• Les participations au Café Thé n° 103 - Une vie sans toi...

    Pour ce 103ème Café Thé, je vous ai proposé de broder autour de ce thème : "Une vie sans toi", de nous parler d'un cher disparu (ou de chers disparus) qui vous manque(nt), de partager avec nous vos émotions, en mots ou en photos...

     

    Les consignes étaient : Ecrivez, rimez, dessinez, brodez, scrappez, chantez, délirez, faites ce que vous voulez... Faites nous rire ou pleurer...

    Si vous êtes blogueur, ne publiez pas votre texte avant la parution des participations (le 1er décembre 2018).

     

     

    Vous êtes 6 à avoir participé ( Jill Bill, Laura, Lady Bird, Rose, Renée et Chantal)

    et je vous en remercie.

     

     

    Voici les 6 participations :

     

    "Vivre sans toi" de Jill Bill du blog : "Melting-pot" :

     

    Vivre sans toi...

     

    Une vie sans toi...

    C'est comme un verre sans vin,

    Plus rien ne me grise...

     

    Une vie sans toi...

    C'est comme un été sans soleil

    Je suis dans l'ombre...

     

    Une vie sans toi...

    C'est comme un film muet

    Des jours sans parole...

     

    Une vie sans toi...

    C'est de l'hiver à ma porte

    Du noir sur du blanc...

     

    Une vie sans toi...

    C'est un rendez-vous sur la tombe

    Mon chemin de croix...

     

    Une vie sans toi...

    C'est du silence à ras bord

    Servi chaque matin…

     

    Une vie sans toi...

    C'est un jardin sans fleur

    Mon coeur plein de pensées...

     

    Une vie sans toi...

    C'est un grand lit glacé

    Une thé pour me réchauffer...

     

    Ah bon dieu, la mort a osé...

    Osé nous séparer !

    On s'était juré des noces d'or

    Venise et quoi d'autre encore...

     

    Sans toi,

    C'est une gondole sans gondolier,

    Ma vie ne chante plus...

     

     

    "Ma grand-mère est morte" de Laura du blog :
     
     
     

     

    Je lui avais écrit ce poème pour un de ces anniversaires...

    Elle aurait eu 94 ans en octobre; c'est un bel âge comme on dit....
    Mais on dit aussi que quand ce sont les siens, c'est toujours trop tôt....
    Dès son plus âge, elle avait été malade; elle a eu toutes les maladies qu'on pouvait avoir au début du 20 e siècle: pleurésie, tuberculose etc.
    Plus tard, beaucoup d'opérations.
    Mais elle a tout surmonté, a travaillé une grande partie de sa vie, eu 2 enfants et elle n'avait plus de mari depuis bien longtemps (je ne l'ai pas connu ce grand-père). Santé faible mais très gros mental.
    Elle avait beaucoup d'amis.
    Elle habitait une petite maison dans la campagne sans aucun confort.
    J'ai passé quelques vacances chez elle.
    J'étais en pleine adolescence; on s'est beaucoup disputé....
    On s'est beaucoup écrit.
    Ma dernière lettre, c'était pour lui parler de mon recueil de poèmes; je ne sais pas si elle l'a eu
    Le dernier coup de téléphone, comme d'habitude, elle entendait mal et elle a raccroché.
    Je n'ai pas la foi comme elle mais j'espère qu'elle repose au moins en paix après son agonie de samedi soir...
    Tu n'étais pas parfaite (comme le sont souvent les morts...), moi non plus mais je t'ai aimé et j'ai fait tout ce que j'ai pu pour te le montrer, seule puis avec mon mari qui t'aimait comme la grand-mère (il n'en avait plus depuis longtemps).


    Je t'aime et je te le répète comme à chaque fois car tu aimais à l'entendre....


    Avant que je t’appelle,
    Je voulais, Mémère Gisèle,
    Te souhaiter de façon personnelle
    Un très bon anniversaire, Mémère Gisèle.
    Beaucoup de mots riment avec Gisèle :
    Citadelle, caravelle, citronnelle…
    Mais la rime la plus belle,
    C’est que je t’aime
    Ma petite mémère chérie.
    Bon anniversaire.

     

    "A mon frère" de Lady Bird du blog : "Lady Bird" : 

     

     

    Cet atelier vient à ma connaissance aujourd'hui !

    Alors que je suis si triste !

    A tous moments, de larmes mes yeux s'emplissent,

    Me renvoyant au chagrin de mes nuits.

     

    Tu me manques tant que je n'ose,

    La plupart du temps penser à toi,

    Qui reposes,

    A divers mais jolis endroits.

     

    Endroits si loin et si proches, 

    Je  les visionne à tous moments

    Tous ces petits coins charmants,

    Que tu connaissais comme ta poche.

     

    Aujourd'hui, il y a bien des années,

    Tu naissais dans la difficulté,

    Alors que j'étais encore un bébé.

    Les ans nous avaient soudés.

     

    Mais tu es parti !

    Mon frère, mon alter égo

    Mon compagnon de souffrances

    De rires et de soutien.

    Je t'aime !

     

     

     

    "Vivre sans toi Papa, vivre sans toi Maman" de Rose du blog "Golondrina63" :

     

    Il y a parfois plusieurs vies 

    Dans une vie

    Mais il y a le présent

    Cadeau de la vie

    Il y a l'avenir

    Il y a ce que l'on a construit

    Il y a le refus de ce qui est laid

    Moi j'abonde ce qui me plaît

    Penser au vécu

    Mais contempler le bonheur présent

    Essayer de faire de la vie 

    Ce que l'on veut qu'elle soit

    Vivons là tout simplement

    Sans trop  se poser de questions

    Oublier le mal que l'on nous a fait

    Sur le chemin de la vie

    Franchir les embûches 

    Il faut avancer 

    C'est ma devise

    Mais il y a hélas l'absence

    La douleur ressentie

    Dans une grande solitude 

    Telle une cicatrice qui saigne

     

    Vivre sans toi Papa

    Vivre sans toi Maman 

     

    "Papa" de Renée du blog : "Envie de" :

     

    Comment dire que tu me manque, je ne t’ai jamais connu

    Pourtant aussi loin que je me souvienne, c’est le cas.

     

    Mainte fois j’ai imaginé, ce que tu me dirait

    Comment tu me le dirait

     

    Jamais je ne t’ai entendu me gronder

    Parce que jamais tu étais fatigué ou excédé

     

    Tu ne m’as jamais punie

    Ni jamais trahie

     

    Toujours je t’imaginais prenant part à mes jeux

    Rendant mon visage heureux.

     

    Tu as toujours eu les traits d’un père aimant

    Souriant souvent plus que maman

     

    Bien sûr la vie n’est pas comme cela

    Parfois, tu aurais haussé la voix papa

     

    Mais la vie a fait que, de tout ça

    Je n’aie que le manque de toi….Papa.

     

    "Une vie sans toi" de Chantal du blog : "Livia augustae" : 

     

    Toute une vie avec toi,

    Entourée et choyée

    Du bleu dans le cœur,

    Des chansons plein la tête,

    Et des rires sans fin...

     

    Mais voilà !

     Aujourd'hui , tu n'es plus là !

    Je te chercher en vain,

    Je voudrai retrouver ta main,

    Et j'ai si mal parfois,

    Ton absence est si lourde à porter !

     Que je respire à peine.

    Tant mon cœur bat la chamade...

    « Balade du 25 novembre au bord du Bassin d'Arcachon...Participez au Café Thé n° 104 - De jolies fleurs... »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Samedi 1er Décembre à 10:44

    De beaux hommages bouleversants; pas pu participer, car je n'arrive pas à retranscrire ce que je ressens.
    Bisous et bonne journée

      • Lundi 3 Décembre à 19:11

        Oui, c'est difficile. Bisous Abby

    2
    Samedi 1er Décembre à 16:38

    jolis hommages aux absents, Bravo à toutes, 

    MIAOU !!!!

      • Lundi 3 Décembre à 19:15

        Merci pour elles, Bernadette et bonne soirée. Bisous

    3
    Samedi 1er Décembre à 18:48

    Tous ces textes sont très émouvants ! J"aurais aimé trouver ces mots...

      • Lundi 3 Décembre à 19:16

        Merci Vagamonde et bonne soirée

    4
    Samedi 1er Décembre à 18:57

    ..que d''émotions! des hommages à des personnes si chères, le coeur a su trouver bien des mots pour calmer les maux...

    Bises de Mireille du sablon

      • Lundi 3 Décembre à 19:17

         

         

        Oui, Mireille, bravo à elles !

    5
    Dimanche 2 Décembre à 10:48

    Bonjour Ecureuil

    Je pensais pouvoir participer mais l'absence est trop dure

    Beaux textes proposés et émotions

    Bon dimanche

      • Lundi 3 Décembre à 19:20

        Oui, je comprends, Jacqueline. Bonne soirée et bisous

    6
    Lundi 3 Décembre à 22:16
    Durgalola
    Beaucoup de sensibilité dans ces textes. Merci à vous, qui vous êtes confiés. Bises
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :