• Trois jours de tempête, 2 jours de tendresse...

    Alice, ma petite-fille, et ses parents sont rentrés de voyage, vendredi à 13h00, juste à temps pour éviter le plus fort des tempêtes.

     

    Kurt avait juste commencé mais a touché surtout la Bretagne.

     

    Dans la nuit de samedi à dimanche, à partir de 3h du matin, Leiv s'est déchaînée. Le département de la Gironde était en alerte rouge.

    Seule avec mes chats, tapie au fond de mon lit, j'entendais et sentais les rafales de vent secouer la maison. Tiendrait-elle le choc ?

     

    Je me souviens des tempêtes de 1999 qui avaient arraché les volets (de mon ancienne maison à Bruges), puis de celle de 2003 qui avait déraciné mon albizzia, fait tomber un saule sur deux voitures dans le jardin d'à côté, arraché cheminées et toitures.

    Elles avaient été violentes mais très courtes.

     

    Leiv a duré de 3h à 9h00 : de quoi s'inquiéter. Je pensais à mon fils aîné qui travaille la nuit, près du port, à La Rochelle.

    Heureusement, les dégâts ont été limités a des dégâts matériels, pas de blessé sur les départements les plus touchés. Et, dans mon jardin, juste du mobilier et des pots de fleurs renversés...

     

    Et puis le dimanche, nouvelle alerte orange avec Marcel, la 3ème tempête. 

    Marcel, quel drôle de nom pour une tempête ! Marcel, pour moi, c'est Pagnol, la Provence, le soleil et la bonne humeur...

    Marcel devait commencer à 10h00 et durer jusqu'à 16h00.

     

    Je devais partir en voiture vers 17h00 chez Alice et ses parents, à 2h de route,  pour la garder pendant deux jours, pour une reprise en douceur.

    Les rafales étaient aussi violentes que celles de Leiv, et je voyais par la baie vitrée de la véranda, la haie de thuyas ployer vers la gauche. Je consultais régulièrement les sites météo en direct pour voir si je pourrais partir comme prévu. Les rafales étaient annoncées à 120 km/h jusqu'à 19h, puis 110 ensuite, jusqu'à 22h, et 100 ensuite....

    Partir le matin, avant le départ au travail des parents m'aurait fait partir à 5h du matin lundi.

    Finalement, je suis partie à 18h00. Le vent soufflait un peu moins fort et il avait cessé de pleuvoir. J'ai roulé lentement : 100-110 sur autoroute et je suis arrivée sans encombre.

     

    Après ces 3 jours de tempête, j'ai été ravie de garder Alice, 2 ans 1/2.

    Ses "Mamie" me font craquer. Elle aime déjà jouer à la marchande, promener son poupon, servir le thé, mais ce qu'elle préfère c'est s'asseoir sur mes genoux et regarder ses livres. Certains sont musicaux, et ses petits doigts déclenchent des comptines, dont elle ne se lasse pas !

    Quel bonheur et quel calme après la tempête!

    Trois jours de tempête, 2 jours de tendresse...
    Vous aimerez peut-être:
    « Un livre coup de coeur : "Petit pays" de Gaël Faye...La tarte aux oignons et jambon de Manou... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 9 Février à 11:01

    elle est bien mignonne alice, et heureusement que le temps n'a pas été trop vilain,

    gros bisous, MIAOU !!!

      • Samedi 11 Février à 21:47

        Merci Bernadette et bonne soirée. Bisous

    2
    Vendredi 10 Février à 03:46

    La tempête est derrière maintenant heureusement !! elle est toute mignonne ta petite Alice. Bon vendredi à toi 

    3
    Samedi 11 Février à 19:48

    J'ai rattrapé mon retard dans la lecture de tes articles mais celui que je retiens , c'est celui-ci!

    Alice est vraiment mignonne comme tout, j'aurais envie de lui faire deux petits bisous, je peux?

    Bonne soirée!

    Bises de Mireille du Sablon

      • Samedi 11 Février à 21:53

        Elle commence à parler, et c'est un vrai plaisir. Bisous Mireille

    4
    Dimanche 12 Février à 11:32

    Moment privilégié comme je les aime. Profitez-en bien !

      • Dimanche 12 Février à 20:44

        Merci Vagamonde et bonne soirée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :