• Dimanche dernier, étant bloquée à Bordeaux sans voiture, je suis partie me promener sur les quais. Le soleil brillait mais il faisait froid et il ventait et j'ai mis mon bonnet acheté la veille.

    Il y avait beaucoup de monde sur les quais.J'ai marché un peu puis je suis rentrée.

    Au retour, avant d'entrer dans la résidence j'ai enlevé mon bonnet, et touchant mes oreilles je me suis aperçue qu'il me manquait la boucle d'oreille droite.

    Zut, alors ! Ce sont mes boucles d'oreilles préférées.

    J'ai regardé à mes pieds : rien, dans le bonnet rien...

    J'ai regagné mon appartement et me suis déshabillée. Le pendant d'oreille avec les turquoises est tombé à mes pieds.
    Ouf, il ne me manquait plus que le bitoniau qui sert à fermer...

    Je suis redescendue et j'ai cherché devant l'entrée...

    Rien.

    Le bitoniau, ce n'était pas trop grave. J'en prendrais un autre d'une paire non portée.

    Et puis le lendemain, petit bonheur. Quand j'ai fait mon lit, soulevé l'oreiller pourle tapoter, j'ai trouvé le petit fermoir en or qui m'attendait.

    Il avait dû tomber la nuit précédente et j'ai eu sacrément de la chance de ne pas perdre le pendant !

    Un petit bonheur : retrouver une boucle d'oreille perdue...


    7 commentaires
  • Depuis que j'ai pris cet appartement à Bordeaux, j'y réside la semaine et le week-end je rentre à la maison, près du Bassin d'Arcachon.

    J'emmène les chats avec moi pour ne pas les laisser seuls. Ils ont chacun leur cage.

    Une cage en rotin pour Ecureuille et une en plastique bleu pour Squirel.

    Le problème consiste à les faire entrer tous les deux deux dans leur cage de transport.

    Je mets toujours le premier sans problème, l'attrapant pas surprise. mais alors commence la course poursuite avec le second, Dans l'appartement c'est plus facile car il n'y a pas beaucoup de pièces et de cachettes.

    Dans la maison c'est très compliqué, le chat se planquant dans la mezzanine puis dès que je monte, sautant sur la rambarde et se faufilant sous la cheminée.

    C'est très long à les enfermer tous les deux. Une fois j'ai abandonné. J'ai relâché Ecureuille facilement attrapée. Tant pis ils resteraient toute la semaine à Arès, avec le distributeiur de croquettes et une bassine d'eau.

    Le dimanche 18 janvier je les ai attrapés assez facilement tous les deux. J'ai mis les deux cages dans le coffre de la voiture et commencé à fermer la maison. C'est alors qu'Ecureuille a réussi à sortir en actionnant le loquet en bois (elle appuie dessous et le soulève) et est partie se promener dans lejardin. J'ai réussi à la rattraper. Ouf !

    Depuis j'ai décidé qu'ils resteraient à l'appartement la semaine avec moi et le week-end tout seuls, mais c'était le week-end avant l'effondrement du parking et en fait je suis restée moi aussi ici à Bordeaux.

    La course aux chats...

     

    La course aux chats...

     

    La course aux chats...


    7 commentaires
  • Cette semaine j'ai gardé Cerise, la chatte de mon fils aîné et de sa compagne, partis pour quelques jours à la montagne.

    Ils me l'avaient demandé, après avoir essayé une pension pour chats, un peu trop onéreuse pour leurs moyens, lors de leurs dernières vacances. C'était d'autant plus pratique pour eux que j'étais sur leur route, et que j'ai l'habitude des chats.

    Mais je ne pouvais pas garder trois chats dans un appartement, au risque qu'ils se battent, alors j'ai laissé les deux miens le week-end dernier tout seuls dans ma maison près du Bassin d'Arcachon, avec un distributeur de croquettes et beaucoup d'eau. Eux qui sont très câlins et adorent se faire caresser blottis sur mes genoux doivent un peu s'ennuyer dans une maison vide, mais ils sont deux.

    Cerise est une chatte craintive qui se laisse caresser, mais se cache dans un placard dès qu'entre quelqu'un qu'elle ne connait pas. Elle s'est bien habituée ici, est très propre, ne laisse pas de poils, et ne touche à rien...

    Ses maîtres la récupèrent demain et moi j'irai ensuite chercher les miens... 

    La prochaine fois je garderai les trois ensemble...

     

    Cerise, la chatte noire :

     

    Echange de chats...Echange de chats...Echange de chats...

    Mes chats câlins (Ecureuille et Squirel) :

    Echange de chats...

    8 commentaires
  • Ce dimanche 19 octobre 2014, nous étions 6 000 à participer au Challenge du Ruban Rose, sous un beau soleil, sur les quais de Bordeaux. Nous pouvions choisir entre la course et la marche et entre un parcours de 5 ou 10 km.

    Le slogan du Challenge : "Hommes & Femmes ensemble, courir ou marcher pour la prévention & le dépistage du cancer du sein".

    Les consignes étaient de se vêtir de rose de la tête aux pieds et certains avaient bien fait les choses :

    ruban5

     

    Pas de coupes ou de médailles pour les premiers, mais un grand merci pour tous ceux qui ont participé dans la bonne humeur à ce Challenge. Il y avait beaucoup de femmes mais aussi des hommes (20 %), des jeunes, même des bébés dans des poussettes, et des vieux, des bien portants et d'autres dans des fauteuils roulants...

    ruban6

    Le circuit de 5 km partait de la Maison Eco-citoyenne, près du pont de pierre jusqu'au pont Chaban-Delmas à l'autre bout des quais puis retour. Celui de 10 km était le même, avec deux fois la boucle.

    ruban4

    J'avais choisi la marche 5 km et je suis arrivée assez tôt pour prendre quelques photos de ceux qui avaient opté pour les 10 km.

    A l'arrivée une rose nous a été offerte, et un ravitaillement nous a été proposé. Puis une séance de stretching a permis à ceux qui le voulaient de se relâcher.

    ruban

    Il y avait aussi possibilité de se faire masser par des étudiants en seconde année de kiné.

    Bref une organisation impeccable et une météo idéale pour un Challenge réussi.

    Il y avait du monde mais rien à voir avec la foule venue assister à l'arrivée de l'Hermione...

    Nous étions une trentaine de femmes et un homme de mon entreprise, et j'espère que nous serons 60 l'année prochaine...

    Monsieur le maire de Bordeaux, Alain Juppé, et sa femme ont participé aactivement au Challenge :

    ruban3

     

     


    3 commentaires
  • Après la balade à Bordeaux avec Mamazerty du blog "Expression créative", j'ai rencontré une autre aminaute samedi 20 septembre.

    Il y a deux ans j'avais déjà rencontré Martine du blog "Les jardins immobiles" et Paul son mari. Nous étions partis à la chasse aux écureuils dans le parc du Phare, au Cap-Ferret.

    Martine et Paul sont des amoureux du Bassin d'Arcachon tout comme moi. Cette fois nous nous sommes rencontrés à Andernos, près de l'église Saint-Eloi.

    En les attendant j'ai assisté à la sortie de l'église de jeunes mariés, sous une haie de palmes et de bulles soufflées par les invités.

    andernos sept 20014 02

    La voiture de la mariée garée juste à côté, décapotable aux couleurs du Cap-Ferret :

    deuche

    Nous sommes allés nous promener dans le quartier ostréïcole, puis le long de la jetée.

    andernos sept 20014 03

     

    andernos sept 20014 04

    Pendant toute notre balade, la mariée est restée sur la plage, pour la joie des photographes.

    andernos sept 20014 01

    Il faisait beau. Il y avait du monde aux terrasses des cafés. Nous avons parlé des endroits que nous aimons, et aussi des arbres. Nous avons passé un excellent moment, en nous promettant de passer plus de temps ensemble la prochaine fois.

    Martine est une artiste : peintre, photographe et poète. Elle jongle avec les mots et si vous ne connaissez pas son blog "Les jardins immobiles", je vous invite à aller lui rendre visite.


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique