• Comme je vous l'ai déjà raconté je suis en guerre depuis le début de l'été contre les petites fourmis qui envahissent ma cuisine. J'ai d'abord choisi de mener une bataille écologique mais j'ai perdu la première bataille.

    Je suis donc passée aux pièges chimiques. Sans succès pour le moment car elles les évitent...

    En lisant dimanche le Mag de Sud-Ouest, que vois-je en avant dernière page, sur un dessin de Michel Iturria ?

    Mes ennemies en longue file !

    Avec cette légende : "- Je peux bien vous le dire... si on reste ensemble c'est pour les enfants !"

     

    Des nouvelles de mes ennemies, les fourmis...
    Des nouvelles de mes ennemies, les fourmis...

    Pourvu que la coccinelle-conseillère matrimoniale les incite à divorcer !

     

    Comme toujours dans les dessins de Michel Iturria j'adore la précision des traits, les petits détails qui permettent de reconnaître monsieur et madame fourmi, de mesurer la sagesse de la bête à bon dieu, la démesure entre les arbres aux troncs imposants et ceytte colonne de fourmis fragiles mais déterminées.


    9 commentaires
  • Je suis pour le week-end chez mon fils Aurélien et sa petite-famille car ce soir je dois garder Alice, 23 mois.

     

    Vers 11h00, ma belle-fille en préparant des lasagnes, s'est aperçue que le paquet était presque vide et qu'elle n'en n'aurait pas assez. Du coup elle m'a demandé d'aller en chercher dans le supermarché le plus proche, à 12 minutes à pied selon google maps.

     

    J'ai repéré l'itinéraire et suis partie. Je ne connais pas du tout le quartier car ils viennent d'emménager dans cette ville.

    Je devais suivre leur rue jusqu'au bout en partant vers la gauche puis prendre la rue Daugas jusqu'à la rue des Echassiers.

    Là au lieu de tourner à droite j'ai tourné à gauche. 

    Ne voyant venir aucun supermarché j'ai demandé à 2 enfants de 8-10 ans qui m'ont expliqué que je m'étais trompée de sens. "Vous pouvez nous suivre, on va passer devant l'Intermarché" m'a dit le plus grand.

     

    Ils étaient très mignons, faisaient très attention en traversant et m'ont dit : "C'est là" quand nous sommes arrivés et ils ont continué leur route.

     

    J'ai acheté un paquet de lasagnes et 2 sachets de salade toute prête, puis je suis repartie. J'avais repéré une boulangerie. Je m'y suis arrêtée pour acheter 2 baguettes et un gâteau. Pour payer j'ai posé le paquet de pâtes sur le comptoir et je suis repartie bien encombrée avec mes deux sachets de salade, ma boite à gâteau et les deux baguettes posées dessus.

     

    Un peu plus loin, je me suis aperçue que j'avais oublié le principal : les lasagnes.

    J'ai fait demi-tour et suis revenue chercher le paquet.

    Au lieu des 24 minutes de google maps j'ai mis 3/4 heure...


    12 commentaires
  • Quand je suis rentrée chez moi le 15 juin, chargée des cadeaux reçus quelques heures plus tôt, mes chats, Ecureuille et Squirel, se sont précipités sur la grande poche que je venais de poser.

    Des chats curieux...

    Squirel est entré dans la poche pour vérifier son contenu. Des livres, des cartes, des magnets, des papiers...

    Il a tout inspecté. Peut-être était-il mandaté par les forces de l'ordre dans le cadre du Plan Vigipirate...


    7 commentaires
  • PhotoDavid Ollero pour le journal Sud-Ouest

    PhotoDavid Ollero pour le journal Sud-Ouest

    J'ai découvert cette information dans plusieurs journaux.

    Un touriste suisse avait garé sa Porsche panamera sur une rampe d'accès à la mer, près de la dune du Pyla sur le Bassin d'Arcachon.

    Il ne devait pas connaître le phénomène des marées, très marqué dans le Bassin.

    Il en sera quitte pour faire remettre en état sa voiture (travaux estimés à 120000 euros).

     

    Je me souviens de l'étonnement des vacanciers qui arrivent à Arès ou Andernos, sur le Bassin, à marée basse, armés de bateaux en plastique et bouées...


    4 commentaires
  • Dans la Vallée de Mai, sur lîle de Praslin, aux Seychelles, pousse une espèce de cocotiers unique au monde : le cocotier de mer dont l'arbre femelle produit les plus grosses noix de coco au monde, à la forme suggestive qui leur a valu le surnom de "coco-fesses". 

     

    Vendredi j'ai acheté une barquette de cerises qui venaient d'Espagne. 

    Je pensais me régaler avec ces premières cerises de l'année mais elles n'avaient aucun goût et j'ai trouvé quelques spécimens qui m'ont rappelé les coco-fesses admirées il y a quelques années aux Seychelles...

     

    Cerises ou coco-fesses ?

     

    Cerises ou coco-fesses ?

     


    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique