• Entre philosophie et poésie : "Monsieur Origami" de Jean-Marc Ceci...

    Ce roman m'a été prêté par Cathy Rechenmann, créatrice et animatrice de l'Apéritif Littéraire du Cap-Ferret, qui connait mon goût pour l'origami.

    Informations pratiques : premier roman de Jean-Marc Ceci, paru en 2016 au Editions Gallimard et en 2018 en collection Folio. 158 pages

    La 4ème de couverture :

    – Vous avez vraiment tout quitté pour une femme ? 
    Maître Kurogiku se tait. Regarde Casparo. Parle : 
    – Posez-vous cette seule question : quitter quoi. 
    – Eh bien, tout ce que vous aviez. 
    - À quoi sert-il d'avoir si être nous manque. 

    Kurogiku a quitté le Japon et vit dans une ruine isolée de Toscane où il s'adonne à l'art de l'origami. Un jour, Casparo, un jeune horloger, arrive avec le projet de fabriquer une montre complexe contenant toutes les mesures du temps. Son arrivée va bousculer l'apparente tranquillité de Monsieur Origami. 
    Ce premier roman, d'un dépouillement extrême, allie profondeur et légèreté, philosophie et silence.

     

    Mon ressenti :

    J'ai lu ce court roman en 1 ou 2 heures.

    Maître Kurogiku vit en Toscane, assis en position de zazen, avec du papier chiffonné devant lui.

    A 60 ans il fabrique du washi, papier de la paix et de l'harmonie, à partir de tiges de kozo, apportées il y a 40 ans de son Japon natal.

    Ce roman vraiment dépouillé est un conte philosophique, qui invite à s'interroger sur ce que l'on recherche dans la vie : à quoi sert d'avoir si l'on ne peut aimer ?

    Mais voilà, Kurogiku se pose les questions essentielles et ne voit pas que les réponses sont près de lui.

    Je pratique l'origami et sait plier les grues. Il est tout à fait vrai que déplier un origami permet de comprendre comment il a été plié.

     

    Quelques extraits :

    - "Dans l'art de l'origami, on plie du papier.

    Il est interdit de couper le papier. Il est interdit de coller le papier. Il est interdit de déchirer le papier. Il est interdit de trouer le papier.

    En d'autres termes, il est interdit de pratiquer sur le papier toute autre opération que le pliage."

    - "A quoi sert-il d'avoir si être nous manque."

    « Trois scorpions en origami modulaire...Première sortie 2018 en canoë... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 22 Avril à 20:10

    ...une question que l'on devrait se poser mais...à quel moment?

    Bises du soir,

    Mireille du sablon

    2
    Mary de Bx
    Lundi 23 Avril à 12:26

    Et oui là je suis tout à fait son raisonnement !  Ce livre me plait beaucoup je pense que je vais essayer de me le procurer. Bonne journée à toi Brigitte Bisous

      • Mardi 24 Avril à 21:11

        Feuillette le avant de l'acheter car c'est vraiment très dépouillé. Bisous et bonne soirée, Mary

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :