• Yacouba Sawadogo a fait reculer le désert avec ses "zaï"...

    Il y a quelques semaines je vous ai parlé de deux Indiens qui ont créé des forêts à eux seuls : Kareem et Payeng.

    Je viens de découvrir sur un blog un autre homme valeureux : Yacouba Sawadogo, 80 ans, surnommé par les médias : "l'homme qui a fait reculer le désert"

    Dans son village de Gourga au Burkina Faso, Yacouba Sawadogo est tout d’abord passé pour un fou. A la fin des années 60, Il était commerçant et vendait des pièces détachées.

    Après une année de famine, Il a tout laissé tomber pour étudier la terre en sillonnant son village à 184 km de Ouagadougou, la capitale.

    Il a amélioré une technique de culture traditionnelle. En saison sèche, il a creusé des trous puis les a remplis de graines et de fumier et de déchets organiques pour servir de compost : les "zaï".

    Son idée ? Retenir au maximum le peu d’eau qui tomberait à la saison suivante.

    Des termites ont en effet investi les trous de Yacouba Sawadogo et, à partir de là, ont construit un vaste réseau de galeries reliées les unes aux autres par de longs tunnels.

    Du coup, lorsque la pluie s’est mise à tomber, l’eau s’est retrouvée piégée durablement par tous ces souterrains et a pu nourrir la terre et les plantes comme jamais elle ne l’avait encore fait par le passé. Yacouba Sawadogo a alors commencé à planter des arbres, ces arbres ont attiré des oiseaux et ces oiseaux, de par leurs déplacements, ont apporté de nouvelles graines et permis la naissance de nouveaux arbres dont les systèmes racinaires ont eux aussi permis de retenir l’eau et d’en faire profiter une terre désormais humide et ombragée.

    Une sorte de cercle naturel et vertueux qui, en quarante ans, a fini par faire émerger une véritable forêt, par multiplier les rendements agricoles et par faire remonter la nappe phréatique. Les habitants qui avaient fui sont revenus cultiver leurs champs et la forêt s'étend sur une quinzaine d'hectares servant de rempart au sable rampant du Sahel

    Hélas, la forêt de Gourga serait maintenant menacée par la création d'un lotissement...

    Sources : Articles du site positivr.fr,  du figaro.frtempsreel.nouvelobs.com

    .

    Chapeau bas, Monsieur Yacouba !

    « Balade au Cap-Ferret en septembre 2017...Films vus en août 2017... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 10 Septembre à 12:25

    Salut

    Il est évident qu'il y a toujours des cons pour gacher le travail des autres,

    Bonne semaine

    2
    Mary de Bx
    Lundi 11 Septembre à 11:38
    C'est un très beau projet bravo à ce grand Monsieur. Dommage pour le lotissement c'est bien triste Bonne journée Brigitte
    3
    Lundi 11 Septembre à 12:01

    Oh oui, chapeau bas, Mr Yacouba !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :