 20:53

    c'est un auteur que je n'ai pas lu ; comme toi, je n'aime pas la couverture. Il me semble qu'on voie son dernier livre sur les étals des libraires. Bises et merci pour tes partages de lecture toujours intéressants.

      • Jeudi 19 Octobre à 19:22

        Oui, Andrée. il a écrit dernièrement : "La serpe". Bonne soirée et bisous

    2
    Mercredi 18 Octobre à 09:35

    Bonjour Ecureuil

    Juste un petit coucou

    Mes yeux fatiguent à lire les longs textes

    Bisous

    3
    Mercredi 18 Octobre à 16:40

    Un auteur que je ne connais pas , je lis surtout des histoires romantiques c'est bon pour mon moral là tout fini bien , bisous Brigitte !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :