• Lu dans Sud-Ouest du 17/05/2009 : "Dans le Queensland (Australie), le surfeur Neil McCallum vient de sauver héroïquement un kangourou qui s'était jeté sous ses yeux dans une eau infestée de requins-marteaux".
    Alors là, fermez les yeux et imaginez la scène : une mer infestée de requins : ce n'est pas le gentil "les dents de la mer", car il n'y avait qu'un requin, c'est le cran au dessus : des dizaines et des dizaines d'ailerons qui s'entrecroisent sur la mer...
    Que faisait Neil à surfer parmi eux ? Inconscient, suicidaire, bigleux ?
    Le journaliste parle de la poche ventrale du kangourou dans laquelle il peut "ranger l'huile solaire et la monnaie pour les chichis"...
    J'aurais aimé écrire cela. C'est vrai que c'est drôlement pratique quand on va à la plage d'avoir une poche pour porter ses petites affaires, si elle est ventrale c'est encore mieux, comme ça personne ne peut vous la voler !
    Vous avez donc une plage avec plein de requins , un surfeur inconscient et un kangourou en string avec des lunettes de soleil, de l'huile solaire et de l'argent pour les chichis. Donc il doit aussi y avoir sur cette plage un vendeur de chichis et de chocolats glacés, peut-être un poste de secours et une grande pancarte "interdit de se baigner", mais voilà le kangourou ne sait pas lire.
    D'abord : petit bain de soleil après s'être enduit de crème...

    Et puis ...

    Il fait chaud, il plonge. Attention : l'argent des chichis risque de tomber au fond de l'eau...
    Le surfeur le voit et se jette à l'eau -au péril de sa vie- pour sauver le kangourou... A moins que ce ne soit pour lui piquer ses sous !
    L'histoire ne dit pas si le kangourou a pris le bus pour venir ou a fait du stop, ni comment il est reparti : peut-être sur la moto de son nouveau pote, le gentil Neil...

    Il est temps que j'aille me coucher...


    4 commentaires
  • Une femme a dû prouver son âge à l’aide d’une pièce d’identité pour acheter des petites cuillères dans un supermarché Anglais. Le vendeur a justifié sa demande en invoquant le fait qu’un homme avait déjà été assassiné à l’aide d’une petite cuillère. Source : Zigonet.com


    Alors là, je dis comment ? Comment peut-on assassiner quelqu’un avec une petite cuillère ?

    Quand nous étions jeune, ma sœur m’a planté une fourchette dans la main (planté, j’exagère, juste un peu plus que piqué) suite à une dispute , mais une cuillère ?

    Quel mal peut-on faire avec une cuillère à dessert ou à café ? Assommer, non… Etrangler, non… Noyer, non… Poignarder, non… Etouffer, non… Brûler, non… Découper, non…

    Au mieux avec beaucoup de force et une victime consentante, on pourrait peut-être la faire avaler…

    Ou s’en servir pour gaver la personne à condition de disposer de beaucoup de temps et là-aussi que la victime soit consentante…

    Je brûle : empoisonner, mais un verre ou une cuillère à soupe sont tout aussi dangereux dans ce cas…

    Avec deux cuillères il est vrai que l’on peut faire des œillères. A condition d’arriver à les faire tenir, on peut ensuite pousser la victime dans le vide, d’un toit ou d’une fenêtre, mais un foulard serait plus pratique…

    Déguster à la petite cuillère… Mais là il faut que la victime soit très tendre et très consentante…

    J'ai beau chercher : je n'imagine même pas comment un homme a pu être assassiné avec une cuillère à café. S'il y a un inspecteur Columbo parmi vous...


    4 commentaires
  • en voulant trop bien faire.
    C'était en juin, il y a une quinzaine d'années. J'habitais alors à Bruges, dans la banlieue de Bordeaux avec mon mari et mes enfants. Mon frère était parti en vacances à l'étranger pour deux semaines, il avait laissé sa voiture garée devant notre porte et nous l'avions accompagné à l'aéroport de Mérignac.
    Je me suis aperçue le vendredi soir que son rétroviseur intérieur se décollait, pas complètement, mais il penchait vers le bas. Alors écoutant mon grand coeur, je me suis dit : "Il faut que je répare ça, sinon il aura du mal samedi à rentrer à Agen, après une nuit sans dormir dans l'avion".
    Je suis allée acheter de la colle pour le rétroviseur, colle spéciale pour le verre. J'ai suivi le mode d'emploi, collé le rétroviseur que j'ai tenu un bon moment. Résultat : il s'est décollé complètement...
    "Aïe, aïe, aïe ! Pire qu'avant!"
    Je suis allée acheter de la colle glue : "Cette fois, ça va tenir !"
    J'ai enduit l'embase du rétroviseur de quelques gouttes (oui, monsieur le procureur, je le jure : quelques gouttes seulement !) et j'ai collé le rétroviseur au pare-brise. Je me suis aperçue alors que voulant tellement bien faire, je l'avais collé à l'envers !


    J'ai essayé de le décoller. Impossible !
    Vite je suis allée appeler mon mari qui avait plus de forces que moi, en lui racontant  ma bêtise. Il est arrivé aussitôt, a tiré sur le rétroviseur pour le décoller, et... le pare-brise s'est cassé en mille zébrures partant du maudit rétroviseur.
    Le samedi, mon frère est reparti vers Agen (150 kms), sans avoir dormi, et avec la totale : pare-brise crypté et rétroviseur intérieur collé à l'envers et inutilisable. Il est arrivé à bon port et c'est le principal...

    Morales de cette histoire :
    - parfois la bonne volonté et l'initiative ne sont pas bonnes conseillères
    - la colle glue prend illico et la pub avec le bonhomme pieds collés au plafond n'est peut-être pas si truquée que ça
    - parfois j'ai un cerveau vraiment bizarre ou un QI d'oiseau ou d'écureuil...

    13 commentaires
  • Lisa Buzz est une machine qui évalue gratuitement votre blog et vous sort un commentaire "personnalisé", en tous les cas très flatteur et amusant.

    Je l'ai testé pour chacun de mes blogs et j'ai bien ri.

    Cela m'a fait penser aux horoscopes délivrés par des machines dans les fêtes foraines, qui ne délivrent que des bonnes nouvelles (ça me va bien de dire ça !) : "Demain, vous allez rencontrer l'homme de votre vie" (ou la femme si vous avez appuyé au départ sur le bouton Homme), "Vous allez avoir une rentrée d'argent", "la chance vous sourit", etc...

    Lisa Buzz ne profère que des compliments insensés, et différents, pour chaque blog testé.

     

    Voici le commentaire de Lisa Buzz sur ce blog :


    Sans tambours ni trompettes, Brigitte propose ici une contribution ambitieuse à l histoire du Web. En effet, Http://unebonnenouvelleparjour.over-blog.com/ est un régal de bonne humeur, de bons mots, et d informations passionnantes.
    Signé  http://blog.lisabuzz.com

    Merci Lisa Buzz !  


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique