• EB - Un livre addictif : "Un tesson d'éternité de Valérie Tong Cuong...

    J'ai adoré les cinq premiers romans de Valérie Tong Cuong que j'ai lus : "Pardonnable, impardonnable", "Par amour", "L'atelier des miracles", "Noir dehors" et "Les guerres intérieures".

    Alors quand j'ai appris qu'un nouveau roman de cet auteur était sorti, je l'ai demandé à la médiathèque et me suis inscrite sur liste d'attente parce qu'il était sorti.

    Informations pratiques : Paru en août 2021 aux éditions "JC Lattès". 269 pages. 20 €.  

    La 4ème de couverture :

    Anna Gauthier mène une existence à l’abri des tourments entre sa pharmacie, sa villa surplombant la mer et sa famille soudée.
    Dans un climat social inflammable, un incident survient et son fils Léo, lycéen sans histoire, se retrouve aux prises avec la justice. Anna assiste impuissante à l’écroulement de son monde, bâti brique après brique, après avoir mesuré chacun de ses actes pour en garder le contrôle.
    Qu’advient-il lorsqu’un grain de sable vient enrayer la machine et fait voler en éclats les apparences le temps d’un été ?

    À travers un portrait de femme foudroyant d’intensité et d’émotion, Un tesson d’éternité remonte le fil de la vie d’Anna et interroge en un souffle la part emmurée d’une enfance sacrifiée qui ne devait jamais rejaillir.

     

    Mon ressenti :

    Anna vit avec son mari Hugues et leur fils Léo dans une belle villa qui surplombe la mer. Elle est pharmacienne; et lui est Directeur des affaires culturelles du Village. Léo a 18 ans, va bientôt passer le bac et entrer dans une école prestigieuse. Le couple heureux et uni côtoie les notables du coin. Jusqu'au jour où Léo est arrêté pour avoir frappé un policier dans une manifestation. Leur monde s'effondre, les amis se dérobent. Le couple commence à se déchirer. Le masque d'Anna se déchire. Elle revit son enfance et son adolescence où elle a été harcelée et maltraitée par le Serpent et sa bande.

    Je me suis attachée à Anna, femme cabossée qui a inventé des solutions pour échapper à ses bourreaux lorsqu'elle était adolescente, s'est démenée  pour réussir ses études de pharmacie, s'est forgée une armure, pour échapper à sa condition, et est prête à tout pour aider son fils, ne cherchant pas le juger. Son mari veut avant tout préserver son image et ses relations, sa tranquillité, son niveau de vie. 

     

    J'ai apprécié une nouvelle fois le style de Valérie Tong Cuong et ses personnages cabossés, plein de doutes, de failles, tellement humains. Elle décrit avec réalisme le harcèlement, les amitiés factices et aussi l'univers carcéral, les parloirs, la promiscuité, les odeurs et les cris. 

    J'aime sa façon de nous raconter des histoires, mais la fin cette fois-ci m'a perturbée, brisant tout espoir de reconstruction pour Anna.

    Ce livre est addictif car une fois commencé, il est difficile de s'arrêter. Je l'ai lu en 24 heures.

     

    Un extrait :

    - Et le doute formait en elle de microscopiques fissures qui s'étendaient sans bruit, se nourrissant d'elles-mêmes.

    « EB - Trier et donner...EB - Ah ce qu'on est bien quand on est dans son bain ! »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 17 Janvier à 09:11

    Voilà un sujet intéressant , qui doit sûrement amener à méditer sur les aléas imprévisibles de la vie...

    Bisous et bonne journée à toi

    2
    Lundi 17 Janvier à 09:16

    Merci pour cet échange 

    Bonne journée Brigitte 

    3
    Lundi 17 Janvier à 10:57
    Je vais aussi m'inscrire pour le lire. Bises
    4
    Lundi 17 Janvier à 11:10

    Bonjour Brigitte 

    Un livre qui relate des histoires de la vie, qui hélas arrivent très souvent dans des familles

    on se croit à l'abri et un jour crac, un grain de sable enraye le tout et la vie change du tout au tout, parfois jusqu'au fond du puit ! 

    Bon début de semaine, bisous

      • Jeudi 20 Janvier à 19:49

        Tout à fait, Jo. Bonne soirée et bisous

    5
    Lundi 17 Janvier à 14:28

    Salut,

    Un livre intéressant avec une histoire qui peut arriver à beaucoup.
    Il fait beau dans l’Artois mais je reste au chaud car il fait froid.
    Bonne semaine

    6
    Lundi 17 Janvier à 14:40

    Tu nous as bien présenté ce livre que je note au passage

    Bisous Brigitte

    7
    Lundi 17 Janvier à 18:52

    Kikou Brigitte,

    Un livre que je note.

    Une histoire si belle au départ et brusquement tout se déchire.

    Bonne semaine, bises Aimée

    8
    Lundi 17 Janvier à 18:54

    Souvent les pères cherchent à sauver les apparences et les mères se démener coûte que coûte ... Quoi qu'ait fait leur enfant, sans le juger sévèrement.

    Un livre très agréable à lire j'en suis sûre même si triste ...

    Bises

     

      • Jeudi 20 Janvier à 20:13

        Oui, c'est un peu ça. Bonne soirée et bisous

    9
    Lundi 17 Janvier à 20:11

    Même dans les familles qui ont tout, bons boulots,belle maison, bonne situation, voilà le fameux grain de sable qui des fois devient un rocher, fait basculer le côté chic en côté choc, bisous JL

      • Jeudi 20 Janvier à 20:16

        Tout à fait, Jean-Luc. Bonne soirée et bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :