• Mon fils cadet est tombé dans la marmite du téléphone dès ses 13-14 ans.
    D'abord avec le fixe. Nos factures France Télécom se sont mises à exploser quand il est devenu adolescent et a commencé à téléphoner à ses "dulcinées". Notre facture a atteint jusqu'à 300 € (dont 250 pour lui). En un mois il a appelé 40 heures sur le portable d'une copine : il passait parfois toute la nuit à papoter, avec le téléphone sans fil. Avec la facture détaillée il ne pouvait nier ses méfaits.
    J'ai alors bloqué les appels vers les portables, protégeant le système un peu compliqué avec un mot de passe (combinaison de dates de naissance). Je nous croyais tranquilles !
    Deux mois plus tard, même facture. Il avait trouvé sur internet la procédure pour débloquer le téléphone et deviné mon mot de passe.
    A chaque fois, nous lui faisions payer la facture, sans que cela refroidisse ses ardeurs téléphoniques.





    Ensuite il a eu un portable, et bien sûr a souvent dépassé son forfait, malgré toutes ses promesses. Sans compter le nombre incalculable de téléphones cassés, perdus, volés...
    Pour nous ses parents, il n'avait jamais de forfait mais était le roi du bip. "Je vous bippe et vous me rappelez..."
    Depuis qu'il est étudiant en alternance, il gère beaucoup mieux son budget, mais il aura payé une sacrée fortune aux opérateurs téléphoniques.

    Une autre fois, j'ai reçu un appel de France Telecom pour me signaler une hausse anormale de notre consommation. Après recherche de leur part, il s'est avéré qu'il s'agissait de connexions via internet à des sites de téléchargement de photos coquines. Il y en avait aussi pour 300 €, mais le cadet n'y était pour rien. C'était son frère aîné qui avait téléchargé des photos sans voir que c'était payant... Lui aussi a dû s'acquitter de la facture, et depuis il achète des magazines genre "Play boy", (Entrevue ou FHM) beaucoup moins onéreux...







    20 commentaires
  • Il y a pour moi 3 qualités principales, ce sont les trois "Hum" :
    HUManité : s'intéresser aux autres, être citoyen du monde, à l'écoute, prêt à aider, à partager, à aimer...
    HUMilité : rester humble en toutes circonstances, ne pas prendre la grosse tête
    HUMour : rire et faire rire
    et bien sûr le "Hum" du doute...
    Quand je rencontre quelqu'un je m'amuse à estimer sa dose de 3 "HUM" : les gens que j'apprécie et ceux que j'aime possédent souvent deux des qualités à forte dose : humilité et humour, humour et humanité...
    Je crois posséder les deux premières qualités. Pour la 3ème j'essaie de la développer : j'aime bien pratiquer l'autodérision,  moins rire des autres...  
    Quant au doute, j'en suis emplie...
    A la fois pleine de ressources et pleine de doutes...


    14 commentaires
  • Ca fait tellement du bien un "Bonjour" accompagné d'un sourire, celui offert à l'inconnu(e) qui passe, aussi bien que celui reçu!

    Malgrè la bruine et mon peu d'entrain, je suis sortie dimanche acheter le journal (qui m'offre très peu de bonnes nouvelles à raconter). A moins d'un kilomètre de chez moi, j'ai le choix entre 4 ou 5 bureaux de tabac. Quand j'ai la flemme de marcher, je vais au plus près, mais la plupart du temps -comme aujourd'hui- je vais chez la plus sympa, celle qui a toujours le sourire et prend le temps de discuter avec ses clients.

    J'ai croisé un vieux monsieur en imper blanc, le style Columbo en plus vieux, voûté, la mine défaite, le regard triste. Il aurait pu être mon père, presque mon grand père. Je l'ai regardé dans les yeux et lui ai dit simplement "Bonjour" avec un léger sourire. Alors -je ne vous mens pas- son visage s'est illuminé, le transformant complètement et il m'a répondu "Bonjour". Il était devenu beau, s'était redressé et avait rajeuni de 10 ans. Presqu'un prince charmant. Nous avons continué notre chemin, chacun de son côté, mais plus légers tous les deux.

    Ca m'a fait un bien fou et j'ai continué ma promenade, jusqu'au bureau de tabac, puis j'ai poussé jusqu'au jardin de la mairie, semant des bonjours et des sourires comme des pétales de roses. Ceux que j'ai reçus m'ont dopée : des vendeurs d'huîtres sur le bord du trottoir, sous leur grand parasol, typiques Sud-Ouest, lui avec son bérêt et sa moustache, elle avec son bel accent ; un beau jogger ; une belle joggeuse, un promeneur du dimanche...

    D'autres par contre, la mine triste et fermée, ont baissé ou tourné la tête lorsque l'on s'est croisés, et je n'ai pas osé les interpeller d'un bonjour radieux.

    Mais la prochaine fois je le ferai, tant pis pour eux s'ils ne répondent pas !


    13 commentaires
  • Même si je n'en profite pas directement, n'étant pas dans l'enseignement et n'ayant posé aucun jour de congé...

    Vacances scolaires = circulation fluide et donc moins d'énervement sur la route matin et soir, beaucoup plus de zénitude et du temps gagné pour vaquer à ses occupations favorites.

    Qu'en pensez vous ?


    4 commentaires
  • Ali pour vous rendre Baba ? Non Ali pour vous faire maigrir. Inventée aux Etats-Unis où elle est déjà commercialisée, celle pilule miracle permettrait de perdre des dizaines de kilos. Elle sera vendue en pharmacie, sans ordonnance, l'Union Européenne ayant accepté sa mise sur le marché et la France ne s'y étant pas opposée. Cette petite pilule bleue chasse les graisses de votre corps.

    Ce médicament promet une perte supplémentaire de poids de 50% (par rapport à un régime classique) grâce à son principe actif, l’orlistat, empêchant l’absorption de 25% des graisses consommées qui sont éliminées par les voies naturelles.

     

    D'après les témoignages d'utilisateurs elle est efficace, mais dès que l'on arrête de la prendre les kilos reviennent au galop (comme avec les autres régimes).

    Elle a également des effets secondaires assez gênants, occasionnant des flatulences et des diarrhées soudaines et incontrôlables.

    Ce qui me permet de rebondir sur mon sujet de ce matin : développer un peu partout les toilettes sèches, écologiques, facilitera aussi la lutte contre l'obésité...


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique