• "Sous le même toit" de Jojo Moyes, l'histoire d'une maison espagnole hors normes...

    J'ai décidé en fin d'année dernière de ne plus acheter de roman, ma bibliothèque débordant, mais je craque de temps en temps quand je ne trouve pas à la médiathèque un roman que j'ai très envie de lire.

    C'est le cas avec les romans de Jojo Moyes, publiés aux éditions Milady.

     

    Informations pratiques : paru en France en janvier 2017. 559 pages

     

    L'auteur : Jojo Moyes est romancière et journaliste. Elle vit en Angleterre dans l'Essex. Elle a déjà publié : "Avant toi", "Après toi", "Jamais deux sans toi", "La dernière lettre de son amant"...

     

    La 4ème de couverture :

    Toutes les maisons de famille ont une histoire…Isabel n’a pas le temps de s’apitoyer sur son sort quand elle perd son mari : Laurent lui laisse une montagne de dettes, et les créanciers sont à ses trousses. Cette violoniste talentueuse doit radicalement changer de vie pour assurer l’avenir de ses deux enfants. Elle quitte Londres pour s’installer à la campagne, dans une maison délabrée. Tandis que les murs s’effritent et que ses économies fondent comme neige au soleil, Isabel espère pouvoir compter sur le soutien de ses voisins. Elle est loin de se douter que sa présence réveille de vieilles querelles, et que la bicoque dont elle a hérité est un objet de discorde au village. Faire de cette maison le « home sweet home » dont elle rêve s’annonce dès lors comme un combat de chaque instant…

     

    Mon ressenti :

    Pour une fois avec les romans de Jojo Moyes, j'ai eu du mal à entrer dans l'histoire. Je n'ai pas vraiment apprécié au départ le personnage d'Isabel, l'héroïne principale, violoniste hors du monde. Heureusement elle s'est humanisée au fil des épreuves.

    Ce roman retrace l'histoire d'une maison étrange, de style espagnol, complètement délabrée, mais au bord d'un superbe lac. Habitée au départ par un vieux grincheux, elle est convoitée par un couple de voisins, Matt et Laura Mac Carthy.

    A la mort du vieux râleur, c'est Isabel, une lointaine nièce, veuve depuis peu qui en hérite. Elle s'installe dans la bicoque délabrée avec ses deux enfants, Kitty et Thierry. Matt lui propose son aide pour remettre en état la maison...

    Comme toujours, chez Jojo Moyes, les personnages sont bien campés et crédibles. La plupart sont attachants avec leurs forces et leurs faiblesses : Byron, l'homme à tout faire, qui a fait de la prison ; les "cousins" (Henry et Asad) ; Laura, femme trompée ; Thierry, enfant traumatisé par l'accident mortel de son père, et même Isabel qui va finir par se secouer et prendre sa vie en main.

    Il y a de nombreuses surprises et retournements de situations.

     

    Un extrait :

    - "Tant que l'un de vos enfants n'est pas heureux, vous ne pourrez pas l'être"

    « Baptême de l'air en hydravion au dessus de la Mauricie au Canada (2/2)...Un revêtement routier qui produit de l'énergie solaire, Made in France ! »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 29 Septembre à 19:56

    ...je note le titre même si ce n'est pas trop mon style de livre...mais tu nous en parles, alors...bon conseil!

    Bises de Mireille du sablon

    2
    Vendredi 29 Septembre à 21:00

    pourtant, nous devons aimer la vie et tous les autres, même si l'un de nos enfants n'est pas heureux  ! 

    bises et merci pour tes présentations de livre. Bises et bonne soirée.

    3
    Samedi 30 Septembre à 14:58
    Je n'ai jamais lu un livre d'elle.
    4
    Lundi 2 Octobre à 21:01
    Dani et ses Chats

    En réponse à ton com.

    Bonsoir. Moi aussi je pensais un peu comme toi, au début.

    Hier j'ai appris que le bar à chats de Montpellier ferme (Le Kafelin)

    Il aura tenu 3 ans et demi.

    Les gens posent des questions sur le devenir des chats sur Facebook.

    Pas de réponse pour le moment ...

    Ceux qui ouvrent des bars avec des animaux ne le font pas par amour des animaux,

    mais uniquement dans un but lucratif. Les chats sont seuls lorsque le bar est fermé. Etc. 

    Bisous Ecureuil Bleu

    ps : 

    Pour Le Kafelin, je pense (et j'espère) que, vu que les chats sont à eux, ils vont les garder.

    Mais dans le lot des chats, il y a des races, et des gouttières.

    Donc si les chats de race sont gardés et les chats de gouttière non, je ne serais pas étonnée !

    [ bon là je m'avance, ok, mais vu tout ce qu'il se passe avec ces bars ... :-/  je suis sceptique ... ]

      • Mardi 3 Octobre à 19:52

        Merci pour ces informations sur les bars à chats. Bisous Dani

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :