• Un livre coup de coeur, intimiste et bouillonnant d'émotions : "Summer" de Monica Sabolo...

    J'ai emprunté ce roman à la médiathèque, sans en avoir entendu parler ni connaître l'auteur.

    Informations pratiques : paru en septembre 2017 aux éditions JC Lattès. 316 pages

     

    La 4ème de couverture ::

    Lors d’un pique-nique au bord du lac Léman, Summer, dix-neuf ans, disparaît. Elle laisse une dernière image : celle d’une jeune fille blonde courant dans les fougères, short en jean, longues jambes nues. Disparue dans le vent, dans les arbres, dans l’eau. Ou ailleurs ?
    Vingt-cinq ans ont passé. Son frère cadet Benjamin est submergé par le souvenir. Summer surgit dans ses rêves, spectrale et gracieuse, et réveille les secrets d’une famille figée dans le silence et les apparences.
    Comment vit-on avec les fantômes ? 
    Monica Sabolo a écrit un roman puissant, poétique, bouleversant.

     

    Mon ressenti :

    Benjamin, le narrateur de cette histoire, a perdu sa soeur aînée, Summer, il y a 25 ans au cours d'un pique-nique au bord du lac Léman. 

    Il avait 15 ans au moment de la disparition, était un adolescent mal dans sa peau empli d'admiration pour sa soeur, belle, libre, extravertie, intelligente et sportive, vivant tous les deux dans une famille aisée, enviée et reconnue, toujours entourée d'amis et d'invités.

    Summer s'est-elle noyée, a t'elle été enlevée, assassinée, ou bien s'est-elle enfuie ?

    Benjamin sombre dans les drogues, l'alcool, va de psychanalyste en psychanalyste, perd tous ses amis, se laisse porter par la vie.

     

    Quand il commence enfin à se réveiller, sort de sa léthargie et agit, il va découvrir des secrets de famille enfouis par ses parents...

    L'auteur nous fait ressentir toutes les émotions de Benjamin, ses souvenirs, son amour pour Summer, sa sensibilité à fleur de peau, son manque de confiance en lui, son sentiment de culpabilité d'avoir laissé disparaître sa soeur...

    J'ai vibré et espéré avec Benjamin, me suis laissée envoûtée par le lac Léman, les odeurs, la simplicité des uns, la noirceur des autres, l'innocence de Benjamin.

     

    Un très beau roman pour finir l'année 2017...

     

    Quelques extraits :

    - " Et tandis que leurs voix aiguës, aux accents de plus en plus désespérés, appelant ma sœur, j’étais resté là, absent à la scène, et à la vie, tandis que montait en moi la certitude que c'était arrivé, ce moment que j'attendais depuis toujours, l'effondrement de cet édifice de papier que constituaient nos existences. "

    - " Les souvenirs associés à des odeurs peuvent ressurgir avec une extrême intensité. Il existe un lien mystérieux entre mémoire et parfums. "

    - " Maman racontait en riant qu'à la naissance j'étais tellement hideux que, durant la nuit, elle avait marché dans les couloirs de la maternité, dans sa longue chemise de nuit, en espérant retrouver son vrai bébé, le beau nourrisson qui lui appartenait. "

    « Alice, Alban et les Papas Noël...Bonne et heureuse année 2018 à vous tous ! »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 1er Janvier à 12:23

    Tu as fini l'année 2017 en beauté avec ce livre! Je te souhaite une très belle et heureuse année 2018 remplie d'autres jolies découvertes littéraires, tous mes voeux de bonheur et bonne santé! gros bisous

      • Mardi 2 Janvier à 19:38

        Merci beaucoup May. Tous mes meilleurs voeux pour toi aussi : santé et plein de petits et grands bonheurs ! Bisous

    2
    Lundi 1er Janvier à 13:20

    Très bonne année 2018 pour toi et les tiens.

    3
    Lundi 1er Janvier à 16:08

    Bonjour Brigitte,

    Bonne et heureuse année à toi et les tiens.

    Bisous

    4
    Lundi 1er Janvier à 16:59

    Salut

    Après une nuit de tempête on a toujours la pluie.

    Tiot et Tiotte vous souhaitent une bonne année 2018.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :