• EB - J'ai vibré et aimé, ri et pleuré avec Violette de "Changer l'eau des fleurs" : un roman à savourer...

    J'ai acheté ce roman de Valérie Perrin, à Noël 2018, pour sa 4ème de couverture.

     

     

    Informations pratiques :

     

    Roman de Valérie Perrin, paru aux Editions "Albin Michel", en août 2018. 555 pages. 22,50 €

    Prix 2018 Maison de la Presse. Paru aussi en Livre de Poche.

     

    La 4ème de couverture :

    Violette Toussaint est garde-cimetière dans une petite ville de Bourgogne. Les gens de passage et les habitués viennent se réchauffer dans sa loge où rires et larmes se mélangent au café qu’elle leur offre. Son quotidien est rythmé par leurs confidences. Un jour, parce qu’un homme et une femme ont décidé de reposer ensemble dans son carré de terre, tout bascule. Des liens qui unissent vivants et morts sont exhumés, et certaines âmes que l’on croyait noires, se révèlent lumineuses.

     

     

    Mon ressenti :

     

    Violette, la quarantaine, est gardienne de cimetière. Sa vie a mal commencé : abandonnée par sa mère, placée en foyer, jamais adoptée. Avant, elle a été garde-barrière.

    Cette femme, cabossée par la vie, a  vécu puis été mariée avec Philippe Toussaint, coureur invétéré.

    Elle a eu un trésor, une fillette baptisée Léonine.

    Elle est lumineuse, généreuse, réservée, à l'écoute des autres, prend soin des tombes dont elle connait chaque histoire

    Je suis entrée très vite dans Violette.

    J'ai vécu ses déceptions, ses chagrins, ses amitiés, ses émotions, ses amour. J'ai partagé avec elle son amour du jardinage. Elle m'a donné envie de lire le roman qu'elle lit et relit continuellement : "L'oeuvre de Dieu, la part du Diable" de John Irving.

    Valérie Perrin fait vivre ses personnages et leurs passions : Sasha, l'ancien gardien du cimetière, Irène et Gabriel, Julien Seul, Célia, l'amie fidèle, Françoise, l'amoureuse.

    Les personnages sont tous attachants à leur manière, même Philippe Toussaint, odieux a priori, que l'on va découvrir peu à peu. Seule sa mère est définitivement une mauvaise personne.

     

    Chaque chapitre commence par quelques vers ou paroles de chansons.

    C'est bien écrit, poignant par moment. Ce n'est pas un roman feel good, comme le laisserait présager le titre, mais un hymne à la vie qui n'est pas un long fleuve tranquille, avec ses montagnes russes.

    .

    J'ai ri par moment et pleuré plusieurs fois.

    Les différentes histoires se découvrent à la façon d'un puzzle, autour de l'énigme posée par un drame, 

     

     

    J'ai posé ce livre avec regret, et j'ai déjà envie de le relire.

    J'aimerais croiser le chemin du commissaire Julien et de son fils Nathan, découvrir le cabanon de Célia, tailler les rosiers avec Sasha...

     

    Ce livre me marquera. C'est l'un des plus beaux que j'ai lus, et je l'ai parsemé de papillons de papier pour retrouver les plus beaux passages...

     

     

    Quelques extraits :

    • Le jour où quelqu'un vous aime, il fait très beau
    • Depuis la naissance de Léo, les parents Toussaint venaient nous voir deux fois par an. Quand ils garaient leur grosse voiture devant chez nous, notre petite bicoque disparaissait.
    • En avril, je mets des larves de coccinelles sur mes rosiers et ceux des défunts pour lutter contre les pucerons
    • Une rose en plastique ou en synthétique, c'est comme une lampe de chevet qui voudrait imiter le soleil
    • Une vie ne se refait jamais. Prenez une feuille de papier et déchirez-la, vous aurez beau recoller chaque morceau, il restera toujours les déchirures, les pliures et le scotch
    • Mais moi, j'étais pleine de silences qui hurlaient au fond de moi. Qui m'ont fait grossir, maigrir, vieillir, pleurer, dormir toute la journée, boire comme un trou, me cogner la tête contre les portes et les murs. Mais j'ai survécu.

     

     

    « EB - Une tarte au chocolat, caramel et mascarpone...EB - Des restes de l'été... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 9 Mai à 18:36

    Pour sûr que je vais le mettre sur ma liste et même en 1er!

    Bises du soir

    Mireille du sablon

    2
    Jeudi 9 Mai à 18:51
    Durgalola
    Tu en parles si bien que tu donnes envie de le lire. Bises
    3
    Jeudi 9 Mai à 18:57
    Durgalola
    L'écrivaine est la compagne de Claude Lelouch. Nono existe vraiment. Je suis tombée sur un article de France dimanche. Bises
      • Samedi 11 Mai à 19:37

        Je l'ignorais. Merci, Andrée, et bonne soirée

    4
    Jeudi 9 Mai à 20:48
    Ce livre est dans ma PAL et je n'arrive pas à me décider à le lire, avec ton avis, ça va peut-être venir plus vite, merci.
    Bisous et bonne soirée
    5
    Jeudi 9 Mai à 22:27

    Coucou Brigitte,

    Oui, sûrement un beau livre et agréable à lire.

    Depuis quelques temps, je lis surtout des trillers et des policiers.

    Bisous et bonne nuit.

    Aimée

     

    Petite création avec quelques unes de mes aquarelles.

     

     

    6
    Françoise
    Vendredi 10 Mai à 23:20

    Bonsoir ,alors là il est sur mon agenda a la rubrique a lire ,il me plait déjà merci beaucoup ,ca me changera du triller horrible que je lis en ce moment 

    Bonne nuit 

      • Samedi 11 Mai à 19:40

        Bonsoir Françoise. J'ai adoré et il devrait vous plaire aussi. Bonne soirée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :