• Un livre bon pour le moral : "Mémé dans les orties"...

    Ce livre m'a été prêté par mon amie Cathycat du blog "La new cathzette". 

     

    Informations pratiques : paru en 2015. 252 pages. Premier roman d'Aurélie Valognes, paru en autoédition

     

    La 4ème de couverture :

    Ferdinand Brun, 83 ans, solitaire, bougon, acariâtre – certains diraient : seul, aigri, méchant –, s'ennuie à ne pas mourir. Son unique passe-temps ? Éviter une armada de voisines aux cheveux couleur pêche, lavande ou abricot. Son plus grand plaisir ? Rendre chèvre la concierge, Mme Suarez, qui joue les petits chefs dans la résidence. Mais lorsque sa chienne prend la poudre d'escampette, le vieil homme perd définitivement goût à la vie ... jusqu'au jour où une fillette précoce et une mamie geek de 92 ans forcent littéralement sa porte, et son cœur.
    Un livre drôle et rafraîchissant, bon pour le moral, et une véritable cure de bonne humeur !

     

    Mon ressenti :

    Ferdinand a poussé "Mémé dans les orties", ou plutôt sa femme dans les bras du facteur.

    Depuis, il vit seul dans un immeuble et est aussi odieux que Madame Suarez la concierge de la résidence. Quand sa chienne Daisy disparaît, le vieil homme n'a plus de raison de vivre. Jusqu'à ce que Juliette, une fillette, s'invite chez lui.

    Ce roman, court, qui se lit bien, m'a rappelé la concierge et la fillette de "La grâce du hérisson" de Muriel Barbery, et aussi quelques personnages de Barbara Constantine, ainsi que de nombreux films où des vieux grincheux et odieux finissent par s'humaniser au contact d'enfants ou d'adolescents ("Gran Torino", "Mr Ove", "Le papillon", etc...)

    J'ai apprécié la description des personnages : Béatrice, octogénaire délicieuse et Ferdinand vraiment méchant. La fillette m'a semblé bien trop mûre et libre pour son âge.

    C'est effectivement "drôle, rafraîchissant" et "bon pour le moral".

     

    Un extrait :

    - "Son antipathie est devenue une seconde nature, un art de vivre, de survivre même. Oui, survivre, car Ferdinand accepte mal de vieillir. Solitude, déchéance du corps : tout cela le tue à petit feu. La seule activité que Ferdinand ait trouvée pour tromper l'ennui : être méchant, histoire de ne manquer à personne une fois parti."

     

    « Participez au Café Thé n° 88 - "Décoller ses timbres"...La smart flower, fleur solaire d'EDF... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 6 Juillet à 14:34

    Un livre qui doit étre interessant , mais ce n'est pas mon genre de lecture pour le moment c'est Arlequin , lecture facile ou tout fini bien c'est bon pour mon moral car la vie n'est pas rose tous les jours ! Bon jeudi Brigitte , a bientot , bisous 

      • Vendredi 7 Juillet à 19:28

        Bonsoir Maria-Dora. Ce livre est très facile à lire et très bon pour le moral. Bisous et bonne soirée

    2
    Lundi 10 Juillet à 18:34

    Merci pour ta réponse Brigitte sur mon blog...

    Tu avais pris note et tu l'as donc lu.

    Merci aussi pour mon petit-fils.

    Grosses bises

      • Lundi 10 Juillet à 21:24

        Bonsoir Béa. Ton petit-fils a un joli prénom : Sylvestre. Bisous

      • Mardi 11 Juillet à 11:01

        Oui ! Sylvestre est un joli prénom qui signifie "la forêt" et qui n'a pas été choisi au hasard par ses parents très proches de la nature( une belle surprise à la naissance !). Il me plaît beaucoup. 

        Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :