• Un joli roman feel good : "On regrettera plus tard" d'Agnès Ledig...

    Il y a quelques mois, j'ai gagné un lot sur le blog de Nicole : "Belles et bien dans votre peau" : un produit de soins Dr Pierre Ricaud. Elle y a ajouté un livre qu'elle avait apprécié : "On regrettera plus tard" d'Agnès Ledig.

    Je viens de découvrir cet auteur et ce livre.

    Informations pratiques : paru en 2016 aux éditions Albin Michel et en collection Pocket en septembre 2017. 309 pages.

     

     

    La 4ème de couverture :

     

    Par une nuit d’orage estival dantesque, de violents coups sont frappés à la porte de Valentine, l’institutrice du village. Sur le perron elle découvre un homme trempé, une fillette endormie dans les bras, brûlante de fièvre. Il lui faut de l’aide. Que Valentine va lui offrir, acceptant spontanément la troublante intrusion. Éric et Anna-Nina, sa fille de 7 ans, pénètrent dans la maison. Ils y resteront le temps que l’enfant se rétablisse.
    Il y a des destins que l’on croit tout tracés mais il suffit parfois d’un seul éclair pour les faire basculer. Les chemins de l’existence et du coeur sont imprévisibles…

    « C’est doux et c’est précieux, ça serre le coeur parfois et ça réjouit aussi. La vie, quoi ! »Émilie Poyard –ELLE

    « Agnès Ledig nous raconte avec sincérité des histoires ancrées dans la vraie vie. »Christophe Mangelle – metronews

     

    Mon ressenti :

    J'ai passé des moments très agréables à lire ce roman "feel good" (qui fait du bien).

    Ici aussi le narrateur alterne selon les chapitres entre Valentine, l"institutrice, et Eric, l'homme qui vient lui demander de l'aide un soir d'orage. Certains chapitres intercalés sont consacrés à une histoire secondaire : celle de Suzanne qui se déroule en 1944.

     

    Valentine n'arrive pas à vivre avec un homme et Eric ne peut pas oublier son épouse, Hélène, décédée en donnant naissance à leur fille : Anna-Nina.

    Cette fillette pétillante sera le rayon de soleil et le trait d'union de tous les personnages.

    Il y a aussi Gaël, le collègue et ami de Valentine, et Gustave, son voisin et

    presque grand-père.

     

    J'ai aimé l'amitié indéfectible entre Valentine et Gaël, copains d'enfance et instituteurs dans la même école.

     

    Agnès Ledig donne vie à ses personnages et les rend très attachants.

    J'ai particulièrement apprécié Gustave, le voisin-ami-grand-père de Valentine et sa belle âme que nous découvrons peu à peu.

    Il y a bien sûr beaucoup de bons sentiments, mais c'est prenant, bien écrit et la fin laisse libre court à l'imagination...

    Ou à une suite peut-être...

     

     

    Quelques extraits :

    - "Laissez s'installer un peu d'amour au fond de vous, et tout pétille à nouveau. Vous redevenez une coupe de champagne, vous êtes le champagne, la légèreté des bulles et l'ivresse qui va avec."

    - "Se retourner sur sa vie, c'est prendre le risque de voir les traces du passé dans le sable de nos souvenirs.

    Vivre, vivre vraiment, regarder loin devant, avancer pas à pas, et laisser le temps, le vent, effacer les empreintes derrière soi."

    « Embellissons nous la vie : mises en lumière - juin 2018...Les animaux du zodiaque chinois au Festival des lanternes chinoises à Gaillac... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 13 Juin à 20:11

    ..j'avoue l'avoir commencer mais laisser de côté, tu m'invites à le reprendre...

    Bises du soir,

    Mireille du sablon

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :